Profitant de sa position de plaque tournante internationale de la musique classique au Canada, le Festival de Lanaudière est heureux d’annoncer le lancement d’un projet-pilote pour favoriser la mobilité internationale des musiciens classiques canadiens les plus prometteurs. Rendu possible grâce à la générosité de la Fondation Père-Lindsay et du Fonds Jacques-Martin, ce projet permettra à six des jeunes musiciens classiques canadiens les plus établis au pays de créer des liens professionnels privilégiés avec les musiciens internationaux de passage au Festival cet été.  

Les six musiciennes et musiciens choisis pour cette année sont : Marie Bégin (violon), Samuel Blanchette-Gagnon (piano), Ariane Brisson (flûte), Hugo Laporte (voix), Antoine Malette-Chénier (harpe) et Rose Naggar-Tremblay (voix). À eux six, ces musiciens ont remporté presque toutes les distinctions en musique classique au Québec dans les dernières années, du Prix d’Europe au Concours OSM, en passant par les Révélations classiques Radio-Canada.

Un carnet d’adresses international

De l’aveu de nombreux artistes établis aujourd’hui sur la scène internationale, la meilleure manière de déployer une carrière à l’étranger est d’y posséder un réseau fort auprès de musiciens et d’institutions. C’est dans cette optique que ce projet-pilote a été mis sur pied : plutôt que d’offrir une formation musicale, celui-ci privilégie la création d’un espace où les participants peuvent échanger avec de grands musiciens internationaux sur différents aspects de leur carrière musicale.

Les participants passeront une semaine à Joliette pendant laquelle ils échangeront avec les chefs William Christie, Rafael Payare et Ariane Matiakh, le violoniste Théotime Langlois de Swarte, les chanteurs Michael Spyres et Lawrence Brownlee, en plus de prendre part à d’autres rencontres impromptues pendant le Festival. À ces rencontres s’ajouteront des discussions avec d’autres intervenants établis du milieu culturel, dont Elizabeth Sobol (PDG, Saratoga Performing Arts Center) et Janice Price (PDG, Banff Centre). Les participants auront également un accès privilégié aux répétitions et concerts du Festival.

« En plus d’un talent exceptionnel et d’un travail acharné, il est essentiel pour les jeunes artistes qui souhaitent faire carrière à l’international d’établir bon nombre de relations dans l’industrie de la musique à travers le monde », explique Renaud Loranger, directeur artistique du Festival. « Depuis sa fondation, le Festival de Lanaudière est un carrefour où se rencontrent des artistes de tous horizons et de toutes provenances; nous souhaitions profiter du retour des grands artistes internationaux au Festival cette année pour permettre à six jeunes artistes québécois triés sur le volet de tisser des liens avec eux. »

« Nous nous réjouissons de ce projet-pilote qui cadre parfaitement avec notre mission qui consiste à appuyer notre relève musicale et à stimuler l’excellence. Nous sommes persuadés que les musiciennes et musiciens de grand talent qui vivront cette semaine exceptionnelle sauront tirer profit de ces rencontres privilégiées avec ces artistes de renommée internationale présentés par le Festival, et que cela contribuera au développement de leur carrière », explique Line Bellehumeur, présidente du Conseil d’administration de la Fondation Père-Lindsay.