Après un premier EP rempli de promesses paru en mars 2020, et un parcours marqué depuis par de nombreux prix et nominations, Ariane Roy dévoile aujourd’hui medium plaisir, son très attendu premier album complet. Consciente du défi de taille et des attentes élevées qui se dessinaient devant elle, l’auteure-compositrice-interprète remporte son pari avec ces 12 compositions convaincantes, plus assumées et intimes que jamais.
Si le titre medium plaisir fait justement état du sentiment de l’artiste à l’égard des deux dernières années, véritable montagne russe d’émotions, le résultat, lui, est garant d’une large dose de plaisir pour les tympans. Ariane Roy s’éclate avec des mélodies pop décomplexées, portées une fois de plus par la richesse d’une plume et d’une voix d’une étonnante maturité.

Finaliste des Francouvertes en 2020, récipiendaire du prix Slaight Music l’année suivante et nouvelle Révélation Radio-Canada, l’artiste couronnée de succès se donne tout de même la liberté d’expérimenter et de nous surprendre ; elle voyage habilement entre la groove de pièces libératrices et électrisantes, faisant la part belle aux synthétiseurs, et la poésie de balades enveloppantes et personnelles. On sent Ariane Roy de plus en plus ancrée dans un son qui est le sien.

CLIQUEZ ICI 
POUR ÉCOUTER SON NOUVEL ALBUM MEDIUM PLAISIR
Ce n’est donc pas une surprise de voir que la musicienne signe la réalisation de tout l’album aux côtés de son acolyte de longue date, le guitariste Dominique Plante, et sous les précieux conseils d’Alexandre Martel. À ce solide trio se greffe Vincent Gagnon aux claviers, Cédric Martel à la basse, Pierre-Emmanuel Beaudoin à la batterie et aux percussions alors qu’Odile Marmet-Rochefort et Lou-Adriane Cassidy posent leurs voix dans les chœurs de Miracle, Apprendre encore et Eli. Ariane Roy a aussi décidé d’embrasser les comparaisons en invitant cette dernière à chanter avec elle sur l’accrocheuse pièce Fille à porter, qui est pour elle, la chanson karaoké de l’album.

« Ça parle de dépendance affective, d’apitoiement sur soi, du sentiment d’incomplétude. J’ai commencé à la chanter toute seule dans la cuisine et je dansais en même temps. C’est la chanson que j’aurais voulu chanter adolescente », raconte-t-elle.

Roxanne Azzaria a pour sa part collaboré à l’écriture de deux des titres de l’album, Miracle et Fille à porter. Un travail d’équipe colossal derrière cet opus mis en valeur avec la superbe pochette signée Ping Pong Ping (graphisme) et Gaëlle Leroyer (photo).
LANCEMENT EN SALLE
Fraicheur, spontanéité et insouciance, Ariane Roy nous charme une fois de plus avec cet album qui coïncide avec la tout aussi attendue réouverture des salles de spectacles.

Dotée d’un naturel désarmant et rafraichissant derrière sa guitare, elle promet notamment d’en mettre plein les oreilles au Ministère le 6 avril prochain lors de son passage dans la métropole et le 30 avril au Grand Théâtre de Québec.

Les billets pour tous ses spectacles sont disponibles au arianeroy.ca

10 mars 2022 – Saint-Jean-sur-Richelieu – Cabaret Théâtre du Vieux-St-Jean
11 mars 2022 – Lavaltrie – Église Saint-Antoine
31 mars 2022 – Sorel – Salle Georges-Codling
2 avril 2022 – Sainte-Thérèse – Cabaret BMO
6 avril 2022 – Montréal – Le Ministère
14 avril 2022 – Sainte-Geneviève – Salle Pauline-Julien
16 avril 2022 – Sherbrooke – Petite Boîte Noire
21 avril 2022 – Rivière-du-loup – Salle Bon Pasteur
28 avril 2022 – Rimouski – Salle Desjardin-Telus, Espace Scène
29 avril 2022 – Matane – Auditorium de l’école secondaire de Matane
30 avril 2022 – Québec – Grand Théâtre de Québec
12 mai 2022 – Gatineau – Cabaret La Basoche
25 mai 2022 – Trois-Rivières – Salle Louis-Philippe-Poisson
26 mai 2022 – Longueuil – Théâtre de la Ville
À PROPOS D’ARIANE ROY
Après avoir appris le violon durant sa jeunesse, Ariane Roy fait des études en musique au Campus Notre-Dame-de-Foy puis à l’Université Laval en chant jazz et pop. Elle travaille ensuite sur son projet solo et fait paraître une première chanson, Adèle, en mai 2019.

Lors de cette même année, elle récolte le prix du ROSEQ et la bourse Pauline-Julien lors du concours « Destination Chanson fleuve » au Festival en chanson de Petite-Vallée. Elle se retrouve finaliste au Cabaret Festif de la relève et ensuite au grand concours du Festival international de la chanson de Granby, où elle remporte deux prix. Après une participation fort remarquée aux préliminaires des Francou­vertes 2020, Ariane finit par se rendre en finale.

En mars 2020, elle fait paraître son premier EP, AVALANCHE (n.f) et récolte une nomination dans la catégorie EP Pop au Gala alternatif de la musique indépendante du Québec (GAMIQ). La chanson Ta main paraît en octobre 2020 sur l’étiquette La maison fauve. Son premier album, medium plaisir, comprenant les chansons Je me réveilleCe n’est pas de la chance et Quand je serai grande est disponible partout dès maintenant.