Dans une collaboration exceptionnelle, les interprètes de l’École des Sables plongent corps et âme dans le chef d’œuvre de Pina Bausch. Un événement phare de la saison, du 5 au 8 octobre, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts.
«  La 25saison de Danse Danse s’ouvre avec éclat grâce à une très belle collaboration entre l’École des Sables, la Fondation Pina Bausch et Sadler’s Wells. La transmission du chef d’œuvre chorégraphique qu’est Le Sacre du printemps, ainsi que le duo de deux géantes de la danse, Germaine Acogny et Malou Airaudo, viennent mêler l’histoire au présent, la mémoire à la découverte.  »— Pierre Des Marais, directeur artistique et général de Danse Danse.
Une collaboration historique
Pour la première fois de son histoire, la Fondation Pina Bausch transmet l’une des pièces de la chorégraphe à une autre compagnie. Pendant des mois, à l’École des Sables, au sud de Dakar (Sénégal), une équipe d’artistes du Tanztheater Wuppertal a transmis à des interprètes de 14 pays d’Afrique l’essence du Sacre chorégraphié par Pina Bausch en 1975. Sur le sol recouvert de terre, danseurs et danseuses s’opposent, se livrent à une lutte sauvage et poétique jusqu’au sacrifice de l’Élue. En première partie du Sacre, la pièce common ground[s] témoigne de la rencontre entre Germaine Acogny, grande dame de la danse africaine contemporaine et fondatrice de l’École des Sables, et Malou  Airaudo, icône de la première heure du Tanztheater Wuppertal. Deux destins de femme et deux traditions de danse s’entrecroisent dans un duo sensible et émouvant, reflet de leurs échanges et de leur riches histoires respectives. Une première visite en Amérique du Nord pour l’École des Sables et leurs impressionnants interprètes !