Author: L'équipe

Chercher le printemps – Parcours croisés de femmes immigrantes dans le Centre-Sud

Exposition du 9 juin au 4 septembre 2022

À travers une vingtaine de témoignages présentés dans l’exposition temporaire Chercher le printemps – Parcours croisés de femmes immigrantes dans le Centre-Sud, venez à la rencontre de femmes immigrantes qui s’investissent, contribuent et participent à la société plurielle du quartier Centre-Sud de Montréal. 

Des parcours migratoires variés

L’exposition donne la parole à vingt-et-une femme immigrantes qui côtoient le quartier Centre-Sud. Citoyennes, demandeuses d’asile, réfugiées, résidentes permanentes ou temporaires, elles sont d’abord et avant tout des femmes déterminées qui désirent s’enraciner dans leur société d’accueil. La documentariste Laurence Dompierre-Major nous présente leurs parcours migratoires variés en textes et en photos.
Une exposition réalisée avec le Carrefour de ressources en interculturel (CRIC) du Centre-Sud dans le cadre de la quatrième année du projet Raconte-moi Centre-Sud du Mouvement Courtepointe.

Consultez la page web de l’exposition.
Qs

Québec solidaire a 52 candidatures officialisées

Québec solidaire a conclu sa troisième semaine d’investitures et a désormais 52 candidates et candidats officiellement investis. Parmi eux et elles, la députée de Rouyn-Noranda–Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien ainsi que Vincent Marissal, député de Rosemont.

Québec solidaire devrait continuer ses investitures tout au long du printemps et publiera une mise à jour hebdomadaire des candidatures officialisées sous la forme d’un communiqué. 

Candidatures investies entre le 9 mai et le 16 mai :

  • Dans Granby, Anne-Sophie Legault, enseignante au préscolaire et au primaire à École Montessori de Magog;
  • Dans Maskinongé, Simon Piotte, acériculteur à La ferme du loup;
  • Dans Portneuf, Anne-Marie Melançon, chargée de cours en éthique au baccalauréat et à la maîtrise en enseignement à l’Université Laval;
  • Dans Abitibi-Ouest, Alexis Lapierre, attaché politique d’Émilise Lessard-Therrien;
  • Dans Blainville, Éric Michaud, animateur et fondateur d’Ensemble on tourne!;
  • Dans Groulx, Marie-Noëlle Aubertin, professeure de français aux Collège Lionel-Groulx;
  • Dans Rouyn-Noranda–Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, députée de Rouyn-Noranda–Témiscamingue;
  • Dans Rosemont,  Vincent Marissal, député de Rosemont;
  • Dans Vanier-Les-Rivières, Karoline Boucher, attachée politique de Québec solidaire;
  • Dans Beauce-Sud,  Olivier Fecteau, assistant technique en pharmacie;
  • Dans Borduas, Benoît Landry, conducteur d’autobus scolaire et horticulteur;
  • Dans Bourget, Marie-Eve Rancourt, conseillère syndicale à la Fédération autonome de l’enseignement;
  • Dans Taillon, Manon Blanchard, coordonnatrice au soutien administratif, à la gestion locative, sociale et communautaire aux Habitations du réseau de l’académie;
  • Dans Verchères, Manon Harvey, directrice adjointe au Refuge des jeunes de Montréal;
  • Dans Abitibi-Est, Benjamin Gingras, neuropsychologue au Centre médical Agoo.

Détails des candidatures investies précédemment : 

  • Dans Saint-François, Mélissa Généreux, médecin spécialiste en santé publique;
  • Dans Maurice-Richard, Haroun Bouazzi, vice-président à la Banque de développement du Canada;
  • Dans Viau, Renée-Chantal Belinga, ancienne conseillère municipale et commissaire scolaire;
  • Dans Hull, Mathieu Perron-Dufour, économiste et professeur à l’Université du Québec en Outaouais;
  • Dans Roberval, Michael Ottereyes, militant autochtone;
  • Dans La Prairie, Pierre-Marc Allaire Daly, facteur et délégué syndical; 
  • Dans Sanguinet, Virginie Bernier, coordonnatrice de la corporation de développement communautaire (CDC) Roussillon;
  • Dans Côte-du-Sud, Guillaume Dufour, biologiste de formation et enseignant au Cégep de La Pocatière;
  • Dans Berthier, Amélie Drainville, militante écologiste;
  • Dans Bonaventure, Catherine Cyr-Wright, conseillère à la formation à L’R des centres de femmes du Québec;
  • Dans Saint-Jérôme, Marc-Olivier Neveu, cofondateur du parti politique municipal Mouvement Jérômien;
  • Dans Beauharnois, Émilie Poirier, stratège marketing;
  • Dans Chicoutimi, Adrien Guibert-Barthez, militant écologiste, ancien porte-parole de la Coalition Fjord;
  • Dans Vachon, Jean-Philippe Samson, éducateur en service de garde;
  • Dans Arthabaska, Pascale Fortin, infirmière aux soins intensifs;
  • Dans Rimouski, Carol-Ann Kack, psychoéducatrice;
  • Dans Jean-Talon, Olivier Bolduc, sténographe judiciaire;
  • Dans René-Lévesque, Audrey Givern-Héroux, enseignante de littérature;
  • Dans La Pinière, Jean-Claude Mugaba, professionnel en coopération internationale;
  • Dans Dubuc, André-Anne Brillant, travailleuse sociale et ancienne candidate pour Unissons Saguenay;
  • Dans Montarville, Marie-Christine Veilleux, fonctionnaire provinciale et activiste féministe;
  • Dans Châteauguay, Martin Bécotte, Directeur de la Fédération régionale des organismes sans but lucratif d’habitation de la Montérégie et de l’Estrie;
  • Dans Drummond-Bois-Franc, Tony Martel, responsable du développement des affaires au Québec et l’est de l’Ontario pour Nexxfield;
  • Dans Johnson, Nancy Mongeau, directrice du Journal de rue de l’Estrie;
  • Dans Milles-Îles, Guillaume Lajoie, conseiller aux relations publiques et gouvernementales;
  • Dans Charlesbourg, Ève Duhaime, intervenante psychosociale;
  • Dans Sainte-Rose, Karine Cliche, professeure d’espagnol;
  • Dans Soulanges, Sophie Samson, productrice déléguée dans le milieu télévisuel;
  • Dans Chambly, Vincent Michaux-St-Louis, enseignant d’art dramatique;
  • Dans Papineau, Marie-Claude Latourelle, orthophoniste et déléguée syndicale;
  • Dans Trois-Rivières, Steven Roy Cullen, directeur général de La gazette de la Mauricie;
  • Dans Laporte, Claude Lefrançois, vétérinaire et activiste chez Amnistie internationale;
  • Dans Mégantic, Marylin Ouellet, Co-propriétaire de la Ferme du Coq à l’Âne de Bury;
  • Dans Orford, Kenza Sassi, avocate et chargée de cours à l’École du Barreau;
  • Dans Saint-Hyacinthe, Philippe Daigneault, enseignant d’anglais langue seconde au Cégep de Saint-Hyacinthe;
  • Dans Sainte-Marie–Saint-Jacques, Manon Massé, co-porte-parole de Québec solidaire et députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques;
  • Dans Gouin, Gabriel Nadeau-Dubois, co-porte-parole de Québec solidaire et député de Gouin.

VOYAGER DANS SA PROPRE VILLE avec La Marche de l’Enflammé·e, jusqu’au 19 juin

Le printemps est enfin arrivé. C’est l’heure de se dégourdir les jambes ! Joignez-vous aux 60 marcheurs et marcheuses de Montréal qui, à ce jour, ont parcouru les rues du Centre-Sud à l’occasion de La Marche de l’Enflammée, organisée par Les Marcheurs de Montréal. Une belle occasion de voyager dans sa propre ville et de se l’approprier. L’activité est gratuite et accessible jusqu’au 19 juin à lesmarcheursde.com.
Les Marcheurs de Montréal, cofondés par les artistes-scénographes Marzia Pellissier et Élodie Pinero, vous proposent ici une marche aux trésors avec un balado aux oreilles, un sac rempli d’objets mystérieux à l’épaule et une carte à la main pour découvrir ou redécouvrir le Centre-Sud sous toutes ses couleurs. Inspiré de souvenirs citoyens, ce récit fictionnel met en lumière les strates du quartier et le fait resplendir sous toutes ses facettes, ses différentes époques, avec ses croyances et ses contradictions. La trame musicale conçue par le compositeur Jocelyn Pelichet accompagne la déambulation, se mêlant aux sons ambiants et créant une atmosphère propre à l’âme du quartier.
Comment ça fonctionne ?
Le point de départ de l’activité est l’Écomusée du fier monde (2050, rue Atateken), partenaire de ce projet d’exploration urbaine présenté avec la collaboration de l’arrondissement de Ville-Marie. D’une durée de deux heures, le parcours de la marche est accessible ici. Chaque participant·e, muni·e d’un téléphone intelligent et d’écouteurs, doit réserver une plage horaire, au 514 528-8444 ou info@ecomusee.qc.ca, et se rendre à l’Écomusée pour emprunter le sac et commencer la marche. Quelques lecteurs MP3 sont mis à la disposition du public. 
Horaire de l’Écomusée du fier monde

Mercredi de 11 h à 20 h | Jeudi et vendredi de 9 h 30 à 17 h | Samedi et dimanche de 10 h 30 à 17 h
Montréal est à votre porte, il suffit de savoir l’écouter.
Vous avez aimé l’expérience dans le Centre-Sud? Vous aimeriez être touriste d’un autre arrondissement? Ça tombe bien, grâce au soutien de SOLON, La Marche du Nostalgique est de retour pour une troisième année dans le quartier Rosemont—La Petite-Patrie, en mode libre-service cette fois ! Procurez-vous la trousse du marcheur à l’Espace des possibles, les mardis, jusqu’au 1er novembre 2022, entre 9 h et 17 h ! Pour réserver, rendez-vous au 6790, rue Saint-Hubert. Point de départ du parcours : 6707, avenue de Lorimier. Le parcours dure également 2 h.Les Marcheurs de Montréal tiennent à remercier l’Écomusée du fier monde, l’arrondissement de Ville-Marie, la Maison de la culture de Rosemont–La Petite-Patrie, Solon ainsi que Le Comité pour leur appui indéfectible. Nous remercions également la Brigade Arts Affaires de Montréal, le Conseil des arts du Canada et le Conseil des arts de Montréal de leur soutien financier.
Diplômée en scénographie et en design d’événements de l’UQAM, Marzia Pellissier s’intéresse au rapport des individus à l’espace et à l’influence de la scénographie sur le ressenti du spectateur. Elle travaille dans les domaines du théâtre, du cinéma et des événements multidisciplinaires et explore les divers aspects de l’esthétique scénique à travers les décors, les costumes et les accessoires. Au cours des dernières années, elle approfondit sa démarche dans le domaine du design d’exposition et plus récemment, de l’exploration urbaine, notamment avec le projet Les Marcheurs de Montréal.

CABARET TANGENTE – LA GRANDE MESSE – 15 au 18 juin

Bobby Ananass & Krystina Dejean + Rock Bière & Maxine Segalowitz + Rosie Bourgeoisie & Collectif NU.E.S + Dana Dugan & Celesta O’Lee + Lady Josephine & Audrée Lewka + Nanah Postel + Manuel Shink & Bunny Valentin

Cette soirée festive, sensuelle et engagée est une nouvelle occasion de célébrer la rencontre de deux scènes montréalaises professionnelles : le néoburlesque et la danse contemporaine. Prenez votre temps, découvrez une hanche, remarquez une fesse, observez langoureusement les corps se dessiner, mais ne touchez pas ! L’effeuillage suggère la nudité plutôt que de la dévoiler. En conservant les principaux codes du burlesque, une perspective contemporaine vient rompre avec la tradition, nourrir les recherches esthétiques et soulever des questionnements politiques. Comment se réapproprier les discours actuels sur les corps ? Quelles sont les distinctions entre sensualité, érotisme et sexualité ? Quelles libertés créatrices permet la formule cabaret ? Entouré·es de paillettes et miroirs, enivrez-vous d’images poétiques, déroutantes et suggestives. Êtes-vous prêt·es ?

Huit numéros imaginés par quatorze artistes, un bar à même la salle et une soirée dansante queer-friendly avec DJ TIGNASSE aux commandes après chaque représentation… Nous avons pensé à tout !

Grimer pour frimer

Le vendredi 17 juin, venez paré·es de vos plus beaux atours pour épater la galerie ! C’est l’occasion de sortir vos paillettes, dentelles et latex et de vous emparer de la piste de danse.

Interprétation et costumes : Bobby Ananass & Krystina Dejean, Rock Bière & Maxine Segalowitz, Rosie Bourgeoisie & Collectif NU.E.S, Dana Dugan & Celesta O’Lee, Lady Josephine & Audrée Lewka, Nanah Postel, Manuel Shink & Bunny Valentin / Animation : Nanah Postel / Scénographie : Audrée Lewka / Lumières : Lucie Bazzo / Commissaires : Nanah Postel & Laurane Van Branteghem / Artiste visuelle : Christina Martin / DJ : Alex Arseneault (DJ TIGNASSE)

Pour en savoir plus : tangentedanse.ca/evenement/cabaret-tangente-la-grande-messe/

HORAIRE DES REPRÉSENTATIONS

MERCREDI 15 JUIN À 20H + JEUDI 16 JUIN À 20H
+ VENDREDI 17 JUIN À 20H + SAMEDI 18 JUIN À 20H

TANGENTE / 1435, RUE DE BLEURY / BILLETTERIE 514 525-1500 / tangentedanse.ca

Photo : Bobby Ananass © Gabriel Germain

Tangente remercie le ministère de la Culture et des Communications, le Conseil des arts et des lettres du Québec, Patrimoine Canadien, le Conseil des arts de Montréal et le Conseil des arts du Canada.

Qs

Québec solidaire veut garantir le droit à la nature

De passage en Abitibi-Témiscamingue à l’occasion de l’investiture de Émilise Lessard-Therrien, le porte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois et la députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue présentent le plan de Québec solidaire pour garantir le droit à la nature pour tous les Québécois et Québécoises, partout sur le territoire. 

«Les politiciens parlent souvent de déficit. Mais il y a un déficit dont on ne parle presque jamais, le déficit nature. 80% des québécois et québécoises vivent en milieu urbain. L’équipement de plein air coûte cher, le transport est compliqué et c’est pas tout le monde qui peut se le permettre», affirme Gabriel Nadeau-Dubois avant d’ajouter : «Il y a une chose qui nous uni tous et toutes, peu importe notre région: notre amour du territoire. Garantir le droit à la nature, c’est garantir que tout le monde au Québec, peu importe son portefeuille et l’endroit où il habite, puisse en profiter.»

Pour garantir ce droit, la formation politique promet un plan en trois volets :

  • D’abord, la gratuité de la nature. Québec solidaire rendra complètement gratuit l’accès aux parcs nationaux et aux réserves fauniques. Tout le monde devrait pouvoir profiter de notre belle nature, peu importe l’épaisseur de son portefeuille. 
  • Ensuite, l’accessibilité à la nature. Québec solidaire financera des circuits de transport collectif des villes vers les parcs nationaux. Le parti mettra également en place un réseau de prêt d’équipement de plein air à travers les bibliothèques publiques du Québec. 
  • Finalement, la protection de la nature. D’ici 2030, Québec solidaire ajoutera 1.5% d’aires protégées par année, afin d’atteindre progressivement la cible de 30% d’aires protégées sur l’ensemble du territoire. 

«Ça fait des années qu’ici en région on souhaite attirer du monde en faisant valoir la beauté de notre territoire sauvage. Mais la vérité, c’est que pour nos nouveaux arrivants qui ont tout à découvrir, nos forêts et nos lacs, ne sont pas si accessibles que ça. Notre proposition, elle vient précisément répondre à ce besoin d’accessibilité et de gratuité. Si c’est vrai pour nous, c’est aussi vrai pour l’Estrie, la Côte-Nord, le Bas St-Laurent. », ajoute Émilise Lessard-Therrien. 

En ce sens, Québec solidaire va aussi ajouter 1.5% d’aires protégées par année d’ici 2030 pour atteindre progressivement la cible de 30% d’aires protégées sur l’ensemble du territoire. 

Le Conseil Québécois du Théâtre présente le Nouveau portail rendezvoustheatre.ca

Le retour sans contraintes du théâtre dans le calendrier culturel québécois a réjoui le public de tout le Québec autant que les artistes et les professionnels des arts de la scène. Pour la première fois dans l’histoire du théâtre d’ici, tous les diffuseurs spécialisés et un grand nombre de diffuseurs pluridisciplinaires, issus de la diversité de la pratique théâtrale québécoise, s’allient pour un but commun : faire rayonner le théâtre.

Afin de contribuer à faire un succès encore plus retentissant de la prochaine rentrée théâtrale aussi inhabituelle qu’historique, le Conseil québécois du théâtre, avec le soutien financier du ministère de la Culture et des Communications du Québec, lance le portail rendezvoustheatre.ca.

Prendre fait et cause pour notre théâtre

Il est indéniable que les arts vivants ont besoin du public et que le public a besoin des arts vivants. Ainsi, accepter le rendez-vous lancé et s’offrir le privilège d’un abonnement s’avère l’une des façons les plus évocatrices d’exprimer son amour pour cet art riche qui fait notre fierté.

Depuis toujours, le milieu théâtral québécois innove et sa nouvelle plateforme est un signe tangible de sa capacité à se réinventer. C’est donc dans un esprit de solidarité et de soutien mutuel que le portail rendezvoustheatre.ca a été créé.

Sur un même site, le public trouvera toute l’offre d’abonnements et de forfaits de théâtre au Québec; l’inscription et l’affichage y sont gratuits pour tous les diffuseurs de théâtre d’ici. Choisir un forfait ou un abonnement à rendezvoustheatre.ca, c’est s’assurer de ne pas manquer l’indispensable rendez-vous de la prochaine saison et de prendre, maintenant, fait et cause pour notre théâtre.

Comment répondre « présent » au rendez-vous?

Pour la toute première fois depuis deux ans, les amateurs de théâtre peuvent enfin acheter des abonnements au théâtre. Choisir un abonnement classique ou un forfait est un merveilleux moyen de profiter pleinement des bienfaits et des plaisirs qu’offrent les arts de la scène. S’engager maintenant, c’est s’assurer de faire partie de rencontres hautes en émotions et de se réserver du temps de qualité dans son horaire, et ce, sur une base régulière.

Sur le site rendezvoustheatre.ca, il est facile de consulter l’offre, de voir tout ce qui se joue et se jouera dans les régions et dans les grands centres : cliquez, commandez et le tour est joué, vous serez au rendez-vous! Il est possible de s’abonner pour la saison 2022-2023 ou de s’offrir des forfaits pour des productions à voir dans les semaines ou les mois à venir.

Anne-Marie Cadieux aussi au rendez-vous
Pour le lancement de rendezvoustheatre.ca, la comédienne Anne-Marie Cadieux agira comme ambassadrice de la campagne et se retrouvera, entre autres, dans des publicités télévisées. Le portail fera aussi l’objet de publicités numériques dans les médias sociaux et ailleurs.

Une campagne conçue par un milieu théâtral plus concerté que jamais

Aujourd’hui, c’est toute la diversité du théâtre québécois qui se réunit et crée une force commune pour promouvoir son art. Un comité consultatif, composé de représentants des différents diffuseurs théâtraux (ADST, TAI, Centre Segal et Les Voyagements – Théâtre de création en tournée), a participé activement au développement de la campagne et du portail. L’équipe du CQT a assuré l’exécution en étroite collaboration avec l’agence Compagnie et Cie.

Le portail rendezvoustheatre.ca est officiellement lancé le 16 mai 2022. N’oubliez pas de réserver dès maintenant des soirées à votre agenda. Avec autant de diversité à votre portée, vous trouverez à coup sûr des spectacles qui sauront vous plaire. C’est un rendez-vous!

Planpoint, une solution efficace pour aider les consommateurs québécois à la recherche d’un logis!

Planpoint innove afin de faciliter l’accès à la propriété pour la population québécoise qui fait face à une crise du logement, à une pénurie de maisons à vendre et à une surenchère immobilière sans précédent. 

 « La mission de Planpoint a toujours été de simplifier la vie des promoteurs immobiliers, mais également des consommateurs. Nous avons donc travaillé pour que notre sélecteur de plans puisse s’intégrer dans un CRM tel que Salesforce. Les entreprises immobilières peuvent donc connecter leur CRM à notre base de données, ce qui assure un relais fiable des informations aux futurs acheteurs. Ceux-ci ont la possibilité de se créer une liste d’emplacements favoris à même notre sélecteur de plans et sont ainsi pris en charge beaucoup plus rapidement. Cette fonctionnalité permet aux promoteurs d’offrir un service davantage personnalisé et de gagner du temps », explique Laurent Cardinal, cofondateur de Planpoint et expert en marketing Web dans le domaine immobilier
Des atouts considérables pour l’immobilier locatif

L’intégration de Planpoint au sein d’un CRM peut également se faire en immobilier locatif et permet au locataire potentiel de connaître diverses informations à propos du logis convoité :
Date où l’unité est libre
Prix
Inclusions
Orientation de l’unité
Images ou vidéos de l’unité

Les gens ont aussi la possibilité de choisir leur nouvelle habitation dans le confort de leur foyer grâce à des visites virtuelles de haute qualité.


Grâce à Planpoint, la communication entre les consommateurs et les promoteurs devient de plus en plus facile. Ce n’est donc pas sans raison que l’entreprise connaît une croissance exceptionnelle depuis son lancement en janvier 2022.

Raphaël Lessard débute la saison NASCAR Pinty’s avec un podium pour la course inaugurale !

Le pilote prodige natif de Saint-Joseph-de-Beauce a livré tout un spectacle pour l’épreuve initiale de la saison NASCAR Pinty’s sur le circuit ovale de Sunset, à Innisfil, en Ontario. Au volant pour l’écurie Team Team 3 Red/Ed Hakonson Racing en alternance avec le pilote et homme d’affaires Ray junior Courtemanche, Raphaël est en effet passé tout près de rafler les honneurs de la première place.

Après une deuxième moitié de course chaudement disputée, Lessard était finalement parvenu en pole position au 245ème tour et semblait se diriger vers la victoire, mais un tête-à-queue causé par le pilote Sam Fellow força la prolongation. Dans la relance, c’est une manoeuvre de dernier ressort de Camirand qui a finalement changé le portait définitif de la course. En simultané au pilote beauceron, Camirand a attaqué la courbe de l’intérieur, puis les deux voitures se sont touchées, ce qui poussa ainsi Lessard vers l’extérieur.

« Dans la courbe, j’ai essayé d’effectuer un dépassement propre, mais lui (Camirand), il a juste foncé dans ma porte. Camirand aurait pu finir deuxième, ça lui a coûté un podium d’essayer de gagner à tout prix. » explique Lessard.

C’est au final Treyten Lapcevich, troisième à la dernière relance, qui s’est hissé en première place. Combatif jusqu’à la fin, Raphaël Lessard a finalement terminé en deuxième position.

« On a fait des ajustements sur la suspension de la voiture à la mi-course et ça a porté fruit ! Durant la deuxième moitié, c’était toute une bataille ! Je crois que ça donne le ton pour la saison. Je me sens au sommet de ma forme et l’équipe sait maintenant sur quels éléments travailler afin que la voiture soit encore plus performante dans les prochaines courses. On a tout pour être extrêmement compétitifs ! » affirme Raphaël Lessard.

Dès le week-end prochain, l’action reprendra au mythique circuit Canadian Tire Motorsport Park en Ontario.

Comme annoncé précédemment, c’est le vétéran Ray Junior Courtemanche qui prendra le relai au volant de la voiture numéro 8 sous les couleurs de son entreprise, Investissement Ray Junior. Néanmoins, pour finir et question de nous tenir en haleine, l’équipe de Raphaël Lessard n’écarte pas la possibilité d’une participation in extremis !

www.raphaellessard.ca

www.investissementrayjunior.com

LA SHOEBOX FÊTE SA PREMIÈRE ANNÉE!

La jeune maison de disques La Shoebox célèbre sa première année d’existence! Un an après sa mise sur pied, le label mené par Greg Kitzler et Laurie Coutu-Racette, épaulée par sa grande soeur Les Disques de la Cordonnerie (Pierre Lachance et Marc Pérusse), poursuit sa mission: travailler au service des artistes, et non l’inverse. Malgré la pandémie et tout ce qu’elle implique pour l’industrie de la musique, la jeune boîte qui offre une gamme complète de services – production musicale et distribution numérique (The Orchard / Sony), promotion radio (Torpille), relations de presse (Greg Kitzler), édition musicale (Quartier Général), booking de spectacles (Stomp Booking & Spectacles) et réseaux sociaux (Alycia Leduc) – est fière du chemin parcouru, tout en continuant d’apprendre et de grandir avec les artistes. La famille Shoebox, composée d’Original Gros Bonnet, MoKa, Sambé, Fidès et Aramis, a produit lors de sa première année six vidéoclips, quatre EP / albums, un disque vinyle, de la marchandise pour quatre des artistes et de nombreux spectacles aux quatre coins du Québec; parmi ceux-ci, l’Après-Première de l’album des Gros Bonnets Tous les jours printemps à La Tulipe qui a fait salle comble. 

Pour souligner sa première année en grand, le label organise un concert-anniversaire le mercredi 8 juin, 18h, au Ausgang Plaza, où performeront tous.tes ses artistes en plus d’une nouvelle signature surprise, pour une durée de plus de 4 heures de musique et d’humour! Au menu: l’univers onirique et introspectif mélangeant trip-hop, hip-hop et électro d’Aramis, le rap et la poésie engagée et percutante de Fidès, l’électro-pop groovy et tropicale de MoKa et l’énergie légendaire du septuor de rap-jazz alternatif Original Gros Bonnet… sans oublier l’artiste surprise! Sambé, beatmaker à l’instrumentalisation complexe et planante, performera également pour une première fois sur scène des chansons de son premier EP, en plus d’être DJ durant la soirée. Liliane Blanco-Binette, jeune et talentueuse humoriste diplômée de l’École nationale de l’humour, sera quant à elle l’animatrice de l’événement. 

Les billets sont en vente au coût de 10$ seulement sur lepointdevente.com. Ceux-ci sont limités et partiront comme des petits pains chauds, dépêchez-vous!

FESTIVAL METRO METRO | TRIPPIE REDD ET TORY LANEZ S’AJOUTENT À LA PROGRAMMATION DU FESTIVAL !

Le Festival Metro Metro, l’un des plus grands festivals de musique urbaine au Canada, en partenariat avec le Parc olympique et DNA LIVE, est fier d’annoncer que Trippie Redd & Tory Lanez s’ajoutent à la programmation du Festival. Dans exactement une semaine, Trippie Redd & Tory Lanez se joindront à Lil Baby, Playboi Carti, Loud, Koriass Fouki, Calamine et plusieurs autres pour cette 2e édition du Festival Metro Metro!

mononews logo white


© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top