Une amitié qui en vaut des milliers

Le Comité Relève de la Fondation du Centre jeunesse de Montréal

C’est l’histoire de trois jeunes adultes touchés, de proche ou de loin, par l’existence singulière des enfants de la DPJ. Particulièrement sensibilisés aux stigmates portés par ces jeunes aux parcours difficiles, ils souhaitent faire la différence. L’histoire aurait pu s’arrêter là. Une conversation pleine de bonne volonté, entre amis, sur une terrasse autour d’un verre de vin. Pourtant, ces belles intentions ont trouvé la voie de l’action…

Elles s’incarnent aujourd’hui au quotidien grâce à l’implication d’une vingtaine de membres actifs regroupés officiellement sous le nom de Comité de la Relève qui, cette année, célèbre son 5e anniversaire. La mission de ce comité hors du commun: apporter un soutien concret aux enfants et aux adolescents hébergés en centres jeunesse et le faire en s’impliquant directement auprès d’eux!

Des jeunes pour les jeunes

« Nous voulons sensibiliser les jeunes professionnels aux enjeux
vécus par les enfants de la DPJ et mettre à contribution nos
réseaux et notre énergie pour apporter une part de
« normalité » dans leur vie quotidienne », explique Clairanne Addleman, présidente du Comité de la Relève de la Fondation du Centre jeunesse de Montréal et cheffe d’équipe, Services consultatifs chez Ernst & Young. « Nous souhaitons concrétiser des initiatives qui répondent à des besoins réels, en étant nous- mêmes mis à contribution en tant que membres du Comité. »

Une action sur le terrain

Cette contribution prend une forme aussi diverse que variée! Le premier programme mis sur pied par le Comité a été des séances de boxe offertes par un entraineur spécialisé afin de permettre aux jeunes de la DPJ d’évacuer leur stress par l’effort physique et de le faire grâce à un encadrement professionnel. Quatre ans plus tard, tous les centres jeunesse de Montréal bénéficient de ce programme et ce, à chaque semaine. Les jeunes qui atteignent leur majorité et qui quittent le giron de la DPJ se voient même offrir une inscription avec le même entraineur. Une façon efficace d’entretenir un lien existant et de contrer la solitude qui accompagne souvent le départ en appartement.

La pandémie n’a pas mis un frein aux activités du Comité. Bien au contraire! L’expression « se réinventer » a tout de suite été adoptée par les membres qui se sont, une fois de plus, tournés vers les intervenants pour comprendre les besoins des jeunes durant cette période particulièrement difficile. « Nous avons monté des boites de bonbons et de popcorn et nous leur avons fourni des DVD pour que des soirées cinémas soient organisées. Nous avons approché plusieurs fournisseurs de jeux de société afin de renouveler l’inventaire des centres. Nous avons mis sur pied des ateliers de jardinage. À Noël dernier, pour contrer la morosité créée par le confinement, nous avons distribué près de 1500 ensembles de maisons en pain d’épices, de chocolat chaud et de biscuits prêt-à-cuisiner! »

Assurer la pérennité des activités : linitiative Bouchées Doubles

Afin de financer ces nombreuses activités, le Comité organise à chaque année la soirée-bénéfice Nuit Eden qui, au cours de ses trois éditions, a permis d’amasser un montant total de plus de 330 000 $. Cette année, mesures de distanciation oblige, une nouvelle initiative est lancée sous la forme de paniers apéro.

« Nous encourageons les gens à se procurer un panier apéro Bouchées Doubles avant le 9 juillet prochain! En plus des fonds amassés pour soutenir les programmes de la Fondation destinés aux jeunes de la DPJ, notre partenaire KPMG s’engage à offrir une boite repas prêt-à-cuisiner à près de 500 jeunes dans 42 unités et foyers de groupe afin qu’ils cuisinent ensemble et partagent un moment agréable tout en développant leurs habiletés culinaires. Un doublé qui fait du bien! »

Pour plus d’information sur l’initiative Bouchées Doubles : https://fondationcjm.ca/boucheesdoubles/

aide, jeunesse