Marché public dans l’ambiance du 18e siècle

L’événement phare de Pointe-à-Callière fait son grand retour sur place, mais aussi en ligne !
Les 27, 28 et 29 août 2021 

Après une édition entièrement virtuelle en 2020, le Marché public dans l’ambiance du 18siècle fait son grand retour en présentiel !

Gratuit, ce célèbre rendez-vous annuel de Pointe-à-Callière est présenté cette année dans une version hybride : sur place, le Marché public investit la rue avec ses kiosques d’artisans et une série d’activités extérieures à la découverte des savoir-faire d’antan ; en ligne, le voyage à l’époque de la Nouvelle-France se poursuit avec des conférences – dont une avec dégustation – atelier participatif et soirée de contes pour petits et grands. Un incontournable de l’été qui invite le public à remonter le temps, en plein cœur du Vieux-Montréal !
 
VOLET PRÉSENTIEL
Un marché public comme au temps de la Nouvelle-France


Le samedi 28 et dimanche 29 août 2021, de 11 h à 16 h, aux abords du Musée et sur la place Royale, Pointe-à-Callière reconstitue l’ambiance de la première place du Marché de Montréal, sur le site même qu’elle occupait pendant le régime français. Une tradition importée d’Europe qui avait lieu deux fois par semaine, et où Autochtones et Français se rencontraient pour acheter et vendre des produits ou échanger des nouvelles. Avec ses kiosques et ses animations festives, le public côtoiera marchands, artisans et musiciens ambulants répartis en trois zones distinctes. 
 
Dans la zone Jardin, les visiteurs pourront s’initier à l’herboristerie en découvrant quelles plantes ancestrales étaient utilisées à l’époque de la Nouvelle-France, notamment par les diverses communautés autochtones. Ils pourront également prendre part à une démonstration de fabrication d’outils de pêche à partir de matières organiques … comme au 18e siècle !

Zone Place Royale, on en apprend plus sur la fabrication des vêtements, autant des vêtements traditionnels autochtones que ceux des colons. Démonstrations de broderie aux piquants de porc-épic, de tannage (travail traditionnel du cuir), de travail de la plume et du filage de la laine sont au programme !

Enfin, sur la zone de la Pointe, les secrets de la roue de médecine autochtone sont dévoilés. Tout en s’imprégnant de la philosophie et des liens culturels traditionnels rattachés à celle-ci, le public sera invité à en fabriquer une.  

Ayant à cœur de contribuer à la lutte contre la pandémie de COVID-19, Pointe-à-Callière mettra en place les mesures sanitaires requises sur le site du Marché public afin de garantir au public une visite aussi agréable que sécuritaire.


VOLET NUMÉRIQUE
Une immersion virtuelle dans la vie quotidienne au 18e siècle

Vendredi 27, samedi 28 et dimanche 29 août 2021, le Musée propose une série de rendez-vous virtuels pour mieux comprendre la réalité des premiers Montréalais en Nouvelle-France. 

Vendredi 27 août

12 h 00 – Conférence : « Les langues autochtones, d’hier à aujourd’hui » 
Philippe Charland, enseignant de langue abénakise, fera un tour d’horizon des différentes langues autochtones parlées à l’époque de la Nouvelle-France, tandis que Richard Kistabish, spécialiste en langues autochtones, portera un regard contemporain et personnel sur ce patrimoine immatériel. Il témoignera également des enjeux liés à la survivance des langues autochtones.
Diffusion sur Facebook

19 h 00 – Soirée de contes : « Il était quatre fois : La rencontre »
Petits et grands sont invités à prendre part à un voyage en contes et légendes sur le territoire de l’ancienne Nouvelle-France ! Un leg culturel diversifié et métissé porté par quatre conteurs et conteuses issus de cultures présentes sur le territoire au 18e siècle :

  • Les Sirènes du St-Laurent et Le Loup Garou, conte de culture canadienne-française avec Francis Désilets ;
  • Les gens transformés en baleines et Les Filles Serpents, conte de culture W8banaki avec Nicole O’Bomsawin ;
  • Les Hommes Poissons, conte de culture Anishinaabe, raconté en Anishinaabe avec Véronique Thusky ;
  • Tortue, conte de culture créole (Nouvelle-Orléans) avec Joujou Turenne.

La soirée de conte est animée par Sylvain Rivard, directeur artistique.
Diffusion en ligne. Inscription requise : https://lepointdevente.com/billets/soireeconte

Samedi 28 août 2021

13 h 30 – Atelier participatif : « L’art perlier autochtone »
Les participants à l’atelier pourront s’initier à cette pratique artistique millénaire qu’est l’art perlier autochtone en confectionnant leurs propres boucles d’oreilles. Munis du matériel nécessaire, ils suivront pas à pas les différentes étapes expliquées et commentées par Jocelyne Laroche, passeur de culture de l’organisme Kina8at et de Pascal O’bomsawin, Ainé de la communauté Aln8baïskwa.
Diffusion sur Facebook

Dimanche 29 août

2 h 00 – Conférence : « Le cheval Canadien en Nouvelle-France » 
Pearl Duval, auteure du livre Le Cheval Canadien : histoire et espoir, nous apprend comment le cheval Canadien a contribué à la construction de Ville-Marie puis, au fil du temps, à faire de ce village une grande métropole canadienne. Fidèle compagnon de travail et de loisir des Canadiens depuis 350 ans, il est un témoin unique de l’histoire de notre ville !
Diffusion sur Facebook

19 h 00 – Conférence-dégustation : « La bière en Nouvelle-France » 
Sous la forme d’un apéro en ligne, cette conférence donnée par Stéphane Morin et Francis Désilets fera découvrir les variétés de bières qui étaient produites et consommées au 18e siècle, mais aussi qui les brassait. Verre à la main, les participants pourront déguster quelques bières artisanales et locales pour un voyage gustatif dans le temps !
Diffusion en ligne. Inscription requise :https://lepointdevente.com/billets/conferencedegustation


Remerciements
Le Marché public dans l’ambiance du 18e siècle est un événement de Pointe-à-Callière, organisé avec le soutien financier de Patrimoine canadien, de la Ville de Montréal et du Secrétariat des affaires autochtones.

À propos de Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal
Pointe-à-Callière, lieu de fondation de Montréal, est le plus grand musée d’histoire de Montréal. Érigé sur une concentration de sites historiques et archéologiques d’envergure nationale, le complexe muséal a pour mission de faire connaître et aimer l’histoire de la métropole du Québec et de tisser des liens avec les réseaux régionaux, nationaux et internationaux.

Plus d’informations : pacmusee.qc.ca
Page Facebook : facebook.com/pointeacalliere
Vidéo promotionnelle : https://youtu.be/3jTuK5Gftjs

Festival de la Poutine 2, 3 et 4 septembre 2021

Après une année d’absence, c’est le retour du Festival de la Poutine avec une capacité d’accueil limitée, mais un plaisir illimité! Du 2 au 4 septembre, les festivaliers sont invités à déguster leur poutine favorite au son de la meilleure musique sur le site du Centre Marcel-Dionne de Drummondville. Les billets sont en vente dès maintenant pour voir notamment FouKiMarjoBleu Jeans Bleu et Marie-Mai! Seulement 1500 places par soir sont autorisées en raison des mesures sanitaires alors il faut faire vite!  « Malgré les restrictions imposées et l’organisation complexe, c’était primordial pour nous de présenter un festival cette année. L’enthousiasme manifesté par les festivaliers, nos partenaires et nos bénévoles nous a donné la motivation pour créer un événement à petite échelle, mais tout aussi festif et éclatant », souligne Simon Proulx, directeur général.  
Une programmation de haut niveau sur la scène Loto-Québec

La formule gagnante demeure la même : de grands noms de la musique au Québec et des étoiles montantes! Chaque soirée commencera avec le gagnant d’une édition des Francouvertes. Jeudi, c’est Étienne Coppée qui partagera sa douce musique avec la foule. La jeune rappeuse Emma Beko saura également séduire le public. Ce sera ensuite le moment de découvrir les chansons de l’album d’une grande beauté Silicone Villeray de Robert Robert. Le populaire rappeur montréalais FouKi enflammera la scène comme finale de cette première soirée.  

Vendredi, l’auteur-compositeur-interprète indie-pop Valence invitera les festivaliers à plonger dans sa folie.  Il sera suivi de Sophia Bel qui saura surprendre avec son style trip-hop. Le groupe Bleu Jeans Bleu chantera ensuite ses grands succès que tous aiment fredonner. Ce sera finalement le grand retour de la rockeuse Marjo qui offre toujours une performance marquante! 

Samedi, le rap-jazz de la formation Original Gros Bonnet résonnera à Drummondville. L’énergique trio féminin Les Shirley s’amusera également avec une musique qui rocke! Le public pourra ensuite s’évader grâce aux histoires et à l’humour de la dynamique chanteuse Sara Dufour. L’incontournable Marie-Mai clôturera cette 14e édition de façon mémorable. 

Émission radio spéciale le 4 septembre

Puisque le nombre de billets est limité cette année, les organisateurs ont opté pour un nouveau concept qui permettra à un grand nombre de Drummondvillois (es) de faire partie de la fête! Le samedi 4 septembre, une émission spéciale sera diffusée sur les ondes des radios Énergie 92,1 et Rouge 105,3 Drummondville. La population pourra entendre des prestations en direct des artistes qui performeront sur la scène de l’événement. « Dans le salon, autour du feu ou sur le patio, ce sera l’occasion de vivre l’ambiance du Festival à la maison avec une bonne poutine! Offrir ce divertissement gratuitement aux gens de notre région, c’est une grande fierté pour nous et une priorité en pandémie », explique Simon Proulx.

Les Poutiniers 2021

Trois food trucks de qualité seront sur place cette année pour satisfaire tous les passionnés de poutine!
Le Canadien, Notre-Dame-Du-Bon-Conseil (Champion 2017)
Camion Voltigeurs, Sainte-Thérèse
Bacon Truck, Terrebonne (Gras Dur – Champion 2018)

Billets limités répartis en trois zones

Comment assister à cette édition hors du commun? Réservez dès maintenant vos billets sur le site festivaldelapoutine.com au tarif de 29 $ par soirée. Seulement 1500 billets en vente par soir répartis en trois zones : Frites, Sauce et Fromage. Choisissez une zone et informez vos amis! La visibilité est équivalente et excellente dans les trois zones. Chaque personne qui souhaite accéder au site doit avoir un billet. Il n’y a pas de passeport disponible cette année en raison des règles sanitaires. Selon l’évolution de la situation, le nombre de billets pourrait être augmenté d’ici l’événement si les mesures changent. 

Merci à nos partenaires!

L’organisation du Festival de la Poutine annonce fièrement un nouveau partenariat avec SOPREMA, présentateur officiel de l’événement. C’est un grand privilège de compter sur l’appui de cette entreprise d’envergure internationale. De plus, il y aura sur le site cette année la Zone VIP Desjardins, un précieux partenaire de longue date. 

Le Festival tient également à souligner l’important appui de la Ville de Drummondville, de Tourisme Québec et de Patrimoine Canada. 

Festivaldelapoutine.com
#Festivaldelapoutine ou @Festivaldelapoutine

XOX By So et Institut Be: 10 ans d’innovation et de succès

Cet automne, Sophia Jab, célèbre ses 10 ans en affaires. Reconnue comme un leader dans le domaine capillaire au Québec et au Canada, ses compagnies sont en forte croissance et en constante évolution. Sophia Jab, entrepreneure d’origine tunisienne, est un des nouveaux visages des femmes d’affaires d’ici et de la diversité. Avec ses deux marques XOX by So et l’Institut Be, elle est à la tête de 28 centres de formation à la grandeur du pays, offre plus de 200 formations en ligne ainsi que 1 000 formations en présentiel par année et compte près de 6 000 inscriptions réservées aux professionnels de la coiffure. Les produits XOX by So sont distribués et vendus, entre autres, en France, Israël, Australie, aux États-Unis, la Turquie, la Tunisie, le Maroc et l’Espagne. 

Le parcours de Sophia Jab est celui d’une femme indépendante qui a su se tailler une place dans un milieu extrêmement compétitif avec un sens pour l’innovation, un talent inné et un instinct rare pour le développement des affaires. C’est en 2003 qu’elle fait ses premiers pas en coiffure. Deux ans plus tard, elle s’envole vers la Floride et s’installe à Miami. Durant trois ans, elle se perfectionne et apprend tous les rudiments du métier. En 2011, après deux ans de recherches approfondies et de tests intensifs, elle introduit, en grande première, le Botox capillaire au Canada et présente XOX by So. Au fil des ans, sa marque se développe à un rythme fulgurant et introduit constamment des nouveautés dans sa gamme de produits. Trois ans plus tard, Sophia Jab propose ses premières formations. Un succès instantané qui a su rejoindre de très nombreuses femmes voulant se spécialiser dans les traitements capillaires et extensions des cheveux. L’Institut Be ouvre ses portes en 2018 dans un lieu moderne et lumineux. Cet espace de beauté unique en ville offre des services exclusifs pour les cheveux, les soins du visage, les lasers, le détatouage et accueille plusieurs formations. 

Aujourd’hui, Sophia Jab poursuit sa lancée. Au cours des prochaines semaines, elle va introduire une nouvelle huile pour faire pousser les cheveux et lancera son propre magazine en ligne et imprimé pour tout savoir sur le capillaire. 

Alexandra Cosentino, Noémie Dufresne, Cintia De Sa, Marjorie St-Onge, Valérie Cossette et Christina Boudreault sont les ambassadrices de XOX by So et l’Institut Be.

www.xoxbyso.com

www.institutbe.com

Le grand retour du pilote Nascar le plus populaire au Canada!

RAY JUNIOR COURTEMANCHE : LE COUREUR VISIONNAIRE

En 2012, il remporte le concours « Pilote le plus populaire » dans la série NASCAR Canadian Tide (Cats) ! Neuf ans plus tard, l’homme d’affaires de 51 ans, Ray Junior Courtemanche annonce son grand retour ! Il sera sur la ligne de départ des courses NASCAR PINTY’S du Grand Prix de Trois-Rivières (13, 14, 15 août), du Complexe ICAR de Mirabel (28 août) et du Canadian Tire Motorsport Park de Bowmanville, Ontario (4 et 5 septembre) au sein de l’écurie Team 3 Red/Ed Hakonson Racing. Ray Junior Courtemanche n’est pas un coureur comme les autres : il est de ceux qui carbure aux défis et on le retrouve toujours là où on ne l’attend pas.  « On doit être comme des artistes et se créer des rêves. Les visualiser est déjà un succès pour les emmener à la réalité,” affirme le natif du quartier Ahuntsic de Montréal.

Cinq ans après avoir arrêté la course automobile afin de se concentrer sur les projets de son entreprise Investissement Ray Junior, dont le spectaculaire projet immobilier à haute densité Cité Mirabel situé entre la sortie 28 et 31 de l’autoroute 15, l’entrepreneur en série s’offre de nouveaux défis à relever. Afin d’atteindre le sommet de sa forme physique, Ray Junior Courtemanche a suivi un programme intensif de remise en forme express et a perdu10 livres en huit semaines. « Tu ne peux pas débuter une course en voulant finir 10e. C’est une mauvaise mentalité. Ceux qui déjouent les pronostics, c’est ceux qui, malgré leur âge, malgré leur voiture, vise toujours la première place, » dit-il.

Pour ses quatre courses avec l’équipe Team 3 Red/Ed Hakonson Racing, sa voiture 8 sera identifiée aux couleurs des nombreuses entreprises dont Ray Junior Courtemanche est propriétaire ou copropriétaire (parmi celles-ci notons RE/MAX Bonjour et son plus récent projet Moana Parc Aquatique). « J’ai plus de 30 compagnies, donc c’est vraiment difficile de décrocher. Dans une course, ça va vite. Tu n’as tout simplement pas le temps de penser à autre chose. Pour moi, c’est la meilleure façon de décrocher un peu de tout le reste que j’ai à accomplir. » 

www.investissementrayjunior.com

https://umd.ca/boutique/batisseur-visionnaire-le/

Mysa pour climatiseurs

Mysa célèbre le lancement nord-américain de son 3ème produit

Le mercredi 21 juillet 2021, Mysa, la compagnie de thermostats intelligents basée à Terre-Neuve, a fièrement annoncé le lancement sur le marché nord-américain de son 3e produit tant attendu, le Mysa pour climatiseurs. Mysa pour climatiseurs est un thermostat intelligent conçu pour contrôler les appareils de climatisation de fenêtre, portables et sans conduit à l’aide de l’application mobile innovante Mysa. Disponible en précommande depuis novembre 2020, le lancement de Mysa pour climatiseurs sur le marché nord-américain est l’aboutissement de plus de deux ans de recherche rigoureuse, de développement et de tests de consommateurs. 

Le PDG et cofondateur de Mysa, Josh Green, a partagé ce qui suit au sujet de la troisième version du produit de la compagnie : «Mysa pour climatiseurs est enfin arrivé! On ne pourrait être plus heureux de partager officiellement la nouvelle avec tous nos consommateurs nord-américains. L’ajout de Mysa pour climatiseurs à notre écosystème grandissant est un pas de plus vers un futur pour aider nos clients à économiser de l’énergie!» a partagé Green. «La mission de Mysa pour combattre le changement climatique repose sur la création d’une technologie innovante qui aide les gens à prendre des décisions intelligentes quant au chauffage ou à la climatisation de leur maison, tout en restant confortable et en réduisant leurs facture d’électricité – le tout grâce à une seule application facile à utiliser.» a-t-il ajouté. 

Le troisième produit de la gamme en expansion de Mysa, Mysa pour climatiseurs, se joint enfin à la famille Mysa en retrouvant le thermostat intelligent pour plinthes chauffantes électriques (lancé en 2018) et le thermostat pour le chauffage électrique par sol (lancé en 2019), créant ainsi un écosystème de thermostats intelligents dans les maisons de l’Amérique du Nord. Conçu pour fonctionner avec les assistants intelligents comme Alexa, l’Assistant Google et le Apple HomeKit, l’application mobile Mysa pour iOS et Android aide nos clients à économiser de l’argent en prenant le contrôle du système de chauffage et de climatisation de leur maison, à partir de n’importe où dans le monde. Avec des fonctionnalités intuitives comme la programmation, le géorepérage, le contrôle de zone et des informations détaillées sur l’énergie, les clients Mysa ont le confort, le contrôle et l’économie d’énergie au bout des doigts. Doté de plusieurs fonctionnalités d’économie d’énergie au moment de son lancement, le thermostat intelligent pour climatiseurs Mysa offrira davantage de fonctionnalités et de mises à jour suite à son lancement dans le cadre d’une feuille de route détaillée du produit.

Colle à moi : préparer la rentrée en quelques clics

Pour nombre de parents, les préparatifs en vue du retour en classe s’amorcent bien avant que sonne la cloche de la rentrée. Achat et identification du matériel scolaire, renouvellement de la garde-robe, organisation de l’espace devoirs, la liste est longue et les tâches peuvent s’avérer ardues. Heureusement, l’entreprise COLLE À MOI arrive en renfort avec d’astucieuses solutions grâce auxquelles nos écoliers seront parés pour la rentrée en quelques clics de souris !  Outre les étiquettes personnalisables ayant fait sa réputation, la marque québécoise élargit son offre avec des accessoires pratiques et bien pensés.
 

Le bracelet d’identification, nouveau bras droit des parents
 Qu’ils fréquentent le camp de vacances, participent à une sortie scolaire ou se rendent à l’école à pied, la sécurité de nos enfants est un aspect à ne pas négliger.  Nouveau bras droit des parents, le bracelet d’identification de COLLE À MOI peut servir à y indiquer le nom de l’enfant, son numéro de téléphone ou encore une condition de santé ou allergie dont il faudra se soucier. Proposé en deux grandeurs, soit 2 à 5 ans et 6 à 8 ans, l’accessoire est offert en rose, en turquoise ou en vert phosphorescent. Un outil pratique et rassurant, pour les tout-petits comme pour leurs parents. 
Prix : 7,50 $ l’unité

La plaque à sac – Accessoire multifonctions
Parfait complément aux ensembles d’étiquettes, la nouvelle plaque à sac peut être placée sur un sac d’école, une boîte à lunch ou même une valise et s’offre dans les mêmes motifs et typographies que les étiquettes. Il suffit d’enfiler la lanière de plastique dans l’orifice de la plaque à sac afin de la fixer au sac. La grande taille des caractères permet à l’enfant d’y lire son nom aisément.
Prix : 7,50 $ l’unité

Les étiquettes COLLE À MOI s’illustrent: Robots et Papillons
 Du côté des étiquettes, COLLE À MOI propose deux nouvelles collections illustrées à la main, soit « Robots » et « Papillons ». Fidèle à sa démarche créative, la fondatrice de l’entreprise Annie Nadeau s’est laissée guider par ses élans spontanés afin de créer ces nouvelles illustrations. « Les effets scolaires de nos enfants font partie du quotidien et c’est ce qui m’a orientée vers cette palette de tons neutres de gris, de beige et de vieux rose, qui reflète les tendances actuelles en déco, souligne l’artiste. Une façon pour moi de joindre l’utile à l’agréable. »

Parfaites pour la garderie ou pour l’école, les étiquettes d’identification COLLE À MOI sont imperméables, hyper-résistantes et peuvent servir à identifier tous types de produits. Elles résistent au lave-vaisselle, au four à micro-ondes ainsi qu’à la machine à laver et à la sécheuse. Plus de trente collections illustrées s’adressant aux enfants d’âge préscolaire, aux écoliers ainsi qu’aux adultes sont disponibles.  Le processus de commande en ligne se fait en quelques clics et permet de créer ses propres étiquettes personnalisées en trois étapes faciles soit l’identification, le choix d’un forfait et le choix d’une collection d’illustration. 

Quatre nouveaux ensembles sont proposés afin de mieux répondre aux besoins des familles. Ces assortiments comprennent une variété d’étiquettes thermocollantes (tissus et vêtements) et autocollantes (surfaces rigides) de grandeurs variées :
 Ensemble « La Rentrée » (142 étiquettes et 1 plaque à sac ): 34,45 $

Ensemble « Le Petit » (84 étiquettes): 21,45 $

Ensemble « Le Grand » 168 étiquettes): 35,45 $

Ensemble « Vêtements » (160 étiquettes): 26,45 $

L’une des options d’étiquettes personnalisables les plus abordables sur le marché, les ensembles d’étiquettes COLLE À MOI se détaillent entre 21,45  $ (84 étiquettes) et 35,45 $ (168 étiquettes).

Sortez de la routine : Restez à Montréal!

Sortez de la routine avec la visite guidée Montréal tout en murales de Guidatour et les circuits thématiques Légendes et histoires des Fantômes Montréal. À l’aube d’un déconfinement plus marqué, voilà des occasions uniques pour les Montréalais de se retrouver tout en redécouvrant leur ville autrement, de manière à la fois instructive et amusante.

La présidente de Guidatour, Angèle Vermette, estime qu’il s’agit du moment idéal pour essayer ces activités : « L’été s’installe officiellement, Montréal est passé en zone jaune et on peut enfin se rassembler en famille et entre amis. Quoi de mieux qu’une activité différente, en plein air et en toute sécurité pour marquer le moment? On invite tous les Montréalais et les gens des alentours à venir faire une de nos visites pour s’émerveiller, se divertir et se laisser surprendre par toutes les richesses de notre belle ville. En plus, vous encouragez le tourisme local alors que notre industrie en a grandement besoin. Bref, c’est positif pour tout le monde! ».

Montréal tout en murales : ensoleillez vos journées

Le jour, en compagnie des guides professionnels passionnés de Guidatour, découvrez l’origine et la place de l’art mural à Montréal, puis tout le talent des artistes et collectifs derrière les pièces que vous croiserez. La visite, qui se concentre sur l’axe du boulevard St-Laurent et emprunte d’intéressants détours vers d’autres rues et ruelles, vous permet d’admirer quelques murales montréalaises parmi les plus vivantes et les plus créatives. D’une durée de deux heures, elle est présentée tous les samedis à 13h30 en français et à 10h en anglais. Un parcours tout en couleurs jalonné d’œuvres uniques et éclectiques vous attend!

Légendes et histoires : pimentez vos soirées

En soirée, suivez un intriguant raconteur d’histoires interprété par un acteur professionnel et explorez un tout autre Vieux-Montréal. Écoutez ses récits lugubres et mystérieux en passant par des lieux extérieurs où se sont déroulés des événements marquants ou étranges : phénomènes inexpliqués, sorcellerie, torture, meurtres.

L’activité d’une durée de 90 minutes s’adresse aux 12 ans et plus et est présentée à 20h30 en français et en anglais. Ce parcours à pied inusité dans les rues et ruelles du Vieux-Montréal vous fera voyager à travers son sinistre passé, jusqu’à l’époque de la Nouvelle-France!

Planifiez votre été et votre automne à Montréal

Les circuits Montréal tout en murales et Légendes et histoires sont offerts jusqu’à la fin octobre, selon un calendrier préétabli. Guidatour présente aussi « Visite ton île », sa programmation spéciale de 15 nouveaux tours guidés à pied conçus spécialement pour les Montréalais. Le tarif des visites est de 21,75$ par personne. Vous pouvez par ailleurs vous procurer une carte fidélité à 87$ vous donnant droit à 5 visites publiques différentes dont une gratuite. La programmation régulière de Guidatour comprend également les parcours du Vieux-Montréal

Pour réserver ou pour plus de détails dont l’horaire complet, consultez le guidatour.qc.ca ou téléphonez au 514 844-4021. Guidatour et Fantômes Montréaloffrent aussi leurs visites sur une base privée en tout temps, en français et en anglais, selon la disponibilité.

Établie dans le Vieux-Montréal depuis 36 ans et se distinguant notamment par son professionnalisme et sa créativité, Guidatour est une agence touristique reconnue comme étant la référence pour faire découvrir Montréal grâce à une variété de visites guidées et d’expériences à la fois instructives et ludiques animées par du personnel qualifié passionné. Vous pouvez suivre Guidatour sur InstagramFacebook et Youtube.

Présentés par Guidatour, les Fantômes Montréal existent depuis 1999 et ont été la première entreprise au Québec à développer le concept de visites animées de nuit où la thématique des fantômes du passé sert à divertir et mettre en valeur certains lieux et personnages historiques d’une ville. Vous pouvez suivre Fantômes Montréal sur Facebook.

Nouvelle station de phytotechnologies au jardin botanique de Montréal

La maîtrise des plantes envahissantes

Espace pour la vie est fier de présenter officiellement la station de phytotechnologies La maîtrise des plantes envahissantes située à l’étang de la Maison de l’arbre Frédéric-Back, au Jardin botanique de Montréal. Une occasion de découvrir des technologies respectant la nature dans un environnement enchanteur!

Les phytotechnologies utilisent les plantes pour solutionner des enjeux environnementaux, comme épurer l’air, l’eau et le sol, contrôler l’érosion et le ruissellement ou restaurer des sites dégradés. Elles représentent des solutions alternatives aux approches d’ingénierie conventionnelles. Appréciées pour leur faible coût d’investissement, elles ont un taux de réussite élevé et offrent de multiples services écosystémiques.

Afin de régler concrètement des problématiques auxquelles le Jardin botanique est confronté, comme celle des plantes envahissantes, les scientifiques du Jardin botanique et de l’Institut de recherche en biologie végétale (IRBV) ont collaboré à la mise en place d’une série de stations de phytotechnologies. Des éléments éducatifs destinés à expliquer le fonctionnement et le rôle des plantes ont été intégrés dans les installations pour éveiller l’intérêt du public. En intégrant harmonieusement ces stations au cœur de l’expérience du Jardin botanique, Espace pour la vie associe les phytotechnologies à sa mission de préservation de la biodiversité et d’éducation pour en faire bénéficier les visiteurs et visiteuses.

Les stations de phytotechnologies d’Espace pour la vie démontrent tout le potentiel des plantes pour la transition écologique, un des objectifs principaux du plan stratégique Montréal 2030. Les installations de la station La maîtrise des plantes envahissantes ont été conçues afin de maîtriser l’implantation d’espèces végétales envahissantes, tout en assurant un milieu adapté à une diversité de plantes indigènes. L’objectif est de créer un milieu diversifié, naturel et respectueux de l’environnement qui se maintiendra avec un minimum d’entretien.

C’est le temps de découvrir le pouvoir des végétaux, en plus de constater comment les plantes contribuent efficacement et joliment à générer de nombreux bénéfices environnementaux!

À découvrir – Liens connexes

Les phytotechnologies au Jardin botanique

Blogue de Michel Labrecque : « Combattre les plantes envahissantes »

ARNAUD SOLY EN VISITE VIRTUELLE À SON ÉCOLE SECONDAIRE – JOSEPH-FRANÇOIS-PERRAULT DANS LE QUARTIER ST-MICHEL – POUR REMETTRE 30 000$ EN INSTRUMENTS DE MUSIQUE

La fondation evenko a offert 28 instruments de musique à l’école Joseph-François Perrault (JFP), située dans le quartier St-Michel à Montréal : 12 flûtes, 13 clarinettes, 2 violoncelles et 1 contrebasse; un don d’une valeur de plus 30 000$. La classe-bulle de 1re secondaire en option musique a reçu la bonne nouvelle par vidéoconférence afin de respecter les consignes sanitaires. 

L’humoriste et ancien élève (et flûtiste !) de l’école Joseph-François PerraultArnaud Soly, accompagné du grand ami de la fondation Marc-André Grondin ont présenté ce don. La fondation vise à permettre à tous les jeunes du Québec de s’exprimer par l’art et la musique. Les jeunes ont aussi eu le plaisir d’assister à une entrevue-discussion avec Arnaud Soly animée par Marc-André Grondin. Ils ont eu l’occasion de poser plusieurs questions à Arnaud sur son parcours scolaire, sa carrière et sur l’importance et les bienfaits des arts et de la musique dans sa vie. Un échange virtuel chaleureux, drôle et inspirant qui restera gravé dans la mémoire de tous les participants. « En plus d’offrir des instruments, le but de notre fondation est aussi d’inspirer les élèves par la présence d’artistes qui proviennent de leur quartier ou qui jouent du même instrument qu’eux. Avec Arnaud, ça a été un coup double car il a étudié à JFP et qu’il y jouait de la flûte traversière, alors que nous en offrons à l’école aujourd’hui. » 

Nathalie Roberge, fondation evenko. « La musique ça devrait être offert à tout le monde sur terre. C’est tellement une discipline qui fait grandir ta créativité, ta discipline, ta communication, ta respiration, ta sensibilité. Il y a juste des points positifs à faire de la musique. »

Arnaud Soly. « L’objectif de l’école Joseph-François Perrault est de faire évoluer les jeunes dans toutes sortes d’aspects créatifs et pas nécessairement d’en faire des musiciens professionnels. On constate que les élèves qui jouent de la musique à l’école ont les taux de réussite scolaire les plus élevés. Et de pouvoir échanger avec un personnage comme Arnaud Soly a un effet motivateur pour les jeunes. Il était à JFP avant et il est rendu LÀ !  » ajoute M. Levasseur – directeur musical de l’école Joseph-François Perreault « En tant que professeur, on voit tout l’épanouissement et tous les bienfaits de la musique sur les élèves sur une période de 5 ans. Ce que la fondation evenko vient de faire pour nous, en offrant des instruments de qualité aux jeunes en début de parcours, va les motiver à poursuivre l’apprentissage de la musique jusqu’en 5e secondaire. » conclut Jean-Michel Lefebvre, enseignant de musique à l’école Joseph-François Perreault L’école Joseph-François Perrault accueille à chaque année près de 1 550 élèves issus de différentes cultures provenant principalement du quartier St-Michel. Plus de la moitié d’entre eux sont dans le département de musique où le taux de décrochage scolaire est presque nul. Ça influence positivement le taux de diplomation à JFP, qui est de 82%, alors que celui des écoles de milieux socioéconomiques similaires à Montréal se situe autour de 64%. 

Depuis déjà plus de 6 ans, la fondation evenko se réjouit d’avoir offert plus de 530000 $ en don d’instruments dans plus de 25 écoles et organismes au Québec dans le cadre de son programme « De concert avec nos écoles ». La fondation evenko remercie Sirius XM Canada pour son soutien à son programme.

HELENA DELAND ET OURI DÉVOILE ENFIN UN PREMIER ALBUM HOMONYME.

Hildegard lance aujourd’hui un premier album homonyme sur l’étiquette de disque montréalaise CHIVI CHIVI (CAN) / SECTION 1 (MONDE). Les extraits instigateurs «JOUR 2»«JOUR 1» et «JOUR 3» lancés au cours des derniers mois ont été chaudement accueilli par la critiquePitchfork, La Presse, Fader, Radio Canada, Paste, Gorilla vs. Bear, Icy3Mag, Elle QC ont tous été conquis par le charme de leur son expérimental. La sensibilité folk et la langueur tendre de Deland s’harmonisent à l’aura nocturne d’Ouri, fruit d’une maîtrise de l’électro doublée de connaissances classiques, pour former une entité aux contours aussi diffus que la lumière. Une affinité créative inattendue affleure donc Hildegard. Ensemble, elles ont travaillé avec l’artiste Melissa Matos pour développer le langage visuel du projet et refléter cette fusion et ce changement d’identité. Ne laissant aucun aspect laissé pour compte, le duo profite de la sortie de l’album pour lancer un nouveau site web offrant des relectures interactives des chansons. À visiter absolument. 
C’est en huit jours de studio, que l’auteure-compositrice-interprète expérimentale Helena Deland et la multi-instrumentiste et productrice Ouri (Ourielle Auvé) découvrent leur connexion musicale innée. Le studio est un terrain de jeu; un lieu d’émergence, de laisser-aller, de magie. Les voix en apesanteur et les paroles aphoristiques survolent les rythmes cinétiques et les basses palpitantes. Le point de rencontre évoque l’aube ou le crépuscule. Les huits morceaux nommés selon les jours où ils ont été composés, fusionnent ensemble dans une sphère sonore: «HILDEGARD». Long jeu de juxtaposition,Hildegard témoigne de l’intensité de se retrouver dans l’autre pour mieux s’y perdre. C’est aussi le manifeste d’une joie née de la confiance mutuelle et de l’expression de la colère. Avec plutôt que contre. Ouri et Deland invoquent Hildegarde à titre d’emblème de la magie qu’elles ressentent à travailler ensemble, désignant ainsi l’entité distincte née de leur fusion.

Hildegard est un témoignage de l’intensité de se retrouver dans l’autre pour mieux s’y perdre, laissant quelque chose de nouveau émerger de cette confiance mutuelle. L’album suit l’ordre dans lequel les chansons ont été écrites, une chronologie des émotions brassées au cours de cette rencontre. Dans «JOUR 1», c’est l’agressivité qui domine; la tristesse déborde de  «JOUR 2»«JOUR 3» semble initialement être une méditation sur la solitude, mais devient un hymne flirteur au plaisir. Chaque chanson contient cette tension entre la crainte et l’espoir, la joie et la colère: une joie rendue possible par la présence de l’autre et par l’expression de la colère avec plutôt qu’envers. Des chuchotements sont interrompus par des cris et des sons de sirènes, la guérison est rendue possible par le jeu. Hildegard prend plaisir à subvertir les attentes, à jouer avec les archétypes féminins, rejetant les structures en place, canalisant l’énergie circulant dans les espaces liminaires.

Sur Hildegard, les frontières entre deux personnes deviennent aussi légères que la lumière. Appel et réponse font se manifester un troisième élément: un son de fantaisie, un cauchemar, ou peut-être une vision.