35 % des Québécois ont envisagé de changer d’emploi en raison de la pandémie

Ayant pour mission d’aider les Québécois et Québécoises à trouver leur X, et ce, à toutes étapes de leur vie, AXTRA, l’Alliance des centres-conseils en emploi, dévoile les résultats de sa toute nouvelle enquête portant sur les impacts de la COVID-19 sur le cheminement de carrière.page1image45157760

Selon un sondage Callosum réalisé auprès de 1 000 personnes en mai 2021, il est indéniable que la pandémie de COVID-19 a eu des répercussions importantes sur le cheminement de carrière des Québécois. Ainsi, un peu plus du tiers (35 %) des répondants a considéré, voire effectué, un changement d’emploi ou de carrière en raison de la COVID-19. De plus, le quart de la population (22 %) dit avoir été forcé par la pandémie à prendre des décisions dommageables pour sa carrière, cette proportion grimpant à 51 % pour les jeunes de 18-24 ans, dont la progression scolaire et professionnelle a pu être entravée de manière plus importante par la situation sanitaire.

« Ces chiffres nous confirment l’effet inégal de la crise sur les différentes tranches d’âge et groupes de la population. Si certains ont été contraints de changer de secteurs d’activité en raison des mesures sanitaires, d’autres ont dû revoir leurs priorités en raison de la pandémie. Peu importe la situation, il est judicieux de planifier les prochaines étapes avec le soutien de personnes professionnelles pour éviter de prendre des décisions précipitées qui pourraient être vite regrettées », déclare Valérie Roy, directrice générale d’AXTRA.

Des services d’emploi méconnus, mais accessibles partout au Québec

En matière d’accompagnement professionnel, le tiers des répondants au sondage a indiqué qu’il aimerait recevoir du soutien pour réfléchir à son parcours professionnel et prendre de bonnes décisions, un taux qui bondit à plus de 50 % chez les moins de 35 ans. Même si la moitié des répondants affirme connaître les centres-conseils en emploi, le quart d’entre eux ne sait pas comment passer à l’action lorsqu’il souhaite changer d’emploi.

« Ces données nous permettent de constater que beaucoup de gens connaissent les ressources qui existent, mais qu’ils n’ont pas le réflexe d’aller cogner à la porte des centres-conseils en emploi pour se faire accompagner dans leurs réflexions et démarches professionnelles. La plateforme TrouvetonX.ca sert à faire connaître leur large éventail de services gratuits d’aide à l’emploi et à faciliter le premier contact avec eux », ajoute Valérie Roy.

carrière, emploi, Pandémie