SPIRA et Ciné-Scène sont ravis de présenter la bande-annonce du nouveau documentaire du réalisateur Hugo LatulippeJe me soulève, une œuvre envoûtante, qui réinvente la notion d’engagement, ancrée dans les grands enjeux de notre temps et intimement liée au processus de création d’artistes québécois.es. Basé sur l’œuvre incandescente des sœurs Gabrielle et Véronique Côté programmée au Théâtre du Trident en 2019, le long métrage sera le film d’ouverture de la 40e édition du Festival International du Film sur l’Art (FIFA). La première mondiale de Je me soulève aura lieu à Montréal le mardi 15 mars à 19 heures au Monument-National et sera suivie de projections à Québec les 16 et 17 mars au Musée national des beaux-arts du Québec.  Une sortie en salle est prévue à la fin mars. 

Ce documentaire s’immisce dans une démarche artistique inspirée où poésie, performance et implication citoyenne s’entremêlent. Parmi les comédien.nes à l’écran, on compte notamment Ariel Charest, Catherine Dorion, Sarah Montpetit, Elkahna Talbi, Olivier Arteau etAnne-Marie Olivier, qu’on voit évoluer sur des textes des auteurs.trices québécois.es dont toino dumas, Marjolaine Beauchamp, Dany Boudreault, Mathieu Gosselin, Jean-Christophe Réhel, Rodney Saint-Éloi et Daria Colonna. 

Je me soulève, ce sont les mots de l’École de la montage rouge au temps du Printemps 2012. Au moment de la sortie du film, ça fera 10 ans. 

« Ce film est la continuité de mon travail. Il y est question de la crise de civilisation que nous traversons, mais avec des moyens sensuels, avec émotion et douceur. La belle surprise – et j’ai compris ça seulement quand le film a été vraiment terminé! – est que Je me soulève est à peu près exclusivement porté par des femmes. Je me réjouis de ça. On est rendus à ce basculement-là du monde. » 

– Hugo Latulippe

Synopsis du film Je me soulève

Vingt jeunes acteurs et actrices sont réuni.es en laboratoire par les metteures en scène Véronique et Gabrielle Côté afin de créer une œuvre collective pour l’un des grands théâtres nationaux. Sur une année complète, ils et elles fouillent la poésie contemporaine québécoise avec l’objectif d’en tirer « l’esprit du temps ». En atelier comme aux quatre coins du territoire, nous assistons au processus de mise au monde de Je me soulève. Quel peuple serons-nous à l’avenir ? Que peut l’art pour transformer le monde ? Pourrons-nous encore faire des enfants ? Insurgé.eshabité.es par la ferveur de ceux et celles qui rêvent de beauté, n’obéissant qu’à leur intuition, ils et elles érigent une ode à la vie. Et lorsque – coup de théâtre! – l’une des leurs est élue à l’Assemblée nationale du Québec, la poésie se trouve littéralement mêlée à la vie politique du pays.

Le réalisateur Hugo Latulippe

Hugo Latulippe est actif dans le milieu du cinéma documentaire et de la télévision depuis sa participation à La Course destination monde de Radio-Canada en 1994-95. Après avoir appris son métier dans le sillage des maîtres du cinéma direct québécois de l’Office national du film du Canada, il a fondé la compagnie esperamos, dont les projets télé, web et cinéma, tournés au Québec et à l’étranger, ont pour point focal « les grandes questions de notre temps ». Ses films ont été sélectionnés dans les plus prestigieux festivals et se sont mérités de nombreuses distinctions.

Fiche technique du film 

Je me soulève de Hugo Latulippe

88 min., 2022, Canada, version originale française

Avec : Véronique Côté et Gabrielle Côté

Scénario, image et réalisation : Hugo Latulippe en collaboration avec Stéphanie Robert

Montage : Jocelyn Langlois

Montage, conception et mixage sonore : Jonathan Seaborn

Musique originale : Mykalle Bielinski et Josué Beaucage

Production : Carine Mineur-Bourget et Nicolas Léger (Ciné-Scène)

Distribution : SPIRA

Je me soulève est produit grâce à la participation financière de la SODEC, au Crédit d’impôt cinéma et télévision (Gestion SODEC), au Conseil des arts du Canada, au Crédit d’impôt pour production cinématographique canadienne, au Conseil des arts et des lettres du Québec, en collaboration avec Ciné-Scène, Le Trident et SPIRA.

Site Web | IMDB | TMDB | Letterboxd

À propos de Ciné-Scène

Depuis sa création, Ciné-Scène, compagnie cinématographique de Québec, a produit et réalisé plusieurs documentaires portant sur différents aspects des arts de la scène : Ex Machina en Russie (2007), FEQ 68.17 (2017), Six0, du cirque en temps de pandémie (2020) et L’Écrin de verre (2021). S’inscrivant dans cette orientation, le film Je me soulève de Hugo Latulippe permet à Ciné-Scène de faire le pont entre son engagement envers la création artistique et l’appel de l’engagement social auquel doit répondre le cinéma en cette époque d’urgences à tous égards.

À propos de SPIRA

SPIRA est une coopérative vouée au cinéma indépendant basée dans la ville de Québec et active depuis plus de 45 ans. Son principal mandat est de soutenir la production et la distribution de films, qu’il s’agisse de courts ou de longs métrages. Une trentaine d’œuvres voient le jour chaque année grâce à ses programmes de soutien à la création, dont celui, très populaire, de location d’équipement. SPIRA distribue également des œuvres documentaires et de fiction sur les différents marchés au Canada et à l’étranger : festivals, salles de cinéma, télévision, Web, etc.