Le Conseil des arts de Montréal (CAM) et le Théâtre ESPACE GO, en collaboration avec les membres du comité de développement du prix*, sont fiers de dévoiler les noms des trois finalistes de la troisième édition du prix Jovette-Marchessault consacrée aux autrices : Fanny Britt, Rébecca Déraspe et Marie Leofeli Romero Barlizo.

Ce prix, qui vise la reconnaissance et le rayonnement de la contribution de femmes artistes du milieu théâtral montréalais, s’accompagne d’une bourse de 20 000 $, qui sera remise par le Conseil à la lauréate.Le nom de la lauréate de la troisième édition du prix Jovette-Marchessault sera dévoilé le mercredi 18 mai 2022 lors d’une soirée spéciale au Théâtre ESPACE GO.   TROISIÈME ÉDITION – AUTRICES : LES TROIS FINALISTE 


Fanny Britt
« C’est le théâtre qui m’a montré la voie d’un geste collectif, collaboratif, où l’ensemble vaut bien plus que la somme des parties, et où l’on gagne à construire en groupe. Les œuvres, les communautés, les révolutions. C’est également le théâtre qui m’a, plus que toute autre forme d’art, fait réfléchir à l’idée de la voix des femmes. Dès l’enfance, le roman m’avait fait découvrir le récit, la musique m’avait initiée au rythme, au lyrisme. Le théâtre m’a demandé : qui parle? Et qu’a-t-elle à dire? Rapidement, ce sont les voix des personnages féminins qui m’ont intriguée. » 
En savoir plus sur Fanny Britt, cliquez ICI.



Rébecca Déraspe 
« [Ma démarche elle] est faite de rigueur, de tripes, de douleurs, du désir de tendre quelque chose au monde. Elle est faite de mon besoin de rencontres, de ma curiosité de l’Autre. Mes textes sont habités par des personnages qui m’émeuvent, qui me font mal, des personnages qui se cachent parfois très mal derrière mes propres essoufflements.  Je cherche toujours à renouveler la forme pour être le plus près possible de l’objet de mon obsession du moment. Pour que ce qui m’habite se mesure à la collectivité. » 
En savoir plus sur Rébecca Déraspe, cliquez ICI.


Marie Leofeli Romero Barlizo
« Dans mes pièces, j’écris sur la honte, la survie, la dépendance et les traumatismes (maladie mentale). Mon écriture est largement inspirée par le fait de voir mes parents sacrifier leurs rêves pour que ma sœur et moi puissions avoir une vie meilleure […] J’écris pour avoir plus d’histoires asiatiques, et plus particulièrement d’histoires philippines, sur les scènes canadiennes. Les pièces que je crée sont centrées sur des femmes philippines fortes et complexes qui luttent pour survivre et doivent faire des choix difficiles. Les histoires que je crée donnent aux actrices asiatiques l’occasion de se mettre au défi dans leur métier et de redéfinir les personnages canadiens d’origine asiatique pour le public contemporain.»
En savoir plus sur Marie Leofeli Romero Barlizo, cliquez ICI.
JURY

Le Conseil des arts de Montréal prend en charge la composition du jury, la sélection des candidatures et l’attribution de la bourse, alors qu’ESPACE GO assure la logistique et la promotion du prix. Le jury est constitué d’artistes professionnel·les. L’évaluation des candidatures a reposé sur la qualité et l’originalité de la démarche artistique, de même que sur l’impact de la réalisation artistique des créatrices sur le développement de la pratique théâtrale.

RAPPEL HISTORIQUE 
En 2018, le Conseil des arts de Montréal établissait l’atteinte d’un meilleur équilibre entre les genres, notamment pour la parité homme-femme dans le milieu artistique comme une priorité de son plan stratégique 2018-2020. C’est dans cet esprit que le Conseil a soutenu financièrement ESPACE GO pour la mise sur pied de son chantier féministe portant sur la place des femmes en théâtre au printemps 2019. Au cours de cet événement, le milieu théâtral a rappelé l’importance de créer des prix soulignant le travail exceptionnel des créatrices en théâtre, afin d’augmenter le rayonnement des femmes artistes. La directrice générale du Conseil des arts de Montréal, Nathalie Maillé, en a profité pour souligner publiquement son intérêt à recevoir des propositions pour la création d’un prix destiné aux créatrices.Des partenaires (CAM, ESPACE GO, Imago Théâtre, Théâtre de l’Affamée et des artistes associé·es au mouvement des F.E.T.) se sont réuni·es pour rendre possible ce nouveau prix. Toutes et tous ont souhaité que ce prix adopte le nom d’une créatrice inspirante, celui de Jovette Marchessault (1938-2012), romancière, poète, dramaturge, peintre et sculptrice montréalaise. Dès la deuxième édition, de nouveaux membres ont joint les partenaires originaux du comité de développement du prix. Il s’agit des artistes Nahka Bertrand, Margarita Herrera-Dominguez et Gabe Maharjan.Un appel de candidatures différent a lieu chaque année en rotation sur trois ans, selon la fonction artistique : metteuses en scène, conceptrices et autrices. Les finalistes de la première édition étaient les metteuses en scène Catherine Bourgeois, Pol Pelletier et Catherine Vidal. Le prix a été remis à cette dernière en mai 2020. Les finalistes de la deuxième édition étaient les conceptrices Sophie El Assaad, Claude Rodrigue et Nancy Tobin. Le prix a été remis à cette dernière en mai 2021.*Membres du comité de développement du prix Jovette-Marchessault : Nahka Bertrand, Margarita Herrera-Dominguez, Gabe Maharjan, le Théâtre de l’Affamée, Imago Théâtre, ainsi que le mouvement des Femmes pour l’Équité en Théâtre (F.E.T.)