Une campagne nationale invite les canadiens à repenser leur façon de donner et à faire un don testamentaire à un organisme de bienfaisance

Volonté de faireMC est un effort national pluriannuel visant à inspirer les Canadiens à créer ainsi un changement positif dans le monde, tout en soutenant leurs proches.

Près de 500 organismes de bienfaisance, conseillers financiers et professionnels du droit de partout au pays s’unissent pour le lancement de Volonté de faireMC, un effort national d’éducation du public conçu pour montrer à chacun le pouvoir qu’ils ont de faire une différence grâce à leur testament. Les organisateurs de la campagne prévoient que si suffisamment d’individus se joignent à l’effort et incluent un don de bienfaisance dans leur testament, ils pourront générer jusqu’à 40 milliards de dollars au cours des 10 prochaines années pour soutenir d’importantes causes sociales.

Volonté de faireMC est une initiative de la Fondation de l’ACPDP et de l’Association canadienne des professionnels en dons planifiés, une association professionnelle qui réunit des professionnels chargés de la collecte de fonds et des conseilllers en matière de droit et de finance au Canada afin de créer un monde meilleur grâce à des dons de bienfaisance stratégiques.

« Vous serez peut-être surpris d’apprendre qu’inclure même un don de bienfaisance de 1 % de votre succession peut avoir un énorme impact sur votre cause, tout en laissant 99 % de votre patrimoine à votre famille », a déclaré Ruth MacKenzie, présidente et directrice générale de l’ACPDP et directrice générale de la Fondation de l’ACPDP. « Lorsque vous planifiez votre testament, vous n’avez pas à choisir entre vos proches et les causes qui vous tiennent à cœur. »

Une étude menée par la Fondation de l’ACPDP révèle que 86 % des Canadiens savent qu’ils peuvent faire un don testamentaire, mais que plus de 60 % refusent de le faire parce qu’ils croient que cela les empêcherait de soutenir leurs proches. Pourtant, en léguant une petite partie de notre patrimoine à un organisme de bienfaisance, nous pouvons faire une contribution plus importante que celle que nous aurions cru possible, tout en continuant à soutenir ceux que nous aimons.

« L’objectif principal de Volonté de faireMC est d’inviter les gens à considérer cette autre façon de donner à un organisme de bienfaisance », a indiqué Laurie Fox, directrice de la campagne Volonté de faireMC. « Un testament est bien plus qu’un document juridique permettant de distribuer des biens personnels. C’est aussi un outil hautement performant permettant d’apporter des changements dans le monde. »

Le taux national de participation aux dons testamentaires est actuellement de 5 %. L’objectif de la campagne Volonté de faireMC est de le faire passer à 8,5 % d’ici 2030. Plus de 20 pays dans le monde mènent des campagnes similaires visant à inciter leur public à faire des dons testamentaires à des organismes de bienfaisance.

« On peut être surpris de constater qu’il y aura des impôts importants à payer par votre succession au moment de la liquidation de vos actifs. », a déclaré Michel Beauchamp, notaire émérite et co-fondateur de l’etude Beauchamp Gilbert, notaires au Quebec. « Inclure un don dans votre testament en faveur d’une cause qui vous tient à cœur peut réduire considérablement les impôts à payer. »

Le site Web de la campagne Volonté de faireMCVolontedefaire.ca, est conçu pour permettre aux gens de comprendre plus facilement comment ils peuvent faire un don de bienfaisance dans leur testament, puis de passer à l’action. Le site comporte un calculateur de legs permettant de visualiser ce à quoi ressemble un legs à un organisme de bienfaisance, tout en soutenant ses proches. Il fournit également des conseils sur la planification financière et la rédaction d’un testament, présente des organismes de bienfaisance et la façon dont ceux-ci utiliseraient votre futur legs et offre aux donateurs potentiels un moyen d’entrer en contact avec des conseillers et de faire le premier pas vers un don testamentaire.

sondage, testament

mononews logo white


© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top