Journée d’anniversaire de Lary Kidd –  Le présage d’un disque de haut niveau s’est avéré juste. À peine vient-il de dévoiler « 3 Saisons » que l’artiste réitère déjà dans le tranchant. Double, triple, à sa convenance, selon la track. Au nombre de six sur Vulgaire démonstration d’ignoranceLary Kidd y multiplie les collaborations colossales et met de l’avant le talent de Loud20someLe IceImposs et Mike Zup. «Ce sont tous des artistes que je respecte beaucoup. Le projet n’est pas que all about me», mentionne-t-il. 

De «Big Fax» à «Drum Loop Outro», le parolier et rappeur à l’entourage fidèle renoue une fois de plus avec ses complices de longue date, Ruffsound (musique, réalisation et arrangements) et Ajust (enregistrement). Se joint ici à eux Stack Moolah (musique), un proche et sincère ami avec lequel il souhaite travailler depuis leurs premières rencontres.

Construit sur des sons directement pigés dans les années 90 et auxquels s’ajoutent d’abondants échantillonnages, Vulgaire démonstration d’ignorance laisse planer autour de lui un flou maîtrisé. Sans déclaration pointue quant à son propos, Lary Kidd se contentera d’appeler un chat un chat et de lancer au sujet son plus récent effort: «ce sont des chansons de rap». Futé.  Le brillant rappeur reprendra la route sous peu afin de présenter sur scène le fruit de ses derniers efforts. Québec et Rouyn-Noranda sont à l’agenda et un concert à Montréal sera annoncé sous peu

Depuis son arrivée sur la scène au tournant de la dernière décennie, Lary Kidd a su graver une marque indélébile sur le rap québécois. Tant au sein du légendaire groupe Loud Lary Ajust qu’en prestations solo, le rappeur et homme d’affaires montréalais cultive les punchlines aux images fortes. Un cocktail de lucidité, d’arrogance et de désinvolture dont lui seul connaît la recette. Un cocktail qui rentre fort. À chaque fois.