L’artiste Aro vous présente IntrospectionUne nouvelle collection qui nous invite à sortir des sentiers battus ​

Avoir la capacité de rêver et de croire que tout est possible, voilà le moteur puissant qui fait avancer Aro à vitesse grand V. L’artiste, qui s’est bâtie au fil des années une feuille de route éblouissante, s’apprête à nous dévoiler ses nouvelles œuvres lors de l’exposition Introspection qui sera présentée du 5 au 8 mai prochain à la Galerie Aro de Stoneham. Le vernissage de cette sixième exposition solo en carrière se tiendra au même endroit le jeudi 5 mai de 17 h 30 à 21 h. Voilà une belle occasion de rencontrer l’artiste afin d’en savoir plus sur son impressionnant parcours.
Aro a de quoi impressionner. D’abord, lorsqu’on la rencontre, son authenticité attachante nous désarme et nous donne le goût de la connaître davantage. Elle s’est illustrée sur les cinq continents depuis 2017, voyant ses œuvres être présentées ici au pays, mais également au Carrousel du Louvre à Paris, à la Saphira & Ventura Gallery de New York, à Miami, en Égypte et à Dubaï, en plus d’avoir eu l’insigne honneur d’offrir l’une de ses créations à Michelle Obama.

Fière du chemin parcouru, Aro est heureuse de présenter en mai ce qui a nourri sa création depuis la dernière année. « L’art définit notre personnalité et j’aime laisser l’inspiration m’envahir en me connectant avec mon cœur face à la beauté. Ce lien avec la peinture me permet de ressentir l’amour, la joie et l’immensité du monde. J’aime créer des œuvres pour me rappeler l’importance de s’arrêter et de s’émerveiller », explique Caroline Bergeron, alias Aro.
Aro fait son entrée dans la famille des artistes digitaux

Avec Introspection,  Aro renoue avec l’utilisation du cercle, symbole qui représente l’infini, le mouvement et les possibilités. Les œuvres de cette nouvelle collection amènent les amateurs d’art abstrait et contemporain à se poser et prendre conscience de l’importance de s’accepter tel que l’on est avec nos parts d’ombre et de lumière.
 
En plus de découvrir ces pièces uniques sur toile, Aro a été sélectionnée par l’équipe de galeristes new-yorkais pour faire passer certaines œuvres du physique au virtuel avec trois NFT actuellement présentés dans la grosse pomme.


« Je suis choyée de faire mon entrée sur ce marché spécialisé avec une équipe qui croit en moi comme artiste peintre. C’est dynamisant de constater que le regard des amateurs d’art digital pourra s’arrêter sur un Aro et découvrir une nouvelle source d’inspiration. Avec mes œuvres, je veux qu’on prenne conscience que le bonheur est simple et vient de nous ». Pour Aro, cette manière de voir la vie se prête autant à la création de NFT qu’à l’art physique.
« L’art vit lorsqu’il est vu. L’œuvre interpelle nos émotions les plus profondes, tel un voyage au cœur de l’âme. L’art abstrait est en fait une découverte de soi, une démarche d’introspection ».
-Aro

arts


© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :