Tag: theatre

MAYI-EDER INCHAUSPÉ NOMMÉE CODIRECTRICE GÉNÉRALE DU THÉÂTRE ESPACE GO

Ginette Noiseux, directrice générale et artistique, et les membres du conseil d’administration du Théâtre ESPACE GO sont heureux d’annoncer la nomination de Mayi-Eder Inchauspé au poste de codirectrice générale du Théâtre ESPACE GO. Par sa vision et son engagement, Mayi-Eder joue un rôle majeur dans le développement et le positionnement de la compagnie, dont la mission est de donner vie aux imaginaires de femmes artistes.

« Cette codirection générale je l’ai appelée de tout mon cœur. Mayi-Eder et moi ne sommes pas de la même génération, et parce que nos expériences de vie, nos compétences et nos perspectives sont très différentes, notre collaboration nous permet de produire quelque chose de nouveau ensemble et nous rend plus aptes toutes les deux à relever les défis de taille qui se posent à la communauté théâtrale. J’ajouterai qu’avec cette collaboration, j’ai le sentiment d’avoir plus de talents. De mieux œuvrer. J’ai le sentiment de jouir d’une plus grande liberté. C’est inestimable. » Ginette Noiseux

Toute l’équipe du Théâtre ESPACE GO se réjouit de cette annonce et trouve en Mayi-Eder une alliée qui porte les mêmes valeurs d’ouverture, de partage, de transmission. Depuis le 5 février 2018, Mayi-Eder assume la direction de l’administration et des ressources humaines du Théâtre ESPACE GO, fonctions qu’elle conservera en parallèle à son nouveau mandat. Sa connaissance du milieu et son implication au sein de conseils d’administration et de tables de réflexion et de concertation, de même que sa grande capacité de mise en perspective des événements sont déjà des atouts précieux pour la compagnie et pour l’ensemble de la communauté artistique. 

Avocate de formation, spécialisée en droits d’auteur, Mayi-Eder Inchauspé œuvre dans le domaine des arts depuis plus de 15 ans. De 2012 à 2018, elle a occupé le poste de directrice générale au sein du Théâtre Aux Écuries, après y avoir été coordonnatrice générale durant un an. Avant de se joindre à l’équipe des Écuries, elle assurait la gestion et le développement des organismes culturels PPS Danse et Sinha Danse.

THÉÂTRE MUSICAL L’enfant derrière le miroir

Spectacle multidisciplinaire, L’enfant derrière le miroir conjugue la magie du théâtre à la musique, la chorégraphie au body painting pour mieux faire acte de libération. Connexion à ses rêves d’enfant grâce à la création, il s’agit d’une invitation à la traversée du miroir qui attend le public le 25 septembre à 19h au Bain Mathieu. À partir du livre du même nom qu’elle publiait en 2020, Mariana Djelo Baldé signe une première œuvre scénique qui prend vie en chants et en danses, dans une fresque littéraire où les corps forment un canevas d’exception.

Synergie créatrice, ce théâtre musical réunit des artistes à la fine pointe des nouveaux talents de la scène. C’est avec une artiste qui se distingue par ses œuvres musicales à Montréal, Rebecca Jean de même que la jeune comédienne Aza kaöna que l’autrice y interprète son texte. Une prestidigitation théâtrale d’autant plus efficace grâce à la chorégraphie de Fabian Silguero. Celle-ci sera performée de concert avec des danseurs et danseuses aux parcours multiples et effervescents, Lucca Bella, Olivia Jean, Nougaye Dubois, de même que Juan Sebastian Hoyos et Casey Jussaume.

Avec L’enfant derrière le miroir, le théâtre musical devient ici par l’interaction avec le public la clé d’un autre regard sur la santé mentale. «Le 25 septembre, donnons-nous un espace sécuritaire pour libérer notre parole, nos corps, dit l’autrice au sujet du spectacle. Après des mois de confinement, je pense qu’on a besoin de s’approprier nos expériences et de les mettre à l’honneur. »

À propos de l’autrice

Autrice établie à Montréal, Mariana Djelo Baldé s’affirme sur la scène littéraire montréalaise par ses contes. Elle a fait paraître en 2020 son premier livre, L’enfant derrière le miroir. Celui-ci connaît une diffusion dans toute la francophonie et constitue aujourd’hui l’inspiration à cette œuvre théâtrale. Amoureuse de l’expression culturelle et formée en art-thérapie, elle compte en outre plus de 10 années d’expérience en accompagnement par l’action artistique.

Mononk Jules : Jocelyn Sioui porte l’histoire d’un héros autochtone à la scène

Jocelyn Sioui porte son livre incontournable Mononk Jules à la scène, dans une tournée québécoise et ontarienne.

Après la très bonne réception de son essai Mononk Jules par la critique à l’automne dernier, le marionnettiste, comédien et auteur Jocelyn Sioui présentera l’histoire de son grand-oncle sous forme spectaculaire. 

S’appuyant sur l’histoire passionnante de Jules SiouiMononk Jules brosse le portrait de l’un des plus grands héros autochtones du vingtième siècle. En 1940, la conscription obligatoire de tous les hommes au Canada met en exergue la situation aberrante des autochtones : privés de droit de vote, mais obligés de combattre. C’est l’incident de trop qui mène Jules Sioui à faire entendre sa voix et devenir une figure majeure dans la lutte pour les droits des autochtones par ses revendications et ses actions, notamment par une grève de la faim de 72 jours.

Par le biais du théâtre documentaire, Jocelyn Sioui cherche à combler les vides de l’histoire, et s’interroge sur la manière dont elle s’écrit, ou ne s’écrit pas. Il questionne l’oubli de certaines grandes figures autochtones et tente de recoudre ces récits, effacés de nos mémoires, à l’histoire enseignée au Québec.Tous les médiums dont Jocelyn Sioui est maître sont mis en œuvre dans cette pièce : marionnettes, théâtre d’objet, jeu et projections vidéo, permettant un beau passage à la scène pour son essai publié en octobre 2020 et salué par la critique. Avec ce premier spectacle solo, Jocelyn Sioui amorce un nouveau cycle de création qui le plonge un peu plus au cœur de ses racines autochtones. Il est convaincu que pour réduire le fossé qui sépare les Premières Nations du reste du Canada, il faut recoudre nos Histoires.

À propos de Jocelyn Sioui

Créateur et rassembleur, Jocelyn est membre fondateur de Belzébrute, band de théâtre. Auteur-concepteur-interprète de Shavirez, le tsigane des mers (2008), Manga (2011) et de Mr P (2013), ses œuvres ont pu être appréciées à travers le Canada et la France. L’originalité de sa démarche lui a valu de nombreuses distinctions, dont le grand prix du jury au OFF/Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes de Charleville-Mézières lors du passage de Shavirezen 2013. En plus d’être marionnettiste, comédien et auteur, Jocelyn est fondateur et directeur du OUF! Festival Off Casteliers, un festival devenu le plus grand rassemblement de marionnettistes au Canada. Il est l’un des rares marionnettistes autochtones au Québec.

Plus d’informations

Mononk Jules

  • Les Zones théâtrales 2021 – Ottawa – 14 et 15 septembre 2021 – lien
  • Saint-Prime, Alma et Jonquière – 28 sept. au 1er oct. 2021 – lien pour Saint-Prime, autres liens à venir.
  • Théâtre aux Écuries – Montréal – 19 au 6 novembre 2021 – lien
  • Le Périscope – Québec – 8 au 19 décembre 2021 – lien

Dévoilement de la saison 2020-2021 d’ESPACE GO

L’être humain tente depuis l’aube des temps de trouver un sens à sa vie à travers différents rituels, qu’il pratique de manière inconsciente ou qu’il met en scène avec cérémonie. 

Il y a quelques mois, le monde qui nous entoure a changé. Sans prévenir. Des gestes quotidiens ont été remplacés par d’autres. Les rencontres amicales auxquelles nous prenions part ont cessé. Les avions sont restés cloués au sol. Les lieux de rassemblement ont été fermés. Nos habitudes rassurantes ont fait place à d’autres. 

La saison 2020-2021 du Théâtre ESPACE GO met en scène des personnages de femmes qui nous ressemblent. Leur vie est faite de petits et grands rituels, collectifs ou privés, qui les définissent et qui font qu’elles se sentent parties prenantes du monde dans lequel elles vivent. Jusqu’à ce qu’il bascule. 

Dans LA BRÈCHE, de l’autrice états-unienne Naomi Wallace, Jude, une jeune fille de 17 ans, et son jeune frère, Acton, rejouent sans cesse la chute accidentelle de leur père du haut de l’édifice sur lequel il travaillait. Un jeu pour tenter de comprendre quelles pensées ont pu accompagner ce moment fatal. Pour apprivoiser l’indicible. Pour souder leur complicité. Puis un jour, tout bascule. Pour éviter d’être persécuté à l’école, Acton se lie avec deux garçons qui lui proposent un pacte d’amitié impliquant que chacun sacrifie ce qu’il a de plus précieux. Qu’il sacrifie Jude. Quatorze ans plus tard, lors de retrouvailles, les jeunes adultes portent encore les marques de cet accord cruel.

LA BRÈCHE est mise en scène par Solène Paré, artiste en résidence à ESPACE GO, et interprétée par Alice Dorval, Rudi Loup Duperré, François-Xavier Dufour, Gabriel Lemire, Jean-Moïse Martin, Ève Pressault et Valérie Tellos. Cette coproduction d’ESPACE GO et de Fantôme, compagnie de création est présentée du 20 octobre au 7 novembre 2020. 

Accédez à la page du spectacle pour tous les détails.

Les mythes sont des balises de sagesse dans l’existence que nous partageons pour nous réconcilier avec l’idée de notre propre finitude. Dans MYTHE, spectacle écrit, composé et mis en scène par Mykalle Bielinski, cinq femmes musiciennes et comédiennes unissent leurs voix pour raconter un récit imaginaire rassembleur, une ode à la création, au mystère et au sacré qui nous unit. Une célébration pour nous déconnecter du quotidien et pour nous reconnecter à quelque chose qui renforce notre sensation d’être en vie, qui nous relie à nous, aux autres et à plus grand que nous.

Présenté du 12 au 31 janvier 2021, MYTHE est un spectacle qui mêle chants et textes en français et en anglais, interprété par Mykalle Bielinski, Florence Blain Mbaye, Laurence Dauphinais, Émilie Monnet et une autre interprète. Le spectacle a reçu un accueil des plus chaleureux lors de sa création en 2019 à Espace Libre. Il s’agit d’une production de LA SERRE — arts vivants, présentée avec la collaboration d’ESPACE GO. 

Accédez à la page du spectacle pour tous les détails.

Dans LES DIX COMMANDEMENTS DE DOROTHY DIX, une femme centenaire plonge avec une lucidité désarmante dans ses souvenirs. Se promener au bord de la mer pour s’évader. Se réfugier sous la douche dans les moments plus difficiles et laisser ses larmes se noyer dans l’eau qui coule sur sa peau. Pour bien mener sa vie de femme, d’épouse et de mère d’une famille trop nombreuse, elle s’est inspirée des dix commandements pour être heureuse (Dictates for a Happy Life) de la journaliste américaine Dorothy Dix, dont elle dévorait les articles. Ces commandements sont devenus pour elle un code du bonheur, le mode d’emploi d’une vie de femme accomplie. Et ils servent aujourd’hui d’écrin à dix tableaux qui la racontent.

Après OMBRES en 2005 et LES MARGUERITE(S) en 2018, Stéphanie Jasmin signe et met en scène LES DIX COMMANDEMENTS DE DOROTHY DIX, pièce qui offre à Christiane Pasquier l’occasion d’un nouveau solo sur scène. Ce spectacle d’UBU compagnie de création, en coproduction avec ESPACE GO et le Théâtre national de la Colline à Paris, est présenté du 2 au 20 mars 2021. 

Accédez à la page du spectacle pour tous les détails.

La saison se termine avec J’AI CRU VOUS VOIR, spectacle qui devait être présenté la saison dernière et que nous vous proposons enfin. J’AI CRU VOUS VOIR est une enquête poétique autour de la correspondance qu’ont entretenue Rachel Laforest et le peintre Paul-Émile Borduas, un amour fantasmé par les mots, par la distance, par la peinture, par l’art. Cette correspondance tenue secrète pendant 50 ans dessine, à travers 98 lettres, les contours d’une femme libre, féministe, partagée entre sa responsabilité de mère et son désir d’une vie amoureuse. Un jour, les lettres ont cessé d’arriver. L’attente a alors fait place à l’absence. 

Inspiré du recueil Aller jusqu’au bout des mots, J’AI CRU VOUS VOIR est un spectacle qui repose sur une idée originale de Pascale Bussières et Jean-François Casabonne, qui en sont également les interprètes. Ils sont accompagnés sur scène du musicien Joseph Marchand. Alexia Bürger signe la dramaturgie et la mise en scène de ce spectacle. Cette production d’ESPACE GO est présentée du 27 avril au 16 mai 2021. 

Accédez à la page du spectacle pour tous les détails.

À ces quatre spectacles s’ajoute l’événement Je suis une femme d’octobre, qui célèbre 50 années de mobilisation de femmes, qui ont eu un impact profond sur les transformations de la société. Pensé collectivement, ce projet détourne artistiquement et politiquement les récits officiels de ce qu’on nomme « la crise d’Octobre » pour faire fléchir l’Histoire et en éclairer les angles morts. 

Les artistes Jenny Cartwright, Marilou Craft et Émilie Monnet ainsi que les chercheuses et accompagnatrices Viviane Michel, Ginette Noiseux, Alexandra Pierre, Annie O’Bomsawin-Bégin, Camille Robert et Emmanuelle Sirois ont été invitées à repenser ces dernières décennies de mobilisations de femmes en images et en mots, en chroniques historiques et en hymnes aux combats menés par leurs soeurs et leurs communautés. 

Présenté du 1er au 31 octobre 2020, Je suis une femme d’octobre, c’est aussi la création par l’artiste plasticienne Caroline Monnet d’une oeuvre murale qui se déploiera sur la façade du Théâtre ESPACE GO, une exposition de photos d’archives présentée en mode déambulatoire sur le boulevard Saint-Laurent à Montréal et le volet participatif Nos héroïnes, une invitation au public à partager des photos de femmes inspirantes. 

Accédez à la page de l’événement pour tous les détails.