« Vers l’abrutissement de l’espèce humaine » de Romain Gagnon

Dans son nouvel essai, Romain Gagnon nous prévient ‘entrée de jeu que les propos qu’il y tient risquent autant d’offenser les chastes oreilles des wokes que de provoquer l’ire des conspirationnistes et autres intégristes religieux.
Toujours aussi incisif, l’auteur trace un effarant portrait de ‘Occident et nous invite à réfléchir sur l’avenir de notre civilisation. Avec la rigueur intellectuelle propre à sa profession – il est ingénieur -, Romain Gagnon démontre que les égarements de l’heure partagent la même faille ontologique : le déni de la biologie. Darwin avait pourtant chassé cette faille naturelle chez l’humain, mais elle revient au galop.
L’essayiste multiple les exemples : la criminalisation de l’avortement, qui revient en force tout comme le hijab, ce symbole de soumission des femmes; les théories conspirationnistes délirantes qui circulent
sur les réseaux sociaux; les journalistes qui perdent leur emploi pour avoir prononcé le mot en N; des hommes qui peuvent désormais participer aux épreuves olympiques féminines sur la seule base de leur ressenti; des magazines qui font la promotion de l’obésité. Et pendant ce temps, la planète brûle…
Si le constat est affligeant, l’auteur laisse poindre une lueur d’espoir en proposant dans sa conclusion des solutions concretes pour chacune des problématiques abordées dans l’ouvrage.

Romain Gagnon a parfaitement raison : il écrit ce que la plupart des gens pensent, mais craignent de dire. Des gens qui vont même jusqu’à s’autocensurer pour ne pas devenir la cible de la soi-disant justice populaire. Mais pas lui : il ose dire et écrire le ras-le-bol de la majorité de la population devant deux extrémismes qui utilisent les réseaux sociaux pour se faire entendre et chercher à imposer leurs croyances.

essai, littérature


© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :