CRi. SOULIGNE LE PREMIER ANNIVERSAIRE DE JUVÉNILE

Lancé le 16 octobre 2020 via Anjunadeep, une maison de disque indépendante londonienne très confortablement établie sur la scène électronique internationale, Junevile n’a pas déçu. Étoffé de rencontres, l’album réunissant l’artiste électro montréalais et ses collaborateurs — les très soigneusement choisis BernacheDaniel BélangerJesse Mac CormackRobert Robert et Sophia Bel — cumule aujourd’hui un total de près de 16 millions d’écoutes sur Spotify et Apple Music. Puis, quelques mois après sa parution, DJ BORINGJean-Michel BlaisIcarusYu SuByron The AquariusGerd JansonKornél Kovács et Kotatsu revisitent ses pièces. En résulte le disque Juvenile (Remixed), dévoilé en mars dernier, et qui, comme son prédécesseur, fédère les mélomanes par millions sur les plateformes d’écoute en continu. 

Au cours de la dernière année, CRi s’est mérité trois nominations au gala de l’ADISQ (dans les catégories «Album électronique de l’année», «Révélation de l’année» et «Pochette d’album de l’année»), une nomination aux JUNOs Album électronique de l’année»), en plus de remporter le «Prix Musique électronique» au plus récent Gala SOCAN.  Il a également accumulé plus de 500 000 écoutes pour ses prestations en direct diffusées sur Facebook, YouTube et Twitch, en collaboration avec Mate Libre et Igloofest.

UN MESSAGE FRANC ET CLAIR

À l’occasion du premier anniversaire de la sortie de l’album qui, pour lui, a changé la donne, CRi a adressé quelques mots à ses fans par le biais de ses réseaux sociaux. Hautement reconnaissant quant au succès qu’il connaît, CRi s’y exprime à cœur ouvert au sujet des règles sanitaires en place en lien avec la pandémie de COVID-19, et qui ne permettent toujours pas aux gens, même lorsque masqués et espacés, de danser lors des concerts. L’artiste laisse également entrevoir la triste possibilité que ses spectacles prévus prochainement à QuébecSherbrookeTrois Rivières et Montréal soient repoussés à une date ultérieure.  

           (…)  « Dans les derniers mois, j’ai eu la chance de jouer aux 4 coins des États-Unis, à vrai dire j’ai passé plus de temps ici que chez moi. Dans les semaines qui suivront je partirai au Mexique puis en Europe. Je suis privilégié. C’est hallucinant la chance que j’ai. 

Mais on dirait qu’il me manque de quoi, le fait de ne pas performer dans ma province ça crée un vide. Je le rappelle, mais cet album a entièrement été fait au Québec, tous les artisans et les collaborateurs qui ont participé à l’album sont d’ici. Tout a commencé ici et pour boucler la boucle, il faut que je le performe chez moi. Avec mon équipe on s’est donné coeurs et âmes pour monter un spectacle grandiose et vous avez répondu à l’appel. Juste à Montréal on attend 2000 personnes, c’est complètement fou. 

Il y a quelques semaines déjà, on s’attendait à des allègements, on se disait qu’avec le passeport vaccinal danser allait redevenir « légal » au Québec (comme partout ailleurs en Occident). Jeudi dernier encore, une autre annonce, que du vent.  Le verdict est tombé, mais on nous a oublié, vous et moi. C’est dur de trouver la logique, mais notre gouvernement a décidé de permettre à un amphithéâtre d’être à pleine capacité, 21 300 personnes supposément «assises», pendant qu’il est toujours interdit de danser à l’intérieur. On s’entend qu’un show de musique électronique assis c’est comme regarder un film les yeux fermés, ÇA NE FAIT PAS DE SENS.
  » (…)

«Cette chanson est un rêve devenu réalité. Daniel Bélanger a bercé mon enfance et mon adolescence, sa voix a une portée immensément puissante pour moi», expliquait CRi lors de la sortie de la chanson, l’an dernier. 

Aujourd’hui, c’est à travers l’esprit du réalisateur Alex Miglierina, épaulé de Benoit Jones-Vallée à la direction photo, que «Signal» prend un nouvel essor. Opposant la jeunesse heureuse et spontanée à la sagesse solitaire, le clip porte à l’écran des humains aux jours différents, respirant pourtant de soir, sous un même ciel ouvert, au centre d’une immensité constellée d’étoiles. Juxtaposée à ces images d’une beauté brute, la pièce perce le plafond. 
DATES DE TOURNÉE NORD AMÉRICAINE 

2021-10-29  Sherbrooke, QC  Théâtre Granada  
2021-11-05  Montréal, QC  SAT (SOLDOUT)
2021-11-06  Montréal, QC  SAT (SOLDOUT)
2021-11-13  Quebec City, QC  Impérial
2021-11-26  Toronto, ON  Coda
2021-11-27  Trois-Rivières, QC  Théâtre Cogeco
2021-12-06  Riviera Maya, MX  Holy Ship! Wrecked *
2021-12-11  London, UK  Printworks
2021-12-30  Washington, DC  Soundcheck *
2022-03-17  San Francisco, CA  GAMH *° (SOLDOUT)
2022-03-18  San Francisco, CA  GAMH *°
2022-03-19  Los Angeles, CA  The Fonda Theatre *° (SOLDOUT)
2022-03-25  Dallas, TX  Trees *°
2022-03-26  Chicago, IL  Concord Music Hall *°
2022-04-01  Vancouver, BC  Commodore *°
2022-04-02  Seattle, WA  Showbox *°
2022-04-22  Boston, MA  The Sinclair *° 
2022-04-23  Brooklyn, NY  Brooklyn Steel *°

*DJ set 
° avec Ben Böhmer

Julia Daigle dévoile les détails de son album
Un singe sur l’épaule

Julia Daigle a dévoilé dans les derniers mois les deux extraits hypnotisants, “Usage domestique” et “Sur la haute colline”, qui paraîtront sur son premier album Un singe sur l’épaule le 5 novembre prochain via l’étiquette Lisbon Lux Records. Avec ce long jeu, l’autrice-compositrice et interprète, évoluant en parallèle au sein du groupe Paupière, prouve ce qu’elle avait amorcé en solo avec le EP Le coin plié: un talent incontestable pour les mélodies qui se posent en douceur tel un secret sussuré au creux de l’oreille. L’artiste dévoilera ce nouvel effort lors d’un lancement le 13 novembre dans le cadre du festival Coup de Coeur Francophone.
Lire entre les lignes

Julia Daigle se révèle ténébreuse et mystique sur cet album coproduit en étroite collaboration avec le réalisateur et multi-instrumentiste Dominic Vanchesteing (Bernardino Femminielli, Jeff and the holograms, Plaza Musique). Leur univers bucolique et élégant évoque Kate Bush, Charlotte Gainsbourg ou encore le groupe progressif québécois des années 70 Contraction et partage leur passion commune pour raconter des histoires.

Un singe sur l’épaule s’ouvre avec “L’étoile de l’aube” qui aborde les blessures que l’on ne peut cacher sous notre regard. Les relations amoureuses et amicales sont les forces motrices derrière les textes de Daigle. Que l’on parle d’amitié à distance sur “Echo”, de l’obsession amoureuse sur “Cinq ou neuf” ou du deuil sur “Vallée grise”.

L’ossature de l’album se tient sur des lignes de basse langoureuses. Les chansons se dévoilent à la manière d’un parchemin précieux que l’on déroule pour révéler la danse poétique des mots que Daigle maîtrise au bout du timbre ténébreux de sa voix. Une belle tension se galvanise au fil de l’album comme le laissait entrevoir les deux premiers extraits phares dévoilés en amont: “Usage domestique”, “Sur la haute colline” (une pièce hommage aux écrits du poète René Chopin). Un espace intime, insulaire, s’érige à l’écoute alors que les paroles sont parfois mi-récitées et parfois mi-chantées. Des combats sont menés, qu’ils soient contre soi-même ou contre les autres, sur “Le Psaltérion” ou encore “Chapelle ardente”. Mais cette combativité qui se retrouve dans les histoires écrites par Daigle fait naître une liberté nouvelle et exquise qui se célèbre. Celle-là même qui est évoquée dans “Nanette”, une pièce hommage à Nanette Workman et lettre d’amour aux rues de New-York.

De cette pop vaporeuse et baroque émane une liste d’instruments singuliers allant de la mandoline au farfisa, du bouzouki et du banjo. L’ensemble est un entrelacs bigarré qui se pare de claviers luxurieux.

Un singe sur l’épaule paraîtra le 5 novembre et est disponible en précommande maintenant. Pour suivre Julia sur les différentes plateformes, c’est par ici.

Montréal célèbrera, en musique, le 35e anniversaire de ses Nuits d’Afrique

Du 2 au 7 novembre, Montréal célèbrera, en musique, le 35e anniversaire de ses Nuits d’Afrique. Dix groupes se succèderont, tous les soirs de la semaine, sur la mythique scène du Club Balattou*, là où tout a commencé.
Petite histoire d’une grande Histoire
Lamine Touré, président-fondateur de Nuits d’Afrique et du Club Balattou, se rappelle de l’effervescence des débuts :

« On a ouvert le Club Balattou en 1985 et, dans la foulée, on a créé le Festival international Nuits d’Afrique et les Productions Nuits d’Afrique. Les gens affluaient. Ceux de la diaspora, bien sûr, qui trouvaient là un endroit où se reconnecter à leurs racines, mais aussi de nombreux québécois, avides et heureux de découvrir les rythmes d’Afrique, des Antilles et d’Amérique Latine. Tout de suite, on a senti que quelque chose se passait, que l’alchimie opérait. Bal à tous. Bal pour tout le monde. C’est de là que vient le nom Balattou. C’est exactement ça que j’espérais dès le jour 1, une rencontre, un échange entre les cultures ».Des débuts au Club Balattou et sur la petite scène coin St-Laurent / Marie-Anne, aux plus grandes salles de la Métropole et au Parterre du Quartier des spectacles pour la portion gratuite du Festival, Nuits d’Afrique a cheminé droit devant, toujours croissant, à la mesure de l’affection du public, mais aussi des artistes.

Si on ne compte plus les vedettes internationales passées par Nuits d’Afrique, de même que les belles découvertes, on retient aussi son immense contribution à l’émergence et au succès de groupes d’ici, notamment par le biais des Syli d’or de la musique du monde.
Nuits d’Afrique : une ouverture sur le monde
Ainsi, de manière générale, on peut affirmer que Nuits d’Afrique a participé à la construction de cette culture d’ouverture sur le monde qui fait la réputation de Montréal…  Et ça, dans une ambiance de feu, marquée de sonorités chaudes oscillant sans complexe du traditionnel à l’électro.   Pour ce qu’il a fait pour le développement et le rayonnement de la musique du monde, Lamine Touré a été fait Chevalier de l’Ordre national du Québec, en 2013, et Membre de l’Ordre du Canada, en 2018.

Et si Nuits d’Afrique a pris de l’ampleur, que le Balattou est connu largement au-delà des frontières, son essence reste préservée, certaines choses étant immuables : tous les soirs, vous pouvez encore trouver celui qu’on surnomme affectueusement Touré, aussi appelé le “baobab de nuit”, assis devant son Club Balattou, toujours à l’écoute des artistes et du public. Cette authenticité, c’est la signature de Nuits d’Afrique.
UNE RICHE PROGRAMMATION MUSICALE
du mardi 2 au dimanche 7 novembre 2021
À l’occasion de cette semaine spéciale, pas moins de 10 groupes d’horizons divers sont invités à célébrer les 35 ans de Nuits d’Afrique au Club Balattou avec en tête d’affiche Daymé Arocéna, de Cuba, première artiste internationale à participer à Nuits d’Afrique depuis le début de la pandémie.

ALÉATOIRE

À moins d’un mois de la sortie de son troisième album solo, le producteur de musique électronique montréalais Aléatoire nous balance une superbe session live et dévoile quelques nouveaux titres en exclusivité. Mémorial, son nouvel effort verra le jour le 12 novembre prochain et est dès maintenant disponible en pré-commande. Derrière les riches textures sonores des créations d’Aléatoire – le projet électronique du Montréalais Charles-Alain Roy – se trouve un univers débordant de créativité et sans discrimination entre les genres musicaux. Trois récentes collaborations— «Dollas (on you)» avec Odile Myrtil, «Best Friends» avec Ariane Zita et  «Headrush» avec Claire Ridgely — lui ont d’ailleurs attiré plusieurs salutations distinguées au Canada, aux États-Unis, au Royame-Uni et aux Pays-Bas.

D’abord guitariste dans divers groupes rock, l’artiste a entrepris en musique électronique un parcours autodidacte guidé par la recherche et l’expérimentation. Jouant lui-même de plusieurs instruments, il se passionne pour l’échantillonnage et les effets sonores, toujours en quête de consonances chaudes, organiques et profondes. Plus tôt cette année,  Aléatoire a fait paraître les monoplages «Avec toi», et l’apaisante «Vis à vis». Il jette ainsi les bases d’une proposition renouvelée, attendue par temps froid de novembre, qui prendra la forme d’un album complet.

LANCEMENT HAUT EN COULEUR 

Le 25 novembre prochain, Aléatoire montera sur la scène du Ausgang Plaza afin de présenter son troisième album solo. Pour la première fois, le producteur montréalais présentera devant public le fruit de 5 ans de travail. Un album personnel et authentique traduit par un mélange unique d’indie pop psychédélique et de rap. Le public aura droit à une pluie de projections abstraites réalisées par l’artiste multidisciplinaire Andrée-Anne Roussel. Une rencontre entre l’art musicale et visuel viendra texturer et complémenter chacune des notes pour une expérience multi-sens. 

RÉVOLUTION EN TOURNÉE
DE RETOUR EN FÉVRIER !

Musicor Spectacles est heureux de confirmer le retour en salle, en février prochain, de RÉVOLUTION EN TOURNÉE, le grand spectacle qui met en lumière les brillants artistes de la populaire émission Révolution, diffusée à TVA. Portés par des chorégraphies de Team White, une vingtaine de danseurs sont impatients de repartir à la rencontre du public québécois dans des numéros inventifs, émouvants et impressionnants qui célèbrent la danse sous toutes ses formes. Mis en scène par Serge Denoncourt, le spectacle reste essentiellement le même qu’à l’origine, mais certaines prestations ont été légèrement redéfinies.
 
Après plus de 50 000 billets vendus et des critiques élogieuses, RÉVOLUTION EN TOURNÉE avait dû arrêter brusquement son parcours en raison de la pandémie. La tournée reprendra son envol à Montréal le 3 février prochain et s’arrêtera ensuite à SherbrookeQuébecTrois-Rivières et Saguenay. Bonne nouvelle pour tous ceux et celles qui n’avaient pas pu obtenir des places : 8000 nouveaux billets sont mis en vente dès maintenant! Les billets pour les spectacles prévus en 2020 demeurent toujours valides et seront honorés aux nouvelles dates annoncées il y a quelques mois.
 
Pour réserver et pour tout savoir sur la tournée :
REVOLUTIONENTOURNEE.COM MONTRÉAL | THÉÂTRE ST-DENIS
Jeudi 3 février 2022 – 19 h 30
Vendredi 4 février 2022 – 19 h 30
Samedi 5 février 2022 – 14 h
Samedi 5 février 2022 – 19 h 30
Dimanche 6 février 2022 – 15 h
Jeudi 10 février 2022 – 19 h 30
Vendredi 11 février 2022– 19 h 30
Samedi 12 février 2022 – 14 h
Samedi 12 février 2022– 19 h 30
Dimanche 13 février 2022 – 15 h
 
SHERBROOKE | SALLE MAURICE-O’BREADY
Vendredi 22 avril 2022 – 19 h 30
Samedi 23 avril 2022 – 19 h 30

QUÉBEC | THÉÂTRE CAPITOLE
Jeudi 3 mars 2022 – 19 h 30
Vendredi 4 mars 2022 – 19 h 30
Samedi 5 mars 2022 – 14 h
Samedi 5 mars 2022 – 19 h 30
Dimanche 6 mars 2022 – 15 h

TROIS-RIVIÈRES | SALLE J.-ANTONIO-THOMPSON
Jeudi 7 avril 2022 – 19 h 30
Vendredi 8 avril 2022 – 19 h 30
Samedi 9 avril 2022 – 19 h 30

SAGUENAY | PALAIS MUNICIPAL
Vendredi 25 février 2022 – 19 h 30
Samedi 26 février 2022 – 19 h 30
  
Les détenteurs de billets sont invités à communiquer avec les différentes salles de spectacle afin de connaître les conditions de report ou d’annulation.
 
Révolution est un concept de Québecor Contenu, une division de Québecor Média inc., et de Fair-Play International inc. Le spectacle est une coproduction de Musicor SpectaclesQuébecor Contenu et Fair-Play International inc.

L’auteur-compositeur vancouvéroisLoig Morin propose Automne

Après Printemps, paru en mars dernier, l’auteur-compositeur-interprète d’origine bretonne Loig Morin propose Automne, le huitième album de sa carrière et le deuxième volet d’un concept consacré aux quatre saisons. Réunissant neuf pièces electro-pop s’inspirant de divers sons et musiques provenant de cultures différentes à l’image de Vancouver, la ville où il puise son inspiration, cette nouvelle offrande aux ambiances feutrées et synthétiques porte l’éphémère tristesse des jours de pluie comme la chaleur capricieuse de la brise amoureuse. Des voix féminines viennent ponctuer le parcours, notamment celle de la triple nommée aux prix JUNO Jill Barber sur Tout se passe et celle de la chanteuse Sal du Rio Sayama Band sur Matador. Réalisé par l’artiste, l’album Automne a été enregistré au Loig’s Music Lab.
 Originaire de la Bretagne, Loig Morin a choisi de s’établir à Vancouver en 2010. Ayant depuis lancé quatre opus, il a été nommé aux Western Canadian Music Awards en 2018 et en 2020 dans la catégorie Francophone Artist of the Year et au Gala Trille Or dans les catégories Réalisation et arrangements et Prise de son et mixage en 2019 et en 2021. Pour en savoir plus sur Loig Morin, visitez le sitewww.loigmorin.com.


 Loig sera en spectacle dans le cadre de Coup de coeur francophone le 8 novembre 17h à L’Escogriffe.

https://coupdecoeur.ca/artistes/lois-morin-maude-g-l/

LES AVEUGLES et DORS MON ENFANT

du 2 au 28 novembre 2021 à l’ESPACE GO 

Entre installation et théâtre d’effigies, les fantasmagories de Denis Marleau et de Stéphanie Jasmin émerveillent par leur capacité à révéler l’humain dans ses états de présence et de forces intimes. Sous l’effet de dispositifs vidéo, pantins, androïdes, mannequins ou masques prennent vie sur scène, dans un théâtre existentiel saisissant et universel.

Dans LES AVEUGLES de Maurice Maeterlinck, douze personnes aveugles font leur marche quotidienne dans les bois en compagnie de leur guide. Mais ce jour-là, ce dernier semble avoir disparu; les aveugles doivent apprivoiser, à travers les sons, la nature sauvage qui les entoure. Dans DORS MON PETIT ENFANT, pièce courte de Jon Fosse, trois petits êtres cherchent à déterminer dans quel lieu ils se trouvent, de même que l’heure et le jour de cet instant qui les réunit.

Créé en 2002 et 2004 et acclamées depuis dans de nombreux pays, la pièce LES AVEUGLES a été jouée plus de 700 fois, ce programme double vient souligner le 40e anniversaire d’UBU compagnie de création. Ces objets théâtraux, croisant l’installation vidéo d’art contemporain et les masques de la tragédie grecque, ont été conçus et réalisés par Denis Marleau. Céline Bonnier, Ginette Morin et Paul Savoie prêtent leurs traits et leur voix aux personnages de ces fantasmagories technologiques 1 et 2 qui sont présentées du 2 au 28 novembre 2021.

RENAUD GARCIA-FONS LE SOUFFLE DES CORDES

NOUVEL ALBUM : SORTIE LE 12 NOVEMBRE 2021 (Nemo -L’autre distribution)

Renaud Garcia-Fons est l’un des virtuoses de la contrebasse les plus célèbre au monde. Depuis plus de 20 ans, il pense la contrebasse comme un instrument soliste, forge sa propre technique et développe un langage qui n’appartient qu’à lui. Son style unique est immédiatement reconnaissable. 

Il a à son actif 15 albums en tant que leader et compositeur, dans lesquels il produit une musique au carrefour des musiques du monde, du jazz, de la musique classique et des musiques traditionnelles. Après le succès en 2014 de l’album «Silk Moon »enregistré en duo avec le joueur de kemence, Derya Turkan, et la création de pièces pour quatuor à cordes pour France Musique dans le cadre des productions «  Alla Breve » , Renaud Garcia-Fons a eu envie avec Le souffle des cordes d’aller encore plus loin dans la rencontre des instruments classiques et traditionnels .Ce projet allie à la fois compositions et improvisations, réunissant des instruments à cordes de différentes régions du monde. Le répertoire original composé par Renaud Garcia-Fons est issu d’une véritable démarche d’écriture, qui respecte l’authenticité du jeu, du style et la culture de ces instruments de traditions différentes. 

Derya Turkan et Serkan Halili représentent les musiques ottomanes et du moyen orient, tandis que Kiko Ruiz à la guitare flamenca instille la ferveur des rythmes du flamenco ainsi que son lyrisme. 

Florent Brannens, Amandine Ley, Aurelia Souvignet et Nicolas Saint-Yves, tous membres de l’orchestre philarmonique de Radio France, s’appuyant sur l’écriture de Renaud Garcia-Fons, structurent l’ensemble du répertoire et apportent la rigueur de la musique de chambre à l’occidentale. Quant à la contrebasse de Renaud Garcia-Fons, instrument soliste à part entière, grâce à ses sonorités multiples et ses différents modes de jeu, elle constitue un véritable trait d’union entre ces différents mondes musicaux, mais aussi entre musique écrite et improvisée. 

Plus qu’un simple rapprochement, l’ensemble “Le souffle des cordes” témoigne d’une véritable envie de partage et d’échange entre les cultures.

Cet instrument d’habitude cantonné aux basses sonne tantôt comme une guitare flamenco, tantôt comme un oud, tantôt comme un ney. Renaud Garcia Fons fait spectaculairement chanter son instrument. – André Manoukian – France Inter

« Garcia-Fons est incontestablement le superlatif sur l’échelle de Richter de la contrebasse » (Sven Ferchow )

Crédits photos: Alexis Pifou

PREMIÈRE INTO THE SUN SUR YOUTUBE

Le conte de fée d’Alexiane se poursuit sur la scène internationale. De nouvelles pages de son histoire s’écrivent tous les jours. La chanteuse québécoise a récolté plus de 50 000 000 de streams dont plus de 80 000 streams pour You Say You Love Me, le premier extrait de son album Into the sun, en moins d’un mois. Ce jeudi, 20h, la native de Montmagny présente sur sa chaîne YouTube Première Into The Sun une émission spéciale où on la voit sur scène et en entrevue avec Geneviève Borne.


Dans cette performance unique, elle interprète trois chansons en primeur et porte les créations de Marie Saint Pierre. « C’est toujours un privilège d’accompagner des talents exceptionnels comme Alexiane. Elle représente le meilleur de ce que le Québec a à offrir et a l’image de la femme Marie Saint Pierre qui par son assurance et son travail défonce les barrières et cherche à embellir le monde », déclare la réputée designer québécoise. Quant à Geneviève Borne, elle l’a rencontrée afin de lever le voile sur son fabuleux destin. « J’ai eu beaucoup de plaisir à découvrir son univers fabuleux! Cette jeune femme déterminée et si talentueuse est vouée à une belle et inspirante trajectoire! » raconte la populaire animatrice.

Into The Sun a été entièrement réalisé à Montréal avec la participation exceptionnelle de Carla Bruni à titre de coéditrice. « Cette force qui s’entremêle de délicatesse, c’est est un mélange explosif et incandescent de sensibilité et de puissance. Je trouve que c’est ce que l’on ressent le plus chez elle. C’est pour ça que je suis heureuse d’être auprès d’Alexiane dans cette aventure et de la suivre pas à pas » avoue celle-ci. Pascal Nègre, figure légendaire de la scène musicale européenne et président d’Hashtag NP – la plus importante maison de gérance en France – a eu également un véritable coup de foudre pour Alexiane. « La qualité de ses compositions, la poésie sombre de ses textes et la puissance de sa voix font d’elle un artiste unique et remarquable, » affirme-t-il.

Crédits photos: Alexis Pifou

www.alexianemusic.com

Youtube: Alexiane

Facebook: Alexiane

Instagram: alexianemusic

Twitter: alexianemusic

divina dali

MONK-E en performance artistique en direct de l’exposition DIVINA DALÍ.

Dans la continuité des Happenings Divina Dalí lancés mercredi dernier avec Kid Koala, Félix Bélanger, le fondateur de La Girafe en feu, a voulu cette fois faire un coup de chapeau à David Yergeau mieux connu sous le pseudonyme MONK-E. 

Bien connu dans les arts (visuels et lyriques) qu’il dit être l’épicentre de son identité depuis son tout jeune âge, cet artiste prolifique de Drummondville s’est fait connaître d’abord comme rappeur et ensuite comme graffeur. Professionnel et actif internationalement depuis ses 19 ans, MONK-E cumule les projets avec des collaborateurs de haut niveau comme le Cirque du Soleil, Kendrik Lamar et le ministère de la culture du Gabon. Avec un peu plus de 1 000 fresques à travers le monde et 14 projets musicaux, son identité artistique est facilement reconnaissable. 

MONK-E, ce triple champion national de rap improvisé, artiste du body painting et du muralisme d’envergure, joint maintenant son immense talent au grand Dalí pour venir charmer son public le vendredi 22 octobre de 18h30 à 21h30, en direct de l’exposition Dali. Les visiteurs seront conviés à participer à l’avant-première de son exposition intitulée Le temps qui coule (inspirée des montres daliniennes) en poursuivant la soirée à la Galerie l’Original, au 163 rue St Paul, dès 22h00.

L’exposition sera l’unique occasion de mettre la main sur 3 œuvres de Dalí ainsi que sur l’une des œuvres de MONK-E réalisées tout au long de sa carrière. L’orginial.org est une galerie d’art à but non lucratif qui fait la promotion de l’art engagé depuis 2018.

Les visiteurs peuvent acheter leur billet en ligne à Divina Dali.