Stranger Than Kindness : L’exposition Nick Cave sera présentée dès le vendredi 8 avril à la Galerie de la Maison du Festival à Montréal. Les billets seront en vente le vendredi 4 mars à 10 h via evenko.ca

Il s’agit de la première nord-américaine de l’exposition, qui a précédemment été présentée au Black Diamond, à Copenhague, au Danemark. Pour l’instant, cette exposition ne sera pas présentée aux États-Unis. Mentionnons que l’exposition a été encensée autant par la critique que par les visiteurs dès les premiers jours de sa présentation à Copenhague en mars 2020.

Stranger Than Kindness : L’exposition Nick Cave offre une incursion inusitée dans le monde créatif du musicien, raconteur et icône culturelle de l’artiste. Regroupant plus de 300 objets créés ou collectionnés par Nick Cave au cours de ses six décennies de vie artistique et personnelle, à travers une série d’installations de grande envergure, l’exposition est une œuvre d’art en soi. Créée pour le Black Diamond de la Bibliothèque royale danoise à Copenhague, avec Cave en tant que co-commissaire et co-concepteur, l’exposition est une fusion atypique entre la biographie, l’autobiographie et la fiction, soulevant des questions sur la forme que prennent nos vies et ce qui compose notre identité.

L’œuvre de Nick Cave couvre un vaste éventail de formes d’art et de moyens d’expression, qui ont en commun d’être des façons de raconter des histoires. Stranger Than Kindness: L’exposition Nick Cave invite les visiteurs à découvrir l’évolution artistique de Cave et, ce faisant, à saisir les thèmes récurrents de son œuvre, ses méthodes de travail et ses nombreuses sources d’inspiration. L’exposition dévoile les aspects les plus intimes de l’univers de Cave et le processus créatif de chaque œuvre. Ces choses ne devaient originalement pas être rendues publiques, mais elles s’avèrent aussi fascinantes que le résultat final de sa démarche artistique.

Stranger Than Kindness détaille le parcours de Cave depuis son enfance à Wangaratta, en Australie, dans les années 1960, jusqu’à l’époque chaotique de ses débuts musicaux avec des groupes comme The Boys Next Door et The Birthday Party, puis son déménagement à Berlin et enfin à Londres. On découvre par ailleurs la collaboration en constante évolution au sein de Nick Cave & The Bad Seeds, de la formation du groupe lors de la période la plus obsessive de Cave, à Berlin, jusqu’à la récente parution de Ghosteen (2019), considéré par de nombreux observateurs comme leur chef-d’œuvre. L’exposition révèle aussi comment la vie de Nick Cave est étroitement liée à sa musique, ses fictions et ses archives, les différents éléments enchevêtrés trouvant des échos inspirants entre eux.