Tag: Musique

ECHO & THE BUNNYMEN rééditent leurs quatre premiers albums en vinyle noir 180-grammes

le 22 octobre ( Warner)

ECHO & THE BUNNYMEN se sont formés à Liverpool en 1978, avec Ian McCulloch au chant et à la guitare rythmique, Will Sergeant à la guitare solo et Les Pattinson à la basse. Ils seront bientôt rejoints par Pete De Freitas à la batterie et le reste, comme on dit, appartient à l’histoire.

La première sortie du groupe est le 45-tours Pictures on My Wall, avec la face-B Read It in Books, sur Zoo Records en 1979. Pictures on My Wall apparaîtra sur leur incontournable premier album Crocodiles en 1980. Sorti en pleine explosion du post-punk, Crocodiles a confirmé la réputation du groupe comme l’un des meilleurs du genre, le NME le décrivant comme “probablement le meilleur album de cette année par un groupe britannique”. L’album a fini par entrer dans le Top 20, avant de figurer dans la liste des meilleurs premiers albums de tous les temps pour de nombreux critiques.

Les Bunnymen ont ensuite publié le EP Shine So Hard en 1981, enregistré live au Pavilion Gardens de Buxton, à la veille de la sortie de leur deuxième album studio Heaven Up Here cette même année. Il est devenu le premier album du groupe à figurer dans le Top 10 britannique, remportant au passage le prix du meilleur album du NME en 1981. Considéré comme légèrement plus sombre, Heaven Up Here a été produit par Hugh Jones et a été favorablement accueilli par les critiques et les fans, avec des titres comme A Promise, Over the Wall et Show of Strength.

De groupe culte, ECHO & THE BUNNYMEN se transforme rapidement en formation grand public en 1983 avec la sortie de leur troisième album Porcupine, produit par Ian Broudie. Porcupine offre au groupe ses meilleures performances dans les classements, The Cutter atteignant la huitième place dans les charts singles et Porcupine terminant à la deuxième place du top albums avant d’être certifié disque d’or.

En 1984, ECHO & THE BUNNYMEN publie son quatrième album studio, Ocean Rain, considéré par beaucoup comme le classique du groupe. L’album a été enregistré à Liverpool et à Paris en compagnie d’un orchestre de 35 musiciens, avec le compositeur primé Adam Peters pour les cordes. La célèbre illustration atmosphérique de la pochette a été réalisée dans les superbes Carnglaze Caverns, en Cornouailles, par le photographe Brian Griffin, qui avait également photographié les pochettes des trois albums précédents. Ocean Rain prolonge l’utilisation des cordes, créant une aura sombre et éthérée. Trois singles phares ont été extraits de l’album – Silver, Seven Seas et l’hymne The Killing Moon, qui a atteint la neuvième place du classement des singles britanniques et continue de fasciner les nouvelles générations.

QUE DU BEAU POUR CETTE 41E ÉDITION!

La 41e édition du Festival International de Jazz de Montréal présenté par le Groupe Banque TD en collaboration avec Rio Tinto, se terminera de brillante façon avec le concert de Patrick Watson et celui du spectacle hommage de Modibo Keita pour souligner les 50 ans de l’album What’s Going On de Marvin Gaye, présenté en primeur au Festival! D’ailleurs, mentionnons que ce spectacle fera l’objet d’une émission spéciale sur ICI MUSIQUE.
La météo presque estivale fut la toile de fond idéale pour le retour du jazz au centre-ville ! Du 15 au 19 septembre, le Festival a présenté plus d’une cinquantaine d’artistes renommés qui ont enfin pu renouer avec un “vrai” public et leur faire vivre des moments précieux.
De plus, cette année, le public du Québec mais aussi entre autres du Canada, des États-Unis, de la France, du Japon, du Mexique, du Brésil et du Pérou, ont pu vibrer à l’unisson grâce aux webdiffusions gratuites des performances en direct de la scène TD et de la scène Rio Tintoune première dans l’histoire du festival.
Soulignons que près de 50% des artistes étaient des femmes dont trois têtes d’affiche sur 5 et plus de 40% des artistes étaient issus de la diversité.
Aussi, chapeau bas pour le travail soutenu des valeureuses équipes du Festival, qui en cette année particulière, ont su faire briller les artistes et offrir un site convivial pour les festivaliers et festivalières.
« Au cours des cinq derniers jours, nous n’avons vu que du beau. Des beaux sourires, de belles personnes qui écoutent de la belle musique.
Ces beaux sourires nous les avons vus partout :derrière la scène, sur la scène et surtout devant la scène ! »
– Laurent SaulnierVice-président, programmation, Festival International de Jazz de Montréal
QUELQUES BEAUX MOMENTS CHOISIS
Nous avons vu et entendu :
La beauté apaisante de BEYRIESLa beauté classique de Théo Abellard TrioLa beauté éclectique de Teke :: Teke La beauté improvisée de MISCLa beauté naturelle de Charlotte Day WilsonLa beauté tragique d’ElisapieLa beauté brute de Dawn Tyler WatsonLa beauté angélique de Basia BulatLa beauté audacieuse de Flore LaurentienneLa beauté collective du Blues Summit de Guy BélangerLa beauté festive de The BrooksLa beauté douce de ClerelLa beauté sauvage de Steve Hill
DU CONTENU NUMÉRIQUE EXCLUSIF À REVOIR 
Pour ceux et celles qui veulent revivre certains instants musicaux, soulignons que plusieurs vidéos exclusives seront disponibles gratuitement sur le site web du Festival.
Les Cartes Postales de Montréal présentées par Groupe Banque TD vous feront vivre la musique aux quatre coins de la ville ! Du Vieux-Port au Mont-Royal en passant par le Mile-End, vous aurez droit à des performances exclusives d’artistes d’ici – Kid Koala, Leif Vollebekk, Dominique Fils-Aimé, Zach Zoya et Léonie Gray.
Molécules musicales avec François Chartier : Le Festival vous invite à découvrir un concept unique développé par François Chartier Créateur d’harmonies, présenté par la SAQ et enregistré à Barcelone. L’idée maîtresse du concert « Molécules Musicales » est la transposition en musique de l’empreinte acoustique vibratoire des aliments, vins et boissons. Pour l’occasion, trois grands musiciens se sont prêtés au jeu de cette première mondiale.
L’Accès Blues Rogers: Une première signée Rogers vous amène en coulisses pour une rencontre intimiste et exclusive avec Guy Bélanger, accompagné des meilleurs bluesman et blueswomen. Soyez témoins de l’énergie qui habitait les nombreux invités du Blues Summit 2021 présenté le 15 septembre dernier dans le cadre du Festival.
Les Nocturnes présentées par Loto-Québec : Les mythiques concerts de fin de soirée du Festival étaient également de retour cette année ! Voyez tout ce que vous ne pouvez habituellement pas voir. Suivez les artistes en coulisses et vivez avec eux la fébrilité des minutes précédant les spectacles de Nomadic Massive, Nate Husser, Fredy V & The Foundation et Snotty Nose Rez Kids.
Et ne manquez de voir ou revoir les concerts d’Oliver Jones, de Wynton Marsalis, de Charlie Haden et d’Erik Truffaz ! Les Trésors du Festival présentés par Rio Tinto sauront réveiller la fibre nostalgique des plus grands fans du Festival.
Visitez le montrealjazzfest.com pour découvrir ces capsules vidéo exclusives !

REMERCIEMENTS
Merci au partenaire présentateur du Festival, le Groupe Banque TD et au coprésentateur Rio Tinto pour leur confiance renouvelée, ainsi qu’à Rogers, à Loto-Québec, à la Société des Alcools du Québec et à Molson Export.
Le Festival tient aussi à remercier chaleureusement pour leur soutien inestimable : le Gouvernement du Canada par le biais de Patrimoine canadienDéveloppement économique Canadala Fondation Musicactionle Gouvernement du Québec par le biais du Ministère du Tourismele Secrétariat à la région métropolitaine et la SODEC, la Ville de Montréal et Tourisme Montréal.
Nous souhaitons également souligner la précieuse collaboration de nos partenaires média : Radio-Canada / CBC, La Presse, Montreal Gazette et 98.5.
Le Festival International de Jazz de Montréalvous donne rendez-vous du 30 juin au 9 juillet 2022 !
montrealjazzfest.com
#FIJM | @FestivalJazzMtl

L’Orchestre de l’Agora présente la série de concerts Amalgames

Pour la toute première fois, l’Orchestre de l’Agora (OA) présente une série de concerts de musique de chambre, la série Amalgames. Les vendredis 17 septembre, 1er octobre, 8 octobre et 15 octobre 2021, à 19h30 chez Kin Experience.

Une envie collective

L’initiative est née d’un désir commun des musiciens et de l’équipe de l’OA de présenter de la musique de chambre au public : les musiciens ont directement participé à la programmation des concerts en proposant des thèmes et des œuvres de leurs choix. Des ensembles variés interpréteront des programmes audacieux pour cordes, piano, vents et cuivres. Les quatre concerts présentés devant public chez Kin Experience, un espace événementiel situé à proximité de la Place des Arts, feront briller autant de la musique du monde que celle de compositeurs québécois, canadiens et issus des premières nations, de même que des œuvres plus connues de Chostakovitch, Piazzolla, Brahms, Milhaud ou Prokofiev.

Un moment de rencontres

L’Orchestre de l’Agora, fondé par le chef Nicolas Ellis souhaite réinventer le rôle du musicien classique dans sa communauté et rendre la musique plus accessible. L’importance de créer un contact privilégié et intime entre le public et les musicien(ne)s est ainsi au cœur de ce projet. Chaque après-concert sera l’occasion pour le public de rencontrer nos musicien(ne)s autour d’un thé ou d’un verre, dans une ambiance festive et intime. Un bar sera disponible sur place et du thé Camellia Sinensis sera offert. Cette série permet aussi à l’OA d’étendre son impact dans la communauté, notamment en offrant de la musique au refuge pour femmes Chez Doris et en milieux de santé, avec la SAMS.

Amalgames inusités

  • 1er octobre 2021, 19h30 – Hautbois, clarinette, cor, violon, alto, contrebasse, piano.

La musique de chambre favorise souvent le blend, les sons qui s’entremêlent comme dans un quatuor à cordes, pour créer un tout harmonieux. Ce programme fait découvrir les façons dont certains compositeurs ont profité de timbres hétérogènes pour créer des œuvres tout à fait particulières.

Programme : Rebecca Clarke – Prelude, Allegro and Pastorale (Duo) ; Poulenc – Sonate pour hautbois et piano ; Brahms – Trio de cor, Mouv. I & II ; Prokofiev – Quintette en sol mineur, Op. 39.

Musiciens : Hautbois, Élise Poulin / Clarinette, Pedro Molina / Cor, Guillaume Roy  / Violon, Lise-Marie Riberdy / Alto, Marilou Lepage / Contrebasse, Samuel-San Vachon / Piano, Gaspard Tanguay-Labrosse

Le folk et le classique s’entrelacent

  • 8 octobre 2021, 19h30 – Quatuor à cordes, La Traverse (Nyckelharpa et violon de Hardanger)

Qu’il s’agisse des Danses hongroises de Brahms ou des Rhapsodies de Bartók, la musique folklorique a souvent été une source d’inspiration et de fascination pour les compositeurs classiques. Chaque œuvre de ce programme reflète à sa manière cette fascination. Certaines sont des transcriptions d’airs folkloriques, d’autres sont des œuvres originales qui rappellent certaines techniques de musique traditionnelle, comme le chant de gorge inuit. Le public pourra aussi découvrir les instruments folkloriques Nyckelharpa et violon de Hardanger (d’origine suédois et norvégiens) avec le duo La Traverse.

Programme : Sekstur from Vendsyssel / The Peat Dance (trad.) ; Wu Man – Two Chinese Paintings ; Rhiannon Giddens – At the purchaser’s option with variations ; Marcus Goddard – Allaqi ; Darius Milhaud, Quintette à cordes No.1 op 5 Mouv. IV ; Airs folkloriques avec Duo la Traverse.

Musiciens : Violon, Chloé Chabanole / Violon, Julien Patrice / Alto, Justin Almazan / Violoncelle, Thomas Beard / Duo La Traverse : Nyckelharpa, Simon Alexandre, Violon de Hardanger, Lise-Marie Riberdy

Les cordes enchantées

  • 15 octobre 2021, 19h30 – Quatuor à cordes, flûte, harpe et contrebasse.

Dans ce programme, la formation bien établie de quatuor à cordes est élargie pour inclure un nouvel instrument dans chaque pièce. Les œuvres comportant la flûte, la harpe et la contrebasse mettent en valeur leurs couleurs et textures uniques, soulignant la flexibilité et la diversité que ce nouvel ensemble de quintette a à offrir.

Programme : Hétu – Serenade op.45 ; Caplet – Conte fantastique ; Dvořák – Quintette à cordes, en sol majeur, Op. 77

Musiciens : Violon, Chloé Chabanole / Violon, Julien Patrice  / Alto, Cynthia Blanchon / Violoncelle, Thomas Beard / Contrebasse, Samuel-San Vachon / Flûte, Noémie Caron-Marcotte / Harpe, Alexandra Tibbitts

ANTOINE CORRIVEAU ANNONCE SA RENTRÉE MONTRÉALAISE 

Antoine Corriveau est un artiste à part entière. Débarqué dans le paysage québécois en 2011, c’est en 2014 qu’il marque l’imaginaire avec l’encensé Les Ombres Longues, pour lequel il rafle, par vote du public, le Prix de la chanson SOCAN avec sa pièce « Le nouveau vocabulaire »Cette Chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s’arrêter paraît en octobre 2016, et récolte notamment 4 nominations au Gala de l’ADISQ, il figure sur la longue liste du Prix de musique Polaris 2017, se retrouve dans les dix finalistes du Prix Félix Leclerc – et remporte le Prix André « Dédé » Fortin pour l’émergence au Gala de la SPACQ en plus de celui de l’album indie rock de l’année au Gala des GAMIQ 2017. Manifestement la réputation de l’artiste n’est plus à faire. Et si la proposition peut paraître, a priori, nichée, le marché de la grande francophonie suit déjà de près la carrière de Corriveau. À ce titre, soulignons d’ailleurs qu’il figurait parmi les cinq nouvelles voix à surveiller dans Le Point (France) : « On le compare souvent à Bashung. Il est vrai que leurs voix, leurs écritures, leurs allures ne sont pas tout à fait étrangères. » Le EP Feu de forêt paraît sur étiquette Secret City Records en novembre 2019, enchante les critiques en plus de gagner dans la catégorie EP Folk de l’année au GAMIQ 2019. Il récolte quatre étoiles dans La Presse et que des éloges en France et aux États-Unis: « Il demeure, plus que jamais, un authentique trésor. Trésor qu’on a le privilège de côtoyer de son vivant.[…] » (Tsugi), « un rock enivrant et cinématographique » (Brooklyn Vegan). 


Regardez PISSENLIT – le documentaire (la suite) en cliquant ici.
Regardez PISSENLIT – le documentaire en cliquant ici.
Regardez le vidéoclip de « Albany » en cliquant ici

Regardez le lyric video de « Quelqu’un » en cliquant ici.

DATES DE SPECTACLE

04 novembre – Sherbrooke @ La Petite Boîte Noire

13 novembre – Gatineau @ Le Minotaure

18 novembre – Chicoutimi @ La Nuit des Temps

19 novembre – Québec @ Grand Théâtre

25 novembre – Montréal @ La Sala Rossa

Veeby

D’origine Camerounaise et Québécoise d’adoption, Veeby, cette artiste accomplie qui nous fait vibrer à travers des chants afrosouls vous propose sa réinterprétation de « Wele Kuaku » avec ses propres couleurs, une voix douce sur des arrangements acoustiques qui viendra apaiser votre âme.

Cette pièce est une reprise de Fredy Massamba et signifie « Tu es parti » en Kikongo (Langue parlée en Afrique Centrale). « Wele Kuaku » exprime la douleur après une séparation.

Il y a plusieurs années de cela, la chanteuse a connu une situation personnelle plutôt difficile et au moment où elle a entendu la chanson de Massamba, sans même comprendre les paroles, elle s’est tout de suite sentie réconfortée et ce morceau lui a permis d’aller de l’avant. Puis, un jour, elle fait la rencontre du chanteur Fredy Massamba qui lui a alors expliqué la signification du texte et c’est à ce moment qu’elle comprit la raison de cette connexion avec cette musique.

10 ans plus tard, Veeby a simplement décidé de rendre hommage à ce titre qui l’a marqué. Les paroles décrivent l’urgence de se prendre en main à la suite d’une rupture et de la détermination à choisir l’amour au lieu de la haine lorsque nous sommes blessés.

La chanson distribuée par EMG (Éloquence Music Group) sera disponible dès le 15 octobre sur toutes les plateformes numériques. Originellement écrite par Fredy Massamba, composée par Fredy Massamba et Fred Hirschy, le mix et le matriçage ont été réalisés par David François et le vidéoclip produit par Orphée Lutula Okito. « Wele Kuaku » est le premier extrait vidéo du deuxième album de Veeby attendu pour le 29 octobre prochain sous l’étiquette de Hangaa Music. Un opus qui mettra en lumière une parcelle oubliée et très importante de l’histoire du peuple africain.

Laura Perrudin

Nouvel album Perspectives & AvatarsEn tournée dans toute la France et le 27/10 à Paris au Hasard Ludique
Chanteuse, harpiste, compositrice, productrice et autrice, Laura Perrudin a sorti l’album Perspectives & Avatars l’année dernière sur lequel on retrouve en invités Philippe Katherine, Emel Mathlouthi, Becca Stevens, Mélissa Laveaux…

Ce disque est un ovni pop aux frontières d’une soul teintée d’electronica et d’une folk expérimentale reposant sur l’utilisation originale d’un instrument créé spécialement pour elle : la harpe chromatique électrique.Prêtant sa voix singulière aux recherches et bidouillages électroniques qu’elle affectionne tant, Laura Perrudin compose un univers unique en son genre. A l’occasion du lancement de la tournée Perspective & AvatarsLaura Perrudin nous dévoile aujourd’hui le clip de Light Players. La tournée Perspectives et Avatars passera à Paris le 27/10 au Hasard Ludique et dans les principales villes de France.

Light Players illustre avec son clip en images de synthèse la balade d’un nuage. Pour rendre hommage à ces étranges créatures éphémères dont certaines sont menacées par le changement climatique, Laura Perrudin s’empare de ses crayons et réalise ici son premier clip en animation avec l’aide du motion designer Florent Bonneviale. 

Pour regarder et diffuser le clip de Light Players :https://youtu.be/Nq5wqHx88GE

Chanteuse et harpiste, compositrice, productrice et auteure, Laura Perrudin s’est faite connaître en 2015, avec son premier album Impressions, largement salué par la presse : Sélection du Monde, de FIP, des Inrocks ou encore de la BBC. Nourrie par le jazz depuis l’enfance, Laura Perrudin étudie très tôt la musique classique, puis s’intéresse aux musiques électroniques et traditionnelles, à la soul et au hip-hop… Elle se forme auprès de nombreux musiciens de sa Bretagne natale avant que ses pas ne la portent vers d’autres rencontres à Paris, New-York ou en Irlande.S’accompagnant à la harpe, acoustique, dans une ambiance folk ou électrique, elle évolue en funambule sur les fils qui relient la pop à l’expérimental, la profondeur des grooves à l’onirique des textures hallucinatoires.
Son deuxième album Poisons & Antidotes paru en septembre 2017 l’a clairement installée parmi les artistes « crossover » les plus en vue de la scène actuelle, « une exploratrice de premier plan à la voix enchanteresse » (Jazz à La Villette) adoubée par des scènes prestigieuses.
En septembre 2020 paraît son troisième album Perspectives & Avatars creusant le sillon d’une pop, de plus en plus soul, électrique et dansante, qui convie de prestigieux invités : Philippe Katherine, Emel Mathlouthi, Becca Stevens, Mélissa Laveaux…Très présente en solo ces dernières saisons, elle s’associe néanmoins volontiers à de magnifiques partenaires tels Louis WinsbergThéo CeccaldiMichel Benita
La Tournée Perspectives et Avatars :16.09.21 Paris (360 Music Factory)9.10.21 Agen13.10.21 Nancy14.10.21 Nancy22-23-24.10 Rennes27.10.21 Paris (Hasard Ludique) 28.10.21 Rotterdam27.11.21 Vezelay13.12.21 Besançon (Scène nationale)17.12.21 Maubeuge19.01.21 Metz (l’Arsenal)25.03.22 : Evreux (Tangram)

L’Ensemble Constantinople a 20 ans

Constantinople fête ses 20 ans ! Pour célébrer cet anniversaire avec son public, l’ensemble présentera six concerts, des nouvelles créations comme des œuvres qui ont marqué son histoire. Cette exploration des musiques venues du monde entier se déroulera à la Salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal, entre octobre 2021 et juin 2022.

Avec son directeur artistique, Kiya Tabassian, Constantinople a développé près de 50 créations qui ont voyagé dans plus de 240 villes à travers 54 pays, avec 1080 concerts, en plus de réaliser 19 disques.

LA SAISON 20E ANNIVERSAIRE

« Au cours de ces 20 dernières années, Constantinople a collaboré avec 112 artistes de diverses traditions. C’est à Montréal, dans le cadre de notre saison, avec la présence précieuse de notre public d’ici, que la plupart de nos créations ont vu le jour, avant de parcourir le monde. Leur ADN porte ce lieu et cet environnement propice aux échanges et aux dépassements des frontières, qui est Montréal. » – Kiya Tabassian, directeur artistique de Constantinople

Pèlerinages Mandingues

Constantinople & Ablaye Cissoko (Sénégal) 

  • Samedi 2 octobre 2021

Les musiciens de l’ensemble Constantinople et Ablaye Cissoko, griot de Saint-Louis au Sénégal, sillonnent les scènes du monde depuis 2012. Fruit d’un dialogue et d’une communion exemplaires entre les artistes, Pèlerinages Mandingues réunit les compositions de Cissoko et de Tabassian, en plus de revisiter des pièces de musiques ancestrales mandingues et persanes. C’est un véritable voyage qui se dessine en musique, de l’Orient jusqu’au Nouveau Monde, en passant par l’Afrique.

L’œuvre sera également présentée le 24 septembre à Vancouver, le 25 septembre à Victoria, le 28 septembre à Québec et le 30 septembre à Saskatoon.

Sur les traces de Rumi

Constantinople & Ghalia Benali (Tunisie)

  • Samedi 6 novembre 2021

Ce voyage intérieur sur les traces de Rumi emprunte le chemin initié par des rencontres marquantes. D’abord, celle d’il y a huit siècles, entre celui qu’on surnomme le maître des maîtres, Mowlana Jalaleddin Rumi (1207-1273) et de son propre maître à Damas, le grand philosophe et poète Ibn Arabi. Puis celle du musicien Kiya Tabassian avec l’œuvre immense de Rumi. Et enfin, celle de la chanteuse et artiste multidisciplinaire belgo-tunisienne Ghalia Benali, en qui Tabassian a trouvé la voix idéale pour chanter et réincarner les poèmes ivres et intemporels de Rumi. De cette dernière rencontre a jailli une musique extrêmement vive et fougueuse qui avance sur les traces lumineuses de Rumi, et efface les frontières à chaque pas sur son chemin. 

Constantinople fête ses 20 ans ! Pour célébrer cet anniversaire avec son public, l’ensemble présentera six concerts, des nouvelles créations comme des œuvres qui ont marqué son histoire. Cette exploration des musiques venues du monde entier se déroulera à la Salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal, entre octobre 2021 et juin 2022.

Avec son directeur artistique, Kiya Tabassian, Constantinople a développé près de 50 créations qui ont voyagé dans plus de 240 villes à travers 54 pays, avec 1080 concerts, en plus de réaliser 19 disques.

LA SAISON 20E ANNIVERSAIRE

« Au cours de ces 20 dernières années, Constantinople a collaboré avec 112 artistes de diverses traditions. C’est à Montréal, dans le cadre de notre saison, avec la présence précieuse de notre public d’ici, que la plupart de nos créations ont vu le jour, avant de parcourir le monde. Leur ADN porte ce lieu et cet environnement propice aux échanges et aux dépassements des frontières, qui est Montréal. » – Kiya Tabassian, directeur artistique de Constantinople

Pèlerinages Mandingues

Constantinople & Ablaye Cissoko (Sénégal) 

  • Samedi 2 octobre 2021

Les musiciens de l’ensemble Constantinople et Ablaye Cissoko, griot de Saint-Louis au Sénégal, sillonnent les scènes du monde depuis 2012. Fruit d’un dialogue et d’une communion exemplaires entre les artistes, Pèlerinages Mandingues réunit les compositions de Cissoko et de Tabassian, en plus de revisiter des pièces de musiques ancestrales mandingues et persanes. C’est un véritable voyage qui se dessine en musique, de l’Orient jusqu’au Nouveau Monde, en passant par l’Afrique.

L’œuvre sera également présentée le 24 septembre à Vancouver, le 25 septembre à Victoria, le 28 septembre à Québec et le 30 septembre à Saskatoon.

Sur les traces de Rumi

Constantinople & Ghalia Benali (Tunisie)

  • Samedi 6 novembre 2021

Ce voyage intérieur sur les traces de Rumi emprunte le chemin initié par des rencontres marquantes. D’abord, celle d’il y a huit siècles, entre celui qu’on surnomme le maître des maîtres, Mowlana Jalaleddin Rumi (1207-1273) et de son propre maître à Damas, le grand philosophe et poète Ibn Arabi. Puis celle du musicien Kiya Tabassian avec l’œuvre immense de Rumi. Et enfin, celle de la chanteuse et artiste multidisciplinaire belgo-tunisienne Ghalia Benali, en qui Tabassian a trouvé la voix idéale pour chanter et réincarner les poèmes ivres et intemporels de Rumi. De cette dernière rencontre a jailli une musique extrêmement vive et fougueuse qui avance sur les traces lumineuses de Rumi, et efface les frontières à chaque pas sur son chemin. 

De Castille à Samarkand

Constantinople & Accademia Del Piacere (Espagne)

  • Samedi 9 avril 2022

Avec les grands maîtres de la Renaissance espagnole, un véritable âge d’or de la polyphonie a vu le jour. Ils ont su insuffler dans un cadre essentiellement franco-flamand les empreintes laissées par les Maures et les cultures musulmanes, si présents dans l’Espagne médiévale.   
En compagnie de Fahmi Alqhai, l’un des plus grands virtuoses de la viole de gambe, et de son Accademia del Piacere, ensemble phare de la musique ancienne espagnole, Constantinople entreprend un voyage musical entre les cultures ibériques et celles de la Perse et d’Asie Centrale, revisitant des musiques aux couleurs somptueuses et d’une richesse esthétique rare.

L’œuvre sera également présentée le 26 mars à Séville (Es), le 1er avril à Vancouver, le 3 avril à Victoria, le 8 avril à Toronto et le 10 avril à Québec. 

Ciel de l’Iran

Kiya Tabassian & Kayhan Kalhor (Iran)

  • Samedi 11 juin 2022 

De la lueur du jour au crépitement du crépuscule, la musique règne parmi les astres de la civilisation iranienne. Phénomène unique en Orient, ce fruit de l’héritage mystique fascine par sa capacité à se régénérer constamment. À l’occasion de Ciel de l’Iran, le maître incontesté de cette tradition, Kayhan Kalhor, et Kiya Tabassian se promènent dans cet immense univers musical. Passeurs de mémoire et défricheurs d’avenir, ils font converser poésie des temps anciens et temps nouveaux, contribuant à une culture en pleine effervescence.

L’œuvre sera également présentée le 3 et 4 juin à Vancouver, le 5 juin à Victoria, le 10 juin à Toronto et le 12 juin à Québec. 

L’auteur-compositeur vancouvéroisLoig Morin propose Automne

La radioweb internationale Francophonie Express souligne son 30e anniversaire en présentant le lancement du nouvel album Automne de Loig Morin, le 28 septembre à compter de 17 h. Le lancement se déroulera en direct du Centre Mont-Royal, à Montréal, et sera diffusé simultanément sur la page Facebook de Francophonie Express.

Après Printemps, paru en mars dernier, l’auteur-compositeur-interprète d’origine bretonne Loig Morin propose Automne, le huitième album de sa carrière et le deuxième volet d’un concept consacré aux quatre saisons. Réunissant neuf pièces electro-pop s’inspirant de divers sons et musiques provenant de cultures différentes à l’image de Vancouver, la ville où il puise son inspiration, cette nouvelle offrande aux ambiances feutrées et synthétiques porte l’éphémère tristesse des jours de pluie comme la chaleur capricieuse de la brise amoureuse. Des voix féminines viennent ponctuer le parcours, notamment celle de la triple nommée aux prix JUNO Jill Barber sur Tout se passe et celle de la chanteuse Sal du Rio Sayama Band sur Matador. Réalisé par l’artiste, l’album Automne a été enregistré au Loig’s Music Lab.
 Originaire de la Bretagne, Loig Morin a choisi de s’établir à Vancouver en 2010. Ayant depuis lancé quatre opus, il a été nommé aux Western Canadian Music Awards en 2018 et en 2020 dans la catégorie Francophone Artist of the Year et au Gala Trille Or dans les catégories Réalisation et arrangements et Prise de son et mixage en 2019 et en 2021. Pour en savoir plus sur Loig Morin, visitez le site
www.loigmorin.com.

Chico & The Gypsies et Hasna

Nouvel album UnidosSortie le 24/09/2021 chez Universal Music
Chico, ancien fondateur du groupe Gipsy Kings et leader charismatique de Chico & The Gypsies est de retour avec son nouvel album Unidos. Il est accompagné de son groupe The Gypsies, artistes guitaristes-chanteurs, les plus belles voix gipsies, et de la chanteuse marocaine Hasna. Pour la première fois, chants en arabe et en espagnol s’unissent tout au long des treize titres de l’album Unidos à commander dès à présent sur la boutique officielle.Chico, ex-leader et ancien fondateur des Gipsy Kings, fait partie des légendes de la musique. Avec plus de 30 disques d’Or et 10 de Platine, il est le co-auteur et compositeur de titres planétaire tels que : Bamboléo, Djobi Djoba, etc.

Depuis plus de 25 ans et plus de 20 millions de disques vendus, Chico et son groupeChico & The Gypsies font toujours danser la planète entière.Résolument festif et envoûtant, ce nouvel album Unidos ravira les fans de la première heure tout comme le grand public avec sa fusion entre culture gipsy et orientale. On découvre aujourd’hui à l’occasion de la sortie de l’album le clip de 3 DAQAT GIPSY, une adaptation gipsy d’un tube oriental et mondial déjà couronné par plus de 700 millions de vues sur Youtube. 
Pour regarder et diffuser le clip de 3 DAQAT GIPSY :

https://youtu.be/TJCZt-C4DFg

LES FRANCOS DE MONTRÉAL Une 32e édition rassembleuse !

La 32e édition des Francos de Montréal présentées par Bell en collaboration avec Loto-Québec, se conclura ce soir avec les spectacles fort attendus de Clay and Friends et de Marie-Mai, en compagnie de leur invité.e.s surprise ! 


Aussi à l’affiche ce soir : Amay Laoni, École Nationale de la chanson, Le Couleur et Andréanne A. Mallette.
Du9 au 12 septembre, plus d’une vingtaine d’artistes de la scène musicale francophone d’ici ont pris d’assaut la grande scène de la Place des Festivals (scène Bell) et celle du Parterre symphonique (scène Loto-Québec). Les festivaliers et festivalières ont pu vivre des moments palpitants au cours de long week-end musical d’exception.
Le public aux quatre coins du Québec a pu vibrer à l’unisson grâce aux webdiffusions gratuites des performances en direct du Quartier des Spectacles, une grande primeur créée sur mesure pour ces Francos extraordinaires.
Cette édition sous le signe des retrouvailles a permis aux artistes d’aller à la rencontre de leur public, de renouer avec les acteurs de l’industrie musicale, en plus d’offrir à tous et à toutes une occasion précieuse de se revoir « en vrai » pour la première fois depuis juin 2019.