Étiquette : musée

Le Musée de la civilisation cherche des objets appartenant à des personnes immigrantes et significatifs de leur rencontre avec le Québec

Dans le but d’illustrer adéquatement le propos qui teintera sa future exposition permanente sur le Québec, le Musée de la civilisation fait appel aux personnes immigrantes et à leurs descendant.e.s de 2e ou 3e génération pour recueillir des objets représentatifs du contact qu’ils ont eu avec le Québec. Une paire de patins peut représenter la rencontre avec l’hiver tandis qu’un ustensile de cuisine, apporté du pays d’origine, peut être lié au métissage alimentaire tout comme un instrument de musique et un livre peuvent représenter le voyage des cultures entre les continents. Chaque objet sélectionné le sera pour l’histoire qu’il porte et pour la symbolique qu’il représente pour la personne qui le garde précieusement. Les objets peuvent être soumis par un formulaire disponible sur le site Web du Musée, jusqu’au 12 mars 2023 : https://appelaobjets.mcq.org/.

Le temps des pharaons, cet automne au Musée de la civilisation

Comment vivait-on à l’époque de l’Égypte antique? L’environnement public était-il très différent de la sphère privée pour le pharaon, le travailleur manuel et le haut fonctionnaire? Avaient-ils le même apport à l’évolution de leur société? Les réponses à ces questions surgiront au fil du parcours de la grande exposition internationale Le temps des pharaons offerte par le Musée de la civilisation et présentée par Polycor, à compter du 27 octobre prochain. Cette fascinante réalisation succédera à la toute aussi mémorable exposition, Pompéi. Cité immortelle, qui se termine le 11 septembre. Ce projet d’envergure est rendu possible grâce au soutien de 500 000 $, issu de l’Entente de développement culturel dans le cadre de la Mesure d’aide financière à l’intention des musées d’État.
Citation « Le Musée de la civilisation jette des ponts entre les cultures, entre le passé et le présent, afin de mieux comprendre le monde qui nous entoure. Nous sommes reconnaissants envers la Ville de Québec et le ministère de la Culture et des Communications de leur fidèle support. L’aide octroyée équivaut à un gage de confiance extraordinaire qui nous permet d’offrir des expositions internationales d’une qualité exceptionnelle» – Stéphan La Roche, président directeur général du Musée de la civilisation.
Faits saillants

Les précieuses pièces de collections – momies, statues, bijoux, stèles – côtoieront des modèles détaillés de pyramides, de temples et de maisons égyptiennes ainsi que de nombreux espaces multimédias interactifs, des animations et des vidéos redonnant vie à l’Égypte ancienne.La majorité de ces trésors proviennent des collections d’égyptologie détenues par les musées de l’Université d’Aberdeen au Royaume-Uni ainsi que des institutions muséales allemandes soit le Gustav-Lübcke-Museum et le Musée Roemer et Pelizaeus.Deux spécialistes de l’Égypte, Christian Tietze et Christian Bayer, en sont les co-commissaires. Le temps des pharaons est une conception de la firme de renommée internationale MuseumsPartner, avec qui le Musée de la civilisation a collaboré pour la présentation de MAYA, qui a connu un vif succès à l’été 2021.

Vignette photo: La momie de Takhar, une femme de Thèbes en Haute­ Égypte âgée d’au moins 60 ans et considérée comme la« dame de la maison», a été embaumée de manière élaborée et enveloppée dans de nombreuses couches de bandelettes, avec un niveau de préservation dont seules quelques momies ont pu bénéficier.
Liens connexes :
Musée de la civilisation: www.mcq.org
University of Aberdeen Museums www.abdn.ac.uk/museums
Musée Roemer et Pelizaeus www.rpmuseum.de
Gustav-Lübcke-Museum https://www.ruhrkunstmuseen.com/en/museums/gustav-luebcke-museum-hamm/

Pointe-à-Callière dévoile sa programmation estivale sur le thème des Vikings et de la navigation

Entièrement gratuite, familiale et festive, l’édition 2022 de « L’Été sur la Pointe » marque le retour en grand des rendez-vous estivaux de Pointe-à-Callière ! Clin d’œil aux grands explorateurs et marins hors pairs que furent les Vikings, à l’honneur de l’exposition «événement» du Musée, VIKINGS – Dragons des mers du Nord, cette édition se décline sur le thème de la navigation. 

Entre le 21 juin et le 29 août, en plein cœur du Vieux-Montréal, l’espace urbain rendu piéton entre la place Royale et la place D’Youville, s’animera au rythme des Midis-musique, des Dimanches-familles et de l’incontournable Marché public dans l’ambiance du 18e siècle. Et pour lancer les festivités, le Musée invite le public à une célébration de l’été toute scandinave, le 21 juin, en lien avec l’exposition. 


Les cultures viking et scandinaves investissent la rue ! 

Le 21 juin, jour du solstice d’été, de 16 h à 19 h, le Musée donnera le coup d’envoi de sa programmation estivale avec Midsummer — Célébration de l’été, un événement festif mettant à l’honneur les Vikings et les traditions scandinaves, en partenariat avec FIKA(S), le Festival Immersif de Kultur et d’Art Scandinave / Nordique. Alors que l’exposition VIKINGS – Dragons des mers du Nord sera ouverte jusqu’à 19 h pour l’occasion, à l’extérieur, les visiteurs pourront interagir avec des Vikings plus vrais que nature, occupés à festoyer, pour en apprendre plus sur leur culture. Des performances de Les Ramancheurs et de l’artiste Marthe Halvorsen permettront également de découvrir la musique traditionnelle scandinave et la musique actuelle norvégienne. En équipe, le défi Desjardins propose de s’initier aux techniques de navigation des Vikings en manipulant un labyrinthe à bille pour arriver à destination. Non loin, un photobooth sera à disposition pour immortaliser ce moment. Et pour célébrer l’été, familles et amis pourront profiter d’une buvette et de ses rafraîchissements ! En savoir plus

Par ailleurs, les «Dimanches-familles» font leur grand retour entre le 10 juillet et le 21 août avec leur lot d’activités gratuites et participatives en lien avec l’exposition VIKINGS – Dragons des mers du Nord. Petits et grands pourront vivre une immersion dans la vie quotidienne de cet ancien peuple du Nord en prenant part à des ateliers dans un campement viking reconstitué. Écouter un skald déclamer mythes et légendes, s’initier aux techniques de combat tel un redoutable guerrier, découvrir à l’art magique et exclusivement féminin du tissage à l’ère viking, ou encore jouer au Orlog et autres jeux traditionnels… chaque dimanche offre une occasion de prolonger l’aventure autrement. Voir la programmation complète


Rythmer sa semaine aux sons de l’été avec les « Midis-Musique » 

Chaque jeudi, du 7 juillet au 25 août, entre 12 h et 13 h aux abords du Musée, des performances musicales d’artistes montréalais de la relève accompagnent visiteurs, promeneurs et travailleurs dans leur pause dîner. En partenariat avec Pop Montréal, la petite scène extérieure de Pointe-à-Callière accueille cette année Inus Aso (reggae), Alicia Clara (dream pop), Wayne Tennant (RnB), No Cosmos (jazz), The Lyonz (hip-hop), Philémon Cimon (indie-folk), Charlotte Brousseau (demi-finaliste des Francouvertes) et Frase (electro). Voir la programmation
 

Un « Marché public dans l’ambiance du 18e » sur le thème de la navigation 

Véritable événement phare de Pointe-à-Callière depuis 29 ans, le Marché public revient dans sa version originale, entièrement en présentiel, les samedi 27 et dimanche 28 août. Cette formidable reconstitution recréant l’ambiance d’une journée de marché à Montréal sous le Régime français prend vie grâce à une galerie d’authentiques personnages l’ayant fréquentée. Kiosques de marchands, musiciens et artistes animeront les lieux tandis que les visiteurs pourront s’initier aux savoirs-faires traditionnels autochtones ou encore prendre part à des ateliers sur le thème de la navigation en Nouvelle-France. 

En partenariat avec le Secrétariat des affaires autochtones, la SDC du Vieux-Montréal et Patrimoine canadien, la programmation complète sera dévoilée durant l’été. 
 

Prolonger l’été jusqu’au 10 octobre ! 

Visiteurs et passants peuvent profiter dès maintenant, et jusqu’au 10 octobre, de tables à pique-nique, chaises Adirondacks, piano public et autres aménagements urbains dans l’espace piéton orné d’une fresque au sol réalisée par l’artiste SbuOne, en partenariat avec le collectif MU. Une oasis urbaine en plein cœur du Vieux-Montréal, qui accueille également un Arbre à souhaits, une installation artistique et participative pour souligner le 30e anniversaire du Musée et le 380e de Montréal.
 

Merci à nos partenaires 

La programmation de « L’Été sur la Pointe » est offerte grâce à l’appui de la Ville de Montréal, de l’arrondissement Ville-Marie et de la SDC du Vieux-Montréal, ainsi que Québecor, grand partenaire des activités familiales de Pointe-à-Callière. 

À propos de Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal 

Inauguré en 1992 dans le cadre du 350e anniversaire de la métropole, Pointe-à-Callière est aujourd’hui le plus grand musée d’archéologie au Canada et le musée d’histoire le plus fréquenté de Montréal. Érigé sur une concentration de sites historiques et archéologiques d’envergure nationale, dont le lieu de fondation de Montréal, le complexe muséal a pour mission de conserver les collections, d’enrichir les connaissances, de mettre en valeur et faire aimer le patrimoine archéologique et historique de Montréal. Une mission menée à travers des actions de conservation et de recherche, de diffusion, d’éducation, d’inclusion et d’initiatives communautaires dont bénéficient les Montréalais.es et les touristes. 

Pointe-à-Callière, fière partenaire de la ville de Montréal. 

Pour les enfants âgés de 3 à 8 ans au Musée de la civilisation à Québec : nouvelle installation permanente « MA MAISON » !

Pour remplacer son fameux atelier de costumes qui, pendant presque 30 ans, a ravi des milliers d’enfants, le Musée de la civilisation a érigé en ses murs… une maison! Une maison où, sous l’œil coquin des curieux oiseaux qui l’habitent, le quotidien ordinaire devient… extraordinaire, même que des magnifiques objets de collection y sont mis en valeur! Conçue pour les petites mains des enfants de 3 à 8 ans, elle deviendra le décor de merveilleux souvenirs pour ces petits qui voudront y revenir souvent. Une exposition jeunesse accessible dès le 29 mai et ce, pour une durée minimale de 5 ans.  Une exposition conçue et réalisée par le Musée de la civilisation, présentée pas Radio-Canada et Via Capitale avec la collaboration de Kaleido et Mode Choc

Bordé d’un vert jardin, ce nouvel espace capte immédiatement l’attention du jeune visiteur. Il y entre par un joli vestibule et fait la rencontre des oiseaux de la maison notamment par leur message de bienvenue diffusé par le truchement de l’un des quatre téléphones : Napoléon Dodo est au salon, Colette Poule popotte à la cuisine, Nestor Hibou a investi la chambre à coucher et la capitaine Calliopée Goéland affronte la tempête dans la salle de bain. Voici le jeune visiteur lancé en libre circulation dans cette maison, qui sous ses airs familiers, offre une partie de mystères et peut se visiter d’un passage secret à l’autre ! Chaque personnage a ses particularités et entraine l’enfant dans un univers merveilleux voire poétique et où se côtoient les interactifs et les activités contemplatives suscitant tantôt la découverte, l’étonnement, l’implication du corps et le jeu. De plus, fait plutôt inusité dans un espace dédié spécifiquement à une si jeune clientèle, plusieurs objets des collections du Musée occupent une place de choix à l’intérieur de chaque pièce de la maison. Jouets, animaux naturalisés, outils de cuisine, œuvres d’art, objets insolites apportent une dimension concrète aux propos des personnages et permettent de faire des liens avec les activités suggérées ou encore de les enrichir.  
Faits saillants
L’équipe du Musée a collaboré étroitement avec la compagnie Les Incomplètes qui excelle dans la recherche et la création explorant les croisements entre arts vivants et arts visuels. Ma Maison c’est :- Quatre pièces principales, quatre oiseaux imaginaires;- Trois espaces complémentaires : le jardin, le vestibule et le grenier ;- Un placard servant de photomaton;- Trois passages secrets;- Près de 200 objets tirés de différentes collections du – – Musée de la civilisation;- Des jeux interactifs. Parmi ces objets porteurs d’histoire figurent :- Une horloge (de 1881 à 1904, une jeune fille y a noté les petits et grands de sa vie). Des extraits sonores des événements consignés dans l’horloge sont diffusés ;- Trois oiseaux naturalisés dont un Grand-Duc d’Amérique;- Des portraits peints par Théophile Hamel et Antoine Plamondon;- Des outils de cuisine;- Des coquillages;- Des objets-récits dont un luth, un porte-bébé autochtone, une montre de poche;- Des objets-mystère dont une bassinoire et un tire-botte. À l’occasion, des guides-animateurs offriront des objets-surprises entrainant les enfants encore plus loin dans l’imaginaire ainsi que des idées de découvertes pour les parents et les grands-parents. Dès septembre, des activités dirigées dédiées à la petite enfance et aux enfants du préscolaire révèleront le pouvoir évocateur des objets, tandis qu’une activité axée sur les collections, pour les élèves du premier cycle du primaire, s’ajoutera en janvier 2023. 

Ouverture au grand public, le dimanche 29 mai, de 10 h à 17 h.
Tous les revenus de billetterie amassés lors de cette journée, seront remis à la Croix-Rouge canadienne afin de supporter la population ukrainienne touchée par la guerre.

MAI : LE MOIS MUSÉES MONTRÉAL

Musées Montréal propose une transformation de La Journée des musées montréalais et présente le Mois Musées Montréal une occasion pour les membres de son réseau de célébrer ses lieux et d’offrir aux citoyens ses Coups de cœur durant tout le mois de mai.
Dépassant l’idée d’un événement de quelques heures de visites frénétiques, le Mois Musées Montréal permet aux Montréalais de changer de rythme et d’approfondir sa fréquentation du réseau. Une expérience qui offre la possibilité d’accéder rapidement aux lieux, d’éviter la cohue et d’étendre ses visites sur 31 jours tissés par un fil cousu de Coups de cœur choisis par chacun des musées. Une invitation lancée à toute la population!
CARTE ÉVÉNEMENT – MOIS MUSÉES MONTRÉALAfin de rendre facile la fréquentation des musées participants, Musées Montréal, met en place la carte ÉVÉNEMENT qui est désormais offerte dans le cadre exclusif du Mois Musées Montréal. 
Carte ÉVÉNEMENT 4 semaines de musées125 $La carte Événement n’est offerte qu’en mai, dans le cadre du Mois Musées Montréal. Elle est valide 4 semaines consécutives à partir de la première visite (obligatoirement faite en mai) et donne accès à une visite par musée membre de Musées Montréal. Taxes en sus.  Carte ÉVÉNEMENT +4 semaines de musées + un invité225 $La carte Événement Plus n’est offerte qu’en mai, dans le cadre du Mois Musées Montréal. Elle est valide 4 semaines consécutives à partir de la première visite (obligatoirement faite en mai) et donne accès à une visite par musée membre de Musées Montréal, en compagnie de la personne de son choix. Taxes en sus. 
PAR OÙ DÉBUTERRendez-vous au museesmtl.org dès le 28 avril pour y trouver une source d’inspiration afin de planifier vos visites dans les nombreux musées montréalais tout au cours du mois de mai et découvrir ainsi une œuvre ou une proposition qui a un sens particulier pour chacun des musées. C’est une belle façon d’élargir son circuit et de visiter de nouveaux lieux aux multiples missions. C’est un rendez-vous à ne pas manquer du 1er au 30 mai 2022 dans les Musées de Montréal participants et sur le site web de Musées Montréal pour en savoir davantage : www.museesmtl.org Musées Montréal remercie ces partenaires, notamment Quebecor, présentateur de l’événement, en collaboration avec la Caisse d’économie solidaire.
À propos de Musées Montréal – Musées Montréal a pour mission de favoriser le rayonnement des musées montréalais par la promotion de leurs activités et la défense de leurs intérêts, ainsi que par le développement de la communication, de l’entraide et de la coopération. Musées Montréal regroupe la quasi-totalité des institutions muséales montréalaises et fédère actuellement près de 50 musées qui sont établis en permanence sur le territoire de la métropole.

Une mise en valeur immersive de la culture crie au Musée de la civilisation

Se transporter virtuellement à plus de 600 km au nord de Québec, vers le vaste territoire d’ Eeyou Istchee au moment où la communauté crie de Waswanipi prend une pause du quotidien pour le Goose Break, et devenir le témoin privilégié de ces vacances printanières marquées par le retour des bernaches, voilà l’essence même de la toute nouvelle expérience immersive Eeyou Istchee : une invitation à vivre le territoireproposée par le Musée de la civilisation, en collaboration avec la Boîte Rouge VIF. Présenté jusqu’au 5 septembre 2022, ce projet est réalisé grâce au soutien financier du ministère de la Culture et des Communications. 
Le Goose Break représente un temps d’arrêt et de réjouissances pour les Cris. Les familles se rassemblent pour célébrer l’importance de leur territoire et de leurs traditions. Au printemps 2021, Ian Saganash a documenté ce moment en famille à leur camp de chasse afin de témoigner de la vivacité de la culture crie et de la faire rayonner à travers le Québec.
Plus qu’une simple projection, Eeyou Istchee : une invitation à vivre le territoire se veut une véritable immersion pour le visiteur qui, bien installé sous un dôme de 7 mètres de diamètre, s’imprègne de l’atmosphère du Goose Break et se voit accueilli dans l’intimité de la famille grâce à un dispositif de diffusion d’images en 360 degrés. Comme s’il y était, il assiste à la mise en place minutieuse des appelants sur le lac, à la patiente attente des chasseurs traquant la bernache avant de revenir vers le camp où seront plumées et apprêtées les prises sous l’œil aguerri de la grand-mère, gookum Maggie. Les ainés profitent en effet de ce rassemblement pour transmettre leurs connaissances aux plus jeunes qui les observent et les écoutent avec beaucoup respect. Quant aux petits enfants nés dans l’année, on les prépare dans le mîkowâhp(le tipi) à la touchante cérémonie des premiers pas.
Chaque scène étant extrêmement riche d’éléments propres à la culture crie et au Goose Break, au sortir de la projection, le visiteur est invité à se munir d’une tablette numérique lui permettant de découvrir ces éléments et de les approfondir.

Patrimoine du Centre-Sud

Une nouvelle application mobile de l’Écomusée du fier monde
L’Écomusée du fier monde lance une toute nouvelle application mobile de cartographie interactive. À l’approche de la belle saison, explorez le Centre-Sud à travers des éléments patrimoniaux qui ont marqué et marquent encore le paysage urbain. Téléchargez gratuitement l’application Patrimoine du Centre-Sud sur l’App Store et Google Play

Au fil de vos déambulations, cellulaire à la main, découvrez les bâtiments, les personnages ou les événements qui ont façonné le quartier et laissez-vous imprégner de ces lieux chargés d’histoire. Réalisée par la firme québécoise Mapgears, l’application Patrimoine du Centre-Sud permet de situer plusieurs composantes du patrimoine et d’en apprendre plus sur leur histoire.

NOUVELLES ACQUISITIONS DANS LES COLLECTIONS DU MUSÉE DE LA CIVILISATION : GARDER LA MÉMOIRE VIVANTE

Qu’ont en commun un corbillard d’apparat, les personnages de cire de Marie-Mai et de Chantal Petitclerc, un costume de patinage de fillette et deux longs bras de bois appelant aux câlins? Tous porteurs d’une histoire et significatifs de l’évolution de la société québécoise, ces biens ont trouvé place dans les collections du Musée de la civilisation. Le président-directeur général de l’institution nationale, Stéphan La Roche, les a présentés à la presse ce matin, au Centre national de conservation et d’études des collections, lieu où ils seront précieusement conservés.
Année après année, des objets et des documents intègrent les collections, afin qu’elles demeurent une référence pour comprendre notre histoire. Ces collections tissent le fil des multiples aspects de la vie des femmes et des hommes qui donnent corps et âme à nos sociétés, fidèles à l’esprit pluridisciplinaire qui distingue le Musée de la civilisation. En présence du directeur des collections Dany Brown et d’Estelle Lépine, une sélection d’objets, issus notamment des donations de la famille de Cécile et Robert Lépine et du Musée Grévin, a été présentée. Ce fut également l’occasion de découvrir ou de revisiter les réserves du Musée au Centre national de conservation et d’études des collections.
Citations
« Les collections du Musée de la civilisation rendent compte des milieux de vie, du quotidien, du travail, des savoirs et savoir-faire, des loisirs, des aspirations, des accomplissements et des relations au monde des occupants du territoire québécois. Leur expression figure au cœur du projet de collectionnement du Musée, cherchant à comprendre leurs trajectoires historiques et les réalités de celles et ceux qui les traversent. » Stéphan La Roche, président-directeur général, Musée de la civilisation
« C’est un grand jour pour les membres de la famille de Cécile et Robert Lépine. Nous sommes heureux et fiers de confier cette collection au Musée de la civilisation à Québec et ainsi en faire bénéficier toute la société. Les objets du patrimoine funéraire de la Maison Lépine, acquis par le Musée, ont été transmis d’une génération à une autre depuis 1845. Ils ne sont pas seulement témoin de l’évolution des pratiques rituelles de la plus ancienne maison funéraire de la Capitale-Nationale, mais ils reflètent aussi les avancées industrielles qu’a connues tout le Québec sur plus d’un siècle. Chaque objet est documenté et ancré dans notre histoire. La collection révèle ainsi de nombreux changements de la société québécoise qui ont façonné notre identité. » Estelle Lépine 
Faits saillants
Patrimoine funéraire
Cette exceptionnelle donation de la famille de Cécile et Robert Lépine constitue un ensemble significatif et relativement complet du patrimoine funéraire du Québec entre 1845 et 1975. Cet ensemble comprend notamment du matériel d’embaumement, les éléments nécessaires pour l’exposition des corps à domicile, des corbillards, des vêtements d’équipage, des attelages, harnais et accessoires pour chevaux. Un corpus constituant ainsi une collection incontournable et révélatrice des pratiques funéraires. Pièce particulièrement imposante, le corbillard d’apparat fait actuellement l’objet d’une restauration par le Centre de conservation du Québec dans l’objectif de le présenter au sein de la nouvelle exposition permanente sur le Québec, prévue en 2023.
Statues de cire du Musée Grévin de Montréal
Au moment de sa fermeture, Grévin Montréal a offert au Musée de la civilisation de choisir des statues de sa collection. Dix personnages procurent un volet contemporain à ceux que possède déjà l’institution muséale : Robert Charlebois, Mado Lamotte, Marie-Mai, Dominique Michel, Ginette Reno, Guylaine Tremblay, Gilles Vigneault (spectacles, télévision), René Lévesque (politique), Chantal Petitclerc (jeux paralympiques) et le Petit Prince (littérature). Fait intéressant, les plus vieux personnages des collections du Musée remontent aux années 1880 et furent originellement produits pour le musée Grévin à Paris.
Rosette de Grand Officier de l’Ordre de la Légion d’honneur française remise à René Lévesque Gratia O’Leary a été l’attachée de presse de René Lévesque de 1973 à 1981. Elle est à l’origine de cette donation rappelant que René Lévesque a reçu ce titre honorifique prestigieux en 1977 des mains de Valéry Giscard d’Estaing, président de la République française.
Par ailleurs, la statue de cire de René Lévesque et la rosette seront présentées dans le cadre de la future exposition dédiée à cet homme politique marquant, qui ouvrira en novembre prochain.
Vélo fantôme
Sur le portail des Collections en ligne du Musée de la civilisation, un carnet spécifique au vélo fantôme associé au décès de la cycliste Mathilde Blais sera publié le 28 avril 2022, date de l’accident qui lui a coûté la vie en 2014. Installé sous le viaduc de la rue des Carrières sur la rue Saint-Denis à Montréal, cet objet commémoratif a été retiré en mai 2021 lorsque le regroupement citoyen Vélo fantôme a obtenu gain de cause puisque l’aménagement urbain sous le viaduc a été modifié de manière à garantir la sécurité des milliers de cyclistes qui y circulent quotidiennement.
J’ai de grands bras et La mémoire s’enfile
Aline Bernier, qui devait fêter ses 80 ans avec ses petits-enfants, a vu ses plans chamboulés par la pandémie de COVID-19. L’idée lui est venue de fabriquer de longs « bras à câlins » qui lui ont permis d’accueillir ses proches avec des éclats de rire tout en respectant la recommandation de deux mètres de distanciation, même si rien ne peut remplacer le contact direct de la chaleur humaine… Sylvie Bilodeau a cousu et mis en place, un à un, 3 759 boutons en souvenir des 3 759 personnes aînées décédées de la COVID-19, souvent dans la solitude, entre le 13 mars et le 13 juin 2020. La mémoire s’enfile est le titre de cette démarche. En tout, cinq tableaux de 3 × 5 pieds regroupent ces boutons soigneusement agencés sur 321 cartons aux motifs variés. Une création particulièrement touchante. Ces deux objets ont été acquis dans le cadre de l’appel à objet du projet Documentez la pandémie, lancé par le Musée de la civilisation en septembre 2020.
Robe de patineuse
Cette robe de patineuse Nuggetogs datant de 1958 ou 1959 est donnée par Jocelyne Simard de Chicoutimi. Sa marraine lui avait offert cette jolie robe lorsqu’elle avait 13 ans. Cette acquisition illustre, à sa façon, la pratique sportive au Québec à travers le temps et les régions du Québec. Sa portée est enrichie par le témoignage personnel de Mme Simard de même que par la provenance québécoise du fabricant, les manufactures de vêtements, nombreuses à Montréal à l’époque, ayant aujourd’hui pratiquement toutes disparues.
Lit et autres objets de la Maison Lauberivière
Témoins de la mission de l’organisme, ces objets favorisent l’intégration de l’histoire de gens en situation d’itinérance. Bien que communs, ils sont chargés des défis que porte cette problématique sociale tels les deux tableaux de présence et leurs 82 jetons; un cendrier sur pied; deux chaises; un lit métallique avec matelas; un panier d’épicerie; une marmite industrielle; une porte avec sa poignée, son cadre et son numéro; une poignée de porte; un numéro de chambre; un téléphone et une tablette. Le journal d’un client en 1950 de l’Hôtel Champlain, où logeait jusqu’à récemment Lauberivière, complète la donation. Cette initiative reflète le souci d’inclusion et de représentativité de toutes les réalités, au cœur de la mission du Musée de la civilisation.
Au sujet du Centre national de conservation et d’études des collections
Véritable coffre-fort abritant les collections, le Centre national de conservation et d’études des collections offre un maximum de sécurité et des conditions de conservation adaptées à chaque type d’objet. Chaque réserve répond aux normes muséologiques reconnues en matière de conservation. L’imposant bâtiment de 8 546 m2 comprend onze réserves, dont neuf d’entre elles sont occupées par les collections du Musée de la civilisation, les deux autres l’étant par le MNBAQ. Un contrôle strict du taux d’humidité et de la température pour chacune des réserves, selon les matériaux, garantit des conditions de conservation optimales. Le Musée de la civilisation est le gardien de :
225 000 objets répartis dans les collections ethnographiques et anthropologiques, peintures et œuvres sur papier, spécimens de sciences naturelles, etc.;1,2 km de documents d’archives historiques d’une valeur inestimable et qui sont les seules au Québec à être reconnues Mémoires du Monde par l’UNESCO : documents textuels, manuscrits, photographies, cartes et plans, etc.;197 000 livres rares et anciens : incunables, journaux, brochures, catalogues commerciaux, etc.;La totalité des collections du Musée de la civilisation est accessible en ligne : collections.mcq.org c’est l’une des plus vastes bases de données au pays.

Exposition : D’un œil différent – 17e édition!

Exposition du 16 au 27 mars 2022, entrée libre

L’évènement D’un œil différent mettant à l’avant-scène des artistes émergents et professionnels ayant ou non, une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme (DI-TSA), prendra place du 16 mars au 27 mars 2022 prochain à l’Écomusée du fier monde pour une 17e édition. Entrée libre.
D’un œil différent favorise la visibilité et la promotion du talent artistique des personnes vivant avec une DI-TSA. Il provoque aussi des réflexions et des échanges entre publics, artistes vivant avec ou sans déficience intellectuelle, dans le but de permettre à ces artistes de prendre leur place dans la communauté.
MERCREDI 16 MARS, 13 h 30
Inauguration en ligne 
C’est sous la présidence d’honneur de Jean-Marie Lapointe, Simon Marcotte Tremblay et Fred Péloquin que les œuvres de la collection 2022 seront dévoilées le mercredi 16 mars en ligne sur Zoom dans le cadre de l’exposition présentée à l’Écomusée du fier monde. 
DU MERCREDI 16 MARS AU DIMANCHE 27 MARS
Exposition d’arts visuels
Plus de 200 artistes émergents ou professionnels exposent sculptures, peintures, photographies, montages… Coups de cœur assurés pour ces artistes, majoritairement issus d’ateliers d’arts visuels adaptés! 

Consultez la programmation complète ici
Rendez-vous à l’Écomusée du fier monde
2050, rue Atateken
Métro Berri-UQAM

UNE RELÂCHE PAS EMMERDANTE AU MUSÉE DE LA CIVILISATION

Le Musée de la civilisation a concocté une cascade d’activités s’articulant, notamment, autour du thème de l’exposition Ô merde! pour une relâche… pas emmerdante, présentée par Hydro-Québec. Du 5 au 13 mars, les enfants et leurs familles pourront explorer les expositions différemment dans le cadre d’un rallye « monstrueux », assister au spectacle des aventures du roi Omer; Parfum de rose au Royaume de la Crotte, s’aventurer au laboratoire d’expérimentation numérique MLab Creaform, se faire recruter par le Général Patente dans un centre de tri pas comme les autres… et bien plus!

Toute cette programmation conçue spécialement pour la relâche se déroule dans le plus grand respect des consignes sanitaires, mais surtout dans le plaisir. Les petits, comme les plus grands, pourront passer de bons moments au Musée dans le cadre de cette semaine de relâche où ressourcement et plaisir sont plus que jamais prescrits. Pendant toute la relâche, ces activités sont gratuites avec le droit d’entrée du Musée. L’achat de billets horodatés doit être fait en ligne, avant l’arrivée sur place.

L’exposition Ô merde! est conçue et réalisée par le Musée de la civilisation, présentée par H₂O Innovation avec la collaboration de RECYC-QUÉBEC et Cascades.

PROGRAMMATION

Les aventures du roi Omer : Parfum de rose au Royaume de la Crotte

(Réservation sur place, passeport vaccinal requis pour les 13 ans et plus)

Un nouveau jour se lève et tout va pour le mieux dans le riche et prospère Royaume de la Crotte. Le roi Omer est si heureux : le Royaume est maintenant équipé de toilettes sèches et du fumain pourra bientôt fertiliser toutes les terres! Mais tous ne partagent pas le même bonheur, alors que Mme Sceptique, la voisine, vient se plaindre d’une drôle d’odeur qui risque de faire fuir ses invités… le bon roi arrivera-t-il à se faire pardonner? Présenté par la troupe Marie-Stella.

Un rallye dans les expositions : Sur les traces du monstre des égouts

(Activité en continu sans réservation)

L’automne dernier, un monstre a envahi les égouts, directement sous le Musée. ET IL EST DE RETOUR! Enfin, les problèmes sont revenus, mais on ne sait pas si c’est la MÊME créature. Découvrez les éléments cachés dans les expositions afin d’élucider le mystère.

Contes des mille et une merdes

(Activité en continu sans réservation, passeport vaccinal requis pour les 13ans et plus)

Créés dans le cadre de l’exposition Ô merde!, ces contes proposent de courtes histoires imaginées par différents conteurs sur des thématiques réfléchies autour, hé oui!, du caca. Richesses sous-estimées, sources d’humour intarissables et porteuses d’enjeux sociaux, les déjections humaines sont pourtant complètement évacuées du discours culturel et social. Prêtez l’oreille, la merde est un sujet excrémement riche! Découvrez de nouveaux contes autour du thème du caca, créés spécialement pour l’occasion!

Caca Quiz 

(Réservation sur place)

Quantités, couleurs, planète, histoire… Des pets aux inventions en passant par l’environnement, vous en apprendrez sur la merde et ses enjeux. Qui sera le meilleur pour répondre aux questions et relever les défis? Serez-vous le prochain Boss des bécosses?

Une aventure pas trop emmerdante au MLab Creaform

(Réservation sur place)

La famille Pas Emmerdante vit une relâche bien excitante! Quelles activités font-ils? Sports d’hiver, manèges, jeux… animez leurs activités à l’aide de l’application d’animation 2D Tagtool.

À vos bacs, prêts, triez!

(Réservation sur place)

Des enfants sont recrutés par le Général Patente pour faire le tri des bacs de recyclage et des poubelles. Avec des objets et des réceptacles géants, et de plus en plus vite, autour du thème « Ça va où? », on s’amuse tout en apprenant et en réfléchissant!

Enquête à Pompéi

(Réservation sur place)

Sous la forme d’une enquête, les participants détectives éclaircissent un mystère du passé grâce à des techniques inspirées de l’archéologie. Quel était l’usage de ces mystérieux objets et à qui appartenait-il? Une activité fascinante qui permet d’en apprendre sur les civilisations anciennes et l’archéologie.

Viens jouer avec TOUCAN 

(Activité en continu, sans réservation)

TOUCAN est un module de jeu interactif qui s’utilise grâce à la détection de mouvements. Les enfants doivent bouger pour jouer puisqu’ils utilisent tout leur corps comme contrôleur! Coordination, rapidité et précision sont au rendez-vous, pour un moment de jeu plus moteur qui fait du bien. Présentée par Radio-Canada.

Consultez l’horaire détaillé ICI.

Fondation du Musée de la civilisation : une sortie spéciale pour de nombreux « petits VIP »

Depuis 2017, grâce à la campagne de financement participatif « Tout un monde pour 30 $ », la Fondation ouvre encore plus grandes les portes du Musée de la civilisation pour offrir à des enfants de milieux moins favorisés une journée VIP lors de la relâche scolaire. Cette journée inclut l’accès aux activités spéciales de la relâche du Musée, l’accompagnement par un guide-animateur tout au long de la journée, une collation, un lunch santé, un cadeau souvenir et le transport. Pour faire un don à cette campagne : Tout un monde pour 30 $.

La devise de la Fondation prend ici tout son sens : les enfants sont le monde de demain et notre Musée, la maison du monde, celle de tous. Encore cette année, de nombreux « petits VIP » auront l’opportunité de passer un moment d’émerveillement unique au Musée. Pour en savoir plus au sujet de la Fondation : www.mcq.org/fondation.

  • 1
  • 2

© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top