La Fondation des YMCA du Québec dévoile les lauréats et lauréates de la 35e édition des Médailles de la paix YMCA au profit des jeunes!

La Fondation des YMCA du Québec dévoile les lauréats et lauréates des Médailles de la paix 2022, évènement présenté par BLG, avec M.Jean-Guy Desjardins, président exécutif du conseil d’administration et fondateur de Fiera Capital, comme lauréat honoraire. Ces personnes et groupes exceptionnels seront honorés le 18 octobre prochain, lors de l’évènement-bénéfice organisé par la Fondation du Y et visant à amasser des fonds essentiels pour aider les jeunes en difficulté à réussir, à l’école comme dans la vie. Les invité.e.s auront ainsi l’occasion de reconnaître des citoyen.e.s et des entreprises qui contribuent à bâtir des communautés plus solidaires, inclusives et harmonieuses.

« Je suis vraiment très fier du choix des lauréats et lauréates cette année. Tous se démarquent par leur engagement communautaire face à nos grands enjeux sociaux et par leurs actions concrètes pour la cause de la paix. » – Brian Bronfman (Réseau pour la paix et l’harmonie sociale), co-président de l’évènement-bénéfice et président du comité de sélection.

Lauréat honoraire
 
Jean-Guy Desjardins C. M., L. Sc. Com., CFA,
Président exécutif du conseil d’administration et fondateur de Fiera Capital

Homme d’affaires au parcours peu conventionnel, M.Desjardins est sensible aux défis que peuvent rencontrer les jeunes. « C’est un honneur d’être lauréat honoraire des Médailles de la paix YMCA et de soutenir le YMCA dans son importante mission. Les programmes mis en place par le Y ont un réel impact sur l’engagement des jeunes de tous les horizons et leur permettent de s’épanouir dans toutes les sphères de la vie. C’est en priorisant leur succès, sous quelque forme qu’il soit, que nous réussirons à bâtir des communautés résilientes et prospères, et je suis heureux de pouvoir contribuer à ma façon. »

Pour lire sa biographie complète : Laureat honoraire 2022 des Medailles de la paix YMCA

Catégorie Jeunes pacificateurs
 
Shina Novalinga, la militante autochtone.

L’étudiante en commerce, résidant à Montréal, s’est fait connaître à la suite de la diffusion d’une vidéo d’elle-même et de sa mère chantant un chant de gorge sur sa plateforme TikTok. Avec 1,9 million d’abonné.e.s sur Instagram et 4,1 millions sur TikTok, Mme Novalinga touche les gens du monde entier et leur enseigne la culture inuit ainsi que la richesse et la beauté qui l’accompagnent.

Elle a récemment collecté plus de 12 000 $, en une semaine en utilisant TikTok et GoFundMe, pour faire un don aux refuges locaux pour femmes et a fabriqué 100 sacs-cadeaux contenant des produits d’hygiène féminine, des boucles d’oreilles, de la nourriture, des vêtements et plus encore.

Catégorie Individus pour la paix
 
André Michel, le peintre des autochtones.

Ce peintre et sculpteur ethnographe est reconnu à l’échelle nationale et internationale. Il travaille depuis cinquante ans, par ses expositions dans le monde entier, ses livres, ses conférences et les musées qu’il a fondés, à mieux faire connaître les peuples autochtones avec qui il partage régulièrement le mode de vie.
Sa dernière réalisation, La Maison des peuples autochtones du Mont-Saint-Hilaire, est le seul lieu multi nations au pays, situé hors communauté autochtone et dirigé par un conseil d’administration exclusivement autochtone à qui il a remis les clés le jour de son ouverture.
En 2001 le gouvernement du Québec lui a décerné le Prix Anne-Greenup, qui souligne les efforts déployés en matière de lutte contre le racisme.

Catégorie organisme pour la Paix :

Transit Secours, les déménageurs et déménageuses qui sauvent des vies.

La violence conjugale ne s’arrête pas après la rupture. Les déménageurs et déménageuses de l’organisme Transit Secours en savent quelque chose. Les bénévoles de l’organisme font preuve de beaucoup de courage en offrant des services de déménagement et d’entreposage gratuitement aux femmes et aux enfants qui fuient la violence.
En collaboration avec des entreprises locales et des services communautaires (p.ex. les maisons d’hébergement, la police, les CLSC et les Centres d’aide aux victimes d’actes criminels CAVAC), Transit Secours prend toutes les dispositions nécessaires pour déplacer et entreposer les affaires des victimes en toute sécurité. Ils contribuent ainsi à rendre aux survivantes leur autonomie dans une transition vers une vie sans violence.

Catégorie Initiative corporative pour la paix
 
Groupe 3737, pour soutenir les entrepreneurs.es multiethniques

Le Groupe 3737 est un organisme national sans but lucratif qui offre de l’accompagnement, de l’encadrement et des outils aux propriétaires d’entreprises issu.e.sede la diversité ethnoculturelle avec un écosystème de plus de 1000 entrepreneur.e.s aux quatres coins du Canada.
Établi à Montréal, le Groupe 3737 représente la fierté de s’accomplir, l’indépendance économique, la possibilité de prendre sa place dans la société canadienne et de contribuer à sa richesse tout en gardant son identité ethnique. Avec des bureaux dans douzes villes ou l’on retrouve le plus de communautés noires, l’organisme peut se mobiliser partout au Canada et faire une réelle différence auprès des entrepreneur.e.s de la diversité ethnoculturelle qui sont souvent marginalisé.e.s.

Catégorie Coup de cœur

Mères au Front, les militantes qui se battent pour les générations futures
Mères au Front est un mouvement composé de milliers de citoyennes, mères et grand-mères, unies contre la crise climatique.  Leur objectif premier est de protéger l’avenir de nos enfants contre l’inaction climatique. Elles visent à rappeler aux décideurs qu’ils et elles ont le devoir et la responsabilité de faire de la protection de l’environnement une priorité politique et de mettre en place des actions ambitieuses pour faire face à la crise climatique et de la biodiversité.
Elles organisent également des actions d’envergures comme la Veillée pour la suite du monde, en 2021 et 2022 et la marche Du pain et des forêts, qui a mobilisé plus de 5 000 personnes le jour de la fête des mères, à Québec.

Voyez les biographies complètes sur les Laureats et laureates 2022 des Médailles de la paix YMCA

(Pour réserver votre billet dès maintenant, visitez la Billetterie en ligne des Médailles de la paix YMCA)

À propos des YMCA du Québec et de la Fondation du YMCA

Les YMCA du Québec sont un organisme de bienfaisance unique qui existe depuis plus de 170 ans et qui a pour mission d’inspirer et d’engager chaque personne à se réaliser et à contribuer à sa collectivité. Premier YMCA d’Amérique du Nord, les YMCA du Québec œuvrent au Québec depuis 1851 et leur impact s’étend partout dans la province. Depuis 1984, grâce à la générosité de ses bénévoles, des donateurs et donatrices, la Fondation des YMCA du Québec appuie la mission du YMCA et assure sa pérennité en faisant connaître l’impact de son action communautaire et en recueillant des fonds pour la soutenir.

Du 21 septembre au 2 octobre, plus de quarante activités sont proposées dans le cadre des Journées de la paix 2022

Une programmation se déroulant sous le thème Agir pour l’égalité : mettre fin au racisme, bâtir la paix

La huitième édition des Journées de la paix, une initiative du Réseau pour la paix et l’harmonie sociale, se tiendra du 21 septembre au 2 octobre. L’événement démarre avec la Journée internationale de la paix et se conclut avec la Journée internationale de la non-violence, toutes deux déclarées par les Nations Unies.

À l’instar de la Journée internationale de la paix de l’ONU, cette édition se déroule sous la thématique Mettre fin au racisme, bâtir la paix. Et, dans la continuité de la campagne de l’an dernier, les Journées de la paix lancent à nouveau une invitation à devenir acteur·rice de l’égalité et à reconnaître que chaque personne a un rôle à jouer dans l’atteinte d’une société juste, égalitaire, inclusive, non violente et sécuritaire. Toujours dans la continuité de l’an dernier, l’événement a pour ambassadrice et ambassadeur l’autrice et animatrice Kim Thúy ainsi que le président et cofondateur du Réseau pour la paix et l’harmonie sociale Brian Bronfman.

« Agir pour l’égalité : mettre fin au racisme, bâtir la paix est la thématique des Journées de la paix 2022. Depuis 2021, nous avons fait le choix d’une thématique pérenne et mobilisatrice qui incite les gens à réfléchir et à agir. Si nous voulons Agir pour l’égalité, il est nécessaire d’abord de nommer et de reconnaître les enjeux, les problèmes, les contraintes qui exacerbent les inégalités, pour ensuite proposer et mettre en place des initiatives concrètes. Les Nations Unies nous proposent en 2022 de mettre fin au racisme dans l’objectif de construire une paix durable.

Pour parvenir à l’égalité, l’équité s’impose comme étant le moyen incontournable et décisif pour y arriver. L’équité fait appel à la justice, c’est un principe qui implique le juste traitement de toute personne, quels que soient ses identités, ses croyances, son statut, ses valeurs, etc. C’est grâce

page1image2703737664

à l’équité que nous pouvons instaurer une égalité de droit en tenant compte des besoins de chacun·e. Nous vous invitons dans le cadre des Journées de la paix 2022 à favoriser l’équité pour lutter contre toutes les formes de discrimination, de racisme et d’exclusion, afin de bâtir ensemble une société plus juste, plus inclusive et harmonieuse. »

— Brian Bronfman, président et cofondateur du Réseau pour la paix et l’harmonie sociale et ambassadeur des Journées de la paix 2022

Plus de 40 activités inspirées par la thématique 2022

Pendant 12 jours, la thématique Agir pour l’égalité : mettre fin au racisme, bâtir la paix se décline en plus d’une quarantaine activités, proposées par une cinquantaine de partenaires provenant des milieux communautaire, culturel, éducatif et philanthropique. Rassemblée sous quatre grandes catégories (Apprentissage, Arts et culture, Communauté, En dialogue), la programmation des plus variée s’adresse à tous les publics : ateliers, manifestations artistiques, expositions, tables rondes, pique-nique, contes, conférences, documentaires, concert public… La programmation offre des activités en ligne et en présentiel — majoritairement à Montréal, mais également en périphérie de cette dernière — et la vaste majorité de celles-ci sont gratuites, l’inscription est cependant requise pour certaines.

Une célébration soulignant la Journée internationale de la paix, présentée par le Réseau pour la paix et l’harmonie sociale et la Ville de Montréal, donne encore cette année le coup d’envoi de la programmation.

« À Montréal, il faut le dire et le rappeler, c’est tolérance zéro face au racisme et à toutes les formes de discrimination. Nous aspirons à bâtir cette ville où toutes et tous sont égaux, où toutes et tous peuvent s’épanouir pleinement et vivre dignement. Mais il ne s’agit pas que d’une aspiration, nous posons des gestes concrets, dans plusieurs secteurs, pour atteindre cet objectif.

La diversité est notre plus grande richesse. Que ce soit sur le plan culturel, social, ou économique, Montréal est forte de ses diversités qui en font un milieu de vie prospère. Chaque personne, avec son parcours de vie unique, contribue à cette effervescence qui fait de notre ville une terre d’accueil et de partage où il fait bon vivre. »

— Valérie Plante, mairesse de Montréal

Go Sport, Chaussures Pop et Skechers s’associent à Leucan avec la campagne : Faire un pas de plus, ensemble, pour les enfants atteints de cancer et leur famille

Go Sport est fier de se joindre à la campagne initiée par Chaussures Pop et Skechers, au profit de Leucan, Faire un pas de plus, ensemble, pour les enfants atteints du cancer et leur familleAprès le succès de la première édition, cette initiative est de retour en 2022, du 9 septembre au 23 octobre, dans leurs magasins partout au Québec.
 
Pour chaque produit de la marque Skechers vendu dans les magasins Chaussures Pop et Go Sport de la province, un dollar sera remis à Leucan. Les dons amassés permettront à l’Association de poursuivre sa mission de favoriser le rétablissement et le mieux-être des enfants atteints de cancer et de leur famille.
« Cette campagne fait une différence au sein de nos communautés locales partout à travers le Québec, parmi lesquelles, il pourrait y avoir des familles de clients touchées par la maladie. Au-delà du geste, c’est aussi une expérience humaine et formatrice. », nous explique André Côté, directeur général des bannières Chaussures Pop et Go Sport.

Cocci-dons: appel à la générosité de la population
Chaussures Pop et Go Sport inviteront leurs généreux clients à se procurer un Cocci-dons, à l’effigie de la coccinelle de Leucan, en ajoutant un don à leur facture lors de leur passage aux caisses. Tous les Cocci-dons vendus seront affichés dans les magasins afin de mettre en valeur l’engagement de la communauté envers la cause.

La collaboration entre Chaussures Pop, Skechers, Go Sport et Leucan s’active en septembre à l’occasion du mois de sensibilisation au cancer chez l’enfant. En plus d’appuyer financièrement Leucan, les donateurs démontrent leur soutien à l’Association et envoient un message d’espoir et d’amour aux familles touchées par le cancer pédiatrique. Chaque don fait une réelle différence dans la vie d’une famille membre de Leucan.

« Sachez que vos dons sont extrêmement importants pour les familles dont l’enfant est atteint de cancer et je peux personnellement en témoigner. En 2007, mon fils aîné a reçu un diagnostic de sarcome d’Ewing, alors qu’il avait 9 ans. Après de longs traitements, une rechute et une leucémie, mon fils est aujourd’hui complètement guéri des trois cancers qu’il a eus. Votre geste met un baume sur le cœur des parents dont l’univers est complètement secoué à la suite d’un diagnostic de cancer chez leur enfant. », témoigne Juli Meilleur, directrice générale à Leucan.

22e édition du Grand Bal des Vins-Cœurs au profit de la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal

Marquant le retour en présentiel des grands événements philanthropiques de l’automne, la 22e édition du Grand Bal des Vins-Cœurs aura lieu le jeudi 8 septembre prochain à la Gare Windsor. La soirée-bénéfice organisée au profit de la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal (FICM) rassemblera près de 600 personnes de la communauté d’affaires de la métropole autour d’un objectif commun : récolter des fonds pour protéger les cœurs sensibles .

Pour l’occasion, la FICM rend un vibrant hommage à un philanthrope d’exception, monsieur Jacques Goulet, membre de son conseil d’administration et président de la Sun Life Canada. Acteur de changement, M. Goulet a permis, entre autres, la création de la Clinique de prévention du diabète Sun Life de l’Institut de Cardiologie de Montréal (ICM). Celle-ci offre l’unique programme multidisciplinaire de prévention du diabète de type 2 au Canada.

« Le diabète de type 2 touche près d’un Canadien sur trois. Ceux-ci sont malheureusement plus susceptibles de développer des problèmes de santé cardiovasculaire. La prévention du diabète de type 2 me tient à cœur et c’est pourquoi je m’investis auprès de la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal depuis plusieurs années. Je n’ai que d’éloges pour l’équipe en place qui accompagne les patients dans leur démarche visant une vie saine. Les fonds amassés à cet événement permettront de leur donner encore plus de moyens pour intervenir », mentionne Jacques Goulet, président de la Sun Life Canada.

9 Canadiens sur 10 ans de plus de 20 ans présentent au moins 1 facteur de risque de maladie cardiovasculaire

Dans une maison de banlieue, dans un bureau du centre-ville, sur un banc de terrain de jeux : personne n’est à l’abri. Pourtant, bien que l’on sache que les maladies cardiovasculaires représentent la 1re cause de décès au monde, on tient toujours notre cœur pour acquis. En effet, 9 Canadiens sur 10 de plus de 20 ans présentent au moins 1 facteur de risque de maladie cardiovasculaire. Parmi ces facteurs, on retrouve la sédentarité, la mauvaise alimentation, le stress, l’anxiété, les surpoids, le tabagisme, le cholestérol et le diabète.

Réduire de moitié les incidents causés par les maladies cardiovasculaires d’ici 2030

Pour renverser la tendance, l’ICM et sa Fondation investissent, grâce aux généreux dons, dans des domaines de pointe qui permettent d’atteindre leur objectif ambition de réduire de moitié les incidents causés par les maladies cardiovasculaires d’ici 2030. Grâce à la recherche scientifique, à la prévention active et à la médecine de précision, on tend à organiser les soins autour du patient et planifier les traitements avec précision en fonction des particularités individuelles. Ces innovations permettent même de prévenir les événements cardiaques avant leur manifestation.« L’ICM est un pionnier dans la recherche génétique et la personnalisation des soins. Chaque année, les contributions de nos donateurs permettent de faire avancer les travaux des chercheurs et de repousser les limites de la médecine cardiovasculaire pour offrir aux patients ce qu’il y a de mieux en matière de soins », affirme Alain Gignac, président-directeur général de la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal.
Au sujet de la 22 édition du Grand Bal des Vins-CœursDate : 8 septembre 2022 dès 18 h 15
Lieu : Salle des pas perdus de la Gare WindsorPour réserver ou faire un don : Grand Bal des Vins-CœursLa Fondation remercie les partenaires Platine du Grand Bal des Vins-Cœurs : la Sun Life et Power Corporation du Canada.

Rejoignez des personnalités montréalaises pour protéger les espaces verts : Levée de fonds du Fonds d’héritage pour l’environnement, 15 sept. Hurley’s Pub

De nos jours, même les oiseaux et les abeilles ont besoin d’avocats. C’est ce que leur offre le Fonds d’héritage pour l’environnement – une aide juridique qui a permis à des groupes environnementaux de protéger des espaces sauvages magnifiques et irremplaçables ainsi que les espèces qu’ils abritent; qu’il s’agisse de petites forêts municipales ou de terres qui font maintenant partie du Grand parc de l’Ouest. La collecte de fonds de cette année – un spectacle de musique, une vente aux enchères et un dîner – aura lieu le 15 septembre au Hurley’s Irish Pub et comptera de nombreux invités spéciaux bien connus.

Pour soutenir le travail du Fonds d’héritage pour l’environnement, la Coalition verte, la Fondation Sierra Club, les Canadiens de Montréal et les Alouettes de Montréal coparrainent l’événement de cette année. La soirée comprend un succulent dîner de trois plats et une jam-session avec John McGale d’Offenbach, Brian Greenway d’April Wine, le violoniste par excellence Jonathan Moorman et le chanteur/guitariste Charlie MacLeod. Le maître de cérémonie est l’animateur matinal de CJAD 800, Andrew Carter.

Parmi les invités de marque, on compte l’ancien ministre de l’Environnement Tom Mulcair, un invité surpris des Alouettes de Montréal et deux Canadiens de Montréal champions de la Coupe Stanley qui, à eux deux, ont remporté neuf coupes Stanley pour Montréal. « Avec toute cette renommée et ce talent dans la salle, ainsi que les formidables articles disponibles aux enchères, j’ai hâte de voir les généreux dons recueillis », a déclaré Jason Prince, vice-président du Fonds d’héritage pour l’environnement.

Parmi les trésors artistiques mis aux enchères, citons le magnifique tableau Wildlife Sentinels du naturaliste canadien Barry Kent MacKay et une peinture réalisée en direct pendant l’événement par Lisa Kimberly Glickman, ainsi qu’une sculpture et des céramiques. Sont également mis aux enchères un maillot des Canadiens de Montréal 2022 signé par Joel Edmundson, des billets pour un match des Alouettes, des livres signés et des visites guidées de certains des magnifiques bois et marécages de Montréal en compagnie d’environnementalistes connus et bien informés, dont Dave Fletcher de la Coalition verte.

Que fait donc le Fonds d’héritage pour l’environnement?

Le Fonds d’héritage pour l’environnement aide les groupes de citoyens à effectuer des recherches juridiques et financières, à rédiger des rapports sur la biodiversité et à intenter des actions en justice. Les rapports sur la biodiversité financés par le Fonds ont contribué à la conservation de L’Anse-à-l’Orme, qui fait maintenant partie du Grand parc de l’Ouest de Montréal, et de Sandy Beach, à Hudson. « Nous nous préparons à passer à l’échelle supérieure pour répondre aux besoins croissants des groupes de citoyens qui luttent pour protéger leur petit coin de paradis », a déclaré M. Prince. « Il y a des dizaines d’efforts en cours en ce moment et ils ont tous besoin d’un soutien financier pour passer à l’étape suivante. Dans certains cas, cela signifie s’adresser aux tribunaux ».

Le soutien du Fonds d’héritage pour l’environnement a aidé des groupes qui luttent pour protéger la Falaise Saint-Jacques à NDG, le Technoparc à Ville Saint-Laurent, la forêt Fairview à Pointe-Claire, le terrain de golf à Rosemère, le Mont Rigaud, le Mont-Saint-Hilaire, le Mont Gale à Bromont et le Camp Tamaracouta, le camp de Scouts Canada près de Mille-Isles qui est fermé depuis 2018 et qui est maintenant à vendre. Une sélection de dossiers soutenus par le Fonds d’héritage sont disponibles sur leur site internet.

Mangez, misez, dansez et sauvez l’environnement à l’occasion de la 

Collecte de fonds annuelle du Fonds d’héritage pour l’environnement

Jeudi 15 septembre, de 18 h à 21 h

Hurley’s Irish Pub 1225 rue Crescent

Billets : 250 $, tout inclus, cliquez pour acheter ici

Les billets partent vite, alors assurez-vous d’obtenir le vôtre avant le 7 septembre

Les personnes qui ne peuvent pas être présentes mais qui veulent aider la cause sont invitées à acheter un billet à un des nombreux dévoués bénévoles.

Un reçu fiscal sera délivré pour le montant maximum autorisé.

Les dons déductibles des impôts, quel que soit leur montant, peuvent être envoyés à l’adresse suivante : www.canadahelps.org/fr/organismesdebienfaisance/legacy-fund-for-the-environment-lfefonds-dheritage-pour-lenvironnement-fhe/

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Charlie MacLeod, président de la Coalition Verte, 514 574-9670, charliermacleod@gmail.com

Les journées de l’animation 2022 : valoriser la fonction d’animateur.trice pour encourager la relève en loisir

Le Conseil québécois du loisir (CQL) et les partenaires du Programme DAFA se mobilisent à l’occasion des Journées de l’animation, se tenant du 2 au 4 août, pour souligner l’indispensable rôle des animateurs.trices qui œuvrent dans les différents milieux du loisir, dont les camps au cours de l’été. C’est d’ailleurs sous la thématique Animateurs.trices indispensables que l’événement a été lancé au début de la saison. Dans le contexte de la pénurie de main-d’œuvre qui affecte ce secteur, cet événement revêt une fonction plus nécessaire que jamais : reconnaître et valoriser l’importance de la fonction d’animateur. trice et ses impacts sur la qualité de vie des jeunes et des familles.

Tout au long de la saison estivale, le CQL et les partenaires du Programme DAFA ont invité collègues, jeunes et parents à remercier leurs animateurs.trices sur un mur virtuel. Les enfants ont également pu réaliser un coloriage pour souligner les qualités exceptionnelles de ceux et celles qui se dévouent l’été durant pour leur offrir une animation sécuritaire, ludique et de qualité. Du 2 au 4 août, le CQL et les partenaires du Programme DAFA diffuseront du contenu sur les médias sociaux visant à rendre hommage à ces milliers de jeunes mobilisés. Plusieurs voix se joindront au mouvement, notamment Mme Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine.

Le rôle d’animateur.trice une fonction enrichissante, essentielle et à valoriser 

Partout au Québec, l’offre estivale de loisir joue un rôle fondamental auprès de la population, notamment pour les parents, en facilitant la conciliation travail-famille. De plus, les jeunes qui fréquentent les différents milieux de loisir peuvent compter sur des services sécuritaires qui contribuent favorablement à leur développement global grâce à des apprentissages uniques sur le plan de la socialisation. Appuyés.ées par des équipes compétentes et dévouées, les animateurs.trices sont au cœur de la qualité des services essentiels offerts aux enfants qui fréquentent ces milieux. Dans le contexte actuel du marché de l’emploi, il est crucial de reconnaître à sa juste valeur l’importance et le sérieux de cette fonction occupée par des milliers de jeunes afin de contribuer à assurer une relève. D’ailleurs, depuis quelques années, le CQL et les partenaires du Programme DAFA s’intéressent aux enjeux de la main-d’œuvre en animation et ont déployé des efforts, entre autres, pour intéresser les jeunes à cette profession. Ainsi le Programme DAFA, suivi par près de 40 000 jeunes depuis sa création, est continuellement mis à jour et adapté pour répondre aux standards élevés de la formation en animation en contexte de loisir. Compléter le Programme DAFA ouvre ainsi plusieurs entrées vers des secteurs variés de pratique en demande ce qui constitue un atout pour plusieurs jeunes. De plus, le programme est désormais offert sous forme d’activités parascolaires permettant ainsi de rejoindre plus de jeunes qui n’auraient peut-être pas pensé à travailler en animation.

LA CHANTEUSE QUÉBÉCOISE ALEXIANE SIGNE LA CHANSON OFFICIELLE DES NATIONS UNIES,BLUE HEARTS 

Dans le cadre de la campagne internationale contre la traite des êtres humains

« Je suis honorée de participer à la campagne Blue Heart des Nations Unies, une importante initiative de sensibilisation internationale à la lutte contre la traite des êtres humains. J’ai écrit la chanson Blue Hearts en pensant aux victimes des horreurs de la traite, le sort des sans-voix et en particulier des enfants de cette cause, » affirme la chanteuse native de Montmagny et résidente de Montréal, qui a présenté son premier album Into the Sun, une pop-alternative sans frontières coproduite avec Carla Bruni, l’automne dernier. Alexiane a récolté un titre platine en Russie avec le remix de A Million On My Soul, pièce-titre du film Valerian and the City of a Thousand Planets de Luc Besson, son grand succès planétaire totalisant plus de 60,000,000 de streaming toutes plateformes confondues.

Le 30 juillet est la Journée mondiale contre la traite des êtres humains. À cette occasion, Alexiane a été invitée par les Nations Unies à se rendre au Sénégal. Elle participera à la conférence et au lancement de la campagne Blue Heart. Cette prestigieuse collaboration marque une nouvelle étape dans la carrière internationale d’Alexiane qui ne cesse de connaître du succès autant en Europe qu’en Turquie, par exemple. Ses 5 millions d’écoutes sur Shazam la classe en 54ième position au monde. Peu d’artistes québécois ont connu un aussi grand succès international qu’elle au cours des dernières années, et son parcours tient du conte de fées. Son premier album est distribué par Universal Music et sa carrière est sous l’égide de la réputée maison de gérance #NP de Pascal Nègre, figure de proue de la scène musicale européenne.

Les Nations Unies ont déclaré « le Blue Heart comme étant le symbole international contre la traite des êtres humains, représentant la tristesse de ceux qui sont victimes de la traite tout en nous rappelant la froideur de ceux qui achètent et vendent d’autres êtres humains. La campagne permet aux gens de montrer leur solidarité envers les victimes de la traite des êtres humains. » « Étant en partie sénégalaise, j’ai senti qu’il était important d’incorporer le Wolof dans ma pièce car j’espère que ma chanson non seulement sensibilisera davantage à cette cause importante, mais motivera également les gens à se joindre à la campagne pour arrêter les horreurs de la traite et aider ceux qui sont touchés. Avec Blue Hearts, j’espère inspirer les autres à faire preuve de solidarité et à inciter au changement pour lutter contre ce problème, » déclare Alexiane.

Alexiane Silla a grandi au Sénégal et a vécu sa jeunesse entre Paris et Montréal, où elle a décroché un baccalauréat en économie à l’Université McGill. Par la suite, elle a étudié à UCLA, prestigieuse université de Los Angeles, dans le programme Music Business & Music production. Alexiane, auteure-compositeure-interprète et productrice, a fondé sa propre maison de disques, Gion Records, et s’implique dans toutes les sphères de la réalisation de ses chansons.

www.alexianemusic.com

Facebook: Alexiane

Instagram: alexianemusic

Twitter: alexianemusic

L’Association québécoise des endeuillés du suicide dépose une demande à la Cour supérieure pour exercer une action collective

Une demande d’autorisation pour exercer une action collective à la Cour supérieure est déposée ce matin au greffe du palais de justice de Montréal par la firme Larochelle Avocats au nom de L’Association québécoise des endeuillés du suicide, Marcel Duchesne et Josée Bilodeau, demandeurs et personnes désignées.

Les demandeurs désirent intenter une action collective pour « tous les parents et héritiers des personnes qui se sont suicidées depuis le 1er janvier 2019 à titre d’ayants droit et à titre personnel ».

L’Association québécoise des endeuillés du suicide regroupe les personnes endeuillées du suicide de toutes les régions du Québec qui dénoncent la piètre qualité des services de santé et services sociaux qui sont prodigués aux personnes nécessitant de l’assistance pour trouble mental et idées suicidaires.

Quatre-vingt-dix (90) % des personnes qui décèdent du suicide souffrent d’un trouble mental. Au Québec, le suicide est devenu au cours des quatre dernières décennies un grave problème de santé publique et un important enjeu de société.

QS s’engage à rendre la pilule abortive accessible partout

Alors que la Cour Suprême des États-Unis a invalidé Roe c. Wade et renvoyé la société américaine 50 ans en arrière, Québec solidaire prend l’engagement de rendre la pilule abortive disponible à toutes les femmes partout au Québec dès son arrivée au pouvoir. 

“Pendant que les États-Unis reculent, le Québec doit avancer! Au Québec, on doit continuer d’avancer pour permettre aux femmes d’être en plein contrôle de leur vie, de décider si et quand elles veulent des enfants, mais également d’avoir le choix du moyen pour interrompre leur grossesse en fonction de leur situation et de leur besoin. C’est pourquoi nous nous engageons à rendre la pilule abortive accessible à toutes les personnes qui désirent utiliser cette option au Québec”, a affirmé Manon Massé, coporte-parole de Québec solidaire. 

Forcer le Collège des médecins à faciliter l’accès à la pilule abortive 

Pour demeurer un modèle en matière d’accès à l’avortement, le Québec doit agir. La pilule abortive a fait son entrée au Canada en 2017, mais seulement 7 % des avortements pratiqués au Québec se font par médicament, comparativement à jusqu’à 50% dans d’autres provinces canadiennes. Cela s’explique en partie par l’obstination du Collège des médecins du Québec (CMQ) à maintenir des barrières à l’avortement par médicaments.

“Le Québec est la seule province où les médecins doivent suivre une formation théorique et pratique en plus de procéder systématiquement à une échographie pour prescrire la pilule abortive. On ne passera pas par quatre chemins: avec sa position, le Collège limite l’accès à l’avortement en privant les femmes d’une option”, souligne la Dre Isabelle Leblanc, médecin de famille et candidate pour Québec solidaire dans Mont-Royal-Outremont, rappelant que le déploiement de la pilule abortive ne doit pas se faire au détriment des autres méthodes d’avortement.

Santé Canada avait imposé ces restrictions lors de l’introduction de la pilule abortive, mais les a levées depuis: il n’y a aujourd’hui aucune raison scientifique pour maintenir de telles restrictions au Québec. 

“Devant la montée du conservatisme, un gouvernement de Québec solidaire exigerait du Collège des médecins une révision de sa position afin de lever les barrières qui n’existent nulle part ailleurs. À Québec solidaire, nous ne nous contentons pas de protéger les droits fondamentaux des femmes, mais aussi de les faire avancer. Faciliter l’accès aux différentes modalités d’interruption de grossesse au Québec envoie un message fort en faveur du droit des femmes de choisir”, a conclu Mme Massé. 

Une saison estivale signée Mangeons local plus que jamais!

Cet été, les animateurs Marie-Eve JanvierVanessa Pilonet Rémi-Pierre Paquin, ainsi que la créatrice culinaire Lindsay Brun se joignent à l’Union des producteurs agricoles (UPA) pour inviter les Québécoises et les Québécois à une foule d’activités sur les fermes du Québec grâce à l’application Mangeons local!
Après plus de 33 000 téléchargements depuis son lancement, l’application poursuit sa lancée et devient cette année le guichet par excellence pour planifier ses sorties agroalimentaires à travers le Québec.Alors que les festivals et événements émergent d’une longue léthargie provoquée par la crise sanitaire, les fermes du Québec prennent part à cette nouvelle effervescence tant attendue en ouvrant leurs portes aux petits curieux et aux grands gourmands.
Les Portes ouvertes Mangeons local : une formule remaniée, tout l’été!

Après deux années de pause, la formule des portes ouvertes sur les fermes a été revisitée : elle prend maintenant racine sous l’égide du mouvement Mangeons local plus que jamais! Les Portes ouvertes Mangeons local se tiendront désormais de la fin juillet à la mi-septembre, sur une trentaine de fermes, et elles seront répertoriées dans un calendrier d’activités disponible dans l’application Mangeons local. Ainsi, les producteurs hôtes pourront faire visiter leurs fermes en tenant compte de la saisonnalité de leurs récoltes.Ayant découvert les attraits du tourisme interrégional et le plaisir d’acheter local pendant la pandémie, les Québécoises et Québécois en redemandent. Grâce à ce calendrier, ils pourront planifier leurs escapades estivales pour sillonner notre magnifique territoire à la recherche de ces rendez-vous inégalables avec des producteurs passionnés. Au programme : visites animées, dégustations, découverte des animaux, ateliers, autocueillette, etc.
« Les productrices et producteurs agricoles du Québec ont bénéficié d’une reconnaissance renouvelée ces dernières années. Les activités proposées aux Québécoises et Québécois par le biais de l’application et des Portes ouvertes Mangeons local, qui reviennent après deux ans d’absence, misent sur cet engouement exceptionnel pour l’achat local et les produits de chez nous. Une occasion idéale de poser un geste citoyen important et d’encourager celles et ceux qui nous nourrissent chaque jour! »Martin Caron, président général de l’Union des producteurs agricoles
Afin de gérer plus adéquatement l’affluence et pour pallier d’éventuels imprévus liés à la météo ou à l’évolution de la situation sanitaire, les Portes ouvertes Mangeons local nécessiteront une inscription préalable en ligne, bien que l’entrée demeure gratuite pour tous les participants. D’autres activités et événements à vocation agroalimentaire se grefferont au calendrier en collaboration avec de nombreux partenaires du secteur.
Kasscrout prend la route des vacances!
Manger local, ça s’apprend dès le plus jeune âge! Pour sensibiliser les enfants au chemin que parcourent les aliments, de la ferme à la table, l’UPA a développé en 2020 le jeu vidéo ludo-éducatif Kasscrout. L’an dernier, un kiosque d’animation dérivé de sa version en ligne a été proposé dans divers marchés publics et a charmé de multiples familles.
Cet été, les animations Kasscrout seront plus nombreuses pour agrémenter de couleurs éclatantes et de fous rires d’enfants les marchés, expositions agricoles, événements, festivals et camps de jour à travers la province. Ces animations seront elles aussi affichées au calendrier d’activités de l’application Mangeons local.
Faire ses emplettes au Québec… et faire le plein de découvertes!
Si l’ajout du calendrier offre de nouvelles fonctionnalités qui plairont aux excursionnistes, l’application Mangeons local continue d’être un outil de choix pour s’approvisionner au quotidien. Sa carte géolocalisée comprend maintenant plus de 1 500 points de vente : fermes, marchés publics, transformateurs et restaurants participant au programme Aliments du Québec au menu.
De plus, grâce à une nouvelle collaboration avec l’Association des microbrasseries du Québec, des microbrasseurs offrant une salle à manger ou un comptoir de dégustation ont été ajoutés à la carte cette année. Tous ceux qui possèdent une fiche dans l’application intègrent au minimum 50 % de grains québécois à leurs recettes.Finalement, des circuits thématiques élaborés avec les forces vives de chaque milieu sont suggérés aux usagers. Il est aussi possible de créer un itinéraire personnalisé en fonction de ses points de vente favoris. Pour celles et ceux qui préfèrent les escapades spontanées, l’application peut être paramétrée afin de recevoir ponctuellement des propositions de visites au fil de ses déplacements à travers le Québec.
Quatre ambassadeurs sur les fermes du Québec

À l’image de l’an dernier, quatre ambassadeurs effectueront des tournées dans diverses régions du Québec, avec les médias et les partenaires régionaux, pour aller à la rencontre des producteurs. Rémi-Pierre Paquin visitera le Bas-Saint-Laurent, Vanessa Pilon se rendra dans la Capitale-Nationale, Marie-Eve Janvier sillonnera la Montérégie et elle se joindra à la créatrice culinaire Lindsay Brun pour découvrir les attraits de Lanaudière.Si Marie-Eve est une complice de longue date de l’UPA, les trois autres ambassadeurs s’associent au mouvement dans le cadre d’une collaboration avec Télé-Québec, puisqu’ils seront à la barre de l’émission À boire et à manger, prévue sur nos écrans cet automne.Lindsay Brun ajoutera d’ailleurs son grain de sel au blogue Mangeons local en proposant, au cours de la saison, 14 recettes exclusives mettant en vedette des produits agricoles caractéristiques de chaque région.

© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top