BOBATO

Un air de pop niaise, deux voix et des Synthés, et ils ne sont que deux ! Faut-il danser ou pleurer, embrasser l’un ou frapper l’autre ? Les basses et les claviers…ça ne suffisait pas. Alors ils s’en vont vers le toujours plus, et ça fini, trois minutes plus tard, sur des compos sans filtre pour peindre le détail sucré d’un vertige vocal qui trompe les oreilles comme les astres… c’était trop. Cela nous évoque la folie de Flavien Berger, la facétie de Supertramp, et la beauté de Philippe Katerine. Vous situez ?! .

Un papa autoritaire, un machiste consommé, des amis nuls … mais ce monde n’est-il peuplé que de vermine ? Un EP coloré, béat et assez osé, selon leurs propres dires, qui part un peu dans tous les sens, incohérent, plus entêtant qu’une pub pour lessive, tout ce qu’on aime n’est-ce pas ? 

Deux jeunes adultes (?), taquins, limite moqueurs, discutent tranquillement sur un banc en attendant le retour du BOBATO, promesse d’un trajet loin de ce monde médiocre. « Non mais y’a vraiment des gens qui… ». Parfois c’est drôle, mais ils ont aussi un cœur, alors restons attentif à ces deux ravis de la crèche, on pourrait frissonner. Idéal pour les thérapies de couple et tentatives de développement personnel, non thérapeutique, photo non contractuelle, liste des allergènes disponible sur demande. Idéal pour offrir.

Et nous nous posons tous la même question : « Mais quand reviendra le Bobato ?! »

Bobato est accompagné par le Prunier Sauvage et par la Tiny Factory. 

Pour en savoir plus Bobato : Facebook : https://www.facebook.com/bobatomusic – Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCf0S681_cmxNlc7_Gyuzs9Q – Instagram : bobato_music

Musique


© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top
%d blogueurs aiment cette page :