Le Canada participe à la première édition de la Vein Week, du 5 au 11 avril 2021

Sensibilisation aux maladies veineuses, prévention et complications liées à la COVID-19

La COVID-19 affecte-t-elle les veines?

Des maladies veineuses thromboemboliques, des embolies pulmonaires, des maladies artérielles périphériques et des microangiopathies peuvent accabler les patients qui ont testé positif au nouveau coronavirus. Il y a environ 25 % de troubles thromboemboliques qui vont survenir dans la première semaine de la maladie; ce pourcentage peut doubler dans la deuxième semaine. Les médecins vasculaires vont aussi intervenir auprès de patients qui ont développé des problèmes artériels graves pouvant conduire à l’amputation d’un membre, voire leur décès. C’est donc très important durant la pandémie de doubler de précautions et de mettre en pratique les moyens de prévention énumérés ci-dessus… en plus de respecter les consignes sanitaires.

Montréal, 8 mars 2021. Le mois d’avril est consacré à de nombreuses campagnes de sensibilisation reliées à la santé. Alors que se tiendront la Journée mondiale de la santé le 7 avril prochain et la National Public Health Week du 5 au 11 avril aux États-Unis, la VEIN WEEK se tiendra en collaboration avec la vWin Foundation du 5 au 11 avril, un événement mondial auquel participera le Canada. Membre du comité scientifique de vWIN, Dre Pauline Raymond-Martimbeau, phlébologue, ancienne présidente et actuelle vice-présidente de la Société canadienne de phlébologie, profite de cette occasion pour sensibiliser la population aux maladies veineuses et lymphatiques. Leur incidence est très élevée dans les pays occidentaux où autant d’hommes que de femmes en sont atteints.  Considérant l’impact négatif de la Covid-19 sur la santé des veines, la question est plus d’actualité que jamais.

La phlébologie : une spécialité médicale en croissance

Les interventions des phlébologues, médecins spécialistes des maladies veineuses et lymphatiques, ont longtemps été perçues comme étant esthétiques. En effet, plusieurs ont cru à tort que leurs actes consistaient uniquement à faire disparaître des varices, ces veines dilatées visibles sous la peau, en leur injectant un produit sclérosant. 

Or, la phlébologie, qui a connu des progrès fulgurants au cours de la dernière décennie, c’est beaucoup plus que ça!. « Nous analysons l’état et la fonction du système veineux et des vaisseaux lymphatiques. Nous identifions et nous traitons les insuffisances veineuses chroniques (varices), les problèmes de stase veineuse (jambes lourdes, fourmillement, syndrome des jambes sans repos), les maladies thrombo-emboliques (caillots), les ulcères veineux, les malformations veineuses congénitales, les maladies lymphatiques telles que le lymphœdème et ainsi que le lipoedeme » indique Dre Raymond-Martimbeau

On notera que les varices pelviennes (abdominales, vaginales et vulvaires) ne sont pas nécessairement apparentes, mais peuvent causer beaucoup de douleur et de congestion, notamment durant les relations sexuelles. Les varices pelviennes peuvent prendre généralement plus de temps à être diagnostiquées, mais ce délai est appelé à être réduit grâce à la prise en charge par les phlébologues et la sensibilisation de ce problème par les médecins de famille et les médecins spécialistes qui s’intéressent davantage à la science de la phlébologie.    

À cet égard, le Collège des médecins du Québec a formé un groupe de travail afin de bien définir la formation théorique et pratique que les médecins devraient acquérir en phlébologie avant d’entreprendre une pratique dans ce domaine.

L’importance de prendre soin de ses veines

Les phlébologues traitent toutes les veines superficielles, visibles et invisibles, présentes dans le corps humain et diagnostiquent les troubles emboliques des veines profondes. Une personne peut ressentir de la lourdeur dans les jambes sans avoir de varices et l’inverse est aussi vrai : on peut avoir des varices sans avoir les jambes lourdes. Par contre, une personne sur trois peut avoir des varices…à son insu. Ceci s’explique par le fait que les veines saphènes ne sont visibles qu’à l’aide d’un examen d’imagerie médicale. Une fois la veine dilatée, celle-ci est rarement douloureuse; elle l’est plutôt durant le processus où elle se transforme en varice. Un examen approfondi pourrait dévoiler une maladie veineuse qui nécessite une prise en charge. Le phlébologue traite au moyen d’injections, de méthodes thermiques qui brûlent la veine – laser ou radiofréquence – de colle, de technique mécanique et de microondes, ou, dernier recours, par la chirurgie. Dre Raymond-Martimbeau rappelle qu’il est important d’intervenir rapidement car la maladie veineuse évolue malheureusement. Si on la néglige, des problèmes sérieux tels que de l’œdème, un ulcère, une thrombose ou une embolie pulmonaire pourraient survenir… Oui, montrer ses veines à un phlébologue vaut vraiment la peine!

Des actions saines pour les veines

De simples gestes et de bonnes habitudes de vie peuvent aider les gens à améliorer le flux de circulation sanguine qui mène vers le cœur. La marche et les activités aérobiques telles que la natation et le vélo sont à considérer. Les phlébologues recommandent de surélever les jambes fréquemment de même qu’ils préconisent aux personnes qui passent une grande partie de leur journée debout ou assis de monter sur la pointe des pieds plusieurs fois par jour. Cela permet de pomper le plus de sang possible et d’éviter que ce dernier reste au niveau des chevilles. Enfiler des bas de compression contribue également à réduire la stase veineuse. Il existe également sur le marché des suppléments qui s’appellent des veinotoniques que les patients peuvent prendre pour améliorer leurs symptômes.

Les femmes enceintes sont encouragées à porter des bas de compression au début de la grossesse, à cause du haut taux d’hormones dans le sang, et en fin de grossesse, en raison du poids du bébé. On trouve ces bas dans les pharmacies ainsi que dans les boutiques spécialisées en appareils orthopédiques et équipements médicaux. Comme il existe une grande variété de bas avec plusieurs degrés de compression, il est préférable de s’en remettre au médecin pour déterminer quels bas conviennent le mieux, que ce soit à titre préventif ou pour répondre au problème veineux.

À PROPOS 

Pauline Raymond-Martimbeau, MD, CRF, FAVLS, DABVLM

Vice-présidente de la Société canadienne de phlébologie

Présidente pendant 25 ans de la Société canadienne de phlébologie

Membre de l’American Board of Venous and Lymphatic Medicine

Membre du comité éditorial de Journal of vascular surgery

Fellow de l’American College of Phlebology

Membre honoraire de la Société Française de Phlébologie

Membre honoraire du Collège Français de Pathologie Vasculaire

Membre du Collège des Médecins du Québec

vWIN

La fondation créée par Sergio Gianesini, Oscar Bottini et Yung-Wei Chi,

trois spécialistes des veines travaillant dans trois universités différentes

de trois continents différents, se concentre sur la recherche scientifique des maladies veineuses et lymphatiques et les spécialités apparentées.  Des réunions scientifiques internationales sont organisées chaque année afin de faire progresser la diffusion de ces connaissances dans la

communauté médicale et permettre la promotion de la santé veineuse partout dans le monde.

DES PORTES S’OUVRENT À L’INTERNATIONAL POUR LE DOCUMENTAIRE THE 108 JOURNEY DE HUGO ROZON !

La percée internationale du documentaire The 108 Journey de Hugo Rozon, coréalisé avec Mathieu Perrault Lapierre, se poursuit avec deux prix prestigieux et 8 sélections dans des festivals à travers le monde !

Depuis son lancement le 28 janvier dernier, ce premier film coup de poing, qui traite des troubles de bipolarité de Hugo Rozon ainsi que de son voyage initiatique en Inde et au Népal, ne cesse de récolter des éloges.

« Toutes ces bonnes nouvelles en si peu de temps m’ont fait un grand bien ! Après avoir travaillé si dur sur ce projet, c’est un honneur pour Mathieu et pour moi de voir notre travail reconnu aux quatre coins du monde par des spécialistes du métier. J’ai confiance que toutes ces vitrines permettront au film d’atteindre un autre niveau de diffusion, » affirme Hugo Rozon qui voit aussi la Journée mondiale des troubles bipolaires, qui aura lieu le mardi 30 mars, comme une occasion de faire parler de son documentaire.

SACRÉ DEUX FOIS MEILLEUR DOCUMENTAIRE ET SÉLECTIONNÉ DANS HUIT FESTIVALS

Récemment, le documentaire a mérité le titre du Meilleur documentaire au NYCA (New York Cinematography Awards). Cette récompense lui permet de se qualifier pour le Golden Eagles Awards. The 108 Journey a aussi remporté le prix du Meilleur documentaire long métrage au Los Angeles Film Awards.

Dans les prochaines semaines, le documentaire sera en vedette au New York Film Awards. Le gagnant sera connu le 10 mars. Suivront le Snowdance Festival en Allemagne du 20 au 28 mars et le First Session du Lift-Off Global Network à Londres, organisé par Pinewood Studios et Raleigh Studios du 29 au 31 mars. Le documentaire sera ensuite en compétition au Toronto Film Channel Awards du 1er au 3 avril puis il sera présenté à la 39e édition des Rendez-vous du cinéma québécois du 28 avril au 8 mai et au Blackbird Festival de New York du 17 au 20 juin.

RÉPONSE TOUCHANTE DU PUBLIC

Enplusd’avoirétésélectionnéparplusieursfestivals,The108Journeyasuscitéplusieursréactionsdelapart depersonnes vivant de près ou de loin avec la maladie mentale. « J’ai reçu des centaines de messages de gens touchés et interpellés par le film. Ces mots sont de loin ma plus belle récompense. Ça me confirme que ce film devait être fait. Chacun de ces commentaires est un encouragement pour moi à continuer de mettre en lumière la différence» affirme Hugo Rozon.

Rappelons que The 108 Journey est la première œuvre de Hugo Rozon. Elle a été produite dans l’urgence de raconter son histoire, ses excès, sa prise en main et surtout, son envie de vivre et de comprendre ce qu’est la bipolarité pour enfin en ressortir grandi avec une vision positive de la maladie mentale. « La bipolarité est ma plus grande force et ma plus belle faiblesse» confesse Hugo en cette année de ses 25 ans.

Soulignons que le documentaire est maintenant offert aux différents festivals en primeur et distribué mondialement par Encore International (www.encoretvintl.com).

Millimetrik nous revient avec « Danser avec l’ivresse »

Après la sortie remarquée de son premier single «Sunlight at Bay of Plenty» le mois passé, Pascal Asselin alias Millimetrik nous revient avec «Danser avec l’ivresse», deuxième extrait de son nouvel album «Sun-drenched» qui verra le jour le 28 mai prochain. 

S’il avait choisi de travailler avec Dominic Pelletier de la formation indie New Bleach pour son premier single, c’est avec une collaboration inattendue qu’il nous surprend cette fois. Millimetrik fait appel aux talents d’auteur et d’interprète de Tire le Coyote pour nous offrir, dans la langue de Molière, un extrait chaleureux où les hasards et les craintes se croisent sur une musique house
 
Une rencontre musicale improbable où l’étonnant mélange de leurs univers respectifs donne lieu à une chanson unique des plus accrocheuses!

Pour en découvrir davantage sur l’album qu’il nous réserve le 28 mai prochain, ne manquez pas Millimetrik en spectacle ce dimanche 7 mars dès 20h dans le cadre des «dimanches couvre-fun» présentés par Indie Montréal.

Vinyles, chandails, bières et café

En prévision de la sortie de son album, Millimetrik s’associe à trois entreprises de la Ville de Québec pour en faire la promotion. 

Avec la précommande de son vinyle, il offre ainsi la possibilité à ses fans de recevoir un chandail inédit conçu en collaboration avec Teaspoon ou de jumeler leur achat de microsillon à un mélange de café spécialement élaboré par Cantook Micro Torréfaction ou à des bières exclusives des Brasseurs sur Demande

Trois packages personnalisés disponibles jusqu’au 14 mars 2021 en précommandant son nouvel album «Sun-drenched».

The Franklin Electric présente aujourd’hui « Always Alone »

The Franklin Electric présente aujourd’hui « Always Alone » sous la bannière Nettwerk Music (Xavier Rudd, Father John Misty, SYML).  Plus tôt cet année, le groupe a rendu disponible la réconfortante «After All », une sortie tout aussi douce que le titre qui a su bien mettre la table à « Always Alone », premier extrait officiel d’un album qui verra le jour à l’automne. 

« Always Alone » a été enregistré et réalisé par John Raham  (Frazey Ford, Dan Mangan) & Jon Matte au Afterlife Studios à Vancouver.La pièce, en parfaite synchronicité avec son époque parle de grandes solitudes : « La chanson aborde le fait d’être seul en soi, dans notre petit univers que seulement nous-même peut comprendre, connaitre ou habiter. Apprivoiser l’endroit et puis apprendre à vivre dans cet espace afin que ce qui nous habite à l’intérieur reflète la vie souhaitée à l’extérieur. » explique Matt. 

« Never Look Back »,EP lancé à l’automne dernier a été fortement remarqué et apprécié des médias comme du public. Jon Matte et sa bande, ne laisseront pas dans l’attente et assure d’ores et déjà une année bien remplie en musique. Surtout, dès que possible, ils se promettent bien de revenir à la rencontre de leur public aux quatre coins du Québec. À propos de The Franklin Electric 

Fondé et dirigé par Jon Matte, le collectif montréalais se démarque en transformant les expériences en hymnes. The Franklin Electric compte plus de 400 spectacles dans une douzaine de pays, partageant la scène avec une multitude d’artistes (Mumford & Sons, Ben Howard, Edward Sharpe, City And Color) et assurant leur concert tête d’affiche à guichet fermé (MTELUS complet-2020) . Toute cette route les mène à une nomination au Gala des Prix Juno (2018) à Vancouver dans la catégorie «Breakthrough Group of the Year». 

OMNIKROM PRÉSENTE « MÊLÉ »

Après dix ans d’absence, le trio original composé des rappeurs Jeanbart et Linso Gabbo, et du producteur Figure8 est back in business. Omnikrom n’a pas pris une ride: toujours à l’avant-garde et prêt à repousser les limites du conventionnel, sans jamais trop se prendre au sérieux. 

« Mêlé c’est le feeling que t’as quand t’ouvres les yeux sans trop savoir t’es où, que ton esprit est un peu perdu dans l’espace-temps, à essayer de séparer le réel de l’imaginaire. C’est l’ancien Omnikrom qui se réveille, se frotte les yeux, et est prêt à faire la transition vers le nouveau Omnikrom » affirme le coloré trio.

Étant en effet resté discret depuis la dernière décennie, le groupe avait mis sa pause sur pause qu’à deux reprises, et ce, pour faire lever un party: d’une part à l’occasion des dix ans de l’album «Trop Banane!» en 2017 aux Francos de Montréal, et d’autre, pour les vingt ans de TTC au MTelus en 2018. Chassez le naturel, il revient au galop! 
« Néons, feux d’artifices et arc-en-ciel »
Avec leur son particulier mélangeant le rap sudiste des États-Unis au Booty Bass de Miami et à l’électro européen, leur humour volontairement grossier et leur facilité à créer le buzz, les gars d’Omnikrom sont ce que l’on pourrait appeler des précurseurs. Ayant tracé la voie vers une scène rap keb plus ample et plus diversifiée, ils se sont démarqués au début des années 2000 avec leurs chansons sexu-lol sortant de l’ordinaire, leurs clips flamboyants («Danse la poutine», «Été hit») et leurs collaborations mémorables avec DJ ChampionGhislain Poirier et TTC. Lauréat du Félix et du Lucien dans la catégorie «meilleur album hip-hop» pour «Trop Banane!» en 2007, le trio a également su s’exporter de l’autre côté de l’océan. Invité à performer aux grands festivals (Les Francofolies de Spa, Les Francofolies de Larochelle, les Eurockéennes de Belfort, le Festival de Dour, etc.) tout comme dans de petites salles mythiques tel le feu-Triptyque de Paris, Omnikrom a aussi collaboré avec plusieurs artistes comme TTC, Tepr, Kid Rolex, Dj Raze, Tido Berman et les Butter Bullets, en plus de partager les planches avec, notamment, Diplo, Buck65 et Airborne Audio.

Et aujourd’hui, comme ça, ils sont de retour. Pourquoi? Parce qu’ils vous ont entendu. Ils ont entendu votre amour et ils ont entendu votre haine. Ils s’ennuyaient de vos sentiments humains et ils ont des choses à vous dire. Rien qui semble vraiment important, mais ça le sera pour le futur. Re-bienvenue sur Terre, Omnikrom!

HELENA DELAND ET OURI DÉVOILE L’ÉNIGMATIQUE «JOUR 2».

Une vision, éthérée et curieuse, aux frontières du cauchemar et du fantasme. En un écho évoquant les deux moitiés d’un chant ou d’une prière, des paroles concises, à la manière d’un mantra, sous-tendent un paradoxe fondamental: la tension omniprésente entre la crainte et l’espoir. 
 

Everything between us, so fine
If I could just surprise myself from behind 
Me and I would get along just fine


Le duo décrit «JOUR 2» comme un mantra psychédélique qui s’efforce de réconcilier le moi dissocié en opposant étrangeté et douceur. Empreint de tristesse dans ses mouvements, le premier extrait —«JOUR 2»— questionne la capacité d’une personne à se surprendre. Pour la multi-instrumentiste et productrice Ouri et l’auteure-compositrice-interprète expérimentale Helena Deland, toutes deux basées à Montréal et menant respectivement leur carrière musicale florissante, la réponse résiderait dans le tandem. Entre pâleur et noirceur, dans un hors-lieu à mi-chemin entre le terrestre et le céleste et où les états solide et liquide n’existent pas, les deux artistes s’entremêlent et deviennent indiscernables. La sensibilité folk et la langueur tendre de Deland s’harmonisent à l’aura nocturne d’Ouri, fruit d’une maîtrise de l’électro doublée de connaissances classiques, pour former une entité aux contours aussi diffus que la lumière. D’une affinité créative inattendue affleure donc Hildegard. Ensemble, ils ont travaillé avec l’artiste Melissa Matos pour développer le langage visuel du projet afin de refléter cette fusion et ce changement d’identité.

Si au Canada, «JOUR 2» voit le jour sur le toujours pertinent label CHIVI CHIVI, dans le reste du monde Hildegard sera représenté par la nouvelle étiquette de disque section1. Nouvellement lancé en partenariat avec Partisansection1 est la création de Brontë Jane (VP de A&R chez Third Side Music) aux côtés de Chris Robbins et Tom Wironen du management de Friendly Announcer (Big Thief, Unknown Mortal Orchestra, Westerman, etc), qui sont tous des amis de longue date de Partisan.

FEMME DE LUXE, NOUVEAU SINGLE DU COLLECTIF PLAYDAYS

Après avoir présenté en août dernier Vidé, qui a connu un beau succès ayant été en rotation dans quelques radios de la grande région métropolitaine, le collectif montréalais PLAYDAYS récidive et propose Femme de luxe, deuxième single de leur premier EP qui sera présenté à la fin du mois de mars 2021 sur l’étiquette Cult Nation.

L’inspiration de cette chanson provient d’une connaissance qui après avoir été blessée émotivement par un homme qui n’a su voir en elle son plein potentiel. Celle-ci se questionne, à savoir pourquoi elle a l’impression de continuellement devoir recommencer le manège des fréquentations qui n’aboutissent à rien.

PLAYDAYS auront une grosse année devant eux, notamment avec une entrée sur les marchés internationaux francophones tels que la France et la Belgique. Ils seront certainement à surveiller! 

POUR ÉCOUTER LA CHANSON, C’EST ICI

Album solo de Joseph Mihalcean

Dans 16 jours précisément paraitra le premier album solo de Joseph Mihalcean. Un album si personnel qu’il sera impossible à qui l’écoute de ne pas y trouver sincérité et sentiments purs.   

Aujourd’hui le guitariste dévoile Trop dormi, une pièce qui trace telle une ligne du temps, le chemin du deuil qu’il a été forcé d’emprunter quand sa mère s’en allait à petits pas.  

« C’est une chanson qui évoque l’étrange expérience d’être témoin du départ d’une personne aimée. Ma mère Marie nous quittait il y a un an et demi. Nous avons été à ses côtés pendant plusieurs semaines. On l’a vu partir doucement. Cette musique se veut un témoignage sonore de ce moment si intense et incontournable ou la douleur et la peine règnent mais d’où émerge aussi quelque chose de lumineux. » – Joseph Mihalcean

Rêvions-nous éveillés? Le jour du départ est-il venu?
Un souvenir lumineux restera, éclaboussera jusqu’à se faufiler dans les moindres recoins du cœur. Une étreinte éternelle qui saura protéger.

De cette étreinte naitra ce moment musical salvateur, qui commence avec le jeu de guitare délicat de Joseph et se termine avec les notes aériennes de flûte traversière jouées par sa fille Simone. Entre les deux, des amis précieux qui accompagnent avec bienveillance.

À PROPOS DE L’ARTISTE : Mihalcean est le patronyme de Joseph Marchand, guitariste talentueux qui accompagne entre autres sur scène Ariane Moffatt, Pierre Lapointe et Safia Nolin. Celui qui avait fait paraître sous le nom de Forêt (en duo avec Émilie Laforest) un album encensé par la critique en 2013.

Le 18 mars 2021, paraitra le disque complet de Joseph Mihalcean qu’il a coréalisé avec Philippe Brault. S’y lovent les élégantes cordes des Mommies on the run, les claviers de François Lafontaine, quelques notes de la basse de Philippe Brault et ce jeu de guitare raffiné signé Joseph Marchand/Mihalcean. C’est bientôt…

Le Dressing de Jessica, une des pionnières de la revente en ligne de pièces griffées d’occasion

Alors que la crise nous impose de revoir nos habitudes de consommation, la mode seconde main gagne immensément en popularité. Secret bien gardé d’une petite communauté d’amatrices de belles pièces et de grandes marques à moindre coût, une petite entreprise de Nominingue dans les Laurentides, tire mieux que jamais son épingle du jeu. Fondée en 2014 par Jessica Croisetière, une ambulancière passionnée de mode, Le Dressing de Jessica est une boutique en ligne qui permet de vous vêtir de façon abordable et écoresponsable en plus d’offrir un service de revente, afin de rentabiliser le contenu inutilisé de votre garde-robe.
Achat local et responsableDans le contexte économique actuelle causé par la pandémie mondiale, acheter local revêt une importance capitale pour la survie des petites entreprises d’ici. Pour freiner la surconsommation de vêtements dans les grands magasins et le gaspillage vestimentaire, Jessica Croisetière donne une deuxième chance à des vêtements neufs et usagés de toutes les tailles et de tous les prix afin d’encourager une façon de consommer plus écoresponsable.
Parmi les pionnières au Québec dans le domaine de la revente de vêtements en ligne, Jessica réalise la quantité astronomique de vêtements qu’elle possède lors de son premier déménagement à l’âge de 22 ans.Ne voulant pas se débarrasser de morceaux en excellent état et pour lesquels elle avait dépensé une somme considérable, elle affiche ses vêtements usagés à vendre sur Facebook et son concept fait rapidement boule de neige! L’engouement est palpable et les gens de son entourage font appel à ses services pour vendre leurs vêtements usagés.Quelques années plus tard, la jeune ambulancière lance le site web www.ledressingdejessica.com pour afficher un large inventaire de vêtements de luxe et prêt-à-porter et permettre aux clientes de magasiner dans le confort de leur salon en réalisant des économies.
Véritable caverne d’Ali Baba
Des vêtements pour femmes et même pour hommes, des chaussures, des accessoires, des pièces griffés, près de 1000 items neufs et usagés se trouvent présentement sur la plateforme. Max Mara, Joseph Ribkoff, Michael Kors, Rudsak, BCGB, les grandes marques de luxe sont enfin abordables. Des nouveautés y sont affichées chaque semaine et les abonnées sont tenues informées via la page Facebook ou l’infolettre.
En établissant au fil du temps des partenariats avec des stylistes et des designers, la fondatrice déniche pour sa clientèle des petites merveilles en achetant des échantillons et des fins de collection à rabais. Grande amoureuse de la mode québécoise depuis toute jeune, on retrouve entre autres des créations de designers québécois, dont Marie Saint-Pierre, Ève Gravel, Melow par Melissa Bolduc. Chaque vêtement affiché a été soigneusement sélectionné et examiné afin de s’assurer qu’il soit dans un état impeccable pour ne jamais décevoir sa clientèle.
À qui ça s’adresse?« Ma clientèle est très variée, de la jeune femme début vingtaine qui recherche des items peu dispendieux et des marques comme Dynamite, Aldo, H&M que la femme d’affaires qui recherche des marques haut de gamme pour composer sa garde-robe professionnelle sans défoncer son budget, » explique la fondatrice. « J’ai aussi plusieurs clientes plus âgées qui ne sont pas familières avec le magasinage en ligne et qui me contactent directement pour que je les guide dans leurs achats. J’offre un service très personnalisé dans certains cas, » ajoute-t-elle.

Pour celles qui préfèrent encore le magasinage en personne pour toucher et voir les matières, son atelier situé à Nominingue dans les Laurentides est ouvert au public sur rendez-vous. Une seule personne à la fois est autorisée afin de respecter les mesures sanitaires en vigueur.

LE SPECTACLE À TOUS LES VENTS DE 2FRÈRES EN VERSION VIRTUELLE LE 3 AVRIL!

Le duo 2Frères n’a pas dit son dernier mot. À la sortie de leur plus récent album, À tous les vents, à pareille date l’an dernier, le duo ne se doutait pas que la longue tournée de spectacles, du même titre que leur dernier opus, serait annulée. Toutes ces rencontres prévues avec le public n’ont pas eu lieu et le concert monté spécialement pour l’occasion n’a été présenté que cinq fois. 
 
Erik et Sonny sont heureux d’annoncer qu’ils offriront, le 3 avril prochain, une version virtuelle à grand déploiement de leur spectacle À tous les vents. Reprenant la mise en scène imaginée par leur complice Steve Marin ainsi que les éclairages de Marc-André Francoeur, les 2Frères seront pour l’occasion entourés de leur équipe musicale complète. 
 
L’événement sera capté en direct du Théâtre Capitole de Québec pour un soir seulement. Musicor Spectacles collaborera avec WhiteBox Play, laquelle assurera la captation et la diffusion numérique du spectacle. Une captation multi-caméras permettra également aux fans de vivre l’événement comme s’ils y étaient pour vrai. 
 
Les billets virtuels au coût de 25,00$ (+ frais) sont disponibles dès maintenant sur les sites 2freres.com et whiteboxplay.com !