Étiquette : activités culturelles

Année Marie de l’Incarnation –  350 sème anniversaire du décès de la Marie de l’Incarnation

Le Pôle culturel du Monastère des Ursulines, dévoilait ce matin la programmation soulignant le 350anniversaire du décès de Marie de l’Incarnation. Un florilège d’activités sera offert à compter du 30 avril 2022 au 30 avril 2023. C’est ainsi que les visiteurs pourront faire plus ample connaissance avec ce personnage historique incontournable aux talents multiples.

« L’événement présenté invite les publics de tous âges et d’intérêts diversifiés à converger vers le Monastère des Ursulines ou à assister, en ligne, à des rencontres culturelles profondément humaines. Cette programmation commémorative se veut vivante et rassembleuse. Pour mettre en lumière la vie et l’héritage de Marie de l’Incarnation, nous vous proposons 20 rendez-vous favorisant des échanges avec des spécialistes, des artistes, des musiciens et des médiateurs culturels. Ces rendez-vous seront aussi de belles opportunités de découvrir le patrimoine immatériel ainsi que les riches collections et archives des Ursulines. » précisait madame Sophie Limoges, directrice générale du Pôle culturel du Monastère des Ursulines.

Enseignante hors pair , excellente brodeuseépistolière prolixeécrivaine remarquableMarie de l’Incarnation se fait aussi linguiste, composant notamment des dictionnaires dans différentes langues autochtones. « Marie de l’Incarnation a une portée universelleBéatifiée puis canonisée par l’Église, elle est une source d’inspiration. La programmation dévoilée aujourd’hui permettra aux publics de découvrir cette femme remarquable de notre histoire. » affirmait Sr Cécile Dionne, supérieure générale des Ursulines de l’Union Canadienne.

À l’origine de la première école pour filles en Amérique du NordMarie Guyart de l’Incarnation (1599-1672) laisse un legs incommensurable à la société québécoise et au monde. Favorisée par d’importantes expériences spirituelles au cours de sa vie, elle est considérée comme une grande mystiqueMariéemère, puis veuve, Marie de l’Incarnation se montre une femme d’affaires efficace avant d’entrer chez les Ursulines de Tours en 1631.

Débarquée à Québec le 1er août 1639 avec deux religieuses et Marie-Madeleine de Chauvigny de La Peltrie, Marie de l’Incarnation conçoit le premier monastère de son ordre en Amérique, dont elle supervise la construction en Haute-Ville.

Suivez la programmation soulignant le 350anniversaire du décès de Marie de l’Incarnation à PoleCulturelDesUrsulines.ca.

LES JOURNÉES DU PATRIMOINE RELIGIEUX

Des centaines d’activités gratuites au cœur de 175 villes et municipalités différentes
les 11 et 12 septembre 2021


Le Conseil du patrimoine religieux du Québec (CPRQ) et l’Association du tourisme religieux et spirituel du Québec (ATRSQ) sont fiers de lancer aujourd’hui la programmation des Journées du patrimoine religieux 2021, un événement touristique et citoyen en architecture et patrimoine qui en est à sa quatrième édition. 

Sur une base volontaire, 276 organisateurs ont inscrit des activités à la programmation des 11 et 12 septembre 2021, qui vise à fournir aux Québécois une opportunité de mieux connaître et apprécier les multiples caractéristiques artistiques, historiques et architecturales de leur patrimoine religieux. 

Des lieux emblématiques aussi bien que des espaces méconnus et parfois peu accessibles ont répondu à l’appel, fournissant aux visiteurs de multiples options pour satisfaire leur curiosité. C’est le moment de consulter l’offre de visites et d’activités culturelles, incluant des concerts et des expositions, et de prolonger la saison estivale ! 

Des Iles-de-la-Madeleine à Guérin, en passant par Métabetchouan, Frelighsburg et les zones métropolitaines, les itinéraires possibles sont nombreux. Une carte indiquant les lieux participants est disponible sur le site de la programmation : journeesdupatrimoinereligieux.ca.

Toutes les activités sont gratuites et des dons en faveur de la conservation des lieux peuvent être recueillis sur place. Les activités seront offertes en conformité avec les règles sanitaires qui seront en vigueur les 11 et 12 septembre. 

Les visiteurs sont invités à publier leur photos et vidéos de leurs expériences sur les médias sociaux avec le mot-clic #Journéesdupatrimoinereligieux2021 et à suivre l’événement sur ses pages Facebook et Instagram

« Nous sommes heureux de créer une occasion pour les citoyens d’être accueillis comme visiteurs dans les lieux patrimoniaux participants à la programmation des Journées du patrimoine religieux. Le patrimoine religieux québécois est riche et abondant et nous travaillons à le préserver. Visitez les sites pour mieux les connaître et apprécier leurs spécificités : perspectives paysagères, clochers, ouvrages de menuiserie, œuvres d’art, orgues et vitraux; ils regorgent d’œuvres dignes de musées, ils sont nos châteaux et sont remplis d’histoire ». – Josée Grandmont, présidente du conseil d’administration du CPRQ.

« Le tourisme religieux et spirituel est la plus ancienne forme de tourisme et les Journées du patrimoine religieux offrent l’occasion de visiter ceux qui se trouvent chez nous. Avant la pandémie, au Québec, le tourisme religieux et spirituel générait 1,47 million de nuitées et 60 $ M en dépenses touristiques. De ces visiteurs, 33 % venaient spécifiquement dans la destination pour les attraits religieux et 73 % visitaient d’autres attraits à proximité. Que ce soit pour la beauté des lieux ou les panoramas qu’ils offrent, la culture ou l’histoire, les sites religieux d’ici sont des raisons extraordinaires de s’offrir une escapade dans les régions du Québec. » – Michel Couturier, président du conseil d’administration de l’ATRSQ.


© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top