Étiquette : concert

Le temps des Fêtes à l’OM : 4 concerts et près de 200 artistes!

Cette saison, Yannick Nézet-Séguin nous partage son attachement envers la période la plus féérique de l’année lors de deux programmes où se succèderont effervescence et plénitude. D’abord, Des airs de fêtesprésenté par le Groupe Banque TD, se décline en trois concerts festifs aux accents jazzés. Puis, par le biais d’un moment de recueillement avec la grandiose Messe en si mineur de Bach et un plateau de solistes exceptionnels. Deux programmes qui invitent le public à se plonger dans l’ambiance des Fêtes. L’un n’allant pas sans l’autre!

Enfin, du 1er décembre 2022 au 9 janvier 2023, l’Orchestre Métropolitain lance sa toute première guignolée qui permettra d’amasser des fonds visant à soutenir sa tournée de concerts gratuits présentés dans les CHSLD. De plus, 10 % de ces dons sera versé à Centraide du Grand Montréal.

DES AIRS DE FÊTES | 2 décembre, 19 h 30 | 3 décembre, 13 h et 16 h            sans entracte

Kim Richardson et Mélissa Bédard, deux de nos plus belles voix d’ici et le trio jazz montréalais du pianiste Taurey Butler se joignent à Yannick Nézet-Séguin, à ses musicien(ne)s ainsi qu’au Chœur Métropolitain afin de prendre part au tout premier concert de Noël de l’OM! Près de 200 artistes interpréteront une sélection des plus beaux airs des Fêtes issus des répertoires populaires, classiques, québécois et américains, drapés dans une cascade de couleurs symphoniques jazzées qui vous transportera tout droit dans un conte de Noël! Un concert grandiose qui enchantera petits et grands!

Au programme

François MOREL, Paraphrase sur des airs de Noël

Duke ELLINGTON, The Nutcracker Suite (extraits)

Samuel COLERIDGE-TAYLOR, Christmas Overture

ARR. Christopher SMITH, Joyeux Noël, Au royaume du bonhomme Hiver

ARR. Antoine GRATTON, Joie dans le monde, Père Noël arrive ce soir, Noël blanc, Minuit, chrétiens…

Billets et renseignements 

LA MESSE EN SI MINEUR DE BACH | 18 décembre, 15 h 30                              Avec entracte

Après les festivités, place au recueillement! La Messe en si mineur de Bach, véritable testament musical et spirituel de ce compositeur profondément religieux, pour qui la musique sacrée constitue le cœur de son corpus de plus de 1000 œuvres. La soprano Erika Baikoff, la mezzo-soprano Karen Cargill, le ténor Werner Güra et le baryton-basse Nathan Berg se joignent aux voix angéliques du Chœur Métropolitain, sous la direction de Yannick Nézet-Séguin afin de témoigner du génie immense de Bach.

Billets et renseignements 

LA MUSIQUE EN CADEAU : la première guignolée de l’OM | du 1er décembre au 9 janvier

En ce temps de réjouissances et de partage, la musique est plus que jamais source de plaisir et de réconfort, notamment pour les personnes vulnérables. Du 1er décembre 2022 au 9 janvier 2023, l’OM lance sa toute première guignolée en ligne, et en présentiel à la Maison symphonique les 2 et 3 décembre lors des concerts Des airs de fêtes. Les dons amassés permettront de soutenir les concerts gratuits de l’OM présentés aux personnes hébergées en CHSLD, et 10 % des dons seront versés à Centraide du Grand Montréal.

Pour faire un don 

De Castille à Samarkand / Constantinople & Accademia Del Piacere

Dans un nouveau concert, l’Ensemble Constantinople s’allie à l’Accademia del Piacere, le 9 avril à la Salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts.

En compagnie de Fahmi Alqhai, grand virtuose de la viole de gambe, ainsi que son ensemble Accademia del Piacere, pilier de la musique espagnole ancienne, Constantinople visite l’union entre les cultures ibériques et celles de la Perse et d’Asie Centrale, grâce à un voyage musical unique en son genre et profondément percutant.
« En cette ère où nous sentons une odeur sulfureuse de conflits et de guerre s’approcher de notre humanité, il est plus important que jamais de bâtir et de reconstruire les ponts entre civilisations, cultures et peuples. Depuis 20 ans, Constantinople se passionne pour construire des ponts entre musiques et traditions, d’hier à aujourd’hui, d’ici et d’ailleurs. Les prochains concerts de notre 20e saison vont dans ce sens et suggèrent à notre public de réfléchir sur l’importance de ces dialogues à travers les ponts musicaux que nous construisons. » – Kiya Tabassian, directeur artistique de Constantinople
De Castille à Samarkand

Constantinople & Accademia Del Piacere (Espagne)Samedi 9 avril 2022, Salle BourgieAvec les grands maîtres de la Renaissance espagnole, un véritable âge d’or de la polyphonie a vu le jour. Ils ont su insuffler dans un cadre essentiellement franco-flamand les empreintes laissées par les Maures et les cultures musulmanes, si présents dans l’Espagne médiévale. En compagnie de Fahmi Alqhai, l’un des plus grands virtuoses de la viole de gambe, et de son Accademia del Piacere, ensemble phare de la musique ancienne espagnole, Constantinople entreprend un voyage musical entre les cultures ibériques et celles de la Perse et d’Asie Centrale, revisitant des musiques aux couleurs somptueuses et d’une richesse esthétique rare.
L’œuvre sera également présentée le 26 mars à Séville (Es), le 1er avril à Vancouver, le 3 avril à Victoria, le 8 avril à Toronto et le 10 avril à Québec. 

À propos de Fahmi Alqhai

Fahmi Alqhai est considéré comme l’un des plus brillants et prestigieux gambistes de notre époque, et reconnu comme l’un des plus grands interprètes de la musique ancienne. En 2002, il fonde avec la soprano Mariví Blasco l’Accademia del Piacere. Il est également le cofondateur, aux côtés de son frère Rami Alqhai, de l’étiquette de disques ALQHAI & ALQHAI. En plus des nombreux projets qu’il initie, il est invité depuis son jeune âge à collaborer avec les meilleurs ensembles internationaux de musique ancienne tels que Hesperion XXI (Jordi Savall) et Il Suonar Parlante (Vittorio Ghielmi). Il a joué comme soliste aux côtés de l’orchestre national d’Espagne, du Philharmonic de Galicia, de l’orchestre baroque de Séville, pour ne nommer que ceux-là. Il a aussi œuvré dans les domaines de la musique contemporaine ainsi que du jazz, avec des artistes tel Uri Caine. Depuis 2009, Fahmi Alqhai est le directeur artistique du Early Music Festival of Seville (FeMAS), le plus vieux et prestigieux festival de musique ancienne de l’Espagne. 

À propos de Constantinople
Empruntant son nom à l’ancienne cité phare éclairant l’Orient et l’Occident, Constantinople a été imaginé comme un espace de rencontres et de métissages musicaux par son directeur artistique Kiya Tabassian et fondé en 2001 à Montréal. Depuis sa création, l’ensemble a réalisé 19 disques sous étiquettes Analekta, Atma, World Village, Buda Musique, Ma Case, Dreyer Gaido et Glossa. Au cours des dix dernières années, ce sont près de 50 créations qui auront été développées et auront voyagé dans plus de 240 villes à travers 54 pays.

Acción Cultural Española (AC/E) soutient le concert à travers le Programme pour l’internationalisation de la culture espagnole (PICE).

Plus d’informations 
De Castille à Samarkand, le 9 avril à 20hSalle Bourgie, Musée des Beaux-Arts de MontréalTarifs: 44$ pour le grand public, 38$ pour les membres du musée, 23$ pour les 34 ans et moins.
Billets

LE 29 JUIN PROCHAIN, PLACE À L’AVANT-NOCE 

Après une édition « Noce de froment » flamboyante, mais qui en aura laissé plus d’un sur sa faim (COVID oblige, le froment, ça ne nourrit pas tant que ça), le meilleur festival du monde à Saguenay laisse un premier présage de sa prochaine édition complète et totale, qui aura lieu du 30 juin au 2 juillet prochains…  

Fidèle à son habitude, La Noce s’inspire des matériaux des anniversaires de mariage pour présenter son édition de cire (ref. Wikipédia pour voir où on en sera dans les prochaines années). Cette Noce de cire – dont la programmation sera dévoilée dans les prochaines semaines – sera lancée de la façon la plus grandiose qui soit, avec ce qui deviendra certainement une nouvelle tradition pour les siècles à venir : l’Avant-Noce.

Soirée plus païenne que jamais, l’Avant-Noce présentera en concert Quebec Redneck Bluegrass Project, les Hôtesses d’Hilaireles Shirley et Vie de Quartier. L’événement aura lieu à La Pulperie de Chicoutimi, la veille du début officiel des festivités du festival : un retour à la normale des moins normaux qui soit, avant de se lancer dans la folie salvatrice nocienne du week-end.

Billets en vente dès maintenant. Prenez note que cet événement requiert des billets dédiés et n’est pas couvert par les passeports 3 jours de la Noce de cire. 10-4.

Le retour des Cabarets Acoustiques Nuits d’Afrique pour la réouverture du Club Balattou

C’est avec un grand plaisir que nous annonçons la réouverture du Club Balattou, le jeudi 3 mars, et le retour tant attendu des Cabarets Acoustiques Nuits d’Afrique.

Nous avons hâte de vous partager une programmation riche en découvertes !

Les concerts des deux prochaines semaines feront voyager de la Côte d’Ivoire à la Colombie, du Burkina Faso au RD du Congo, en passant par Trinidad et Cuba.

Des rendez-vous festifs vous attendent, où la convivialité est au rendez-vous, du jeudi au dimanche, dès 21h, au Club Balattou.

Pour la semaine du jeudi 3 au dimanche 6 marsau Club Balattou dès 21h, nous découvrons :

TAJOA, et leur musique populaire et urbaine, le Zouglou Woyo, dont le groupe Magic System est le plus célèbre ambassadeur, relate les réalités sociales de la jeunesse ivoirienne à travers des textes engagés, chorégraphies songées et rythmes entraînants.

BUMARANGA est un mélange de Cumbia, Puya, Tambora et Mapalé, rythmes typiquement colombiens avec une touche moderne apportée par des instruments électriques. 

BLAISE LABAMBA & KOTAKOLI, allient audacieusement la rumba congolaise et le soukous, avec une énergie flamboyante.

NINO & ELECTRIC SOUL est un groupe Soul et RnB. Leur musique fait du bien à l’âme tout en provoquant une énergie électrique. 

Pour la semaine du jeudi 10 au dimanche 13 marsau Club Balattou dès 21h, nous acueillons :

OKAN, gagnant d’un Prix Juno en 2021, elles apportent une nouvelle perspective à la fusion du latin et du jazz mondial grâce à leurs puissantes harmonies, leur incroyable musicalité et leur contenu lyrique puissant.

Avec des sonorités afro pop urbaine et reggae dans le style d’Afrique de l’Ouest, KENZOW souhaite toucher et émouvoir le plus de monde possible, peu importe les origines.

L’éternel JAB DJAB, pionnier des musiques du monde à Montréal, avec son répertoire reggae, soca, calypso et zouk. Un son toujours énergique et haut en couleur.

MAMADOU KOÏTA & BALAFOLA,, originaire du Burkina Faso, est un chanteur, auteur et compositeur hors du commun. Griot virtuose, il est accompagné sur scène de Sylvain Plante à la batterie et Carlo Birri à la basse.

En direct : Festival de la Voix –  9e édition, 19 mars au 10 avril

Ranee Lee, Le Chœur du chambre du Québec, Steel Rail

Inscrivez ces dates à votre agenda printanier

du 19 mars au 10 avril 2022 divers événements et spectacles

En présentiel dans l’Ouest de l’Île

De nombreux concerts sont présentés du 19 mars au 10 avril dans l’Ouest de l’Île à Dorval, Beaconsfield, Pointe-Claire et Hudson. Sont offerts aussi divers ateliers poursuivant la mission du Festival de la Voix : rassembler les différentes communautés et groupes d’âge autour de la musique et de l’extraordinaire pouvoir de la voix humaine.

Cette 9e édition présente sept concerts pour tous les goûts, de prestigieux ateliers et des concerts en milieu scolaire. Le mélange des genres caractérise cette 9e édition avec Ranee Lee, They Sing Everything (interprétant de la musique de Broadway, de la pop musique et des airs d’opéra) ; l’Ensemble Obiora ; Oliver Forest & Choeur Imani Gospel ; la musique ‘Folkgrass’ avec Steel Rail ; le chant choral ; et le Grand Concert annuel.

Seront présents pour animer les ateliers, le  Dr. Claudel Callender (La respiration et les bases du bien chanter), Connie Kaldor (L’écriture de chanson), Eda Holmes (Jeu et expression corporelle en chant) et Philippe Bourque (Techniques de chant choral avancé).

9e édition du Festival de la Voix du 19 mars au 10 avril 2022

Pour les renseignements sur les artistes, concerts, ateliers ou événements : festivaldelavoix.com

Pour toute autre information: (514) 758-3641 info@festivaldelavoix.com

Billets et formulaires d’inscription disponibles très bientôt

L’ORCHESTRE DE L’AGORA DÉBUTE UN PARTENARIAT AVEC LA PRISON DE BORDEAUX

L’Orchestre de l’Agora (OA) débute un partenariat avec le centre de détention de Montréal (prison de Bordeaux) et y présentera 11 concerts-ateliers lors de la saison 2021-2022. La prison de Bordeaux est la plus importante prison provinciale du Québec (capacité maximale de 1 357 prévenus/détenus) et accueille des prisonniers masculins condamnés à des peines de moins de deux ans d’emprisonnement et des prévenus en attente de procès. L’objectif des concerts-ateliers de l’OA (un par mois jusqu’en juillet 2022) est d’utiliser la musique comme outil de réhabilitation sociale – un concept en symbiose avec la mission de l’Orchestre de l’Agora, qui consiste à réinventer le rôle des musiciens classiques dans la communauté en misant sur leur talent et leur engagement.

Des ensembles formés de deux à quatre musiciens de l’OA ont élaboré avec le chef et directeur artistique Nicolas Ellis des programmes d’une soixantaine de minutes qu’ils présenteront et expliqueront aux détenus. Ces concerts-ateliers, qui auront lieu à la chapelle de la prison, favoriseront la réflexion, les discussions et les échanges. Jusqu’ici, l’Orchestre a présenté deux concerts-ateliers à Bordeaux en juin et septembre 2021 : le résultat a été concluant et touchant. Il est reconnu que la musique classique a des bienfaits sur la santé mentale et favorise la paix sociale, d’où l’intérêt de mettre ces bienfaits à profit en milieu carcéral.

L’origine du projet

Une rencontre entre Nicolas Ellis et Stéphane Roy (aumônier à l’établissement de détention de Montréal) a d’abord mené l’équipe de l’Orchestre à visiter la prison de Bordeaux. De la cellule d’un détenu à la chapelle en passant par le gymnase, où l’équipe a notamment pu discuter avec les détenus, cette première visite à la prison a confirmé la pertinence de mettre sur pied un projet de concerts-ateliers à Bordeaux. L’Orchestre a alors présenté un premier concert-atelier le 16 juin dernier. Cette présentation a eu lieu devant une quinzaine de détenus, qui ont fait preuve d’une écoute attentive et d’une ouverture à cette forme d’art, qui était nouvelle pour nombre d’entre eux. Suite à cette expérience qui s’est caractérisée par des échanges francs et simples, tous les musiciens de l’Orchestre de l’Agora ont souhaité participer au projet.

Un moment d’échanges

La régularité des concerts-ateliers permettra d’avoir un impact plus grand auprès des détenus, mais aussi d’en faire profiter le plus grand nombre. La musique classique apaise les tensions en réduisant le stress et favorise le calme et l’introspection; les concerts-ateliers auront entre autres une influence positive sur l’atmosphère au sein de la prison. La musique sera utilisée comme un outil de réhabilitation sociale permettant le développement de l’ouverture aux autres, de l’écoute, puis du partage du ressenti et des émotions. La musique est l’un des meilleurs outils pour créer des ponts, une forme de langage universel qui transcende les barrières sociales. Comme le disait Hans Christian Andersen, « où les mots manquent, la musique parle ». Ultimement, l’objectif des concerts-ateliers est de contribuer à diminuer le taux de récidive pour ceux qui sortiront par la suite des murs de Bordeaux.

Une pause dans le quotidien

Dans la dernière année, tous ont pu avoir un aperçu de l’impact d’un état de confinement sur le plan aussi bien physique que mental. Les répercussions de la pandémie dans les prisons ont été d’autant plus fortes que les visites ont souvent été très limitées. L’introduction des concerts-ateliers permet aux détenus de vivre et de partager avec leurs proches, lors des visites, une expérience qui sort du quotidien de la prison et qui se rapproche de ce que peut vivre la population en liberté. Ces heures consacrées à la musique sauront inspirer les détenus à vouloir faire mieux pour la suite de leur parcours; il s’agit là d’un fort vecteur de réhabilitation. L’Orchestre de l’Agora et le directeur artistique Nicolas Ellis sont très enthousiastes à l’idée de développer ce projet social qui a beaucoup de potentiel, en collaboration avec l’établissement de détention de Montréal et M. Stéphane Roy, aumônier.


© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top