LUBALIN : L’AUTEUR-COMPOSITEUR-INTERPRÈTE ET RÉALISATEUR LANCE SON EP «WHOSE LOVE»

L’auteur-compositeur-interprète et réalisateur Lubalin lance son plus récent projet, whose love, disponible dès maintenant sur toutes les plateformes numériques via Cult Nation/The Orchard. Le EP est accompagné d’une nouvelle vidéo pour la chanson titre, « whose love », tournée verticalement et en une seule prise, avec le public international de Lubalin en tête — REGARDEZ-LA ICI.

CLIQUEZ ICI pour écouter le captivant EP introspectif, entièrement écrit, réalisé et mixé par le musicien canadien autodidacte, qui s’est fait connaître durant la pandémie lorsque sa série TikTok « internet drama » a connu un succès viral. La parution de 9 chansons inclut les extraits parus précédemment — « dougie jones » et « nobody else » — et illustre tout le talent de Lubalin pour jouer avec l’harmonies, les mélodies, textures et tonalités vocales. On y retrouve aussi une version alternative de deux chansons — « never gonna let it » et « paint me a picture » — où l’approche unique à la réalisation du musicien est bien illustrée.

« Après une année très étrange, c’est un grand soulagement de finalement partager cette collection de chansons », confie Lubalin. « Je travaillais déjà sur la plupart de ces pièces avant de devenir viral sur TikTok. J’ai l’impression que ça fait une éternité que je peaufine ce projet. En même temps, le délai a été vraiment bénéfique. J’ai beaucoup appris et évolué, et tout ça s’est retrouvé dans ma musique, qui a atteint un tout autre niveau. Je me suis surpassé, en écrivant et réécrivant, mixant et remixant, parfois en repartant presque à zéro. C’est particulièrement évident sur “never gonna let it” et “paint me a picture”, qui figurent carrément en deux versions sur l’album. Chacune a sa raison d’être – j’ai très hâte de voir laquelle des deux versions touchera le plus de gens. »Lubalin s’est fait connaître durant la pandémie lorsque sa série « internet drama » est devenue virale du jour au lendemain sur TikTok, lui permettant d’attirer près de 5 millions d’abonnés sur ses médias sociaux combinés, en plus de cumuler 200 millions de vues et 35 millions de mentions J’aime sur la plateforme.

La série a attiré l’attention des émissions The Kelly Clarkson Show et The Tonight Show with Jimmy Fallon, cette dernière ayant diffusé un segment original avec l’animateur Jimmy Fallon et l’actrice hollywoodienne Alison Brie. Les fans de Lubalin se sont multipliés, et rapidement les écoutes de sa musique ont suivies. L’artiste a collaboré avec Charlotte Cardin, les réalisateurs ApasheMr.Hudson et Banx & Ranx.

À la fin 2021, « internet drama 2 » s’est inscrit dans le Top 100 des chansons sur YouTube aux États-Unis. La musique de Lubalin a également reçu des éloges de Rolling Stone, BuzzFeed, The Los Angeles Times, Vulture, Access Hollywood, Entertainment Tonight, et plusieurs autres.La série « internet drama » ne devait être qu’un outil promotionnel pour la musique de Lubalin, mais celle-ci est rapidement devenu le centre de sa vie. Or, en juillet 2021, l’artiste montréalais a complètement cessé ses publications, ce qui a poussé ses admirateurs à exprimer leurs inquiétudes sur les médias sociaux. Cela a mené à la création d’un énigmatique nouveau site web, whereislubalin.net, mis en ligne discrètement et où des indices à propos de la nouvelle musique du créateur étaient publiés — cliquez ici pour consulter les archives de ses transmissions.

Dix mois plus tard, Lubalin effectue un retour triomphal avec whose love. Les chansons ont été révélées une à une au fil d’une riche stratégie ayant pour but de réconcilier ensemble l’influenceur et le musicien, et ainsi présenter Lubalin comme l’artiste multidisciplinaire qu’il est réellement. 
Liste des chansons du EP whose love 
1. « whose love. »
2. « nobody else »
3. « due time »
4. « dougie jones »
5. « paint me a picture »
6. « what if it’s not enough? »
7. « never gonna let it »
8. « paint me a picture (but it’s completely different) »
9. « never gonna let it (but it’s completely different) »

Musique

mononews logo white


© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top