Fredz, 20 ans, « born and raised » sur la couronne sud de Montréal. Le jeune rappeur balance enfin ce deuxième album. Attendu des deux côtés de l’atlantique, Fredz incarne parfaitement la génération Z et manœuvre avec talent son écosystème digital. De freestyle en freestyle présentés à ses abonnés, qu’il charme un à un, Fredz sait connecter et tire savamment son épingle du jeu. 

En guise d’extraits éclaireurs, Fredz a mis la table fin 2021 avec deux titres; «  À ce qu’il paraît », un succès instantané qui a cumulé plus de 3 millions d’écoutes à ce jour et « Nova » qui s’approche des 1,5 millions d’écoutes en plus de cumuler 1/2 million de vues sur Youtube. Début 2022, toujours aussi actif, le jeune rappeur lancera «Message» et «3 accords» deux pièces phares du nouvel album. 

Les chansons de Fredz naviguent sur plusieurs océans (et continents!), elles sont rap, pop, trap soul, soleil et nuit, quotidiennes et transfigurées. Elles viennent de loin, ça se sent. La musique dans la vie de Fredz, c’est d’abord le vieil iPod de sa mère, qu’il emprunte pour écouter Léonard Cohen, pas  mal de musiques anglo-saxonnes. Il s‘imagine alors sur scène, à la place de ceux qu’il écoute. Il  s’essaye à la guitare, devient beatmaker. Jusqu’au jour où il s’achète un micro et un peu de  matos: «Ça a été un déclic. Une révélation. J’avais en fait envie d’écrire, envie d’expérimenter, sans aucune limite.» affirme le rappeur. Insister est décidément une bonne chose. 
Depuis, le beatmaker de l’ombre a laissé sa place à un rappeur dans la lumière. Et il est entouré de l’équipe artistique d’E.47, basée à Paris, Los Angeles et Montréal. Fredz s’intéresse désormais plus aux arrangements. Et bien sûr, aux textes. Ses textes. Minutieux et poétiques. On devine chez Fredz l’envie d’en découdre avec les apparences. Avec un esprit résolument DIY: «Je fais tout depuis ma chambre. C’est très important pour moi. On y va avec ce qu’on a comme on dit! Je veux  pouvoir tout gérer, tout contrôler artistiquement.»,  précise-t-il.  En plus, le jeune artiste a tout d’un écrivain, même s’il ne le revendique pas un seul instant, lui qui rêve un  jour d’écrire un livre. 

Surtout, Fredz veut monter sur scène. Croiser le public. Enfin s’incarner. Le temps d’un destin.