Laroie lance un ep : Tragedy

L’autrice-compositrice-interprète Laroie offre une série d’airs électros dansants sur son EP indépendant Tragedy disponible dès aujourd’hui sur toutes les plateformes de téléchargement et d’écoute en continu. Le lancement aura lieu le 23 mars, en formule 5 à 7, chez Zamalek (réservation médias ici).

Après la parution des extraits «Confusion», «Keep Hiding (Way Back)» et «Stuck Here», Laroie dévoile l’entièreté du EP Tragedy, six pièces qui s’enchaînent telle une invitation au mouvement. La chanson-titre du EP s’entend comme un appel. « Keep on loving me. Keep on keep on loving me. Keep on loving me », chante l’artiste alors qu’elle trace les contours d’un nouveau « soi », créé au fil des années. Cet EP image en effet avec brio les possibilités qui se dessinent après une reconstruction de soi-même : « Mes grandes ailes étaient recroquevillées et je me faisais plus petite pour assurer le confort des autres, explique Gab Godon, alias LaroieTragedy reflète de ce qui aurait pu être tragique si je n’avais pas fait face à mes peurs pour mieux me retrouver. » 

Le EP culmine avec  «Why Don’t Ya?» qui décrit le laisser-aller qui caractérise la nouvelle approche artistique et personnelle de Laroie : « Only light hearted sparks makes my charm. I’m whole if not I’m out. Give you a chance to come running back. Touch me, kiss me. I’m intrigued. » Dans un souffle émancipateur, la créatrice aborde en effet tous les questionnements qui l’ont accompagnée à la fin de sa vingtaine : « J’étais prise dans une boîte et je ne me sentais pas fidèle à moi-même par rapport à mes relations interpersonnelles, ma sexualité, mon queerness et mon rapport à la vie », dit-elle.

Le projet, minutieusement travaillé avec Gene Tellem, embrasse des sonorités électros, IDM, Drum&Bass, House, Soul et Trip Hop alors que les textes sont livrés avec l’audace des codes R&B, rappelant de grands succès du genre du début des années 2000. Les productions musicales ont également été construites en collaboration avec Gabriel Rei et Robert RobertTragedy a été mixé par Gabriel Bissonnette et le mastering est l’œuvre de Cristobal Urbina.

Musique


© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :