Clémence DesRochers au cœur de la soirée bénéfice de la FBAnQ

FONDATION DE BAnQ : Clémence DesRochers à l’honneur dans une soirée-bénéfice hommage!
Après deux ans de soirées virtuelles, la Fondation de BAnQ (FBAnQ) présente une soirée-bénéfice en personne, autour de la figure de Clémence DesRochers, en présence de celle-ci ! La soirée, comprenant un spectacle, aura lieu le 6 juin 2022 à 18h à la Grande Bibliothèque.
« C’est franchement très excitant que de pouvoir enfin retrouver les donateurs de la Fondation avec le retour d’une soirée-bénéfice, et de surcroît, à la Grande Bibliothèque de BAnQ. La soirée à venir nous permettra de parcourir les trésors de BAnQ et de retracer les moments charnières de la carrière de cette grande dame, Clémence DesRochers, qui représente un pan si important de notre culture québécoise. »– Gaétan Desroches, président du Conseil d’Administration de la FBAnQ, agronome et ancien PDG de Sollio Groupe Coopératif.
La BAnQ détient de nombreux trésors d’archives, comprenant les archives professionnelles de la grande Clémence DesRochers, suite à un don. Pour mettre en valeur la collection et honorer cet héritage, la Fondation de BAnQ a choisi d’en faire le thème de sa soirée-bénéfice, intitulée Nous, c’est Clémence qu’on aime le mieux.La soirée s’articulera autour d’un spectacle comprenant chansons, poèmes et numéros de comédie, pour redécouvrir l’œuvre de Clémence DesRochers et éclairer la vie de cette grande artiste. Chantal Lamarre sera l’animatrice de cette soirée, ponctuée d’échanges avec une archiviste de BAnQ.À la mise en scène, c’est Ines Talbi qui mènera une distribution exceptionnelle de comédiens, humoristes et musiciens : Florence Blain Mbaye, Fanny Bloom, Tire le Coyote, Gaël Lane Lépine, Kim Lizotte, Marina Orsini, et Queen K. Les éclairages seront signés Mathieu Roy.

Détails de la soirée Lundi 6 juin 2022, 18 h
Grande Bibliothèque, 475 Boul. de Maisonneuve Est
Billet : 500 $ / 8 billets : 3 500 $
Cocktail dinatoire / Tenue de soirée

Une 5e édition pour le Festival des musiciens du monde

Le Centre des Musiciens du Monde dévoile la programmation de la 5e édition du Festival des musiciens du monde, du 16 au 19 juin 2022, à l’église Saint-Enfant-Jésus du Mile-End et au parc Lahaie. Cette édition annonce une programmation riche et diversifiée, qui mettra à l’honneur le grand virtuose de musique traditionnelle afghane Homayoun Sakhi, ainsi que 4 créations originales et le lancement de nouveaux albums.
« Cette 5e édition mettra à l’honneur le grand virtuose de musique traditionnelle afghane Homayoun Sakhi, ainsi que 4 créations originales et le lancement de nouveaux albums. Durant 4 journées, venez vous immerger dans des univers où les musiciens conjuguent le passé, le présent et l’avenir. Un événement pour célébrer la beauté intemporelle de musiques nourries aux sources des traditions du monde et de rencontres artistiques inédites! »- Frédéric Léotar, directeur du Centre des musiciens du monde
Activités extérieures gratuites pour toute la famille
Tout au long du festival, plusieurs activités et ateliers gratuits seront proposés au grand public. Ces moments musicaux, pour tous les goûts, permettront aux spectateurs d’explorer des musiques d’ici et d’ailleurs. Petits et grands sont les bienvenus ! 

Samedi 18 juin 2022 – Salle principale du Centre des musiciens du monde
Éveil corporel et musical aux sons du monde avec Sadio Sissokho – 12 h Conte musical iranien – L’oiseau enchanteur avec Kiya Tabassian – 14 h Sieste musicale syrienne – Kanun arabe avec Naeem Shanwar – 15 h

Dimanche 19 juin 2022 – Parc Lahaie
Initiation aux rythmes mandingues (Mali) avec Adama Daou et Luc Bambara – 12 h Atelier de musique klezmer – Apportez vos instruments ! avec Gabriel Paquin-Buki, clarinettiste et accordéoniste – 14 h Bal de danses québécoises avec Pierre Chartrand (calleur) et Nicolas Babineau (violon traditionnel) – 15 h
Des lancements d’album inédits

Le 17 juin, Gustavo Beytelmann et Stick&Bow présenteront Piaccolla, Beytelmann: Veni, Vola, Veni, dans lequel Beytelmann revisite avec brio les œuvres du célèbre compositeur argentin Astor Piazzolla. 

Le 19 juin, Les Arrivants, lanceront leur premier album, hautement acclamé par la critique, Home, mêlant les traditions du tango argentin, musique arabe et rythmes persans. L’Ensemble Oraciones, lui, proposera son premier album Lumières ottomanes en spectacle. L’ensemble explore avec délicatesse les musiques partagées le long d’un axe spatio-temporel reliant l’Asie Mineure et les Balkans modernes et contemporains à la péninsule ibérique de l’époque médiévale.
Concerts du 16 juin 2022

Concert d’ouverture : Homayoun Sakhi & Kiya Tabassian – 19 h 30
Le grand ambassadeur de la musique afghane Homayoun Sakhi, virtuose incomparable du luth rubab, est de retour à Montréal pour un concert mémorable. En compagnie de son ami et collègue Kiya Tabassian, virtuose d’un autre luth emblématique, le sétar, ils rendront un hommage aux cultures ancestrales de l’Afghanistan et de la Perse. À ce dialogue inspiré participeront également deux percussionnistes hors pair.
Concerts du 17 juin 2022

1ère partie : Unakesa – 19 h 30
Le pianiste virtuose Manoel Vieira (Brésil) propose des compositions originales inspirées des musiques issues de sa région natale en s’associant avec Jean-Pierre Zanella (saxophone et flûtes), Juan Cruz (basse électrique/contrebasse) et Olivier Bussières (percussions/batterie). Les fruits de cette résidence de création que vous pourrez entendre préfigurent une rencontre entre les paysages sonores typiques de la musique autochtone Fulni-ô (nord-est du Brésil) et les sonorités issues de la musique contemporaine, à travers une série de compositions originales.

2e partie : Piazzolla, Beytelmann : Veni, Vola, Veni | Lancement d’album
Gustavo Beytelmann et Stick&Bow présenteront leur nouvel album Piazzolla, Beytelmann: Veni, Vola, Veni. Au programme de ce concert, les œuvres du célèbre compositeur argentin Astor Piazzolla revisitées par les arrangements originaux de Beytelmann. Le jeu des interprètes et la complicité du violoncelle, du vibraphone, du piano et du marimba vous inviteront à vous envoler aux rythmes d’un tango intemporel. 
Concerts du 18 juin 2022

1ère partie : Geremia Lodi, Komty Ondoua et Ricardo Soriano – 19 h 30
Ce trio explore les paysages cachés dans leurs langues maternelles : le Maka’a (langue de l’Est-Cameroun), l’espagnol et l’italien. Les paysages sonores émergents sont comparés, superposés, remixés dans l’effort de retrouver un sentiment d’appartenance en suivant deux directions opposées : remonter aux origines de sa propre langue tout en générant un nouvel espace de rencontre avec d’autres langues.

2e partie : Tenjo No Ao – Azur des cieuxTenjo No Ao signifie « Azur des cieux » en japonais. Ce nouveau projet audacieux met en scène trois musiciens exceptionnels : Kaoru Watanabe aux flûtes shinobue et ryuteki & aux percussions japonaises, Sarah Pagé à la harpe, au koto & à la basse koto, et Patrick Graham aux percussions.  Tenjo No Ao représente un univers de sonorités à la fois célestes et terrestres, combinant le gagaku et différents genres des musiques traditionnelles japonaises. Le trio utilisera les espaces de l’église Saint-Enfant-Jésus comme un gigantesque instrument de musique, créant ainsi une expérience sonore immersive pour les spectateurs…
Concert du 19 juin 2022

1ère partie : Home | Lancement d’album – 17 h 30
Les Arrivants – Rencontre entre trois musiciens récemment installés à Montréal qui mêlent les traditions du tango argentin, de la musique arabe et des rythmes persans. Leur premier album Home paru chez Analekta le 20 avril dernier et acclamé par la critique, a été écrit entre l’automne 2020 et le printemps 2021 en plein cœur de la pandémie. Home témoigne de la beauté du lien musical qui unit les trois artistes. Une œuvre à l’image de la Montréal cosmopolite : un terrain de jeu et d’échanges, une musique porteuse d’amour et d’espoir. Welcome Home ! 

2e partie : Lumières ottomanes | Lancement d’album Lumières ottomanes, le premier album d’Ensemble Oraciones paraîtra le 20 mai prochain chez Analekta. Les répertoires qui seront interprété par Lamia Yared et ses collègues révéleront un autre pan du patrimoine musical partagé ottoman : celui inspiré par la coexistence au quotidien des communautés grecques, turques et sépharades et dont le vecteur est cette fois-ci essentiellement féminin, à la différence des répertoires savants.
À propos du Centre des musiciens du monde

Fondé en 2017, Le Centre des musiciens du monde a une mission artistique, pédagogique et sociale. Sur le plan artistique, un programme de résidences accueille et accompagne chaque année des musicien.ne.s professionnel.le.s issu.e.s de diverses cultures afin de mener des projets musicaux originaux, de la conception à la diffusion. Sur le plan pédagogique, le Centre offre des cours, des ateliers et des conférences. Enfin, sa mission sociale repose sur le partage et les échanges qui sont favorisés entre le public et les musicien.ne.s, visant ainsi à remettre l’art et la musique au cœur de notre société.
Plus d’informations
Festival des Musiciens du Monde
Du 16 au 19 juin 2022Tarifs : 30 – 40 $ par soirée ou 100 $ pour la passe du festival
Lieu : Église Saint-Enfant-Jésus du Mile-End, 5039 rue Saint-Dominique, Montréal
Pour réserver

La 4e édition du Festival international du film d’histoire de Montréal : le jury a accordé le prix du meilleur long métrage  au film Massoud, l’héritage, de Nicolas Jallot (France)

Le jury du Festival international du film d’histoire de Montréal (FIFHM) a décerné hier, lors de sa soirée de clôture, trois prix et deux mentions spéciales à autant de films de sa sélection 2022. Co-présidé par Nicole Giguère, cinéaste, et Gilles Laporte, historien, et formé également des cinéastes Iolande Cadrin-Rossignol et Claudie Lévesque, le jury a en effet accordé le prix du meilleur long métrage au film Massoud, l’héritage, de Nicolas Jallot (France). Dans la catégorie moyen métrage, le prix du meilleur film a été décerné à La femme sans nom, l’histoire de Jeanne & Baudelaire, de Régine Abadi (France), ainsi qu’une mention spéciale à Le cul pointu, une histoire de shed, de James Gray et Marie-Christine Lavoie, (Canada). Enfin, du côté du court métrage, le film Un robot à soi, d’Anne Gabrielle Lebrun Harpin (Canada) a remporté le prix du meilleur film, alors que Nimeshkanaminan (Notre chemin), des sœurs Yasmine et Laura Fontaine (Canada) s’est mérité une mention spéciale du jury. 
Meilleur long métrage : Massoud l’héritage

Ce film de Nicolas Jallot, qui raconte l’émergence du commandant Massoud et son influence sur la société afghane, a conquis les membres du jury par son récit, à la fois clair et palpitant, ainsi que par le montage époustouflant de cet authentique suspense mêlant guerres entre clans, manipulation médiatique, diplomatie et relations internationales. Ultimement, l’assassinat de Massoud, puis le terrifiant 11-septembre 2001 apparaissent presque inévitables tant l’intrigue est savamment nouée. Ce film raconte la vie du légendaire commandant Massoud, depuis sa jeunesse, sa lutte armée contre l’envahisseur soviétique, son échec politique, puis son combat contre les talibans et le terrorisme international, jusqu’à son assassinat par Al-Qaïda. Le jury a aussi noté la qualité exceptionnelle des témoins, la plupart au plus proche des événements qu’ils racontent, à la fois passionnés et méticuleux dans leur relation des faits.Le film permet enfin de saisir l’aura exceptionnelle d’un personnage devenu mythique, Ahmed Chah Massoud, chef de la nation Tadjik, et à travers lui le destin de l’Afghanistan tout entier, le cimetière des empires, où l’histoire semble s’obstiner à se jouer de nous depuis déjà des décennies.   

Bande-annonce  ICI 

Laura Anglade & Sam Kirmayer

Nouvel album Venez Donc Chez Moi
Sortie le 20/05/2022 chez Justin Time Records
La chanteuse Laura Anglade et le guitariste Sam Kirmayer sortent un album de chanson jazz Venez Donc Chez Moi, à paraître le 20 mai 2022 sur le label canadien Justin Time Records.
Laura Anglade (voix) et Sam Kirmayer (guitare) se complètent parfaitement, flottant d’une chanson à l’autre avec une fluidité presque magique. Le duo présente avec leur nouvel album des classiques de la chanson française des années 40, 50 et 60 d’Aznavour, Michel Legrand, Charles Trenet, entre autres.Au fil des mois, Laura Anglade et Sam Kirmayer nous ont dévoilé quelques titres de l’album, comme Chez Laurette, le succès de Michel Delpech, revu et corrigé par les deux musiciens au sommet de leur art, mais aussi J’aime Paris au Mois de Mai de Charles Aznavour, Venez Donc chez Moi de Jean Féline et Paul Misraki ou La Chanson de Maxence de Michel Legrand. Pour la sortie de l’album, Laura Anglade et Sam Kirmayer nous dévoilent une nouvelle vidéo présentant l’album Venez donc chez moi

Pour regarder la vidéo de Venez Donc Chez Moi :
 https://youtu.be/d1Sd1cnx5qU

Porte-parole de la 36e édition du Festival International Nuits d’Afrique

La musicienne, directrice musicale et animatrice Mélissa Lavergne devient la porte-parole de la 36e édition du Festival International Nuits d’Afrique, qui se déroulera du 12 au 24 juillet 2022.  

Cette passionnéede musique s’applique inlassablement à promouvoir les artistes d’ici et d’ailleurs à travers sa présence dans les médias, notamment dans la populaire émission Belle et Bum.  

Depuis toute jeune, elle n’a cessé de déclarer son amour pour les instruments percussifs qu’elle a étudié, allant même jusqu’à faire des voyages aux quatre coins du monde pour apprendre auprès de grands maîtres et perfectionner son art.

Pour marquer son enthousiasme et son engagement à cette 36e édition, on risque même de la voir apparaître sur scène lors de collaborations surprises !

Electric Blue Cats

1er album Electric Blue Cats
Sortie le 15/03/2022
Après nous avoir dévoilé Dark Floor et Groove On The Eggs, le trio Electric Blue Catssort la vidéo en animation de Fresh Spring.
Avec son premier album, Electric Blue Cats impose sa dextérité sans esbrouffe, et polit ses rythmes infernaux. Créé en 2020, le duo composé de Salah Khaïli et Christophe “Tito” Taddei a été vite rejoint par un bassiste Emmanuel. La formule trio est la bonne pour multiplier les interactions musicales à l’image du nouvel extrait Fresh Spring  qui nous emporte dans un groove extraterrestre. Enregistré en mars 2021 au studio de la Seine par le réalisateur Fred Lafage, l’album des Electric Blue Cats est un véritable ovni à l’énergie addictive.Entre rock, et soul, Electric Blue Cats dévoile son premier album. Le trio composé du batteur Salah Khaïli, du guitariste Christophe “Tito”Taddei et du bassiste Emmanuel, impose sa virtuosité et s’entend comme personne pour faire décoller l’auditeur et à ne jamais le lâcher.
Voici le clip de Fresh Spring :
https://youtu.be/lLeADwWohGM
 

ALEX BURGER | UN ALBUM INATTENDU

Alex Burger arrive avec un nouvel album, son premier live! Un enregistrement fait à son insu… et sûrement qu’avoir su ça n’aurait pas été pareil! C’est d’un naturel, le band est chill, ça trip, ça donne généreusement, le courant passe! Pour la petite histoire, son sonorisateur avait eu la bonne idée de peser sur le bouton « REC » pour capter ce dernier concert de 2022. Un souvenir pour closerl’année qui achevait, saluer Lou-Adriane au passage (elle qui venait de faire un grand bout de tournée avec eux) et se payer la traite dans un Quai des brumes exalté! Surprise en réécoutant l’intégralité de la soirée, band en feu, public en feu… ça sonne pas pire man! On fait un disque! On touche à rien, ça se passait et ça se passe encore. Ainsi se trouve sur cet enregistrement l’essence de cette soirée mémorable, le mixage original (c’est comme si vous y étiez). On passe ça au mastering, on a un nouveau record! «C’est mon meilleur album live!» -Alex Burger 

Dans l’intimité et les lumières tamisées de la salle montréalaise, Alex Burger et les Prix Staff qui l’accompagnent (Lou-Adrianne Cassidy, Mandela Coupal-Dalgleish, David Marchand et Eliott Durocher-Bundock) jouent des titres de Sweet Montérégieet une inédite. On s’en souhaite une belle! Veuillez aussi cher public applaudir au son, Guyaume Robitaille sans qui tout ça n’aurait pas été possible!   
Ce live au Quai des Brumes donne le goût de retrouver Alex Burger sur scène, ça tombe bien puisqu’il sera sur la route cet été avec Les Prix Staff.  
27 mai – Saint-Hyacinthe
24 juin – Sutton
1 juillet – La Noce – Chicoutimi
8 juillet – Beaumont
12 juillet – Terrebonne
14 juillet – Montréal
21 juillet – Frimat – Val d’Or
27 juillet – Rimouski
28 juillet – Percé
29 juillet – Gaspé
30 juillet – Mont-Louis
1 août – Expo Agricole – Saint-Hyacinthe
4 août – Chibougamau
18 août – Assomption
19 août – Sherbrooke
20 août – La Grosse Lanterne, Béthanie
21 août – Morin-Heights
26 août – Saint-Casimir
9 septembre – Otterburn Park
10 septembre – Gatineau  
DE NOUVELLES DATES SERONT ANNONCÉES BIENTÔT, POUR TOUT SAVOIR : ALEX-BURGER.COM.
L’ALBUM LIVE AU QUAI DES BRUMES D’ALEX BURGER EST DISPONIBLES SUR LES PLATEFORMES NUMÉRIQUES DÈS MAINTENANT!

Gala de la Terre pour les enfants – l’Orchestre de l’Agora

L’Orchestre de l’Agora présentera le Gala de la Terre pour les enfants : 3E Symphonie de Mahler à la Maison symphonique le 22 juin prochain à 20 h, sous la direction de son chef et directeur artistique Nicolas Ellis. L’Orchestre aura le privilège d’accueillir la brillante et renommée contralto canadienne Marie-Nicole Lemieux comme soliste et plus de 200 musicien(ne)s et choristes (l’Ensemble Gaïa et trois chœurs d’enfants) sur scène, dans la somptueuse 3e Symphonie de Gustav Mahler, œuvre majeure du répertoire qui s’inscrit parfaitement dans la thématique écologique du concert.
Le Gala de la Terre pour les enfants, présenté par Canimex en partenariat avec Age of Union, vise à offrir un monde meilleur à nos enfants en soutenant UNICEF Canada et à préserver nos écosystèmes en appuyant les organismes environnementaux Conservation de la nature Canada et la Fondation Sierra Club Canada pour les projets qu’ils mettent sur pied ici, au Québec. 100% des revenus de billetterie et des fonds recueillis iront à ces trois organismes bénéficiaires reconnus.Le président d’honneur de l’événement est Dax Dasilva (fondateur de l’alliance environnementale Age of Union) et les ambassadeurs du Gala sont l’artiste Pascale Bourbeau et l’explorateur Bernard Voyer. Pour l’occasion, le chef Nicolas Ellis a rassemblé des musiciens qui représentent l’écosystème musical classique québécois, en accueillant des musiciens qui ont des postes officiels au sein de différents orchestres québécois, des professionnels établis ainsi que des étudiants au cycle universitaire.
Pour la première édition du Gala de la Terre en 2020, l’Orchestre de l’Agora avait remis 138 000 $ à trois organismes environnementaux, bien que le concert avait été annulé à la suite de la fermeture des salles. L’Orchestre a pour objectif cette année de remettre 300 000 $ en dons aux trois organismes bénéficiaires et a déjà amassé plus de 200 000 $ à ce jour. L’Orchestre et la fondatrice du Gala, Bita Cattelan, font donc appel à la solidarité et à la présence des spectateurs au concert du 22 juin pour atteindre cet objectif ambitieux.Une oeuvre d’art de l’artiste visuel montréalais Michael Flomen a été généreusement offerte au Gala de la Terre pour les enfants par Richard Mashaal et est disponible en encan silencieux sur le site Web du Gala.

ÇA DÉBUTE AUOURD’HUI !  La 4e édition du Festival international du film d’histoire de Montréal – En salle et  en ligne

C’est dès aujourd’hui, 18 mai, que le Festival international du film d’histoire de Montréal (FIFHM) lance sa 4e édition. Cette année, le festival innove en se déployant de trois manières différentes : une sélection en salle du 18 au 22 mai à la Cinémathèque québécoise; un programme de films en ligne accessibles grâce à un abonnement de $24.99 que l’on peut se procurer du 18 mai au 5 juin; enfin, deux oeuvres interactives accessibles gratuitement du 18 mai au 5 juin.  

Un programme en salle excitant… Dès mercredi 18 mai et jusqu’au 22 mai, le FIFHM prend son envol à la Cinémathèque! Soyez  là pour y voir  L’affaire silicose de Bruno Carrière et La Cacophonie du Donbass d’Igor Minaev en films d’ouverture. Plusieurs films seront projetés en présence de leurs auteurs, notamment La ville d’un rêve de la réalisatrice Annabel Loyola, un regard personnel sur l’histoire de la fondation de Montréal, et Massoud, l’héritage de Nicolas Jallot, sur un personnage qui aurait pu changer l’histoire de l’Afghanistan. La clôture du festival rendra hommage à notre histoire maritime, avec Le Cul-Pointu, de James Gray et Marie-Christine Lavoie, et Le roi du Golfe, de Robert Tremblay. 
Image tirée du film d’ouverture,  La Cacophonie du Donbass d’Igor Minaev
Image tirée  de L’affaire silicose du réalisateur Bruno Carrière
L’affiche officielle du film La Ville d’un Rêve
… avec un événement Éléphant : restauration du film  15 février 1839 de Pierre Falardeau Samedi le 21 mai à 20h15, voyez ou revoyez 15 février 1839, le film de Pierre Falardeau sur la pendaison de Patriotes, à travers le regard de l’un d’eux, Thomas Chevalier de Lorimier.   La projection de la copie restaurée par le projet Éléphant aura lieu en présence de la famille du cinéaste. Gilles Laporte, historien spécialiste des Patriotes et membre du jury FIFHM 2022, sera présent pour répondre aux questions du public. 
Image tirée du film 15 février 1839
Deux projets web interactifs à explorer gratuitement! 

Entre cinéma documentaire, recherche académique et plateforme web, le FIFHM tient à souligner les efforts de vulgarisation de l’histoire par de nouvelles formes. Ainsi, deux projets web interactifs ont été sélectionnés et seront accessibles gratuitement sur nos plateformes web et Facebook du 18 mai au 5 juin.  Les infirmières de la folie est un projet d’Alexandre Klein, de l’Unité de recherche sur l’histoire du nursing à l’École des sciences infirmières de l’Université d’Ottawa. Mêlant cinéma d’animation et documentaire historique, ce webdocumentaire présente le parcours de trois infirmières, une réelle (Charlotte Tassé) et deux fictives (Émela et Rachel), fidèlement reconstitués à partir d’archives historiques issues de trois institutions psychiatriques québécoises. Il donne ainsi à voir l’évolution, tout au long du XXe siècle, de la formation et du travail infirmiers en psychiatrie. A Colonia Luxemburghesa pour sa part propose un périple dans la jungle amazonienne. Dominique Santana est historienne actuellement impliquée avec le Centre for Contemporary and Digital History (C2DH) de l’Université du Luxembourg.  En se fondant sur sa recherche doctorale, elle propose un projet transmédia, “A Colônia Luxemburguesa”. Le documentaire interactif lève le voile sur un siècle d’installations minières et métallurgiques dans la forêt amazonienne. 
Se procurer des billets pour la programmation en salle
Les billets pour les projections en salle peuvent être achetés à l’avance grâce aux liens insérés dans la programmation sur le  site du festival , sur le site de la billetterie de la Cinémathèque québécoise ou directement à l’accueil de la Cinémathèque, au 335 Boul. de Maisonneuve E, Montréal, QC H2X 1K1. Un programme en ligne du tonnerre!
L’édition 2022 du FIFHM propose également une sélection d’une quarantaine de films qui pourront être visionnés en ligne. Du 18 mai au 5 juin, les cinéphiles pourront se procurer un passeport, valide pour 30 jours, qui donnera accès à tous les films en ligne. Les instructions pour l’achat du passeport et le visionnement en ligne sont sur notre site internet, fifhm.com. Les visionnements pourront se faire sur la plateforme de vidéo sur demande  du festival : https://www.vimeo.com/ondemand/fifhm2022
Un jury au travail!
Le fantastique jury pour l’édition 2022 du FIFHM est composé de trois femmes cinéastes et d’un historien. Nicole Giguère et Gilles Laporte président aux échanges, accompagnés de Iolande Cadrin-Rossignol et de Claudie Lévesque. Annonce des lauréatsLes lauréats seront annoncés lors de la séance de clôture du festival, le 22 mai à la Cinémathèque. 

RENCONTRES ENTRE PASSEURS DE RÊVES ET DÉFRICHEURS D’AVENIR

Pour clore la saison du 20e anniversaire de Constantinople, l’ensemble lance aujourd’hui un 20e album au Canada et sur toutes les plateformes numériques. Ce nouveau disque, en plus d’un rayonnement international sans pareil et un dernier concert, déjà à guichets fermés dans plusieurs villes, souligne une 20e saison exceptionnelle pour le groupe.
Un disque anniversaire en hommage à RumiDjalaleddine Rumi (1207-1273), de par son œuvre de plus de 100 000 vers, nous a laissé un trésor immuable qui reflète une conception du monde raffinée et lumineuse. Plonger dans son univers et sillonner ses textes est une porte d’entrée vers une pensée plus profonde et une spiritualité universelle. Il est une source intemporelle de passion, mais aussi un guide qui élève l’esprit, telle la lumière qui a toujours attiré et fait croître les plantes.Entourés d’un ensemble d’instrumentistes exceptionnels, c’est une œuvre musicale à la fois profonde et spontanée que Kiya Tabassian et la chanteuse Ghalia Benali ont endisquée. Sur les traces de Rumi : un 20e album que s’offre Constantinople avec émotion, pour souligner tout le chemin parcouru ces 20 dernières années d’existence. 
Un rayonnement international sans pareilEntre février et juin 2022, Constantinople a présenté ou présentera 12 de ses créations avec plus de 60 concerts en Angleterre, Allemagne, Belgique, Luxembourg, Suisse, Espagne, Danemark, Lettonie, Lituanie et, bien sûr, plusieurs villes du Canada. Kiya Tabassian et Constantinople ont été artistes en résidence au prestigieux Festival de Flandres, Lunalia, et ont eu la chance d’y présenter plusieurs créations. Récemment, après un arrêt à Riga en Lettonie (15 mai), puis à Hanovre en Allemagne (18 mai) l’ensemble se présentera dans plusieurs villes en Lithuanie (le 20 et le 23 mai à Vilnius, le 21 mai à Plunge, le 24 mai à Kaunas), puis à Schaffhouse en Suisse (28 mai) et Salem en Allemagne (31 mai) avant de revenir au Canada.
Concert de clôture de la saison : Ciel de l’Iran, le samedi 11 juin 2022 à la Salle BourgieKiya Tabassian a invité le virtuose du sétar Kayhan Kalhor, en direct de l’Iran, à se joindre à l’ensemble Constantinople le temps d’un voyage musical à la Salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal, le samedi 11 juin 2022.Depuis la nuit des temps, la musique règne parmi les astres de la civilisation iranienne. Phénomène unique en Orient, ce fruit de l’héritage mystique fascine par sa capacité à se régénérer constamment, et rester à la surface des tendances musicales. Passeurs de mémoire et défricheurs d’avenir, Kayhan Kalhor et Kiya Tabassian font converser poésie des temps anciens et temps nouveaux, contribuant à une culture en pleine effervescence. Ambassadeur de la musique persane et grand maître incontesté du setar, Kayhan Kalhor accompagne Kiya Tabassian à travers un univers musical actuel aux traditions riches. Leurs passions et savoirs, entrelacés avec brio, offrent un concert des plus grandioses aux couleurs des origines des deux musiciens.
« Lors de mon arrivée au Canada, à l’âge de 14 ans, Kayhan Kalhor a été mon maître de sétar. J’ai suivi ses cours durant plus d’un an avant qu’il ne parte bâtir sa carrière internationale, qui l’a définitivement placé parmi les plus grands musiciens du monde. Nous nous sommes retrouvés il y a quelques années, cette fois-ci en tant que collaborateurs, en formant un duo de sétar qui a été invité sur quelques-unes des plus prestigieuses scènes à travers le monde. Pour moi, il reste mon mentor, mais maintenant, j’ai la chance de le considérer également comme grand partenaire musical. » – Kiya Tabassian, directeur artistique de Constantinople 
L’œuvre sera également présentée les 3 et 4 juin à Vancouver, le 5 juin à Victoria, les 8, 9 et 10 juin à Toronto, et le 12 juin à Québec.
mononews logo white


© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top