Écrire dans son journal est l’un des actes les plus intimes qui soient. Toute ma vie, je me suis tourné vers l’écriture comme moyen de rassembler mes pensées et d’explorer mes émotions.

« Cher journal « 

Ces deux petits mots démarrent une conversation, un récit ou un échange honnête avec soi-même et qui n’est destinéàêtreluparpersonned’autre. C’estunespaceoùiln’yaaucunepossibilitédemodifieroudesupprimer quoi que ce soit.

En septembre 2021, j’étais en quête d’authenticité. J’avais soif de vérité. Je ne voulais pas que tout soit trop organisé ni trop calculé. C’est là, au travers de mon écriture, que mes autoportraits ont pris naissance.

J’avais besoin de me redécouvrir.

Quelles sont mes plus belles qualités et quels sont mes pires défauts ? Quelles sont mes bons et mes mauvais côtés ? Étais-je prêt à les accepter, à les assumer et à les partager ? Je savais qu’en explorant ces questions, en étant honnête et parfois brutal avec moi-même, j’allais explorer de nouveaux horizons.

Un autoportrait n’est-il pas une perturbation de la perception de soi?

J’ai toujours peint ma vérité avec mes sentiments les plus profonds, mais souvent par le biais de portraits des autres. Parfois même au travers de sujets très délicats.
Je pouvais ainsi me cacher derrière mon œuvre.

Avec cette série, il n’y a pas de masque. Il n’y a pas de voile. Il n’y a que moi.

Ces tableaux sont authentiques et sont une grande partie de qui je suis. C’est pourquoi chaque tableau est simplement intitulé « Journal Entry ». Je veux que le spectateur ait sa propre interprétation de l’œuvre sans l’influence d’un titre que j’aurais choisi.

Dans ces nouvelles œuvres, j’en ai profité pour explorer différents styles techniques. Chaque œuvre est réalisée de manière unique conformément à la technique de la spatule ou du pinceau fin, que ce soit dans le figuratif ou dans l’abstrait.

Chaque portrait est une représentation visuelle d’un extrait de mon journal. Derrière chaque toile se cache le texte qui a inspiré sa création. Je crois que les meilleures œuvres d’art sont un reflet de notre vulnérabilité. Tout comme la musique et la danse, les œuvres qui résonnent réellement sont celles qui proviennent d’un lieu authentique.

Je veux que les gens s’infiltrent dans ma vie de cette façon: on ne tourne pas autour du pot.

Je souhaite que le spectateur s’identifie aux œuvres et se pose des questions. Mais en plus, je veux que les œuvres soient simplement une représentation de ma vie telle qu’elle est. Parfois, ce n’est pas la vie en rose. Les expériences sont souvent incroyables et, comme la vie, l’amour est compliqué…Mais je finis toujours par sourire…

-YUNUS CHKIRATE, AOÛT, 2022