Étiquette : film

« Sur les chemins d’Iran »

Présenté par Gilles Hubert
En salle jusqu’ au 1er décembre 2022 Disponible en ligne à partir du 2 décembre 2022

Durant sept mois, de l’hiver glacial à l’embrasement de l’été, Danielle et Gilles Hubert, ce couple d’explorateurs ont traversé l’Iran, de la mer Caspienne au littoral du Golfe Persique et les rives du trop fameux détroit d’Ormuz.

À bord de leur véhicule tout terrain, ils vont parcourir plus de vingt mille kilomètres sur les routes bitumées du Fars, les pistes du Kurdistan, les sables du désert du Kevir et la poussière du Dasht-e-Lut ou le sel du lac d’Urumyié.

De ce périple, ils nous rapportent un roadbook enluminé des plus beaux paysages de cette contrée surprenante, une explosion de couleurs et de nuances, un caléidoscope des vestiges les plus fins de cette destination : les palais et mosquées d’Ispahan, les jardins de Chiraz, les demeures et les bains de Kashan, le bazar millénaire et tentaculaire de Tabriz, les toits-terrasses dominant les ruelles rosées de Yazd, la merveilleuse cité du désert : en sept mois, ils y ont séjourné à huit reprises, un véritable coup de cœur !

Le peuple iranien ? Ils le côtoient et s’en rapprochent tous les jours un peu plus, recueillant, à huis clos ou dans les bars, les confidences des jeunes gens qui feront l’Iran de demain.

Âgés de vingt à quarante-cinq ans, hommes et femmes parlent avec sincérité de leur vie, de leurs espoirs et de leurs rêves. Leurs propos n’ont rien de sulfureux, prudence oblige. Sont-ils très religieux ? Tous demeurent encore respectueux de la tradition chiite mais vous serez surpris de leur état d’esprit. Vous allez découvrir le vrai visage d’une population que nous connaissons finalement peu.

« Sur les chemins d’Iran », un film à découvrir dans 23 salles partout au Québec ou en ligne.

« Rêves d’Afrique » un grand film humaniste des réputés cinéastes Muammer Yilmaz & Milan Bihlmann

Pour souligner cette 50ième saison d’explorations, d’aventures et de découvertes à travers le monde, les Grands Explorateurs sont fiers de présenter le grand film « Rêves d’Afrique » des réalisateurs et globe-trotters Milan Bihlmann et Muammer Yilmaz. Ce magnifique documentaire est une œuvre où se mêlent générosité, solidarité et bienveillance :  des valeurs partagées par les Grands Explorateurs, qui sont heureux de lancer cette nouvelle programmation avec ce duo de voyageurs optimistes au grand cœur.

Muammer Yilmaz, né en Turquie, sera chez-nous jusqu’au début novembre, afin de présenter au public d’ici « Rêves d’Afrique. » Les cinéphiles de Montréal, Québec, Laval, Lévis et St-Hyacinthe pourront ainsi plonger dans ce beau voyage, positif et solidaire, où l’on découvre à quel point chaque pays d’Afrique est différent. Muammer et Milan ont rencontré une foule de gens, à travers sept pays et plus de 8 000 kilomètres, échangé, aidé et parfois même changé des vies. Au Zimbabwe, ils ont refait le toit de la maison de celle qui les a hébergés. Au Kenya, ils ont reconstruit la librairie de Mister John qui était partie en fumée. En Afrique du Sud, ils ont planté des arbres dans une école. En Éthiopie, ils ont fait les clowns dans un hôpital pour enfants ! Ils nous ramènent à l’essentiel avec cette devise « moins l’on s’occupe de soi, plus on peut s’occuper des autres ». Curieux du monde, ils nourrissent un intérêt particulier pour les peuples, pour leurs différences culturelles, leurs coutumes et leurs croyances. Nos deux voyageurs munis d’un petit sac à dos de dix kilos chacun -essentiellement du matériel de tournage, un jeu de cartes et un diabolo -, ont su gagner la confiance des hommes et des femmes croisés sur leur route. Leur méthode était simple : pas d’itinéraire, pas d’apriori, et une foi inébranlable en l’autre. Ces deux aventuriers, partis sans rien ou presque de nouveau, nous prouvent qu’avec de l’écoute, de la communication, un peu de technologie et parfois un simple tour de cartes, on peut changer le monde. En 2017, Milan Bihlmann et Muammer Yilmaz ont présenté le documentaire « Le tour du monde en 80 jours sans un centime. » Un succès mondial empreint d’humanisme dans lequel ces deux aventuriers ont relevé le défi incroyable de voyager sur tous les continents en comptant uniquement sur la bonté des gens.

 « 50 ans ensemble, l’extraordinaire aventure » des Grands Explorateurs se poursuit cette année avec des escales en Iran, aux Philippines, en Norvège, aux Açores et au Groenland. Pour cette saison spéciale anniversaire, les Grands Explorateurs se surpassent encore une fois et présentent des films-évènements de qualité numérique signés par des explorateurs-réalisateurs de renommées internationales, des documentaires coups de cœur qui mènent les aventuriers québécois sur tous les continents ! 

www.lesgrandsexplorateurs.com

www.lesgrandsexplorateurs.com/programmation/afrique/

Résonances: un long métrage émouvant qui inspire à voyager autrement

Mettre en lumière des lieux méconnus, vrais et authentiques, trouver la vraie signification de voyager chez soi : voici l’essence du nouveau long-métrage québécois Résonances, disponible gratuitement à compter du 23 septembre sur vaolo.com/résonances. Ce récit de plus de 60 minutes, signé Matt Charland, réalisateur de renom à l’approche autant esthétique qu’humaine, nous entraîne à la rencontre d’hôtes inspirants aux quatre coins du Québec. L’idée originale de ce projet singulier a été pensée par Vaolo, une plateforme collaborative répertoriant des expériences de voyages humains, locales, responsables et hors sentiers dans plus de 80 pays.
Résonances documente les rencontres de 4 explorateurs et les prises de conscience qui en découlent, démontrant ainsi que le dépaysement est possible, même chez soi. Leur mission : rencontrer et raconter afin d’inspirer d’autres voyageurs à suivre leurs traces. Au gré de leurs séjours, ils vivent des moments marquants qui les inspirent à réfléchir au rôle du voyage, au pouvoir de la rencontre et à leurs modes de vie.
Émouvant et tout en douceur, ce film transporte les spectateurs aux quatre coins du Québec pour rencontrer les hôtes derrière diverses initiatives touristiques : Aventure Plume Blanche, l’Auberge de l’île-aux-Perroquets, les Sœurs Racines, l’Auberge incroyable, le Monastère des Augustines, et plus encore. Bercé par une ambiance musicale puissante incluant une composition originale de Pilou, les moments captés sont à la fois riches en émotions et propices à la réflexion. Rendu possible grâce au soutien du Fonds du grand mouvement de Desjardins, Destination Québec Cité, Tourisme Côte-Nord et Tourisme Autochtone Québec, ce projet unique compte parmi ses participants l’explorateur Mario Cyr, pour qui le sol québécois est un territoire fertile en exploration et en échanges.
« Je pense que plus tu voyages, plus tu vois des choses à l’international, plus tu réalises qu’on connaît peu notre propre région, que ce soit dans un rayon de quelques heures ou même d’une heure de chez soi. Tu réalises que les histoires sont tout aussi fascinantes que celles que tu vas découvrir à 10 heures d’avion », affirme Matt Charland, réalisateur de Résonances.

NOUVELLE VIRÉE EUROPÉENNE POUR LE FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM SUR L’ART

Le Festival International du Film sur l’Art présentera 30 films lors de sa tournée automnale à Venise, Paris et Tourcoing. Au programme, de la danse avec entre autres des films de Édouard LockPontus LidbergHofesh Shechteret des films mettant en vedettes Margie GillisLouise Lecavalier ou encore Rachele Buriassi. De l’architecture avec une sélection de films du duo d’artistes Bêka et Lemoine. Ainsi qu’un ensemble de films sélectionnés ou primés consacrés tant au photographe Sergio Larrain, qu’à Charles Trenet en passant par Cézanne ou le DJ producteur Laurent Garnier.

Le FIFA continue ainsi de faire valoir son expertise en matière de programmation et de diffusion des films sur l’art et renouvelle des partenariats forts avec des ambassadeurs culturels emblématiques d’envergure internationale. Cette virée européenne souligne également, une volonté commune d’échange et d’ouverture entre ces organismes qui s’emploient à promouvoir activement la production et la diffusion de films sur l’art et des arts médiatiques, tout en favorisant la relève en création à l’attention du grand public, des cinéphiles et amateur·trice·s d’art. C’est animé par cette mission, que le Festival est heureux d’avoir carte blanche pour proposer des programmations ambitieuses dans des pôles culturels d’excellence.

Cet automne, le Festival sera donc présent pour une deuxième année consécutive au Palazzo Grassi, à Venise, du 6 au 9 octobre pour présenter une programmation spéciale faisant honneur au meilleur du film sur l’art. Fort d’une collaboration de plus de 20 ans avec ce que certains qualifient de « Villa Médicis high-tech », Le FIFA sera présent au Studio national des arts contemporains du 14 au 16 octobre pour y présenter 8 longs-métrages primés. Enfin, le FIFA est fier de s’associer une nouvelle fois au dynamisme du Centre culturel canadien à Paris pour une projection spéciale le 19 octobre.

« Le Festival a établi au fil des années de fructueux échanges avec des ambassadeurs de la culture sur la scène internationale. À l’instar du Fresnoy – Studio national avec lequel nous avons bâti une collaboration de plus de 20 ans, les représentants du Palazzo Grassi à Venise et du Centre culturel canadien à Paris nous accordent leur confiance et nous offrent un espace de choix pour faire résonner au plus grand nombre ces voix de créateur·rice·s qui façonnent l’horizon du meilleur de la production cinématographique du film sur l’art.», a indiqué Philippe U. del Drago, Directeur général et artistique du FIFA.

NOMINATIONS AU CONSEIL D’ADMINISTRATION DU FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM SUR L’ART

Le Conseil d’Administration du Festival International du Film sur l’Art (Le FIFA) est heureux d’annoncer la nomination de trois nouvelles membres : Grace Sebeh ByrneDre. Sophia Koukouiet Nadia Khalil Luong.

Fortes de la diversité de leur parcours professionnel, de leurs champs de compétences et de disciplines, ces nouvelles membres rejoignent, à titre de conseillères spéciales, une équipe soudée qui poursuit l’élargissement de ses horizons.

Au nom de toute l’équipe du Conseil, le Président, Dr. Nicolas Chevrier, a tenu à remercier tous les membres pour leur profond engagement alors que le Festival nourrit de nouvelles ambitions : « C’est avec un fort sentiment de renouveau que nous accueillons aujourd’hui ces nouvelles membres dans notre équipe qui se diversifie et se renouvelle. »

Deux films primés au Festival du film francophone d’Angoulême présentés au 41e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue

À seulement 50 jours du début des festivités, le Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue dévoile deux longs métrages supplémentaires à sa programmation : LES PIRES de Lise Akoka et Romane Gueret ainsi que LE SIXIÈME ENFANT, premier long métrage du cinéaste Léopold Legrand.

LES PIRES EN CLÔTURE DU FESTIVAL 2022
Récipiendaire du Valois de diamant du meilleur film lors du Festival d’Angoulême 2022 et du Grand prix Un certain regard au Festival de Cannes 2022, le film français Les Pires(FunFilm Distribution) de Lise Akoka et Romane Gueret, sera présenté en première québécoise le 3 novembre 2022 au Théâtre du cuivre de Rouyn-Noranda.
Ce film, qui a nécessité un long travail d’immersion de la part des réalisatrices ainsi que la rencontre de centaines d’enfants, met en scène un tournage à Boulogne-sur-Mer, dans le nord de la France. Lors du casting, quatre ados, Lily, Ryan, Maylis et Jessy sont choisis pour jouer dans le film. Dans le quartier, tout le monde s’étonne : pourquoi n’avoir pris que « les pires »?

Ayant toutes deux travaillé dans le casting ou le coaching d’enfants pour le cinéma, Lise Akoka et Romane Gueret se sont inspirées de leur propre expérience du milieu pour créer ce film qui navigue habilement entre réalité et fiction. Les réalisatrices expliquent leur démarche : « Selon nous, le film part d’un bloc brut, presque documentaire en sensation, puis ouvre peu à peu davantage le champ à la fiction, comme s’il allait de la vie au cinéma. Nous voulions que, par son rythme et son mouvement, le film gagne progressivement en émotion, en ampleur, et transcende le cadre de cette histoire de tournage pour toucher, on l’espère, à l’universel.».
 
LE SIXIÈME ENFANT AU BLOC DU DIMANCHE APRÈS-MIDI
Premier long métrage du cinéaste Léopold Legrand, Le sixième enfant (Axia Films) sera projeté lors du fameux bloc du dimanche après-midi comprenant deux longs métrages, soit le même bloc que le film Zaï Zaï Zaï Zaï de François Desagnat.
 
Récipiendaire du Prix du public, de Prix de la meilleure musique, de Prix du meilleur scénario, en plus du Double prix d’interprétation féminine pour les actrices Sara Giraudeau et Judith Chemla au Festival d’Angoulême 2022, Le sixième enfant raconte l’histoire d’un impensable arrangement entre une famille précaire de cinq enfants avec un sixième en route et un couple d’avocats qui n’arrivent pas à avoir d’enfant.

BILLETTERIE
Notez que les passeports ainsi que les billets pour la soirée d’ouverture et le brunch-conférence seront en vente à partir du 16 septembre. La programmation exhaustive sera ensuite annoncée le 11 octobre et tous les billets individuels seront mis en vente à partir de la mi-octobre.
Vous pouvez vous procurer billets et passeports au www.festivalcinema.ca ou en appelant directement au Théâtre du cuivre au (819) 797-7133.

LA PLATEFORME ARTS.FILM S’ASSOCIE À LA FONDATION PHI ET PRÉSENTE UN DOCUMENTAIRE SUR YAYOI KUSAMA EN VISIONNEMENT GRATUIT

 ARTS.FILM, la plateforme du film sur l’art créée par le Festival International du Film sur l’Art, est heureuse de s’associer à la Fondation PHI pour présenter Kusama : Infinity de Heather Lenz, documentaire sur la vie et le travail de l’artiste Yayoi Kusama.En marge de l’exposition de Yayoi Kusama, DANCING LIGHTS THAT FLEW UP TO THE UNIVERSE présentée à la Fondation PHI, le film Kusama : Infinity sera disponible gratuitement sur ARTS.FILM du 1er au 30 septembre prochain.
Kusama : Infinity 
de Heather Lenz
Kusama est née dans une famille conservatrice de la campagne japonaise et a gagné l’Amérique au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Là-bas, sans relations et ne parlant qu’un anglais approximatif, elle s’est consacrée à son seul véritable amour, la création artistique. Lors de son premier jour à New York, Kusama a déclaré qu’elle était montée au sommet de l’Empire State Building, qu’elle avait regardé la ville et qu’elle avait pris la décision de se démarquer de tous ceux qu’elle voyait en contrebas et de devenir une star. Aujourd’hui âgée de 80 ans, Kusama a passé les 30 dernières années dans un établissement psychiatrique au Japon. Kusama : Infinity explore le parcours de l’artiste Yayoi Kusama, depuis son éducation conservatrice au Japon jusqu’à ses débuts dans la célébrité aux États-Unis dans les années 1960 (où elle rivalisait avec Andy Warhol pour attirer l’attention de la presse), pour aboutir à la renommée internationale qu’elle a finalement acquise dans le monde de l’art.

TU TE SOUVIENDRAS DE MOI 
en ouverture du 41e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue

La 41e édition du Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue aura lieu du 29 octobre au 3 novembre 2022, à Rouyn-Noranda. Afin de vous donner un avant-goût de notre programmation, c’est avec fierté que nous pouvons annoncer que c’est le film québécois Tu te souviendras de moi, qui ouvrira le Festival, samedi le 29 octobre 2022.  Il s’agit d’un film réalisé par Eric Tessier, scénarisé par Eric Tessier et François Archambault (aux dialogues) et produit par Christian Larouche. Il s’agit d’un grand honneur d’accueillir à nouveau un film de ce réalisateur dans notre programmation, alors que nous avions présenté Junior Majeur en première mondiale en 2017, pour la 36e édition de notre événement. Parmi la filmographie d’Eric Tessier, on peut compter des oeuvres telles que Sur le Seuil (2003), 5150 Rue Des Ormes (2008), Les Pee Wee 3D : L’hiver qui a changé ma vie (2012). 

 
 Tu te souviendras de moi : l’importance de vivre dans le moment présent
Cette comédie dramatique, mettant en vedette notamment Rémy Girard, Julie Le Breton, Karelle Tremblay et France Castel, est une adaptation d’une pièce de François Archambault. Un scénario à la fois authentique et bouleversant, qui présente une dualité entre deux générations. Édouard (Rémy Girard) un professeur d’histoire à la retraite, doit apprendre à vivre avec une perte de mémoire qui s’emporte de lui tranquillement. C’est alors qu’il est placé sous l’aile de Bérénice (Karelle Tremblay), la fille de son gendre, alors que personne d’autre ne peut s’occuper de lui. Avec elle, il partagera ce qui lui reste de souvenirs, dans l’espoir de pouvoir s’ancrer dans le moment présent.

Un film touchant, qui valse entre le dialogue et les retours en arrière, afin d’illustrer la fragilité de la mémoire humaine.
 

Le film, ayant été finalisé en 2019, était prévu de sortir en salles en 2020. Toutefois, sa sortie a été repousée en raison de la pandémie de Covid-19. C’est donc avec une immense joie que nous pourrons le présenter devant public, lors de la prochaine édition du Festival. 

«Nous sommes très chanceux de pouvoir présenter un si beau film en ouverture. Eric Tessier a fait un superbe travail au niveau de la réalisation, et cela se voit dans l’ensemble de l’oeuvre. Nous avions bien hâte de présenter ce film à notre public.»

– Jacques Matte, président et cofondateur du Festival 

LE FIFA EST L’INVITÉ DE LA FONDATION MAEGHT, PREMIÈRE FONDATION PRIVÉE DÉDIÉE À L’ART EN FRANCE

Le Festival International du Film sur l’Art (Le FIFA) est fier d’annoncer sa présence à la Fondation Maeght, à Saint-Paul-de-Vence cet été. À l’invitation de la première fondation privée dédiée à l’art en France, le Festival proposera une programmation de deux films qui se sont distingués lors de récentes éditions du FIFA.Après l’Institut français de Casablanca (Maroc) le mois dernier, c’est aujourd’hui la Fondation Maeght qui s’ajoute à la liste de partenaires du FIFA à l’international. Le FIFA continue ainsi de tisser de fructueux échanges avec d’emblématiques ambassadeurs de la culture sur la scène internationale comme le MoMA, le Musée du Louvre, la National Gallery of Art de Washington D.C., l’Opéra de Paris, le Studio Le Fresnoy ou encore le Palazzo Grassi de Venise. Autant de partenaires de renom qui nous font l’honneur de nous accorder leur confiance et de nous offrir un somptueux écrin pour présenter notre programmation.
LA PROGRAMMATION DU FIFA À LA FONDATION MAEGHT :
MERCREDI 20 JUILLET

Vasarely, l’illusion pour tous
de Catherine Benazeth
2018 | France | Français | 52 min
Le 37e FIFA, 2019 – Sélection officielle, longs-métragesRétrospective de la carrière d’un des artistes les plus marquants du XXe siècle, Victor Vasarely (1906−1997). Considéré comme le père de l’art optique, cet artiste a créé une œuvre multicolore qui s’est inscrite dans la mémoire collective, en France comme à l’échelle internationale. Reconnu pour ses talents de peintre, théoricien issu du courant Bauhaus et du graphisme publicitaire, Vasarely a remis en question l’art du chevalet pour développer une forme d’art « en cohérence avec son époque ». Ancrés dans l’Europe des années 1950, le parcours prolifique de l’artiste et la réalité historique de son époque nous sont racontés par nombreux·ses intervenant·e·s éloquent·e·s. Portrait d’un esprit novateur.
Voir la bande-annonce
MERCREDI 10 AOÛT

Niki de Saint-Phalle, Jean Tinguely, la fée et le machiniste
de Catherine Aventurier
2019 | France | Français | 52 min
Le 38e FIFA, 2020 – Sélection officielle, longs-métragesLorsqu’ils se rencontrent, en 1956, Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely ne pouvaient pas imaginer qu’ils passeraient les vingt prochaines années de leur vie ensemble. Tout les opposait : leurs origines, leur enfance, leur idéologie, leur vision de l’art et de la vie. Pourtant, il·elle·s vont s’aimer, se marier, devenir un duo créatif unique et fasciner les médias. En 1996, il·elle·s réalisent leur première grande œuvre intitulée Hon/Elle, une sculpture monumentale à l’intérieur de laquelle les visiteur·ice·s pouvaient entrer et découvrir les nombreuses créations de Tinguely. Ce documentaire trace le portrait de deux créateur·ice·s uniques, uni·e·s dans l’art et l’exploration de l’espace.

ESPACE POUR LA VIE PRÉSENTE  LE FILM   » AILLEURS  » AU PLANÉTARIUM RIO TINTO ALCAN  – À l’affiche  dès le 18 juin – Avec la participation de la comédienne Leila Donabelle Kaze

Dans le cadre de la programmation 2022 d’Espace pour la vie, le Planétarium Rio Tinto Alcan est heureux de vous présenter Ailleurs, une spectaculaire expérience théâtrale immersive basée sur des visualisations scientifiques et des données authentiques provenant de missions de la NASA, de l’Agence spatiale européenne (ESA) et de l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale (JAXA), de télescopes, de simulations sur superordinateur et de recherches menées par des institutions du monde entier.


Plongez au cœur de mondes lointains, de missions spatiales révolutionnaires et de scènes immersives spectaculaires illustrant l’évolution de notre système solaire.Raconté par la comédienne québécoise Leila Donabelle KazeAilleurs nous emmène dans un voyage exaltant qui révèle la nature étonnamment dynamique des mondes qui orbitent autour de notre Soleil et les conditions uniques qui rendent la vie sur notre planète possible.
Créé par une équipe primée de l’American Museum of Natural History de New York, composée de scientifiques, d’éducateurs et d’éducatrices, d’expert.e.s en visualisation scientifique, Ailleurs entraîne les spectateurs et spectatrices dans une aventure à travers le système solaire, depuis notre Lune et nos voisins planétaires Mars et Vénus jusqu’au-delà de la ceinture d’astéroïdes. Ils découvriront des mondes de glace et de gaz, comme Saturne et Jupiter, qui abritent des lunes et révèlent une météo active, des volcans en éruption et des océans enfouis.
Une ère d’exploration extraordinaire
Ailleurs célèbre les explorations menées par les plus proches substituts de l’homme : les explorateurs robotiques des 50 dernières années

.
Les spectateurs et spectatrices atterriront sur les mondes voisins du nôtre, et vivront des événements réels reconstitués, tels que l’atterrissage sur la surface grise et cratérisée de la Lune, la découverte des lacs de méthane liquide de Titan, lune de Saturne, etc. Des visualisations basées sur 13 années de données provenant de la sonde Cassini de la Nasa montrent aux spectateurs et spectatrices les impressionnants anneaux tourbillonnants de Saturne comme jamais auparavant.


En outre, le public rencontrera l’une des nombreuses lunes de Jupiter, Io, qui est l’objet le plus actif sur le plan volcanique dans le système solaire ; Europe, une autre lune de Jupiter dont la croûte glacée contient plus d’eau liquide que tous les océans de la Terre ; La comète 67P, un objet gelé qui voyage entre le système solaire interne et externe et que la sonde Rosetta de l’ESA a poursuivi pendant 10 ans ; et le paysage sec et poussiéreux de Mars, basé sur des cartes globales à haute résolution de Mars Reconnaissance Orbiter de la NASA, Mars Global Surveyor et Mars Express de l’ESA.

© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top