LE NOUVEAU LABEL THE CROWND CRISTALLISE LE SON DE MONTRÉAL ET L’AMPLIFIE À TRAVERS LE MONDE!

PREMIÈRE PARUTION : LATELY, PAR ODIOUS LOVE AVEC UNDRWVTER, DISPONIBLE DÈS MAINTENANT! 

La mythique scène musicale montréalaise a fait l’objet de nombreux articles dans les médias internationaux, mais souvent, on a tenté de catégoriser le son de façon réductrice, ce qui est plutôt problématique. Cela va changer avec The Crownd, une nouvelle maison de disques fondée par Odious Love et née de la solide fraternité et du partenariat entre Odious Love, Imposs de Muzion, et l’entrepreneur Alix Souffront. Ces derniers ont joint leurs forces pour propulser la musique québécoise jusqu’aux sommets internationaux. The Crownd accueillera certains des meilleurs artistes que cette ville possède, peu importe le style. La philosophie est simple : une étiquette indépendante qui agit comme une compagnie majeure; un modèle hybride pour l’industrie musicale à une époque où une nouvelle approche s’impose, particulièrement considérant le bassin de talents unique et la culture distincte du Québec.


The Crownd représente le meilleur des deux mondes, en tant que label local ancré dans l’ADN de Montréal avec des ambitions et une portée internationales. Étant gérée par des artistes, l’étiquette ne se concentrera pas sur les publics cibles et les panels de consommateurs — l’art et la création seront au cœur de son approche. Mais avec des partenaires dans des territoires à travers le monde, incluant la division The Orchard de Sony Music à la distribution, The Crownd est parfaitement positionné pour donner aux artistes leur meilleure chance d’être vus et entendus par un vaste public intéressé partout autour de la planète.


La parution inaugurale est une pièce EDM de Odious Love avec la voix de UNDRWVTER. C’est une bombe énergique autant à sa place sur les ondes d’une station de radio pop que dans un club, avec des pics et des vallées qui font voyager l’auditeur. Le producteur, artiste et entrepreneur Odious Love est bien connu sur la scène musicale internationale et celle de Montréal, ayant produit de nombreux succès pour des artistes de Spinnin, Sony Music et Universal Music au fil des ans. Comparé à de gros noms comme Martin Garrix, Diplo, DJ Snake et Bob Sinclar, Odious Love s’apprête à devenir un incontournable, qui lancera plusieurs autres pièces d’ici la fin de l’année.
Le nom The Crownd réfère au type de société hiérarchique qu’on retrouvait dans les premiers royaumes africains et, pour les fondateurs de l’étiquette, le royaume de The Crownd inclut les fans autant que les artistes. Il s’agit d’une distinction importante, car Montréal accueille actuellement une part importante de la meilleure musique au monde en ce moment, mais beaucoup de talents passent souvent sous le radar parce que les fans n’ont pas accès aux artistes qui œuvrent dans la marge — une situation que The Crownd souhaite changer.


Une autre raison d’être de l’étiquette est de soutenir la communauté musicale locale de façon organique, créant une infrastructure propice au succès international et invitant les artistes de son écurie à collaborer, s’influencer et maximiser la visibilité des uns et des autres. Selon les fondateurs, l’aspect humain est primordial, tout comme l’art, le cœur et la vibe. En même temps, le souci du détail et l’expertise professionnelle seront au rendez-vous. Comme on disait : le meilleur des deux mondes. 

Musique