Une fleure 3D géante est arrivée à l’Instectarium de Montréal  | Jusqu’au 3 juillet au Jardin des pollinisateurs | Accessible à tous !

Du 22 juin au 3 juillet, des installations miniatures mettant en scène de façon loufoque des insectes pollinisateurs et une fleur géante propulsant l’humain à l’échelle de ces insectes agrémentent le nouvel espace accessible gratuitement à l’Instectarium de Montréal. La fleur 3D géante Flora Macro, attire l’attention et, par le biais d’une signalétique, invite à la recherche de certains éléments de la nature qui se trouvent dans le nouveau jardin des pollinisateurs. Cette œuvre créée par Castor et Pollux, qui évoque les étamines et les pistils des fleurs que les insectes fréquentent pour se nourrir de nectar, transportant ainsi le pollen d’une plante à l’autre. Inspirée de l’actée rouge (Actea rubra), une plante indigène au Québec, l’œuvre éphémère est composée de matériaux naturels (bambou, coton, osier et bois). Avec ses 2,4 mètres à 3 mètres de hauteur, cette installation géante fait vivre un changement d’échelle à l’humain qui soudainement s’approche un peu plus de la perspective des insectes pollinisateurs.
Coup d’oeil sur Flora Macro • Un tronc d’arbre avec de multiples branches, autoportant, écorcé et peint• Installation composée de matières biodégradables• De 4 à 7 pistils au total, comprenant chacun 10 à 15 étamines • Hauteur : de 6 à 10 pieds• Multiples boules de pollen, sphères de diamètre 3 à 7 cm, en circulation libre, positionnées dans les étamines et pistils• Composition de matériaux organiques• Recouvrement de coton créant une uniformité et des courbes naturelles, tout en laissant transparaître la structure• Utilisation de tressages de bambou et valorisation des textures• Ensemble induisant la manipulation, avec des éléments à portée de main et des boules de pollen mobiles 
Participez au Défi biodiversité

Espace pour la vie invite le grand public à profiter de cette découverte  du Jardin des pollinisateurs pour participer au Défi biodiversité. Comment? En prenant une ou des photos de la nature que l’on partage ensuite avec d’autres passionné.e.s de nature.
Le nouvel Insectarium

Premier musée en Amérique du Nord où il est possible d’observer autant d’espèces d’insectes – vivants (dont certains en liberté) et naturalisés – en un seul lieu, l’Insectarium convie ses visiteurs et visiteuses à une rencontre hors de l’ordinaire avec les insectes. L’équipe du musée propose une expérience immersive et éducative visant à transformer le rapport que l’humain entretient avec les insectes et de développer chez lui la valorisation des insectes, qu’on désigne volontairement par « entomophilie »* à l’Insectarium.

Conception du Jardin des pollinisateurs : atelier le balto (Berlin, Allemagne) : Architecture du paysage

activité, Exposition

mononews logo white


© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top