Comment vivait-on à l’époque de l’Égypte antique? L’environnement public était-il très différent de la sphère privée pour le pharaon, le travailleur manuel et le haut fonctionnaire? Avaient-ils le même apport à l’évolution de leur société? Les réponses à ces questions surgiront au fil du parcours de la grande exposition internationale Le temps des pharaons offerte par le Musée de la civilisation et présentée par Polycor, à compter du 27 octobre prochain. Cette fascinante réalisation succédera à la toute aussi mémorable exposition, Pompéi. Cité immortelle, qui se termine le 11 septembre. Ce projet d’envergure est rendu possible grâce au soutien de 500 000 $, issu de l’Entente de développement culturel dans le cadre de la Mesure d’aide financière à l’intention des musées d’État.
Citation « Le Musée de la civilisation jette des ponts entre les cultures, entre le passé et le présent, afin de mieux comprendre le monde qui nous entoure. Nous sommes reconnaissants envers la Ville de Québec et le ministère de la Culture et des Communications de leur fidèle support. L’aide octroyée équivaut à un gage de confiance extraordinaire qui nous permet d’offrir des expositions internationales d’une qualité exceptionnelle» – Stéphan La Roche, président directeur général du Musée de la civilisation.
Faits saillants

Les précieuses pièces de collections – momies, statues, bijoux, stèles – côtoieront des modèles détaillés de pyramides, de temples et de maisons égyptiennes ainsi que de nombreux espaces multimédias interactifs, des animations et des vidéos redonnant vie à l’Égypte ancienne.La majorité de ces trésors proviennent des collections d’égyptologie détenues par les musées de l’Université d’Aberdeen au Royaume-Uni ainsi que des institutions muséales allemandes soit le Gustav-Lübcke-Museum et le Musée Roemer et Pelizaeus.Deux spécialistes de l’Égypte, Christian Tietze et Christian Bayer, en sont les co-commissaires. Le temps des pharaons est une conception de la firme de renommée internationale MuseumsPartner, avec qui le Musée de la civilisation a collaboré pour la présentation de MAYA, qui a connu un vif succès à l’été 2021.

Vignette photo: La momie de Takhar, une femme de Thèbes en Haute­ Égypte âgée d’au moins 60 ans et considérée comme la« dame de la maison», a été embaumée de manière élaborée et enveloppée dans de nombreuses couches de bandelettes, avec un niveau de préservation dont seules quelques momies ont pu bénéficier.
Liens connexes :
Musée de la civilisation: www.mcq.org
University of Aberdeen Museums www.abdn.ac.uk/museums
Musée Roemer et Pelizaeus www.rpmuseum.de
Gustav-Lübcke-Museum https://www.ruhrkunstmuseen.com/en/museums/gustav-luebcke-museum-hamm/