Les porte-paroles de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois et Manon Massé, ont présenté le premier volet de leur plan Révolution transport à Québec en compagnie d’Etienne Grandmont, candidat dans Taschereau. L’ensemble des projets pour la Capitale-Nationale inclut des tramways, des SRB et la transformation d’autoroutes en boulevards urbains. 

« Les gouvernements des 25 dernières années ont échoué à donner des choix écologiques de transport aux gens. Si les gens prennent autant leur voiture, ce n’est pas par choix, c’est par manque d’alternatives. Québec solidaire va changer ça. Notre plan de transport pour la région comprend 10 projets, dont un dédié à la mobilité entre Québec et la Rive-Sud. L’avenir de la mobilité pour Québec, ce n’est pas le 3e lien », a annoncé Gabriel Nadeau-Dubois en point de presse.

« L’ère du rififi a assez duré à Québec. Québec solidaire va travailler avec la Ville et les sociétés de transport pour faire avancer le transport en commun après deux ans de chicanes caquistes », a déclaré Manon Massé.  

« Notre plan va permettre de révolutionner la façon de se déplacer dans la région de Québec et d’occuper le territoire. Il est basé sur la somme de toutes les bonnes idées qui ont été discutées dans les 25 dernières années », affirme Etienne Grandmont, candidat solidaire dans la circonscription de Taschereau et ex-président de Trajectoire Québec.

Plus de 5 milliards $ de projets

Le plan Révolution transport à Québec représente des nouveaux investissements de 5,3 milliards de dollars. Voici les 10 engagements de Québec solidaire pour la mobilité dans la Capitale-Nationale: 

  • Engagement ferme pour la réalisation de la première phase du tramway
  • Ligne 2 du tramway entre Limoilou et Charlesbourg 
  • Un nouveau SRB du centre-ville de Lévis à l’ouest de Québec, en passant par le pont de Québec
  • Deux nouvelles lignes de SRB dans Québec 
    • Dans l’axe du boulevard Charest
    • Vers le nord-ouest, passant par Vanier, Lebourgneuf et Neufchâtel
  • Ajout d’une connexion à l’aéroport
  • La transformation de 4 segments d’autoroute en boulevards urbains :
    • Dufferin-Montmorency sur les rives de la baie de Beauport 
    • Laurentien à l’entrée de la basse-ville
    • Charest entre le quartier St-Sauveur et l’autoroute Robert-Bourassa
    • Robert-Bourassa à côté de l’Université, au sud de Quatre-Bourgeois

Un tramway, enfin

Non seulement Québec solidaire s’engage à terminer le tramway attendu depuis des années par la population de Québec et le milieu des affaires, mais le parti ne s’arrêtera pas là. Il va réparer les erreurs de la CAQ.

« On va aussi réaliser la ligne 2 du tramway pour enfin relier Limoilou à Charlesbourg au nord! Il est essentiel de désservir Charlebourg, parce que la 801 est complètement saturée. Cette ligne de tramway aurait dû être faite en premier, mais elle a été abandonnée par la CAQ et ses députés anti-tramway, qui ont essayé de saboter le projet », a affirmé Etienne Grandmont. 

Quatre nouveaux boulevards urbains

Assurer une mobilité durable implique également de retirer des tronçons d’autoroutes qui traversent la ville de Québec pour les transformer en boulevards urbains. 

« Des autoroutes en plein milieu de la ville, c’est une erreur d’un autre temps. Plein de villes partout dans le monde l’ont compris et ont changé ça. Des boulevards urbains, ça veut dire une meilleure qualité de vie, ça veut dire moins de pollution atmosphérique et sonore, c’est le choix du gros bon sens à Québec. C’est une question de qualité de vie », a expliqué M. Grandmont.

Des nouveaux SRB à Québec et sur la Rive-Sud

Pour la Rive-Sud, la priorité est de répondre à la vraie demande de mobilité entre Lévis et Québec : « La majorité des gens qui voyagent entre Lévis et Québec partent de l’ouest de Lévis vers l’ouest de Québec. Si les ponts sont bloqués chaque matin, c’est parce qu’on n’a pas développé suffisamment de transport en commun dans cet axe. Québec solidaire ne veut pas s’arrêter là, il veut aussi favoriser d’autres secteurs de Québec qui ont été délaissées trop longtemps : Vanier, Lebourgneuf, Loretteville et Neufchâtel », a poursuivi Etienne Grandmont.

Dans les prochaines semaines, les autres volets du plan Révolution transport seront dévoilés.