Partiellement inspiré de l’expérience personnelle du dramaturge et interprète Oliver KoomsatiraPsycho 6 raconte l’histoire bouleversante, qui change le cours d’une vie, de millions de jeunes à travers les cultures et les classes sociales. Cette pièce puissante et non-linéaire tisse ensemble théâtre, mouvement physique, masques, dance et rap, au-dessus d’une trame sonore étagée intégrale. Le Théâtre Teesri Duniya est fier de présenter cette importante première mondiale, présentée au MAI (Montréal, arts interculturels) du 10 au 23 juin. Poursuivant son mandat d’encourager le dialogue, le théâtre tiendra des causeries post-représentations le 12 et 19 juin. Avertissement contenu mature—15 ans et plus.

Dans ce tour de force nuancée, les spectateurs doivent considérer —lion ou gazelle; comment le chasseur devient-il la proie? Cette histoire déchirante suit le voyage de K, un jeune homme qui s’est promené par intermittence en familles d’accueil et en centres jeunesse, depuis l’âge de 9 ans. Sa famille brisée, son tempérament enflammé et sa destitution financière l’ont mené sur le chemin d’activités criminelles de plus en plus dangereuses et ont eu un impact sur sa santé mentale et émotionnelle. La pièce aborde les gangs de rue et le proxénétisme, des sujets peu souvent vus au théâtre. Elle jette un regard profond sur la façon dont certains facteurs socio-économiques spécifiques créent un contexte dans lequel les gens de couleur marginalisés sont vulnérables face à la délinquance, par pure nécessité.

L’histoire de K résonne avec Koomsatira depuis longtemps, « En grandissant, j’ai vu plusieurs amis se mettre dans beaucoup de trouble. Certains ont été capables de se sortir des griffes du système criminel. D’autres n’ont pas réussi. Je voulais comprendre en profondeur comment des bons enfants étaient en train de se faire former pour devenir des criminels et ce qui les rendaient plus susceptibles de se retrouver mêlés avec ce genre de personne. Certains sont revenus avec des cicatrices, des marques, des dossiers criminels, des sentences, des dépendances à la drogue et des accusations de possession d’armes. Tandis que d’autres ne sont tout simplement jamais revenus » dit-il. 

Comment un adolescent mélomane se transforme-t-il en un bandit naissant et puis en un véritable criminel? Psycho 6 est une réflexion du climat actuel, incorporant des faits sévères. Selon Statistiques Canada, la violence armée a augmenté de 81% au Canada, entre 2009 et 2019. En 2020, il y a eu 8,344 victimes de crimes violents impliquant des fusils. Montréal n’est pas épargnée de cette tendance, avec 187 événements impliquant une violence armée survenus en 2021, soit une augmentation de 30% comparativement à 2020. Plusieurs de ces épisodes sont reliés aux organisations criminelles, certains impliquant des gangs de rue juvéniles. À Montréal, 607 fusils illégaux ont été saisis en 2021. Un certain nombre de ces malheureuses fusillades meurtrières ont impliqué des adolescents et des innocentes victimes qui n’étaient pas reliés aux organisations criminelles. La pièce s’interroge sur le pourquoi? Quelles circonstances interpellent des adolescents et jeunes adultes à participer à des vols, des agressions physiques, des entrées par effraction, des tirs en voiture, des vols à l’étalage, des kidnappings, du proxénétisme, de la fraude et du trafic sexuel… L’objectif de Koomsatira n’est pas de terroriser le public, mais seulement d’encourager une compréhension de ce qui se passe dans les quartiers locaux sans sauter aux conclusions. 

Rahul Varma, directeur artistique du Théâtre Teesri Duniya est impatient de voir Psycho 6 prendre vie après avoir été développé au sein du Fireworks Playwrights’ Program de la compagnie, lequel se concentre sur cultiver des œuvres pertinentes et significatives. « La pièce de Koomsatira, à propos de moments sombres et troubles ainsi que la recherche d’échappatoires, est une fascinante histoire d’espoir. Il ne parle pas uniquement du personnage principal qui essaie de s’en sortir, mais cherche aussi à aider ceux qui s’en vont sur le même chemin. Appuyer les jeunes c’est de les comprendre; Psycho 6 est une pièce à propos de la compréhension de nos jeunes » dit Varma. 

Il y a eu un processus collaboratif avec tous les créatifs dès les premières étapes, sous la direction pointue et judicieuse de Liz Valdez. Amenant les gens dans le monde de K sont les designers Zoe Roux, décor et éclairage; Nalo Soyini Bruce, costumes; et Christine ML Lee, son. Alessandra Tom est l’assistante directrice et la régisseuse est Elyse Quesnel.

Théâtre Teesri Duniya, saison 2022/2023

Fondé en 1981, le Théâtre Teesri Duniya reflète la réalité multiculturelle, multiraciale et Indigène canadienne, promouvant la pensée critique, les connexions communautaires et le dialogue interculturel. Deux spectacles supplémentaires complètent la saison en cours; Meet Me (en collaboration avec le projet Live Action Theatre) co-écrit par Rosaruby Kagan et Julia Ainsworth (octobre), et Counter Offence, qui a été reporté deux fois, par Rahul Varma, dirigé par Arianna Bardesono (15 mars-3 avril, Centre Segal). Le programme Fireworks Playwrights continue cette saison avec une nouvelle cohorte de dramaturges PANDC, en plus d’événements de programmations communautaires variés. 

Psycho 6 10 au 23 juin

Théâtre Teesri Duniya au MAI (Montréal, arts interculturels), 3680 rue Jeanne-Mance 

Le spectacle est présenté: du mardi au samedi à 20h, dimanche à 15h

Il y aura des causeries post-représentations le dimanche 12 et 19 juin

Billetswww.eventbrite.ca/e/psycho-6-tickets-308446049437

Des prix étudiants/âge d’or/de groupe, sont disponibles

Pour des informations: (514) 848-0238 ou www.teesriduniyatheatre.com