Carole Masseport: Nouvel album En Equilibre

Carole Masseport est de retour avec En Equilibre, son second album, qui sort le 05 mars 2021. On croise sur ce disque Alain Cluzeau et Dominique Ledudal à la co-réalisation, Alexis Campet aux arrangements, Jean-Jacques Nyssen à la co-composition, Albin de la Simone aux claviers, son complice scénique Geoffrey Bouthors aux guitares.  Quelques mois après avoir dévoilé On se remet de ToutCarole Masseport nous offre le titre phare En Equilibre chanté en duo avec le chanteur des Innocents JP Nataf.Avec ce titre aussi troublant que touchant, Carole Masseport joue avec ses mots comme elle s’amuse des sentiments et de l’amour. Sa voix et celle de JP Nataf s’échelonnent, se mêlent et se répondent dans une harmonie communicative : un dialogue, un partage, une connivence.La force poétique du texte n’impose jamais rien mais suggère et invite à suivre l’équilibre, somme toute précaire et fragile, d’un couple moderne.  La complicité de ce duo amoureux – au centre duquel se tiennent la liberté, l’échange et le respect – évoque des années à se tourner autour, à s’attendre, à s’observer, à s’aimer et à se retrouver.A découvrir avec le clip signé Michaël Terraz qui filme sur le vif l’émotion nue de Carole Masseport et JP Nataf.  
Pour regarder et diffuser le clip d’En Equilibre avec JP Nataf :
https://youtu.be/w6SPE6KW6yo

Gracile et aiguisée. Flottante et éveillée. Carole Masseport poursuit sa quête de vertige et de passion, se moque des tendances pour ne s’en remettre qu’à la spontanéité créatrice. Le précédent chapitre, A la fin de l’hiver publié en 2017, ordonnait la prise de pouvoir du sentiment amoureux et des teintes seventies de la basse. Avec En équilibre, la jeune femme n’a pas réprimé ses velléités d’aller plus loin et livrer un album studio qui puisse donner l’illusion d’être un classique instantané et intemporel. Dotée de formations à portes d’entrée multiples – théâtre, gymnastique artistique, danse, chant lyrique, chanson – en liberté non surveillée durant quatre ans au sein d’un power punk-rock féminin, Carole Masseport jette des ponts vers d’autres rives. Soif d’apprendre. Soif de transmettre aussi. Depuis A la fin de l’hiver et une place de finaliste au prix Moustaki, elle a notamment intégré l’équipe des contributeurs du Chantier des Francofolies de La Rochelle en tant que professeur de chant et a accompagné de nombreux artistes. Et puis, il y a cette date aux 3 Baudets à Paris où le spectateur JP Nataf, moitié des Innocents, la couvre de louanges à l’issue de son concert. Adoubement artistique doublée d’une complicité amicale. Il l’invitera plus tard en première partie, elle lui propose de partager ensemble un duo. C’est la chanson éponyme de l’album.Introspective et nostalgique, Carole Masseport. Qui plonge dans les méandres de sa mémoire vive, feuilletant discrètement les pages d’un journal de bord bourrées d’instants sensoriels, d’émotions fugitives et de sentiments sensibles. Des amours, bien sûr. Celui qui réclame le droit à la seconde chance (A ma place), celui des rendez-vous manqués (On se remet de tout), celui des attentes géographiques (Rien n’y fera), celui de l’autodestruction (Cœur de dentelle), celui en forme de supplique à la mère (Si elle m’aime). Il y a là une fêlure qui ne s’avoue pas totalement, des regrets en pointillés, des maux croisés au détour d’un échec, une belle mélancolie latente à l’image du morceau d’ouverture qui s’accroche à la racine inépuisable Barbara. 

 Facebook

Instagram

Site officiel

Auditions 2021 prolongées pour l’Orchestre de la francophonie

Suite à la réussite d’une première académie 100 % numérique à l’été 2020 et dans le contexte encore contraignant de la pandémie mondiale, l’Orchestre de la francophonie (OF), sous la direction artistique de Jean-Philippe Tremblay, annonce aujourd’hui la prolongation des auditions pour la saison estivale 2021. Tous les postes de cordes, bois, cors, trompettes, trombones et percussions sont ouverts. Signalons à ce stade-ci que la saison 2021 de l’OF se déroulera selon l’un ou l’autre des scénarios suivants en fonction des exigences de la santé publique et sera confirmée ultérieurement. Tous les musiciens recevront une bourse à la fin de la formation.

Scénario 1

Prélude en ligne et saison régulière en personne à Montréal pour tous

Prélude en ligne : 21 juin au 2 juillet 2021

Saison en personne à Montréal: 5 juillet au 30 juillet 2021

Répertoire : Intégrale des symphonies de Beethoven, Concerto pour piano no1 de Brahms avec le soliste Mathieu Gaudet et créations québécoises de Simon Bertrand et Giancarlo Scalia.

Scénario 2

Prélude en ligne et saison hybride: en personne et en ligne 

Prélude en ligne : 21 juin au 2 juillet 2021

Saison hybride : 5 juillet au 30 juillet 2021, en personne pour les Canadiens et ceux qui peuvent voyager (selon les consignes sanitaires liées à la COVID-19) et en ligne pour ceux qui ne peuvent pas voyager.

Scénario 3

Saison en ligne uniquement pour tous

du 5 juillet au 30 juillet 2021

La date limite pour s’inscrire est prolongée jusqu’au  22 mars 2021.  

Via le site web de l’Orchestre de la francophonie, les participants ont accès au lien de la plate-forme « Get Acceptd » dès maintenant afin de compléter leur inscription.

Conditions :

  • Tous les postes de cordes, bois, cors, trompettes, trombones et percussions sont ouverts; les inscriptions aux auditions se feront uniquement via le site de l’organisation qui intègre sur son site Acceptd.
  • Avoir entre 18 et 30 ans au 25 juin 2021
  • Date limite pour envoyer l’audition: 22 mars 2021
  • Coût d’inscription : 25 $ (USD)
  • Être francophone ou francophile / les personnes non francophones sont les bienvenues, elles pourront ainsi profiter d’une unique expérience orchestrale et linguistique bilingue.
  • Pour connaître les exigences particulières d’audition, choisissez votre instrument dans la barre de défilement à gauche sous select program group puis select program
  • Pour tout problème technique, appuyer sur le bouton vert HELP/SUPPORT dans le coin gauche ou appelez Acceptd Customer Support au 1-888-725-2122 ext. 2.

RETOUR SUR L’ÉDITION 100% NUMÉRIQUE DE L’ÉTÉ 2020 : RÉCITALS, PROJETS NUMÉRIQUES, CLASSES DE MAÎTRE ET INVITÉS DE MARQUE!

La première saison entièrement numérique de l’OF peut encore être partagée et vécue en ligne pour tous les mélomanes. Plus de 35 récitals solos, témoignant de la richesse de la saison 2020, sont disponibles gratuitement en ligne : https://bit.ly/38EFfoq. En complément, plus d’une vingtaine de projets numériques des étudiants, tous aussi diversifiés les uns des autres, sont aussi accessibles : https://bit.ly/2ICJE0H. Dans tous les cas, chaque musicien partage une vision personnelle à propos de la transformation numérique de leur pratique musicale sous forme de concert en groupe ou solo, discussion, exposé et même une comédie musicale absurde. À noter aussi la disponibilité des classes de maître de la saison dernière : de longues sessions généreuses et denses. Que ce soit à titre de soliste (Kerson Leong, Christopher Millard, Stéphane Tétreault, Marina Thibeault) ou comme pédagogue expert réputé (Jim Thompson), les 5 maîtres de cette académie orchestrale ont en commun une virtuosité technique, artistique et pédagogique hors du commun. Ils connaissent non seulement très bien les exigences de leur instrument au plus haut niveau de performance, mais aussi celles de musicien classique de grand orchestre. Durant ces classes de maître, ils guident quelques-uns des musiciens de l’OF un à un : https://bit.ly/3pr3tbI. Pour compléter l’aventure, des prestations de marque avec des invités qui n’ont plus besoin de présentation dans le milieu de la musique classique! Ils ont offert leur expertise et leur passion autour d’un thème choisi afin de rendre compte d’un aspect de la réalité actuelle en musique classique. Les 5 présentations de marque sont désormais disponibles ici : https://bit.ly/38Mr9lf. De quoi occuper quelques moments complètement musicaux durant la pandémie.

À PROPOS – ORCHESTRE DE LA FRANCOPHONIE

L’Orchestre de la francophonie prépare les jeunes musiciens diplômés d’institutions renommées à jouer un rôle de premier plan au sein d’orchestres de réputation nationale ou internationale. Trois objectifs sont au centre de la démarche de l’OF : apprendre, innover et partager.

  • Apprendre, en dotant les meilleurs jeunes interprètes des outils – musicaux et extramusicaux – nécessaires à la réalisation d’une carrière orchestrale professionnelle de haut niveau.
  • Innover, en réinventant le concert, notamment en osant de nouvelles approches, en utilisant des lieux et des formules inhabituels pour la présentation de concerts et en juxtaposant des disciplines artistiques qui peuvent se nourrir l’une de l’autre.
  • Partager, en stimulant l’engagement social et l’implication communautaire de l’OF et de ses musiciens, en développant des partenariats mutuellement bénéfiques, en réalisant et en diffusant des enregistrements de la plus haute qualité, et en encourageant le partage, l’ouverture et la tolérance.

Pour plus de renseignements, consultez le www.orchestrefranco.com

L’IMPÉRATRICE SORT SON NOUVEL ALBUM: TAKO TSUBO LE 26 MARS 2021

Un cœur qui bat très fort. Un chamboulement des sens, un trouble extrême, un burn-out émotionnel : le phénomène a un nom, Tako Tsubo (« piège à poulpe », en japonais), syndrome qui se manifeste par une déformation du cœur due à une intense émotion, négative ou positive. Et qui à ce jour n’a encore trouvé aucun remède.

Ce vertige permanent, c’est ce dont a été faite la vie de L’Impératrice, depuis la sortie de Matahari, il y a trois ans. Un premier album suivi de deux Olympia complets et d’une tournée qui emmène le groupe sur les scènes du monde entier. Là, face à un public français, canadien, mexicain, italien ou californien, L’Impératrice s’incarne, s’offre sans compter, se confronte à d’autres regards. Un voyage qui élargit son horizon, la bouscule parfois, la transporte souvent. Pour ses six membres, rien ne sera jamais comme avant. 

Tako Tsubo est un album de rupture. L’Impératrice a certes gardé le goût de la danse, du groove posé sur une basse virtuose, des synthés vintage et des mélodies pailletées. Mais s’est offert la liberté d’explorer d’autres territoires, de faire un pas de côté. S’éloignant des cadres de la chanson française, de ses refrains et de ses couplets, elle compose des titres qui se jouent des structures, osant une cassure, un rythme syncopé, à l’image de ce cœur qui, sur le beau « Anomalie bleue », saute une pulsation sur deux sous le coup d’un transport amoureux. À l’élégance de la production, assurée comme sur Mataharien collaboration avec Renaud Letang (Feist, Philippe Katerine), vient s’ajouter une vibration solaire, venue de Californie. Un souffle chaud comme les couleurs d’un crépuscule sur le Pacifique, souligné par le mix de Neal Pogue, sculpteur des sons de Outkast, Stevie Wonder ou Tyler the Creator, que L’Impératrice a beaucoup écoutés. Et toujours, ces inflexions G-funk qui l’ont toujours inspirée. 

Mais si Tako Tsubo marque une rupture, c’est aussi parce qu’il s’éloigne du sillon romanesque de Matahari, imaginé autour d’une héroïne fantasmée, pour s’ancrer davantage dans la réalité. Le deuxième album de L’Impératrice interroge le monde dans lequel on vit, les vents contraires qui l’animent, ces normes qui n’ont fait que se flouter : celles qu’imposent les réseaux sociaux ou le succès (sur le stellaire « Tombée pour la scène ») ; celles qu’il faudrait observer pour écrire une chanson(« L’équilibriste ») ou danser (« Voodoo? »), jusqu’à ce que le rythme emporte tout, permette de devenir « Fou » et enfin, de se libérer. « Tako Tsubo » questionne aussi cette idée qui nous imposerait d’être sans cesse heureux, parfaits, ou tout du moins de l’afficher : le superbe « Submarine », intégralement réalisé par le groupe en plein confinement, sonne comme une main tendue, une célébration de la fragilité, à la croisée des chemins de Billie Eilish et de Paul McCartney. Plus ancrée sur terre, L’Impératrice n’a pas pour autant perdu le sens de la légèreté, et réinterprète l’ancestrale « Peur des filles » façon thriller féministe, avec justesse et un sourire en coin.

Mais Tako Tsubo dévoile l’un de ses visages jusqu’ici inconnu, plus intime et plus grave, à l’image de la voix de Flore, qui en a exploré de nouvelles tessitures. Si le cœur de L’Impératrice bat parfois si fort, il pulse un sang aux infinies nuances de bleu. Bleu comme cette note unique et mélancolique que dans le jazz on dit aussi « sensible ». Bleu comme cet « Hématome » coécrit, comme « Fou », avec le chanteur  Fils Cara, blessure d’amour d’autant plus vive qu’elle est infligée à distance, par écrans interposés. Bleu comme le ciel nocturne qui baigne « Tant d’amour perdu », reprise poignante et feutrée de Michel Berger. Bleu vif, aussi, comme cette superbe « anomalie », ce coup de foudre qui soudain nous ramène à la vie. 

Amour ambivalent, doutes, euphorie, chagrins et folie : autant de symptômes qui, réunis, désignent le syndrome de Tako Tsubo. Autant de courants changeants dont nous sommes les jouets, comme ce destin dont les trois Moires, divinités grecques réinventées sur la pochette par le dessinateur Ugo Bienvenu, tissent le fil. Qui laissent le cœur accidenté, submergé, (re)gonflé. Plus vivant que jamais.

UNE NOUVELLE AGENCE IMMOBILIÈRE: 100 000$ EN DONS AVEC CHANTAL LACROIX COMME PORTE-PAROLE

Une nouvelle agence immobilière verra le jour, le 8 mars prochain,  au Québec. Une agence d’ici qui se distinguera car elle s’engagera et servira la communauté. Cette agence locale se démarquera de la façon traditionnelle de vendre des propriétés en usant des nouvelles technologies avec comme mission de faire une différence en s’impliquant socialement sur une base permanente. 

Pour célébrer le lancement de l’agence immobilière Nous Vendons Votre Maison, l’équipe de Bertrand Dussault, président et directeur général, s’est associée à Chantal Lacroix, animatrice et productrice. Ensemble, ils s’engagent à remettre 100 000$ à divers organismes à but non lucratif de partout en province. Le premier don de 25 000$ sera octroyé le 8 mars, Journée internationale des femmes, à la Mission Old Brewery : un organisme de première ligne et des plus importants à Montréal qui accueille des femmes en situations d’itinérances durement frappées durant cette pandémie. Les trois autres dons de 25 000$ seront remis au cours de cette année à des organismes qui seront soumis par le public via le site internet www.nousvendonsvotremaison.com

Depuis plus 25 ans, en tant qu’animatrice et productrice, Chantal Lacroix a constamment donné au suivant. « J’ai accepté de me joindre à l’équipe de Bertrand Dussault car leur politique d’entreprise responsable rejoint tellement mes valeurs. Plus nous serons nombreux à s’impliquer dans notre société en aidant des gens qui ont besoin d’un coup de main, mieux notre société se portera, » affirme Chantal Lacroix. « C’est ce que fait l’agence immobilière Nous Vendons Votre Maison et c’est ce qui la distingue des autres. En cette période de Covid-19, il est plus important que jamais de tendre la main vers l’autre, » déclare-t-elle.

L’agence immobilière Nous Vendons Votre Maison a une vision clairedans le cadre de son engagement sociale. Elle a décidé de remettre une partie de chacune de ses rétributions à la communauté afin d’avoir un impact positif dans la vie des gens de chez-nous. Cette initiative sera au cœur des valeurs de l’entreprise. Les montants amassés proviendront directement d’une partie des revenus de chacun des courtiers. « Nous avons une mission beaucoup plus grande que juste vendre des maisons. Plus on fait de transactions plus on remet d’argent et plus on aide nos suivants! » affirme le président et directeur général, Bertrand Dussault.

Bertrand Dussault

Afin de se démarquer et d’obtenir des résultats probants, l’agence immobilière Nous Vendons Votre maison utilisera les dernières technologies pour augmenter dramatiquement sa vitesse, son efficacité et ses capacités dans toutes les facettes de ses services. Grâce à sa structure unique, l’équipe de Bertrand Dussault est dès aujourd’hui l’agence du futur. 

À propos du mécanisme de soumission des organismes

3 autres dons de 25 000$ seront octroyés d’ici la fin de l’année. Nous invitons le public à soumettre les organismes de bienfaisance de leurs choix. Nous vendons votre maisonredonne à la communauté, soutient des fondations et des organismes de partout au QuébecPour plus de détails : voir section Servez en grand de www.nousvendonsvotremaison.com

À propos de la Mission Old Brewery

Fondée en 1889, la Mission Old Brewery est la plus grande ressource pour les hommes sans-abri au Québec et les femmes sans-abri au Canada. Elle offre un large éventail de programmes et de services novateurs afin de contrer l’itinérance chronique. Parmi ceux-ci, on retrouve des services d’urgence bonifiés, de logement et de soutien psychosocial, ainsi que des programmes de santé physique et mentale. La Mission mène également des initiatives de recherche et de sensibilisation qui contribuent à une meilleure compréhension de l’itinérance en tant que problème social qui peut être résolu.

À propos de Nous Vendons Votre Maison

Dès le 8 mars, les gens d’ici auront une nouvelle agence immobilière avec une façon évoluée de travailler. Nous Vendons Votre Maison se démarque du courtier traditionnel grâce à un système unique d’équipe où le client reçoit les services de toute une équipe spécialisée pour le même prix que s’il faisait affaire avec un seul courtier. L’équipe de Bertrand Dussault place les gens au cœur de ses priorités, avant les profits. 

http://www.nousvendonsvotremaison.com

www.missionoldbrewery.ca

Part-Time Friends

Part-Time Friends nous dévoile un nouvel extrait de son troisième album Weddings & Funerals, attendu pour le 19 mars 2021 sur leur label Un Plan Simple. Après Même Si, Sacrifice, et 2AM, le duo pop sort Paris en août, un titre que l’on peut déjà retrouver en playlist sur RTL2.”Paris en août n’est pas une chanson sur Paris au mois d’août“, expliquent Florent et Pauline. “Ceci est une allégorie naïve du sentiment que l’on ressent quand on trouve le ou la bonne personne. Quand la ville se vide de son monde, sous un soleil radieux, et que le quotidien s’en retrouve sublime et sublimé.“Avec ce nouveau single, Part-Time Friends offre une chanson pop en français, dansante et très “feel good”, qui respire la liberté. Paris en août apporte une fraîcheur vivifiante en ces moments difficiles, et accompagne avec douceur et légèrté l’arrivée des beaux jours. Pour découvrir le titre Paris en août :
https://youtu.be/PdaJziXXFQM

Pauline et Florent se sont rencontrés sur les bancs de l’école à Aix-en-Provence : dix ans plus tard, ils posent avec un premier album les bases de mélodies personnelles, ludiques et toujours saillantes. Autodidactes complets, Florent et Pauline ont un rapport intuitif aux harmonies. De leurs pop songs franches et directes, ils ont un fait un canevas sur lequel broder leur ressenti. “Nos chansons sont des petits pansements pour l’âme, concèdent-ils en chœur. Nos textes parlent d’amour, de nos espoirs et de nos peurs… tous ces sujets qui comptent pour nous. Nous essayons de les exprimer avec des mots simples“. 

A l’instar des formations qui les fascinent, telles que les Libertines ou Oasis, leur amitié aura connu des hauts et des bas. De cette relation aussi intime qu’à une époque houleuse, ils ont tiré leur nom de scène : Part-Time Friends, « parce que par moments, on ne peut pas faire autrement que de s’écharper, même si au final notre amitié et le groupe sont plus importants que nos crises éphémères.»

Trois ans après la sortie de leur tube Streets & Stories – qui cumule aujourd’hui plus de 20 Millions de streams, 3 synchros Citroën, 70 000 airplays – Part-time Friends revient avec “Wedding & Funerals” un nouvel album pop aux mélodies harmonieuses et à l’efficacité infaillible. Enregistrées entre le mythique studio bruxellois ICP et la maison de vacances de Pauline en Corse, leurs chansons ont le goût des grosses productions brit-pop et conservent toutefois le charme du “fait maison” indie et fragile. 

Influencés par des artistes tels que Rex Orange County, Robyn, Elliott Smith ou The Strokes, l’album de PTF oscille agréablement entre compositions lumineuses, dynamiques et productions plus mélancoliques. En effet, on trouve dans ce troisième opus des chansons solaires et catchy telles que Même Si (+ 1 Million de streams depuis sa sortie), Leave it all Behind, Sacrifice, mais également des titres comme Sober ou Dad qui nous plongent dans leur intimité, entre souvenirs d’enfance et périodes troubles.
Facebook

Instagram

NICOLET DÉVOILE L’EXTRAIT «DANS L’ÉTANG FILTRAIT LA LUMIÈRE»

Trois ans après le révélateur et fascinant HochelagaNicoletrevient investir les territoires liminaux avec «Dans l’étang filtrait la lumière», premier extrait d’un deuxième album qui paraîtra au courant de l’année 2021. Doublé d’un vidéoclip aux textures impressionnistes réalisé par Charles-André Coderre, «Dans l’étang filtrait la lumière» est offert sur toutes les plateformes d’écoute en continu et d’achat en ligne. 

C’est une fin d’ère, imminente, mue par le désenchantement face au futur incertain de notre monde, qui se soldera par la dissolution de l’humain dans les alentours: à travers «Dans l’étang filtrait la lumière», on assiste à cette altération de l’ordre naturel des choses, et on s’étend dans l’eau pour observer, ouvrir les bras et accepter d’être avalé par ce qui est plus grand que soi.

Quand les jours sombres approchent
Je ferai mon lit
Au fond de l’étang
Et je dormirai
Et lentement le ciel changera

New wave naturelle, pop aquifère, post-punk baroque : «Dans l’étang filtrait la lumière» évolue comme une intuition dans une lourdeur atmosphérique palpable, presque marécageuse, mais sereine. Épicentre du projet, Etienne Hamel en signe l’écriture, la composition et y assure voix, guitare et synthés, appuyé d’Etienne Côté (Canailles, Bon Enfant) à la batterie, Etienne Dupré (Klô Pelgag, Jesse Mac Cormack) à la basse et à la 12 cordes, Guillaume Guilbault (Kroy, Mélanie Venditti) aux Rhodes et synthés, David Lagacé (Louize, La Famille Ouellette) à la guitare et Jean-Bruno Pinard à la prise de son et au mixage. 

La pièce est accompagnée d’un vidéoclip imaginé par Etienne Hamel et réalisé par Charles-André Coderre (Jerusalem In My Heart) – ce dernier en assure également la direction photo et le montage. Tourné sur pellicule 16mm noir et blanc dans les environs de Sutton lors des premières semaines de 2020, développé de façon artisanale pour un rendu brut et présentant des effets visuels réalisés entièrement in-caméra, ce bref film met d’abord en scène une série de paysages et des textures macroscopiques, auxquels un homme se mêle, se dissout, faisant écho au thème principal de la chanson et de l’album.

OMG : UN TROISIÈME ALBUM POUR LAURENCE NERBONNE

Quelques semaines après avoir présenté sa chanson «One Love», la «Réaction forte» de la semaine au Palmarès radio, Laurence Nerbonne dévoile enfin son nouvel album intitulé «OMG», un baume ensoleillé à appliquer sur nos solitudes mutuelles.  

Sur ce disque qu’elle a entièrement autoréalisé, écrit et composé, l’artiste révèle plusieurs facettes de sa personnalité et ficelle ses influences de manière totalement assumée. Tantôt pop aux accents R&B, tantôt trap, flirtant avec les sonorités latines, passant d’un ton revendicateur à des hymnes légers et festifs, la «girl boss» ne se cadenasse pas dans un seul style et fait bien comprendre qu’elle est aux commandes d’une création à son image ; fluide et à la croisée des genres. 

«OMG» se consomme définitivement comme une vitamine d’« empowerment » et incite son auditoire à aller chercher la force en soi pour vivre à la hauteur de ses rêves sans se mettre de barrières.  

Un album à la fois badass et empreint d’humanité, disponible partout dès aujourd’hui!

Lumière du noir

L’anxiété! Un tabou québécois ! L’AUTRE en parle dans son premier EP « Lumière du Noir ».
Le rappeur L’AUTRE présente un premier EP intitulé « Lumière du Noir ». Ce projet de 7 chansons explique l’état d’esprit dans lequel l’artiste était plongé lors de l’écriture de celui-ci. En effet, aux prises avec l’anxiété, L’AUTRE croit fermement qu’il est primordial d’aborder ce sujet encore très tabou au Québec. Avec la pandémie actuelle, il est plus que nécessaire de parler du bien-être psychologique des gens puisque la majeure partie des Québécois sont plus vulnérables aux troubles anxieux. 

« J’ai toujours été quelqu’un d’anxieux et dépendant affectif. Je suis tombé dans plusieurs pièges dans ma vie. J’ai souvent été dans le noir avec des pensées négatives, des questions, de l’incompréhension et de la frustration. » – L’AUTRE 

La lumière du noir c’est celle qu’on aperçoit quand on est au fond du baril. Quand tout paraît lourd et qu’on peine à se relever. Il y a parfois des lueurs qui passent à travers les trous du baril et ces lueurs-là, c’est l’espoir. Pour le rappeur, c’est grâce à la musique qu’il a réussi à se sortir des bas-fonds. Il a tissé et forgé de vrais liens avec ses plus vieux amis, il a pu se surpasser et même, retourner sur les bancs d’école.

L’écriture a été pour lui son principal canal de communication. Mettre des mots sur sa souffrance et tous ses maux, apprendre à se connaitre et apprivoiser son côté sombre sont des étapes qui l’ont mené à voir la lueur d’espoir et remonter à la surface.

Avec Lumière du Noir, L’AUTRE désire simplement aider les gens qui vivent avec des troubles anxieux à se sentir compris et surtout, pouvoir leur montrer à travers le rap une façon d’aller chercher des réponses et d’aller à la rencontre des bonnes ressources.

La plupart des compositions musicales ont été réalisées par Bidz sauf sur la chanson « I » qui a été réalisée par Psycadelick, sur la chanson « Chargé » qui a été réalisée par Bidz & Flow36BEATS ainsi que le titre « 5 avril » qui a été réalisé par Bidz & L’AUTRE. Le tout a été mixé par La Maison RDP et Le Chum Productions. Le projet compte deux collaborations, dont celle de Émilie Roy, sur la pièce « DH » et celle de M.I.G sur le titre « Chargé ».

ÉCOUTER LUMIÈRE DU NOIR ICI
TGDS est le premier extrait vidéo du EP. Cette chanson n’est pas la préférée de l’artiste puisqu’il l’a écrit dans une période très sombre, un moment de sa vie où il avait du mal à comprendre certaines choses. Quand, il est retombé sur ce titre un peu plus tard, il a réalisé qu’il parlait d’anxiété. C’est autour de cette pièce qu’il a bâti l’idée et la direction de l’album Lumière du noir. La peur, trouver l’équilibre et l’espoir sont des thèmes que l’on peut voir dans le vidéoclip. La production musicale a été assurée par Bidz, et la chanson a été enregistrée, mixée par La maison RDP et masterisée par Le Chum Productions.
Klo Pelgag

KLÔ PELGAG PRÉSENTE NOTRE-DAME-DES-SEPT-DOULEURS LE SPECTACLE SPECTRAL

La pré-vente de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs le spectacle spectral, qui s’articule autour des pièces du plus récent album de Klô Pelgag, débute aujourd’hui.

Deux rendez-vous possibles :

23 avril 2021 – 20h00 (EST) sur lepointdevente.com

24 avril 2021 – 20h00 (UTC + 1) sur DICE

Tous les détenteurs de billets auront accès à la prestation pour une durée de 24 heures 

Klô Pelgag et le réalisateur Laurence « Baz » Morais se sont unis afin d’imaginer la grande première de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, le spectacle. N’ayant pas pu encore défendre les pièces de son nouvel album devant public, Klô Pelgag plongera dans tout ce qui n’a pas pu meubler sa dernière année; tout ce qui s’est érodé à elle, afin de présenter une captation gorgée de fantaisie. Ce spectacle spectral est une surprise à grand déploiement, une fête d’anniversaire sans égal et la mise en abîme d’une liste de rêves à biffer. 

Klô Pelgag sera mise en danger et accompagnera les téléspectateurs dans un univers ponctué d’effets spéciaux et d’expériences bizarroïdes. Défiant les éléments pour présenter une captation immersive, elle sera accompagnée d’une quinzaine de musiciens, qui ensemble formeront le collectif Les grands-mères à broil, ainsi que de plusieurs spectateurs-techniciens. Un voyage hors du temps et sans compromis : À voir absolument!

Achetez vos billets en cliquant ici : Amérique du nord :: Europe

Les admirateurs de la série américaine Le Transperceneige (Snowpiercer) ont eu une belle surprise la semaine dernière lorsqu’ils ont entendu la pièce « La maison jaune » en fin d’épisode. En effet, la chanson accompagnait magnifiquement une scène d’environ deux minutes qui venait résumer l’intrigue. C’est un premier placement pour la musique de Klô Pelgag en télévision et l’épisode du Transperceneige a permis à la chanson d’exploser sur les plateformes d’écoutes en continu depuis la parution.

L’album Notre-Dame-des-Sept-Douleurs est sorti en juin dernier et ne cesse de récolter les éloges des critiques et du public depuis sa sortie. Le très influent journaliste américain Anthony Fantano a critiqué l’album sur sa chaîne YouTube, The Needle Drop, du jamais-vu pour un album francophone. « Il y a des tonnes de magnifiques points forts créatifs dans chaque recoin de ce projet. » Cliquez ici pour regarder sa vidéo. En France, le Télérama lui a décerné la plus haute note de quatre clés (équivalent à cinq étoiles), tandis que FrancoFan et Longueur d’ondes saluent l’originalité de l’artiste et la charge émotive du disque : « Violons sages et piano fou cohabitent dans un album capiteux, harmonique, Kate Bushien, où règnent toujours les mélopées si originales, » (Longueur d’ondes) « Cet album est un périple naturel et émotionnel, à vivre profondément » (Francofan). Rolling Stone France renchérit : « Un projet à la fois subversif et unique, une pop baroque habitée par ses angoisses et un imaginaire très fort, habillée par des instrumentations riches. » En Belgique, Le Soir statue que « ses chansons originales sont toujours dotées de mises en scène qui font d’elle une des interprètes québécoises les plus passionnantes. » Au Canada, le Exclaim! lui donne quatre étoiles et au Québec les critiques sont unanimes : cinq étoiles du Journal de Montréal « Le LP de 2020, on le tient », 9/10 dans Le Canal Auditif « une œuvre pertinente et audacieuse » et quatre étoiles dans La Presse, « un album riche. » L’album figurait également dans plusieurs tops des meilleurs albums de fin d’année 2020 tels que : Le Devoir, La Presse, Le Journal de Montréal, Le Journal de Québec, Le Soleil, CBC Music, Le Canal Auditif et plusieurs autres.

Commandez et écoutez Notre-Dame-des-Sept-Douleurs en cliquant ici.

Klô Pelgag est une autrice-compositrice-interprète de renom qui partage avec le public son univers toujours éclaté et résolument intègre. Après un EP indépendant, elle présente son premier long jeu, L’alchimie des monstres en 2013 et rafle plusieurs prix, notamment celui de la Révélation de l’année au Gala ADISQ en 2014, le Prix Barbara du ministère de la Culture française, lGrand Prix de la Francophonie de l’Académie Charles Cros, le Prix Miroir Célébration de la langue française au Festival d’été de Québec ainsi que le Prix Rapsat-Lelièvre. Elle sillonne les quatre coins de la francophonie pour présenter les pièces de cet album et donne plus de 200 concerts, du Québec à la Belgique, de la France à la Suisse. En 2016, son deuxième album L’étoile thoracique crée un véritable raz-de-marée au Québec. Elle remporte quatre Félix au gala de l’ADISQ 2017, incluant celui de l’Album alternatif de l’année, Album de l’année – choix de la critique, Auteure-compositrice de l’année ainsi que Réalisation de disque de l’année. L’album se retrouve sur la longue liste du Prix de musique Polaris en 2017 et en nomination aux prix Juno l’année suivante. Elle reçoit également le prestigieux Prix Félix-Leclerc ainsi que le Prix de la chanson SOCAN pour la pièce Ferrofluides-fleurs et présente pour la première fois son concert au Japon. En 2018, elle est sacrée Artiste féminine de l’année au gala de l’ADISQ.

Sagot dévoile « Cendre et descendre »

Après avoir célébré l’intimité avec son premier extrait « Sexe au zeppelin » en janvier, Julien Sagotrevient cette fois-ci avec « Cendre et descendre », une chanson qui expose plutôt l’avidité humaine. Ce deuxième extrait est tiré du quatrième album de l’artiste intitulé Sagot et dont la sortie est prévue le 12 mars prochain via Simone Records. 

Sagot lie étroitement le présent et le passé dans la chanson « Cendre et descendre » sous la loupe des violences perpétrées par les enjeux de pouvoir. La pièce à l’ambiance trip-hop se tend sous les cuivres et s’assouplit sous les choeurs de Frannie Holder. 

Le vidéoclip marque la deuxième partie du triptyque réalisé par Pierre Tremblay, qui s’ouvre et se clôt toujours sur des vers récités par Sagot errant dans la nuit hivernale. Le musicien a puisé dans les vieilles photographies d’archives de son arrière-grand-père au courant de la Première Guerre Mondiale. Ces dernières s’entremêlent et sont trafiquées par Tremblay pour être ensuite intégrées dans un vieux livre d’images de la guerre de 1914-1918 où elles côtoient des tirages d’archives de nombreux conflits (Syrie, Guerre du Golfe, Vietnam, Première et Seconde Guerre Mondiale) afin de souligner l’omniprésence de la guerre dans le temps.

« Je voulais intégrer des vieilles archives photographiques de mon arrière grand père Marius pendant la guerre 14-18 pour faire un lien, un parallèle, avec la chanson “Cendre et descendre”, ce recommencement insatiable de guerre et de violence (« l’homme est un loup pour l’homme »). Dans un premier temps, “cendre et passé/figure cassée”, les « gueules cassées » était le nom que portaient les soldats pendant la guerre de 14-18, puis dans un deuxième temps, “cendre et présent” des images que Pierre a choisi de destruction massive en Syrie et de désespoir. » – Julien Sagot