L’AMUQ présente sa 8e édition des Talk-4-Talk sur le thème des radios

L’AMUQ (Association de musique urbaine du Québec) vous attend le mardi 31 MAI 2022 pour la 8e édition des Talk-4-Talk qui aura lieu dès 18h à l’hôtel Montréal Métropolitain.

Cette soirée de réseautage se déroulera dans la grande salle de l’hôtel situé au 3400 Crémazie Est (près du Boulevard St-Michel).

Ouvertes à tous les intervenants de l’industrie musicale (artistes, labels, médias, agents, etc.) et aux créateurs à la recherche d’opportunités, les soirées « Talk-4-Talk » souhaitent offrir une expérience hors du commun, transformatrice et enrichissante dans une ambiance mémorable, avec la garantie de booster le réseau de quiconque s’y présente.

Cette 8e édition a pour thème les radios commerciales, communautaires et satellites. Animé par Lucas Sonnac, le panel sera composé du directeur musical de Rythme 105,7 et Beat 92,5, Étienne Grégoire, du musicothécaire Nicolas Martin, du programmateur urbain et  animateur Wizzy Moonchaser de la station CKUT, du directeur général de Radio Centre-Ville, Wanex Lalanne Zéphyr ainsi que de Sabri Cadaawe, directeur de la webradio HipHop Musique. 

Une prestation musicale de Cyborg avec Dj Syk aux platines viendra agrémenter la soirée. Des questions ouvertes laissant place à des débats et discussions animées vous attendent aussi lors de cette soirée.

Vous avez envie de vous impliquer et de faire une différence ? Rejoignez-nous le 31 mai dès 18h à l’hôtel Montréal Métropolitain. Faites partie du changement dès maintenant !

Découvrez les 24 entreprises en démarrage qui veulent révolutionner leurs secteurs d’activités

Le Consortium québécois des incubateurs High-Tech composé de l’ACET Banque Nationale, du Centech, de CTS (Catalyseur Technologie Santé) et de Zú ont coorganisé avec la Banque Nationale un Démo Day regroupant 24 entreprises en démarrage québécoises dans les secteurs d’activité suivants : Manufacturier 4.0, Santé numérique et Technologie numérique et Intelligence artificielle. L’événement s’est déroulé le mardi 17 mai 2022 dans l’Atrium de Zú situé au cœur du Complexe-de-La-Maison-Alcan à Montréal avec la présence de Marie Chantal Chassé, Députée de Châteauguay et adjointe parlementaire du ministre de l’Économie et de l’Innovation (volets innovation et entrepreneuriat).

L’événement était une occasion exceptionnelle pour la centaine d’invités présents d’en apprendre un peu plus et surtout de faire plus ample connaissance avec 24 entreprises en démarrage de qualité qui ont toutes les chances de révolutionner leurs secteurs d’activités respectifs.

« La Banque Nationale est engagée dans le développement et le succès des entreprises d’ici depuis plus de 160 ans. Le Démo Day est un excellent tremplin pour les entreprises en démarrage – il permet de tester des idées et de faire des rencontres fructueuses. Nous sommes fiers de faire équipe avec le Consortium québécois des incubateurs High-Tech afin de proposer cet événement aux jeunes pousses qui font preuve d’innovation au sein de leur industrie », a mentionné Élaine Morissette, première vice-présidente, Entreprises et Gestion Privée – Groupes spécialisés à la Banque Nationale.

« Le but du Consortium québécois des incubateurs High-Tech est d’augmenter les capacités de réussite des entreprises en haute technologie, en leur donnant de meilleurs outils, des formations et un accompagnement sur-mesure de haut niveau ainsi qu’un accès à plusieurs réseaux nationaux et internationaux et du financement adéquat. Ce que nous venons de d’accomplir aujourd’hui représente parfaitement la vision que nous avions » de dire Dimitri Gourdin, directeur général chez Zú. « En mon nom, mais aussi au nom de mes partenaires du Consortium, Richard Chénier, Directeur général du CENTECH, Dimitri Gourdin, Directeur général de Zú, Ghyslain Goulet, Président-directeur général chez ACET Banque Nationale, et Jean-Pierre Robert, président CTS (Catalyseur Technologie Santé) nous aimerions remercier la Banque Nationale pour son dévouement au succès des entreprises en démarrage » a-t-il pris le soin d’ajouter.

L’événement, animé par le journaliste de La Presse Jean-Philippe Décarie aura permis de découvrir pour une première fois l’Atrium de Zú situé au cœur du Complexe-de-La-Maison-Alcan et de prendre part aux expérimentations de l’Espace Beta. À mi-chemin entre des salles de démonstration et un Living Lab, cet espace permet aux visiteurs présents d’être impliqués, comme usagers dans le processus d’expérimentation et de validation des entreprises que Zú accompagne.

Le Démo Day était co-produit avec la collaboration de la Banque Nationale et du Consortium québécois des incubateurs High-Tech.

LISTE DES 24 ENTREPRISES EN DÉMARRAGE PRÉSENTES

Manufacturier 4.0BIOALERT SOLUTIONSBIOINTELLIGENCE TECHNOLOGIES BIOLIFTCALOGY SOLUTIONS FOXTROT INDUSTRIEL IN A BLINK LYNX INSPECTION NUMÉTRIC UGOWORK WARP
Technologies numériques / Intelligence artificielleFANSLAB GALLEA OVA ORANGEAD PIVOHUB
Santé numériqueBRAVERLIME SANTÉ LIVING SAFENEUROSOLUTIONS GROUP PAPERLANE THERAPEUTICS THERAPPXVoyez tous les détails sur les entreprises présentes.

L’ASSOCIATION DE MUSIQUE URBAINE DU QUÉBEC NOMME SON PREMIER CONSEIL D’ADMINISTRATION

L’Association de la musique urbaine du Québec (AMUQ) a élu le 26 avril dernier son premier conseil d’administration. Élu président, David Dubé, PDG de Kartel Musik, a déclaré qu’il profiterait de son mandat de deux ans pour brasser l’industrie et faire reconnaître l’importance de la musique urbaine qui, malgré sa prédominance sur les plateformes de streaming et dans les habitudes d’écoute des 15-30 ans, est encore snobée et mal perçue par les médias d’ici. 

Les administrateurs de ce premier CA, membres de différents milieux urbains et culturels, croient en la nécessité d’avoir l’AMUQ pour représenter les intérêts de ses membres dans l’espace musical du Québec. Pour accomplir son mandat, David Dubé sera donc entouré de René Khayat (7 Doigts, Cirque du Soleil, Cavalia), vice-président, Isabelle Boucher (Red Rebel Productions), secrétaire-trésorière, Dany Alvarado (Mike FM), Keithy Antoine (Boutique Espace Urbain, Pa t’mentir, Union Urbaine), Ulrich Egounléty (Rico Rich Productions), Sabri Cadaawe (Radio Hip Hop Musique), Stephane Moraille(ACTRA, Bran Van 3000), Marc-Evans Jeannot (UMG), Steeven Leblanc (Higher Reign Music, Symphonic Canada) et Pier-Bernard Tremblay (DJ UNPIER, Bienvenue Records). Eugenio Avila de Nueva Vista Music et Von J Group a également été nommé Directeur général.

L’AMUQ est une société à but non lucratif qui a pour mission de valoriser et promouvoir toutes les déclinaisons et évolutions de la musique urbaine dans tous ses styles et toutes les langues. Son mandat est de rassembler toutes les personnes impliquées dans la création et la diffusion des genres urbains afin que les membres aient un lieu de rencontre pour échanger et collaborer dans une atmosphère inclusive et ouverte, d’être le porte-voix de cette communauté dans la sphère publique afin de faire valoir le point de vue des membres et prendre position sur les enjeux qui les concernent et fournir du soutien et de la visibilité aux membres dans les activités liées à la musique urbaine.

Mia Desroches se joint à KOTV!

KOTV est fière d’agrandir son équipe à la distribution avec l’arrivée de Mia Desroches à titre de Vice-présidente distribution internationale. Spécialiste en distribution internationale de médias en tous genres, elle a amorcé sa carrière dans le monde de la distribution chez Remstar Média pour ensuite travailler pendant 12 ans à l’Office National du Film du Canada, où elle a notamment dirigé le groupe de la Distribution. Après 2 ans chez Téléfiction en tant que Vice-Présidente de la distribution, elle a consacré les 4 dernières années à l’avancement de CBC & Radio-Canada Distribution où elle a œuvré à titre de Directrice des Partenariats de distribution de contenus.

Faisant preuve d’un leadership hors pair, Mia a une grande capacité à créer des liens d’affaires solides et d’excellentes relations avec ses clients, ses partenaires d’affaires et ses collègues. Elle s’engage dans tous ses projets avec détermination, un désir de rendement et réalise ses mandats avec enthousiasme et professionnalisme. L’équipe de KOTV est emballée à l’idée de mettre son expertise au service du rayonnement des différentes productions sur la scène internationale.

« Depuis quelques années, KOTV connait de beaux succès à l’étranger. Nous produisons également en anglais, développons la coproduction internationale en plus de travailler avec d’importants distributeurs mondiaux. L’arrivée de Mia s’inscrit parfaitement dans la continuité de nos ambitions en dehors du Québec et Mia a toute l’expérience et les compétences pour diriger l’équipe de distribution et continuer notre rayonnement », mentionne Louis-Philippe Drolet, Vice-président exécutif et directeur général chez KOTV.

« Je suis ravie de me joindre à l’équipe de KOTV et de mettre mon expertise au service d’une entreprise en pleine croissance. La distribution internationale est une passion pour moi et je me considère privilégiée de pouvoir poursuivre mon parcours avec une équipe aussi talentueuse que dévouée », indique Mia Desroches.

Barbara Vallant (Aroma Distribution) poursuit sa collaboration avec KOTV et travaillera étroitement avec Mia Desroches et l’équipe de distribution.

Quelques succès d’adaptation à l’étranger
Rappelons que c’est sans contredit la série dramatique anthologique Plan B qui a permis à KOTV d’attirer les clients curieux de ses formats dans tous les genres. Plan B a été adaptée et diffusée par TF1, en France, en mai 2021, mettant en vedette Julie de Bona, la série fût no. 1. Elle a également été adaptée en Belgique flamande en mars 2021 et une deuxième saison est en chantier. L’adaptation libanaise de l’émission de variétés Le Verdict a connu un immense succès au Moyen-Orient tout comme le grand jeu musical C’est ma toune. Cette production a également connu 3 saisons en Lettonie, détrônant The Voice Russia. Pillow Talk, l’adaptation anglophone de la série Entre deux draps a été diffusée sur Crave en février 2022 et Question de jugement possède des options actives dans pas moins de 6 pays!

Qs

Québec solidaire a 52 candidatures officialisées

Québec solidaire a conclu sa troisième semaine d’investitures et a désormais 52 candidates et candidats officiellement investis. Parmi eux et elles, la députée de Rouyn-Noranda–Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien ainsi que Vincent Marissal, député de Rosemont.

Québec solidaire devrait continuer ses investitures tout au long du printemps et publiera une mise à jour hebdomadaire des candidatures officialisées sous la forme d’un communiqué. 

Candidatures investies entre le 9 mai et le 16 mai :

  • Dans Granby, Anne-Sophie Legault, enseignante au préscolaire et au primaire à École Montessori de Magog;
  • Dans Maskinongé, Simon Piotte, acériculteur à La ferme du loup;
  • Dans Portneuf, Anne-Marie Melançon, chargée de cours en éthique au baccalauréat et à la maîtrise en enseignement à l’Université Laval;
  • Dans Abitibi-Ouest, Alexis Lapierre, attaché politique d’Émilise Lessard-Therrien;
  • Dans Blainville, Éric Michaud, animateur et fondateur d’Ensemble on tourne!;
  • Dans Groulx, Marie-Noëlle Aubertin, professeure de français aux Collège Lionel-Groulx;
  • Dans Rouyn-Noranda–Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, députée de Rouyn-Noranda–Témiscamingue;
  • Dans Rosemont,  Vincent Marissal, député de Rosemont;
  • Dans Vanier-Les-Rivières, Karoline Boucher, attachée politique de Québec solidaire;
  • Dans Beauce-Sud,  Olivier Fecteau, assistant technique en pharmacie;
  • Dans Borduas, Benoît Landry, conducteur d’autobus scolaire et horticulteur;
  • Dans Bourget, Marie-Eve Rancourt, conseillère syndicale à la Fédération autonome de l’enseignement;
  • Dans Taillon, Manon Blanchard, coordonnatrice au soutien administratif, à la gestion locative, sociale et communautaire aux Habitations du réseau de l’académie;
  • Dans Verchères, Manon Harvey, directrice adjointe au Refuge des jeunes de Montréal;
  • Dans Abitibi-Est, Benjamin Gingras, neuropsychologue au Centre médical Agoo.

Détails des candidatures investies précédemment : 

  • Dans Saint-François, Mélissa Généreux, médecin spécialiste en santé publique;
  • Dans Maurice-Richard, Haroun Bouazzi, vice-président à la Banque de développement du Canada;
  • Dans Viau, Renée-Chantal Belinga, ancienne conseillère municipale et commissaire scolaire;
  • Dans Hull, Mathieu Perron-Dufour, économiste et professeur à l’Université du Québec en Outaouais;
  • Dans Roberval, Michael Ottereyes, militant autochtone;
  • Dans La Prairie, Pierre-Marc Allaire Daly, facteur et délégué syndical; 
  • Dans Sanguinet, Virginie Bernier, coordonnatrice de la corporation de développement communautaire (CDC) Roussillon;
  • Dans Côte-du-Sud, Guillaume Dufour, biologiste de formation et enseignant au Cégep de La Pocatière;
  • Dans Berthier, Amélie Drainville, militante écologiste;
  • Dans Bonaventure, Catherine Cyr-Wright, conseillère à la formation à L’R des centres de femmes du Québec;
  • Dans Saint-Jérôme, Marc-Olivier Neveu, cofondateur du parti politique municipal Mouvement Jérômien;
  • Dans Beauharnois, Émilie Poirier, stratège marketing;
  • Dans Chicoutimi, Adrien Guibert-Barthez, militant écologiste, ancien porte-parole de la Coalition Fjord;
  • Dans Vachon, Jean-Philippe Samson, éducateur en service de garde;
  • Dans Arthabaska, Pascale Fortin, infirmière aux soins intensifs;
  • Dans Rimouski, Carol-Ann Kack, psychoéducatrice;
  • Dans Jean-Talon, Olivier Bolduc, sténographe judiciaire;
  • Dans René-Lévesque, Audrey Givern-Héroux, enseignante de littérature;
  • Dans La Pinière, Jean-Claude Mugaba, professionnel en coopération internationale;
  • Dans Dubuc, André-Anne Brillant, travailleuse sociale et ancienne candidate pour Unissons Saguenay;
  • Dans Montarville, Marie-Christine Veilleux, fonctionnaire provinciale et activiste féministe;
  • Dans Châteauguay, Martin Bécotte, Directeur de la Fédération régionale des organismes sans but lucratif d’habitation de la Montérégie et de l’Estrie;
  • Dans Drummond-Bois-Franc, Tony Martel, responsable du développement des affaires au Québec et l’est de l’Ontario pour Nexxfield;
  • Dans Johnson, Nancy Mongeau, directrice du Journal de rue de l’Estrie;
  • Dans Milles-Îles, Guillaume Lajoie, conseiller aux relations publiques et gouvernementales;
  • Dans Charlesbourg, Ève Duhaime, intervenante psychosociale;
  • Dans Sainte-Rose, Karine Cliche, professeure d’espagnol;
  • Dans Soulanges, Sophie Samson, productrice déléguée dans le milieu télévisuel;
  • Dans Chambly, Vincent Michaux-St-Louis, enseignant d’art dramatique;
  • Dans Papineau, Marie-Claude Latourelle, orthophoniste et déléguée syndicale;
  • Dans Trois-Rivières, Steven Roy Cullen, directeur général de La gazette de la Mauricie;
  • Dans Laporte, Claude Lefrançois, vétérinaire et activiste chez Amnistie internationale;
  • Dans Mégantic, Marylin Ouellet, Co-propriétaire de la Ferme du Coq à l’Âne de Bury;
  • Dans Orford, Kenza Sassi, avocate et chargée de cours à l’École du Barreau;
  • Dans Saint-Hyacinthe, Philippe Daigneault, enseignant d’anglais langue seconde au Cégep de Saint-Hyacinthe;
  • Dans Sainte-Marie–Saint-Jacques, Manon Massé, co-porte-parole de Québec solidaire et députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques;
  • Dans Gouin, Gabriel Nadeau-Dubois, co-porte-parole de Québec solidaire et député de Gouin.
Qs

Québec solidaire veut garantir le droit à la nature

De passage en Abitibi-Témiscamingue à l’occasion de l’investiture de Émilise Lessard-Therrien, le porte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois et la députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue présentent le plan de Québec solidaire pour garantir le droit à la nature pour tous les Québécois et Québécoises, partout sur le territoire. 

«Les politiciens parlent souvent de déficit. Mais il y a un déficit dont on ne parle presque jamais, le déficit nature. 80% des québécois et québécoises vivent en milieu urbain. L’équipement de plein air coûte cher, le transport est compliqué et c’est pas tout le monde qui peut se le permettre», affirme Gabriel Nadeau-Dubois avant d’ajouter : «Il y a une chose qui nous uni tous et toutes, peu importe notre région: notre amour du territoire. Garantir le droit à la nature, c’est garantir que tout le monde au Québec, peu importe son portefeuille et l’endroit où il habite, puisse en profiter.»

Pour garantir ce droit, la formation politique promet un plan en trois volets :

  • D’abord, la gratuité de la nature. Québec solidaire rendra complètement gratuit l’accès aux parcs nationaux et aux réserves fauniques. Tout le monde devrait pouvoir profiter de notre belle nature, peu importe l’épaisseur de son portefeuille. 
  • Ensuite, l’accessibilité à la nature. Québec solidaire financera des circuits de transport collectif des villes vers les parcs nationaux. Le parti mettra également en place un réseau de prêt d’équipement de plein air à travers les bibliothèques publiques du Québec. 
  • Finalement, la protection de la nature. D’ici 2030, Québec solidaire ajoutera 1.5% d’aires protégées par année, afin d’atteindre progressivement la cible de 30% d’aires protégées sur l’ensemble du territoire. 

«Ça fait des années qu’ici en région on souhaite attirer du monde en faisant valoir la beauté de notre territoire sauvage. Mais la vérité, c’est que pour nos nouveaux arrivants qui ont tout à découvrir, nos forêts et nos lacs, ne sont pas si accessibles que ça. Notre proposition, elle vient précisément répondre à ce besoin d’accessibilité et de gratuité. Si c’est vrai pour nous, c’est aussi vrai pour l’Estrie, la Côte-Nord, le Bas St-Laurent. », ajoute Émilise Lessard-Therrien. 

En ce sens, Québec solidaire va aussi ajouter 1.5% d’aires protégées par année d’ici 2030 pour atteindre progressivement la cible de 30% d’aires protégées sur l’ensemble du territoire. 

Planpoint, une solution efficace pour aider les consommateurs québécois à la recherche d’un logis!

Planpoint innove afin de faciliter l’accès à la propriété pour la population québécoise qui fait face à une crise du logement, à une pénurie de maisons à vendre et à une surenchère immobilière sans précédent. 

 « La mission de Planpoint a toujours été de simplifier la vie des promoteurs immobiliers, mais également des consommateurs. Nous avons donc travaillé pour que notre sélecteur de plans puisse s’intégrer dans un CRM tel que Salesforce. Les entreprises immobilières peuvent donc connecter leur CRM à notre base de données, ce qui assure un relais fiable des informations aux futurs acheteurs. Ceux-ci ont la possibilité de se créer une liste d’emplacements favoris à même notre sélecteur de plans et sont ainsi pris en charge beaucoup plus rapidement. Cette fonctionnalité permet aux promoteurs d’offrir un service davantage personnalisé et de gagner du temps », explique Laurent Cardinal, cofondateur de Planpoint et expert en marketing Web dans le domaine immobilier
Des atouts considérables pour l’immobilier locatif

L’intégration de Planpoint au sein d’un CRM peut également se faire en immobilier locatif et permet au locataire potentiel de connaître diverses informations à propos du logis convoité :
Date où l’unité est libre
Prix
Inclusions
Orientation de l’unité
Images ou vidéos de l’unité

Les gens ont aussi la possibilité de choisir leur nouvelle habitation dans le confort de leur foyer grâce à des visites virtuelles de haute qualité.


Grâce à Planpoint, la communication entre les consommateurs et les promoteurs devient de plus en plus facile. Ce n’est donc pas sans raison que l’entreprise connaît une croissance exceptionnelle depuis son lancement en janvier 2022.

LA SHOEBOX FÊTE SA PREMIÈRE ANNÉE!

La jeune maison de disques La Shoebox célèbre sa première année d’existence! Un an après sa mise sur pied, le label mené par Greg Kitzler et Laurie Coutu-Racette, épaulée par sa grande soeur Les Disques de la Cordonnerie (Pierre Lachance et Marc Pérusse), poursuit sa mission: travailler au service des artistes, et non l’inverse. Malgré la pandémie et tout ce qu’elle implique pour l’industrie de la musique, la jeune boîte qui offre une gamme complète de services – production musicale et distribution numérique (The Orchard / Sony), promotion radio (Torpille), relations de presse (Greg Kitzler), édition musicale (Quartier Général), booking de spectacles (Stomp Booking & Spectacles) et réseaux sociaux (Alycia Leduc) – est fière du chemin parcouru, tout en continuant d’apprendre et de grandir avec les artistes. La famille Shoebox, composée d’Original Gros Bonnet, MoKa, Sambé, Fidès et Aramis, a produit lors de sa première année six vidéoclips, quatre EP / albums, un disque vinyle, de la marchandise pour quatre des artistes et de nombreux spectacles aux quatre coins du Québec; parmi ceux-ci, l’Après-Première de l’album des Gros Bonnets Tous les jours printemps à La Tulipe qui a fait salle comble. 

Pour souligner sa première année en grand, le label organise un concert-anniversaire le mercredi 8 juin, 18h, au Ausgang Plaza, où performeront tous.tes ses artistes en plus d’une nouvelle signature surprise, pour une durée de plus de 4 heures de musique et d’humour! Au menu: l’univers onirique et introspectif mélangeant trip-hop, hip-hop et électro d’Aramis, le rap et la poésie engagée et percutante de Fidès, l’électro-pop groovy et tropicale de MoKa et l’énergie légendaire du septuor de rap-jazz alternatif Original Gros Bonnet… sans oublier l’artiste surprise! Sambé, beatmaker à l’instrumentalisation complexe et planante, performera également pour une première fois sur scène des chansons de son premier EP, en plus d’être DJ durant la soirée. Liliane Blanco-Binette, jeune et talentueuse humoriste diplômée de l’École nationale de l’humour, sera quant à elle l’animatrice de l’événement. 

Les billets sont en vente au coût de 10$ seulement sur lepointdevente.com. Ceux-ci sont limités et partiront comme des petits pains chauds, dépêchez-vous!

Gabriel Nadeau-Dubois devant l’UMQ: « Imaginez ce qu’on pourrait faire ensemble! »

Gabriel Nadeau-Dubois a profité de son allocution aux assises de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) pour prendre des engagements auprès des maires et des mairesses du Québec afin d’aider les villes à développer de manière responsable leur territoire. 

« La nouvelle génération d’élus municipaux veut développer des milieux de vie à échelle humaine, nous allons les aider. Québec solidaire veut donner les clés de la transition écologique aux élus locaux au lieu de les ralentir comme le fait le gouvernement caquiste », déclare Gabriel Nadeau-Dubois. 

Québec solidaire prend deux engagements pour les villes et villages du Québec afin de les aider à prendre le virage écologique et régler la crise du logement : réformer la loi sur l’expropriation pour permettre aux villes de développer le logement social ou protéger des espaces verts pour moins cher, et élargir le droit de préemption pour que les besoins des villes et des citoyens passent avant ceux des promoteurs. À noter que ces modifications entraîneraient de grandes économies pour les villes.

« L’urgence climatique et la crise du logement, ça fait longtemps qu’on les reconnaît et on est prêts à s’y attaquer avec les villes. Les maires et les mairesses peuvent nous faire confiance », déclare Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole de Québec solidaire. 

Nouveau pacte fiscal 

Gabriel Nadeau-Dubois s’est également engagé à conclure un nouveau pacte fiscal avec les municipalités, afin de diversifier leurs sources de revenus et de les libérer de l’emprise de l’impôt foncier.

« Il faut diversifier les sources de revenus des municipalités. Il faut changer de modèle. Et au lieu de l’imposer, on va l’inventer avec vous. Ça va demander du travail, ça ne sera pas facile, mais au sortir d’un mandat de Québec solidaire, l’impôt foncier ne sera plus la base du financement des villes et des villages », a déclaré Gabriel Nadeau-Dubois devant les maires et mairesses.

La startup Arrivage lauréate du prix Petites Entreprises au Gala du CRE-Montréal 2022 pour son opération de valorisation des surplus agricoles avec le CRE de Laval

Le 5 mai dernier, dans le cadre du Gala du CRE-Montréal, Arrivage s’est vu remettre le prix de la Catégorie Petites entreprises pour l’Opération dernière chance, un projet développé en collaboration avec le CRE de Laval.

L’opération dernière chance permettra à tous les agriculteurs de l’île de Laval d’écouler leurs surplus agricoles directement aux professionnels du Grand Montréal pour donner une dernière chance aux fruits et légumes qui n’ont pas trouvé preneur sur leurs marchés réguliers.

Dès le début de saison, grâce à la place de marché Arrivage, les producteurs de Laval pourront proposer leurs marchandises à prix cassés à des centaines de professionnels du secteur alimentaire tels que les restaurants, les transformateurs, les détaillants et même à des institutions telles que des écoles. Ils pourront par ailleurs choisir de vendre ou donner les marchandises à la centaine d’organismes qui ont déjà démontré un fort intérêt pour ces denrées alimentaires.

Produits non calibrés ou maturité avancée, sur-stocks de fin de saison et retours de marchandises pourront ainsi être proposés très rapidement pour donner une chance aux producteurs de réduire leurs pertes et de générer des revenus additionnels. Dans un contexte de hausse généralisée des coûts d’approvisionnement, nous avons une opportunité incroyable de réduire les pertes dans les fermes locales tout en permettant aux professionnels de faire de bonnes affaires sur des produits qui n’ont pas besoin d’être parfaits. Tous les restaurateurs, transformateurs, détaillants, établissements scolaires et organismes en sécurité alimentaire du grand Montréal sont invités à participer à l’opération.

« Nous sommes heureux de ce prix car il nous permet de faire rayonner le projet et d’inviter tous les professionnels du secteur alimentaire et organismes communautaires à venir participer à valoriser ces surplus agricoles» Thibault Renouf, directeur général d’Arrivage et co-initiateur de La Transformerie.

L’objectif du projet, réinjecter 25 000 kg de fruits et légumes dans le circuit alimentaire du grand Montréal et générer 50 000$ de revenu direct (ventes) ou indirect (dons) pour les agriculteurs participants. À terme, Arrivage permettra d’étendre cette fonctionnalité et donnera la possibilité à tous les agriculteurs du Québec de proposer leurs surplus de production.

Ce Projet a été financé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, dans le cadre du Programme de développement des marchés bioalimentaires.

«Ce prix est le fruit d’une collaboration inédite entre plusieurs partenaires : Arrivage, le CRE mais aussi les acteurs sur le terrain (producteurs, restaurateurs et organismes communautaires), que nous avons eu la chance de rencontrer et avec qui nous avons pu avoir des échanges pertinents. C’est ainsi que nous avons pu imaginer, ensemble, de nouvelles solutions face à des enjeux critiques pour notre société, comme le gaspillage alimentaire, les changements climatiques mais aussi l’insécurité alimentaire»Elodie Morandini, directrice générale du CRE de Laval.

mononews logo white


© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top