SAM TUCKER présente son tout nouveau projet, GROW : PART I

Sam Tucker est un artiste unique en son genre, en pleine ascension, mais qui mène une vie très différente de ce à quoi il aurait pu s’attendre. Britannique d’origine, l’auteur-compositeur-interprète a d’abord étudié la linguistique en Angleterre, tout en écoutant beaucoup de musique dans ses temps libres. Puis la découverte fortuite des grands espaces québécois l’a mené à s’établir en Gaspésie, où il a trouvé sa voix, une communauté de musiciens avec qui collaborer, et maintenant, un nouveau projet qui lui permet de sortir de sa zone de confort.

GROW : PART I est un projet parallèle pour Sam, découlant d’une série d’événements, de réalisations et d’influences hétéroclites ayant fusionné durant la pandémie. N’étant plus en mesure de jouer sur scène en tant que musicien folk, mais souhaitant continuer de créer, Sam a ouvert son ordinateur portable et a créé quelque chose de complètement différent. Amateur d’électro et d’EDM depuis sa jeunesse en Angleterre, Sam s’est mis à écouter des beats hip-hop lo-fi sur YouTube, qui l’ont inspiré à créer une collection de nouvelles chansons aux rythmes envoûtants. 

« Je voulais créer, apprendre à produire des beats, faire évoluer ma musique en général. Je ne savais pas comment créer une piste de basse ou ajouter du “swing” à un groove de cymbales, mais soudainement, j’avais amplement de temps pour m’éduquer », raconte Sam. « C’était très libérateur, dans le contexte de confinement temporaire que nous traversions tous à ce moment-là. »

Le sens mélodique impeccable de Sam rend ces chansons extrêmement agréables à écouter. C’est le genre de musique qui s’incruste dans votre esprit, avec une voix et des notes de guitares à la fois insouciantes et précises. La musique de Sam est habituellement assez désinvolte, mais avec ce projet, les sonorités sont plus travaillées, évoquant des artistes tels que Mac DeMarco ou Tame Impala. Avec l’aide de son ami producteur Connor Seidel (qui a récemment reçu des éloges aux prix JUNO pour avoir contribué au succès de Charlotte Cardin), Sam a assemblé un album qui semble être une compilation de grands succès qu’on n’avait jamais entendus — des classiques instantanés.

Selon Sam, « cette musique ne devait initialement pas être rendue publique, ce n’était qu’un exercice créatif. Puis c’est graduellement devenu un “projet parallèle” que je pensais peut-être lancer sous un pseudonyme. Finalement, j’ai réalisé que cette musique faisait autant partie de moi que mes chansons folk et blues rock, alors c’est devenu un projet officiel de Sam Tucker. Ce n’est pas une “nouvelle direction” pour Sam Tucker, qui “accroche sa guitare acoustique pour faire quelque chose de plus cool”. Ce n’est qu’un autre morceau du casse-tête “qui est Sam Tucker?”… »

GROW : PART I est disponible partout dès maintenant.

Musique

mononews logo white


© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top