« RÉFLEXIONS » À LA GALERIE 203

Cette fois, elle est devant les projecteurs. Pendant le confinement, Corinne Asseraf, propriétaire de la Galerie 203, a opté pour foncer, aller de l’avant et c’est dans la création qu’elle a trouvé un nouveau souffle : la force de présenter ses propres œuvres. L’exposition « Réflexions » est le fruit d’une collaboration avec l’artiste Sylvia Cohen. Ensemble, elles proposent une série de toiles époustouflantes, toutes peintes à la main, mettant en vedette 35 icônes de la culture pop. 

Des hommes et des femmes, plus grands que nature par l’entremise desquels, le duo Asseraf-Cohen nous balance un humour effronté, voire revendicateur, et un regard féminin lucide sur ces dernières décennies qui résonnent jusqu’à cette année frappée par la pandémie. « Après avoir organisé et accueilli des milliers d’artistes au cours des 12 dernières années, j’ai finalement pu prendre du temps pour moi cette année et réfléchir à ce que je suis et à ce que je veux encore faire, et c’est à nouveau de créer de l’art, » déclare Corinne Asseraf née à Casablanca, au Maroc, en 1964. L’année suivante, avec sa famille, elle s’installe à Montréal. À l’adolescence, Asseraf s’inspire d’artistes aux personnalités fortes tels Andy Warhol, Jean-Michel Basquiat et Keith Haring. Ces figures emblématiques incarnent un style et une vision qui lui collent à la peau et qui se marient parfaitement avec son amour pour l’art abstrait.

En 2011, sa passion pour rassembler les gens, son amour pour l’art et son expérience en affaires l’ont amené à ouvrir la Galerie 203, tout près de la Basilique Notre-Dame au cœur du Vieux-Montréal. Après avoir développé cet espace créatif et dynamique, voué à l’art contemporain, et la carrière de nombreux d’artistes qu’elle représente, Corinne Asseraf présente enfin sa propre exposition en collaboration avec une amie de longue date et une peintre de talent, Sylvia Cohen, qui a déjà présenté ses propres expositions à la Galerie 203. « Mon objectif est de créer des peintures qui sont frappantes et intrigantes. Quand je commence à travailler, je ne me soucie plus de la beauté de l’image mais plutôt de la façon dont elle me parle. » déclare Cohen dont ses œuvres sont saluées et vendues à l’international. « Je considère mes créations comme des études de personnages plutôt que comme des portraits. » 

Avec « Réflexions », ces deux femmes font parler les portraits de célébrités comme Édith Piaf, Basquiat, David Bowie, Chanel, Sol, Charlebois, Twiggy, Jack Nicholson, Madonna et plusieurs autres. Ces peintures, des techniques mixtes sur toiles, ont toutes des messages qui se lisent haut et fort en ces temps incertains avec des citations de ces stars qui ont marqué leurs époques sous forme de collages. 

Les 14, 15 et 16 juin auront lieu des vernissages événements tapis rouge afin de souligner le lancement de « Réflexions. » Ces grandes soirées, sur invitation seulement, seront l’occasion de célébrer de nouveau et de se retrouver après ces mois difficiles frappés par la COVID-19. La Galerie 203 se vêtira de ses plus beaux atouts et accueillera des bolides Ferrari; un clin d’œil au week-end du Grand-Prix de Formule 1 qui avait l’habitude faire la fête dans le Vieux-Montréal.

« Réflexions »

Corinne Asseraf et Sylvia Cohen

Vernissages sur invitation – avec règles sanitaires : 14 et 15 juin
Levée de fonds pour  www.lovemarnie.org : 16 juin

Dès le 18 juin ouvert au public

Galerie 203

227 Notre-Dame Ouest

Montréal, Québec H2Y 1T4

www.galerie203.com

http://www.sylviacohen.com

Exposition, galerie