LAROIE SPEED OF LIFE

L’autrice-compositrice et interprète montréalaise confirme la sortie d’un nouveau maxi le 3 septembre prochain. 

La mélancolie séduisante. La vulnérabilité puissante. La voix précise et irrésistible. Laroie s’avance ici, en pleine possession de ses moyens, donnant suite à son initiateur et homonyme EP paru en août 2020, et aux récents extraits «Can’t Let Go» et «One More». La voici qui réitère avec Speed of Life, un mini-album qui s’écoute, s’engloutit, d’un trait. Curieux comme celui-ci revêt à la fois le charme de cette musique familière, qui nous accompagnerait depuis longtemps déjà, et le capiteux parfum de l’inédit. En ce territoire nostalgique et émotif, aux frontières de ses influences, le talent de Laroie brille de pleins feux.

Parcourant habilement des palettes de sonorités iconiques et distinctes sur fond d’électro-pop, l’artiste tisse une toile confortable, apaisante, où s’invitent également le dance, la soul et le R&B de la fin des années 90s et du début du millénaire. De la slow garage et ensorcelante “Elevate” jusqu’à la cathartique et lumineuse “Can’t Let Go”, en passant par “One More”, doucement infusée au trip-hop, la dansante “A Place on Earth“, “Moonlight“, rappelant le meilleur de TLC, Brandy et Monica, et la pièce-titre du EP, avec son addictive mélodie vocale, Speed of Life s’apprécie en boucle. Et cette boucle, elle se nouerait dans la plus soyeuse des étoffes.

«Pour moi le EP est une ode à la vie, à ces défis, à la connexion au moment présent et au fait de créer de l’espace pour la légèreté et la noirceur qui s’y trouve. Le cycle de la découverte et de l’acceptation de soi est infini, et j’ai eu envie d’aborder des thèmes comme la peur, le désir et la pleine conscience, pour en nommer quelques-uns, à travers ces nouvelles chansons», mentionne l’artiste, à l’aube de la sortie de son nouvel effort.

Aux côtés deGene Tellem (G.T), et avec la collaboration de Robert Robert et de Gabriel Rei, sur certains titres, Laroie co-signe, avec brio, la réalisation de chacune des six plages formant le plaisant et très abouti Speed of Life.

Musique

mononews logo white


© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top