Paul Kunigis présentele spectacle Yallah au Lion d’Or

En février, Paul Kunigis lançait Yallah, un sixième album aux accents klezmer, swing, jazz, chanson et pop, nommé au Gala de l’ADISQ 2021 dans la catégorie Musiques du monde. L’auteur-compositeur s’y intéresse au sort des femmes et des hommes à la recherche d’un monde meilleur, en plus de réfléchir sur le temps et de scruter les méandres de l’amour.

Présenté au Lion d’Or le 13 décembre prochain, le spectacle Yallah permettra de donner vie sur scène aux nouvelles chansons de l’artiste. Tout comme l’album, le spectacle est un voyage au cœur des origines multiculturelles de Paul Kunigis, sur la route des épices. Conteur exceptionnel, Paul Kunigis ponctuera le spectacle d’anecdotes et d’histoires en lien avec son vécu et ses racines polonaises, israéliennes et québécoises. Il plongera l’auditoire dans des sonorités où l’Orient se mêle savamment à l’Occident, projections à l’appui. Un univers où la réalité se confond avec le rêve, entre réalisme, mélancolie et optimisme.

Sur scène, Paul Kunigis sera entouré de François Lalonde (batterie et percussions), Yves Desrosiers (guitares), Simon Dolan (contrebasse), Marie-Soleil Bélanger (violon), Caroline Meunier (accordéon), Gabriel Paquin-Buki (clarinettes) et Blaise Margail (trombone). 
Billetterie
13 décembre à 19 h 30
Passeport vaccinal et preuve d’identité avec photo exigés à l’entrée
https://cabaretliondor.com/evenement/paul-kunigis-yallah/?id=1863

Échos de la critique« Ses plus récentes chansons, qui abordent des thèmes parfois durs comme le sort des migrants en Méditerranée, portent encore la mélancolie toute slave du chanteur polonais, mais aussi une force très bien canalisée. […] Et derrière la mélancolie qui enveloppe bien des chansons de Yallah, il y a aussi une volonté de célébrer la vie. » – Alexandre Vigneault, La Presse

« Ça swingue et ça virevolte de talent, reliant le klezmer au jazz, aux musiques du Moyen-Orient et à la chanson française […] avec ce mélange de fête et de tristesse qui habite souvent les musiques d’Europe de l’Est. » – Philippe Renaud, Le Devoir

Vanessa Philippe: Nouvel album Soudain Les Oiseaux

Sortie le 21/01/2021 chez Le poisson spatial / Modulor
Après Suivre le soleil et Les maux, le nouveau single de Vanessa Philippe intitulé Soudain les oiseaux est le troisième extrait de l’album, à sortir le 21 janvier 2022.

Toujours à mi-chemin entre rêve et réalité, la musicienne Vanessa Philippe évolue dans une drôle de galaxie, s’interrogeant sur ce qu’est devenue sa grande soeur disparue soudainement.Ce dernier volet de la trilogie avec le poisson rouge qu’elle a réalisé elle-même nous emmène dans un monde parallèle. Une fenêtre ouverte vers une eau volcanique à l’atmosphère étrange où gravitent un poisson rouge et autres curiosités. En mouvement dans cet espace totalement surréaliste proche du quotidien, entre la cuisine, le salon et la salle de bain, Vanessa Philippe semble s’accrocher à une bulle intergalactique pour apercevoir soudain, les oiseaux.Entre poésie et mélancolie, Vanessa Philippe impose avec Soudain Les Oiseaux sa voix originale et son orfèvrerie pop dans le paysage de la nouvelle scène française.
 
Pour regarder et diffuser le clip de Soudain Les Oiseaux :

https://youtu.be/mpIDXajZIT8

Les tubes de Noël | L’album double disponible aujourd’hui !

Juste à temps pour le coup d’envoi des festivités de fin d’année, Musicor Disques lance aujourd’hui un album double de 24 chansons du temps des Fêtes : Les tubes de Noël. Cette compilation variée et étoffée offre une sélection de titres choisis, livrés tour à tour par des artistes de divers horizons, parmi les préférés des Québécois et des Québécoises. Pensons à 2Frères, au couple Marie-Eve Janvier & Jean-François Breau, à Paul Daraîche, Jean-Pierre Ferland, Geneviève Leclerc, Nicole Martin, Marie-Élaine Thibert, Marie-Chantal Toupin ou Mario Pelchat, entre plusieurs autres ! Morceaux indémodables, chansons nostalgiques, airs de leur enfance, classiques du genre, chansons originales d’artistes d’ici, voilà ce que propose le nouvel album double Les tubes de Noël, qui saura à coup sûr réjouir et rallier toutes les générations!


2Frères / Noël c’t’année
Nadja / Santa Claus Is Coming To Town
Marie-Chantal Toupin / Joyeux Noël
Marie-Eve Janvier & Jean-François Breau / Au royaume du bonhomme hiver
Paul Daraîche / Noël au Saloon (feat. Charles Aznavour)
Geneviève Leclerc / Last Christmas
Les Prêtres, Nicole Martin / Trois anges sont venus ce soir
Cœur de pirate, Pierre Lapointe, Marc Dupré, Garou / Noël des enfants / Happy Xmas (War Is Over)
Jean-Pierre Ferland / Toi et moi
Marie-Élaine Thibert / C’est l’hiver
Manon Séguin & Christian Marc Gendron Le sentier de neige
Mario Pelchat / Minuit Chrétien
~
Kingdom Street / Je ne veux que toi
Marie-Eve Janvier & Jean-François Breau / Danser autour du vert sapin
Les Prêtres, Cindy Daniel / Quel est l’enfant
Marie-Élaine Thibert / Vive le vent
Lara Fabian, Marc Dupré, Éric Lapointe et Alex Nevsky / For me… formidable
Marie-Chantal Toupin / Les enfants oubliés
Paul Daraîche / Blue Christmas
Mario Pelchat / L’enfant au tambour
Véronique Labbé / Père Noël arrive ce soir
Nadja / Jingle Bells
Manon Séguin & Christian Marc Gendron / Noël blanc
Mario Vigneault, Vincent Morel, Catherine Leveillée, Élyse Duguay / Cocktail Père Noël

Mentionnons que Je ne veux que toi de Kingdom Street, une autre chanson electro-pop irrésistible, dont le duo formé de Patrick Donovan et Paméla Lajoie a le secret, a été choisie comme Le Tube de Noël à TVA. Elle sera en ondes toute la période des fêtes sur le réseau TVA, accompagnée d’un clip festif et étincelant !

KIROUAC & KODAKLUDOLES GRADINS : OPEN WORLD

 Les artistes multidisciplinaires Kirouac & Kodakludo annoncent aujourd’hui leur plus gros spectacle en carrière. Après avoir rendu l’expérience du triple album Les Gradins sur le web, le groupe propose Les Gradins : Open World : un spectacle d’art vivant sortant des conventions habituelles.
« Oh ! Vous êtes nouveau•nouvelle ici, non ? Bienvenue sur la Montagne. Mon nom est A.L.I.S., Assistant•e Ludique d’Intelligence Synthétique, et je serai votre guide pour la durée de votre voyage. Et vous, quel est votre nom ? »

Les Gradins est une œuvre qui se déploie en musique, bande dessinée et photographie et prendra désormais vie sur scène en février et mars prochain à Montréal et Québec. Le spectacle Les Gradins : Open World est une expérience immersive et novatrice, proposée en complément à l’œuvre conceptuelle Les Gradins de Kirouac & Kodakludo. Reprenant la nature multidisciplinaire et la structure narrative du projet, le spectacle souhaite mélanger les éléments de la musique, des arts numériques et du théâtre pour plonger les spectateurs•trices au milieu de l’univers coloré qu’ils ont élaboré au sein des Gradins. Ils donnent à leur oeuvre Les Gradins tout son sens en s’appropriant le lieu et en faisant le théâtre d’une aventure collective dont personne ne sortira indifférent•e.

Kirouac & Kodakludo offrant toujours des spectacles plus grands que nature, l’évènement risque de surprendre à nouveau son public qui les accompagne depuis wesh. 

La représentation Montréalaise, Les Gradins : Open World, aura lieu au Club Soda le 17 février 2022.

Lien facebook 
Billets

La représentation de Québec, Les Gradins : Open World, aura lieu à l’Impérial Bell le 9 mars 2022.

Lien facebook
Billets 

LES LAURÉATES DES PRIX DE LA DANSE DE MONTRÉAL 2021

C’est aujourd’hui que LES PRIX DE LA DANSE DE MONTRÉAL (PDM) dévoilaient les lauréates de la saison 2020-2021 à l’occasion d’une cérémonie animée par Anik Bissonnette et sous la présidence d’honneur de Rhodnie Désir — lauréate du prix ENVOL et du GRAND PRIX de la danse de Montréal en 2020.
MÉLANIE DEMERS
Le GRAND PRIX de la danse de Montréal 2021,présenté par Québecor et la Ville de Montréal
BARBARA KANEROTONNI DIABO

Le Prix de la danse de Montréal 2021, Catégorie INTERPRÈTE,présenté par le Regroupement québécois de la danse (RQD) et la Caisse Desjardins de la Culture
100LUX
ENVOL, le Prix pour la diversité culturelle et les pratiques inclusives en danse,présenté par le Conseil des arts de Montréal
BÉATRIZ MEDIAVILLA

Le Prix de la danse de Montréal 2021, Catégorie DÉCOUVERTE,présenté par l’Agora de la danse et Tangente
LOUISE LAPIERRE

Prix Ethel Bruneau 2021,présenté par le MAI (Montréal, arts interculturels) et Danse Danse
FRANCINE GAGNÉ

Le Prix de la danse de Montréal 2021, Catégorie GESTIONNAIRE CULTURELLE,présenté par Diagramme – gestion culturelle
ANNIE-CLAUDE COUTU GEOFFROY

Le Prix de la danse de Montréal 2021, Catégorie CONTRIBUTION EXCEPTIONNELLE
Le GRAND PRIX de la danse de Montréal 2021, présenté par Québecor et la Ville de Montréal – 25 000 $

Mélanie Demers est la lauréate du convoité GRAND PRIX de la danse de Montréal 2021, présenté par Québecor et la Ville de Montréal et doté d’une bourse de 25 000 $. La lauréate a reçu son prix des mains de Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Québecor, et d’un représentant de la Ville de Montréal. Le jury a voulu souligner la marque unique que cette artiste métisse laisse sur son époque. S’étant distinguée avec la pièce La Goddam Voie Lactée coproduite par l’Agora de la danse et le Festival TransAmériques, la chorégraphe, interprète, metteuse en scène et autrice bâtit son parcours prolifique sur des œuvres qui prennent la forme de manifestes politiques et féministes. Demers sait faire émerger l’humanité sous tous ses angles dans sa qualité d’artiviste acharnée et engagée. À ce jour, Mélanie Demers a chorégraphié plus de trente œuvres présentées en Europe, en Amérique, en Afrique et en Asie.

Le Prix de la danse de Montréal 2021, Catégorie INTERPRÈTE, présenté par le Regroupement québécois de la danse (RQD) et la Caisse Desjardins de la Culture – 10 000 $


Le Prix de la danse de Montréal 2021, Catégorie INTERPRÈTE, présenté par le Regroupement québécois de la danse et la Caisse Desjardins de la Culture, accompagné d’une bourse de 10 000 $, a été offert à Barbara Kaneratonni Diabo par Nadine Medawar, directrice générale du RQD, et Marie-Christine Cojocaru, directrice générale de la Caisse Desjardins de la Culture. Évoluant dans le milieu de la danse depuis plus de 25 ans à titre d’interprète, de chorégraphe et d’enseignante, Barabara Kaneratonni Diabo a retenu l’attention avec sa chorégraphie pour le film Smudge. Issue de la nation Kanien’keha:ka (Mohawk) de Kahnawake, elle fusionne les styles de danse des pow-wow et des Haudenosaunee avec le contemporain. Diabo collabore également avec plusieurs organismes, notamment La Danse sur les routes du Québec et l’Indigenous Performing Arts Alliance avec lesquels elle contribue à éduquer les populations, à créer des « safe spaces » et à épauler les artistes autochtones dans le monde entier.

ENVOL
, le Prix pour la diversité culturelle et les pratiques inclusives en danse, présenté par le Conseil des arts de Montréal – 10 000 $


ENVOL, le Prix pour la diversité culturelle et les pratiques inclusives en danse, décerné par un jury indépendant et doté d’une bourse de 10 000 $, a été remis à 100Lux par Nathalie Maillé, directrice générale du Conseil des arts de Montréal. Organisme à but non lucratif, 100Lux soutient la professionnalisation des interprètes et la transmission des fondations de la danse de rue en encourageant la créativité et l’innovation. 100Lux inspire l’écosystème montréalais en déployant la discipline de la danse de rue comme autonome et distincte sur l’ensemble du territoire. L’organisme, qui, jusqu’à récemment, produisait ses propres œuvres, se recentre pour offrir davantage de services et contribuer à l’émergence et à l’épanouissement d’une communauté d’artistes qui partagent et respectent la culture de la danse de rue. Grâce à 100Lux, la visibilité et l’accessibilité de cette discipline sont en plein essor.

Le prix Ethel Bruneau 2021, présenté par le MAI (Montréal, arts interculturels) et Danse Danse – 5 000 $


Le prix Ethel Bruneau 2021, doté d’une bourse de 5 000 $, a été remis à Louise Lapierre par Caroline Ohrt, codirectrice artistique et directrice du développement de Danse Danse, et Michael Toppings, directeur exécutif et artistique du MAI. Deuxième lauréate de ce prix, Louise Lapierre s’est taillé une place prépondérante dans le milieu grâce à ses multiples talents. Interprète, chorégraphe, productrice et surtout fondatrice de l’École de danse Louise Lapierre, elle enseigne également dans les cégeps et universités. Sa carrière de pédagogue a laissé sa trace sur plusieurs générations d’interprètes. Celle dont l’excellence du travail a été maintes fois primée voue sa reconnaissance aux équipes, amoureux et amoureuses de la danse qui ont nourri l’histoire de son école.

Le Prix de la danse de Montréal 2021, Catégorie DÉCOUVERTE, présenté par l
Agora de la danse et Tangente – 5 000 $

Le Prix de la danse de Montréal 2021, Catégorie DÉCOUVERTE, présenté par l’Agora de la danse et Tangente, doté non seulement d’une bourse de 5 000 $ mais également d’une résidence de création d’une semaine, a été remis à l’artiste multidisciplinaire Beatriz Mediavilla par Francine Bernier, directrice générale et artistique de l’Agora de la danse, et Stéphane Labbé, directeur général et commissaire aux projets internationaux de Tangente. C’est en tant que réalisatrice indépendante que Mediavilla se révèle à la danse. Présenté au Festival international du film sur l’art de Montréal et maintes fois primé, son film Habiter le mouvement – Un récit en dix chapitres brille par sa qualité poétique qui met de l’avant l’importance du corps en mouvement dans le vivre-ensemble. À l’heure où la danse investit de plus en plus les écrans, la finesse artistique de Mediavilla se démarque par son humanité et sa vision novatrice. Originaire de Rouyn-Noranda où elle réside et travaille toujours, elle continue de proposer de nouvelles façons d’aborder les codes du documentaire et de la danse.

Le Prix de la danse de Montréal 2021, catégorie GESTIONNAIRE CULTURELLE, présenté par Diagramme – gestion culturelle – 5 000 $


Francine Gagné, directrice générale et artistique de Circuit-Est centre chorégraphique, a reçu le Prix de la danse de Montréal 2021, catégorie GESTIONNAIRE CULTURELLE, doté d’une bourse de 5 000 $. Le conseil d’administration de Diagramme a voulu reconnaître l’engagement de cette femme créative et visionnaire, qui se distingue par sa capacité à fédérer toute une communauté autour d’innovations nécessaires. Membre fondatrice de Circuit-Est, Gagné a travaillé sans relâche pour faire de cet organisme un lieu de perfectionnement et de ressourcement, en plus d’un tremplin vers l’international. Cette artiste de formation est devenue une gestionnaire autodidacte qui contribue à faire rayonner la danse dans la collectivité.

Le Prix de la danse de Montréal 2021, catégorie CONTRIBUTION EXCEPTIONNELLE 


Lucie Vigneault, artiste en danse contemporaine et membre du conseil d’administration des Prix de la danse de Montréal, a remis le Prix de la danse de Montréal 2021, catégorie CONTRIBUTION EXCEPTIONNELLE à Annie-Claude Coutu Geoffroy, coordonnatrice du volet danse à Diffusion Hector-Charland (DHC) dans Lanaudière, pour souligner sa contribution remarquable à l’épanouissement de la danse en région. Diplômée de l’École supérieure de danse du Québec et de l’École nationale de ballet de Toronto, celle qui fut une interprète prisée est maintenant engagée auprès des artistes et des publics. Par la diversité des projets, l’ampleur du nombre de réalisations et l’action complémentaire des partenaires qu’elle active via Pôle Territoire Danse (une initiative de DHC), la vision de Coutu Geoffroy se déploie, englobant sa communauté d’un geste ample et rassembleur.

L’attente est enfin terminée pour Rick Pagano qui nous offre un premier EP en carrière

 Rick Pagano n’en pouvait plus de l’attente. Son public aussi s’impatientait. Depuis sa participation remarquée à La Voix en 2019, l’auteur-compositeur-interprète s’était fait plutôt silencieux, n’offrant à son public que quelques singles et covers, en plus de parcourir les routes du Québec en spectacle. Or, les fans demandaient depuis longtemps une offre plus étoffée de musique et surtout l’arrivée d’un premier projet. Aujourd’hui, après nous avoir offert les singles Bora Bora et Hawaï au cours des derniers mois, Rick nous présente Je ne fais qu’attendre. Un premier EP en carrière. C’est aussi le morceau initial d’une trilogie de maxis qu’il fera paraître au fil des prochains mois sous l’étiquette Joy Ride Records.

Sur Je ne fais qu’attendre, Rick Pagano s’est entouré de ses collaborateurs habituels pour nous concocter un maxi riche en mélodies, en rythmes et en émotions, qui fera la joie de son public avide de pop-indie-rock. Les compositions sont riches et les arrangements soignés, le tout avec un souci particulier de laisser toute la place à la voix exceptionnelle de Rick Pagano.  En effet, peu de voix au Québec nous emportent de la sorte. Pagano nous fait ressentir toute l’émotion qui se dégage de ses textes puissants. Réalisé par l’artiste lui-même et son copain créatif William Hennessey, le EP comprend également des compositions de Jessey Mercier, Soufiane Benrqiq et Pierre-Olivier Couturier. Ce dernier assure d’ailleurs le mix du projet. Soulignons la participation du réalisateur-compositeur Ruffsound qui a contribué à la composition du titre Histoires.

Pour marquer la parution de Je ne fais qu’attendre, Rick Pagano nous présente le clip de la chanson-titre du EP. Le vidéoclip nous plonge dans le quotidien de Rick Pagano, dans ses souvenirs, dans son intimité et dans certains moments clés de sa carrière. Réalisé par William Hennessey et Alex Laskka, le clip s’inscrit dans la facture visuelle très personnelle des clips de Rick Pagano. 

Le clip et le EP de Je ne fais qu’attendre seront disponibles dès le vendredi 3 décembre 2021.

Rick Pagano sera en spectacle le 11 décembre à l’Étoile de Brossard. 

Le Festival en chanson de Petite-Vallée
donne un avant-goût de sa prochaine édition

 Pour sa 39e édition, le Festival en chanson de Petite-Vallée jette les amarres en eaux sûres. La tempête s’éloigne, l’horizon s’éclaircit et l’événement gaspésien en profite pour annoncer dès aujourd’hui ses premières couleurs, qui seront entre autres portées par les artistes passeurs Émile Bilodeau et Paul Piché. 

Les deux auteurs-compositeurs-interprètes aux voix engagées seront célébrés tout au long de la première fin de semaine du festival. Ce sera le retour attendu du traditionnel spectacle hommage ainsi que de la Petite École de la chanson, qui ralliera une fois de plus des centaines d’enfants gaspésiens autour du répertoire des artistes porte-paroles. 

« Il y a un naturel évident, voire une certaine filiation entre Paul Piché et Émile Bilodeau. On a affaire à deux artistes impliqués dans les causes qu’ils défendent, toujours fougueux et généreux sur scène, et qui ont un don indéniable pour le ralliement. Ensemble, ils forment un ouragan face aux divers enjeux que connaît le Québec » évoque Alan Côté, le directeur général et artistique du Festival en chanson.

Du 29 juin au 9 juillet, quelque 60 spectacles seront proposés aux milliers de festivaliers qui descendront le fleuve jusqu’aux villages de Petite-Vallée et Grande-Vallée. D’abord, Émile Bilodeau débarquera avec l’énergie et l’enthousiasme qu’on lui connait. Armé de sa guitare, de son effervescence et de sa lucidité joyeuse, il livrera sur scène les perles de son dernier album Petite Nature, ainsi que ses grands succès. De son côté, Paul Piché sera entouré de ses musiciens pour offrir les grands titres de son vaste répertoire ; des œuvres qui n’ont pas pris une ride, une parole qui trouve encore résonance. Bref, un spectacle festif et rassembleur pour toutes les générations.

Toujours éclectique, la programmation naviguera habilement entre le rap d’Original Gros Bonnet et le country de Paul Daraîche et Renée Martel, en passant par le chant choral de l’Ensemble vocal Tourelou qui livrera ses Saisons de Vigneault, ainsi que la chanson de Marie-Denise Pelletier, Marie Carmen et Joe Bocan, enfin réunies pour une histoire d’un soir. 

Une autre déferlante de marées annoncée

Les marées continueront de déferler sur Petite-Vallée en 2022. Fort du succès remporté cette année, le Festival en chanson renouvèlera l’expérience en réunissant deux autres collectifs d’artistes aux horizons musicaux multiples dans le cadre de spectacles exclusifs. 

Chacune de ces marées submergera respectivement le Festival pendant deux jours. Les invité.esiront à la rencontre des publics dans différents contextes et participeront à un concert unique, créé expressément pour l’occasion. « Les festivaliers peuvent s’attendre à assister à des réunions musicales comme on en voit peu » évoque Alan Côté. « Ce nouveau concept de programmation est en phase avec les valeurs d’émulation et de partage qui sont chères au festival. On vient créer de véritables familles d’artistes, en mariant des styles et des univers différents, et ce, dans un tout très cohérent » ajoute-t-il.

Les déjeuners-concerts acoustiques, la série de 5 à 7, les grands spectacles et les fins de soirées festives s’ajouteront à la grille horaire de l’événement, dont le dévoilement complet est prévu en mars prochain. 

Mise en vente

Le festival met dès maintenant en vente les billets des spectacles suivants : Émile Bilodeau (2 juillet) / Paul Piché (3 juillet) / Original Gros Bonnet (1er juillet) / Les Saisons de Vigneault (1erjuillet) / Spectacle hommage à Paul Piché et Émile Bilodeau (2 juillet) / Paul Daraîche et Renée Martel – Contre vents et marées (8 juillet) / Pour une histoire d’un soir avec Marie Carmen, Marie-Denise Pelletier et Joe Bocan (9 juillet). 

Les billets sont en vente au www.festivalenchanson.com ou au 418 393-2592

David Linx

Nouvel album Be My Guest, The Duos ProjectDisponible chez Cristal Records
David Linx vient de sortir son nouvel album Be My Guest, un disque collaboratif avec de nombreux invités comme Tigran Hamasyan, Ran Blake, Hamilton de Holanda, Theo Bleckmann, Nguyên Lê, Magic Malik, Eric-Maria Couturier et bien d’autres.Après nous avoir dévoilé le clip de Round Midnight avec le pianiste Tigran HamasyanDavid Linx choisit comme nouvel extrait Pagina De Dor sur lequel il est accompagné par le musicien brésilien Hamilton De Holanda au cavaquinho.“Ce projet est venu à moi très naturellement tel un inventaire qui se réclame, un peu comme si je retournais à l’école. Il est un hommage à la transmission, à l’esprit de curiosité indissociable et indispensable à cet apprentissage par soi-même” a expliqué David Linx pour présenter son nouvel album.
On découvre le nouvel extrait Pagina de Dor avec un très beau clip en animation réalisé par Mathieu Wilson. 
Pour regarder le clip de Pagina De Dor : 
https://youtu.be/RDPngMGYi4s

Black Theatre Workshop ramène sur scène le théâtreen direct en 2022

Après 20 mois de scènes sombres, le Black Theatre Workshop (BTW) revient en force. BTW a célébré son 50e anniversaire pendant cette période inhabituelle et est maintenant prêt à entamer sa 51ème année en grande pompe. Nous avons hâte de vous présenter une nouvelle saison de théâtre novateur et merveilleux.

Black Theatre Workshop est fier de présenter la première mondiale d’une nouvelle comédie musicale hip-hop, Black and Blue Matters par Omari Newton, réalisée par Diane Roberts et présentée par le Centre Segal des arts de la scène. Black and Blue Matters suit la même chronologie que Sal Capone : The Lamentable Tragedy of (2013), pièce louangée par les critiques. L’œuvre décortique le système judiciaire et la suprématie blanche pour ensuite confronter directement le racisme anti-Noir et les manières que cela nous affecte tous et toutes! Black and Blue Matters sera présenté du 20 février au 6 mars 2022.

Pipeline par Dominique Morisseau sera présentée au Théâtre La Licorne en français et en anglais. Pipeline met en vedette une troupe bilingue talentueuse qui explore des enjeux liés à la parentalité, à l’éducation et à l’identité. On investigue aussi comment la classe sociale et la race influent sur l’égalité des chances. Pipeline sera présenté du 12 au 23 avril 2022 en anglais et du 26 avril au 8 mai 2022 en français.

Cette saison, le Black Theatre Workshop a été nommé compagnie en résidence inaugurale auprès du Théâtre anglais du Centre national des ArtsBTW est reconnaissant pour cette collaboration et espère pouvoir mieux partager des histoires Noires avec de nouveaux publics et ce, sur une échelle nationale. La saison 2021-2022 inclura, entre autres, les œuvres suivantes : The Last Epistle of Tightrope TimeBlack and Blue Matters et Calpurnia. La contribution de BTWterminera avec le Vitrine professionnelle du Programme de mentorat aux artistes à Ottawa. Cela marquera la première expansion nationale de notre programme de mentorat, mené par les coordonnatrices Mariah Inger et Warona Setshwaelo.

Nous sommes fiers d’annoncer que notre Tournée des écoles pour le mois de l’Histoire des Noirs est de retour! Le programme, mené par un nouveau membre de notre équipe, Becks Lefranc, respecte la tradition de BTW de partager des histoires avec les jeunes montréalais par le biais du théâtre. Cette saison, la pièce Our Fathers, Sons, Lovers and Little Brothers, gagnant de plusieurs prix, de Makambe K. Simamba pourra être jouée dans les écoles qui le souhaitent. Les dramaturges eux-mêmes interprètent la pièce. Les jeunes seront captivés par les nombreux personnages et l’histoire qui encourage à la réflexion. Le grand public aura aussi l’occasion d’assister à cette production au MAI du 22 au 26 février 2022.

Soyez des nôtres le 29 janvier 2022 pour notre Célébration Vision annuelle, lors de laquelle nous honorons l’héritage, les réalisations et l’excellence Noirs dans la communauté et dans les arts canadiens. Pour la deuxième fois, la célébration aura lieu en ligne. Venez en grand nombre!

Nous avons récemment démarré notre saison avec une présentation numérique de Poetry Jam, lancé sur les réseaux sociaux le 18 novembre 2021. Une nouvelle édition du projet numérique Belonging sera lancée le 14 décembre 2021. BTW collabore également avec le English-Language Arts Network (ELAN) afin d’offrir une série d’ateliers d’éducation artistique. Ces ateliers virtuels, offerts dans le cadre du programme Artists Inspire Grants, seront disponibles pour les écoles admissibles à travers le Québec et seront animés par des facilitateurs formés par la codirectrice artistique de BTWLydie Dubuisson.

L’équipe de BTW a connu quelques changements cette saison. Tyrone Benskin, auparavant directeur et président du conseil d’administration, est maintenant directeur artistique intérimaire.

WiTNESS HAUTEUR

Après les sorties des extraits vidéo « Wassup my man? »« Rien de contrefait » et « Impossible de taire le don ». Witness offre à ses fans un premier album solo de 14 chansons intitulé « Hauteur » avec des collaborations de Basics, Monk.E, Raccoon et plusieurs autres. Le titre du projet fait référence à la représentation de l’espace vue d’en haut par l’artiste comme un réel témoin sur la ville. Hauteur faisant aussi allusion au mot auteur, son homonyme définit Witness par sa dévotion, son évolution et sa passion pour l’art d’écrire et la musique.

« Après 3 albums avec mon collectif Kit Ou Double et une carrière en tant que Rapbattler et Freestyler, je me suis permis de sortir mon premier projet solo sur lequel j’ai bossé pendant près de 2 ans. Je suis très fier du résultat » — Witness

Plus de la moitié des compositions musicales de cet opus ont été réalisées par le duo Raet & H-Bee du groupe Kit Ou Double. Les autres instrumentaux ont été assurés par Nino Ice connu pour ses productions avec les rappeurs Woodman et Basics, braka ainsi que $KHEME & Looks a Xuan qui ont travaillés avec des artistes comme MB et Random.

Avec cet album, Witness cherche non seulement à devenir une figure majeure de la scène de battlerap et freestyle de Montréal, mais aussi à se démarqué par son originalité et partager ses connaissances acquises au fil du temps et au côté de plusieurs artistes de renoms.

Le tout est une production de Kit Ou Double MUZik dont 4 des chansons se retrouvent sur son EP en format cassette « Obsolescence Programmée » sortie en septembre. « Hauteur » est distribué par Bohemaa Communication/Éloquence Music Group (EMG) et est maintenant disponible sur toutes les plateformes numériques.

mononews logo white


© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top