Avec un humour espiègle, l’italienne Silvia Gribaudi pulvérise les codes et stéréotypes sur la beauté et nous enchante dans un quatuor empreint d’autodérision.
Du 11 au 14 octobre au Théâtre Jean Duceppe de la Place des Arts.
Pour leur première venue à Montréal, Gribaudi et trois Apollons masculins, en sous-vêtements et chaussettes, cherchent de nouvelles significations au mot « grâce ». Ils s’amusent à transgresser les canons associés à la beauté — que ce soit dans la sculpture antique, le cirque ou le music-hall — pour mieux s’en délivrer dans les postures, danses et situations iconoclastes qu’ils explorent avec finesse et drôlerie. Le langage chorégraphique de Silvia Gribaudi croise la danse et le théâtre, en se concentrant sur l’impact social du corps et la relation avec le public. Graces s’inspire de la sculpture néo-classique Les Trois Grâces, créée par Antonio Canova entre 1812 et 1817, référence universelle de la beauté, des proportions et de la mesure. Les quatre interprètes jouent de tout : les genres, les identités, ce qu’on dit être beau, pour essayer de changer leur perception de ces concepts et celle des spectateurs. Sacré meilleur spectacle de l’année lors de sa création par le magazine italien Danza & Danza, Graces offre une danse coup de fouet, coup de cœur, tout à fait réjouissante. 
À propos de Silvia Gribaudi
Silvia Gribaudi est une chorégraphe italienne et artiste performeuse. Depuis 2004, sa recherche artistique est axée sur l’impact social du corps, plaçant la comicité et la relation entre le spectateur et le performeur au centre du langage chorégraphique.Elle remporte le Prix Giovane Danza d’Autore avec A CORPO LIBERO (2009), est finaliste du Prix UBU en tant que meilleur spectacle de danse et finaliste du Prix Rete Critica avec R.OSA (2017), reçoit le Prix CollaborAction 2018-2019, est finaliste du Prix Rete Critica 2019, récipiendaire du Prix DANZA&DANZA 2019 comme meilleure production italienne avec GRACES et Prix Hystrio 2021. Elle a participé aux projets de recherche artistique suivants : CHOREOROAM (2011), TRIPTYCH (2013), ACT YOUR AGE (2014) un projet européen sur le vieillissement actif à travers l’art de la danse, dont sont issus la performance WHAT AGE ARE YOU ACTING ? et le projet territorial OVER 60 ; PERFORMING GENDER (2015) ; CORPO LINKS CLUSTER (2019/2020) dans lequel la relation entre la danse, la montagne et la communauté montagnarde a donné vie au projet contextuel TREKKING CHOREOGRAPHIC et au spectacle MONJOUR ! (2021) produit par Torinodanza Festival en collaboration avec Teatro Stabile del Veneto et Les Halles de Schaerbeek – Bruxelles.En 2021, elle est chorégraphe invitée du projet « Danser Encore, 30 solos pour 30 danseurs » pour l’Opéra de Lyon. Ses spectacles participent à de nombreux Festivals italiens et internationaux et suivent des processus de création mettant au centre le dialogue et la rencontre poétique avec d’autres artistes, compagnies et communautés.