L’ENSEMBLE CONSTANTINOPLE RENCONTRE LE CHŒUR POLYPHONIQUE A FILETTA SUR SCÈNE

L’Ensemble Constantinople présentera le 11 décembre prochain le concert Clair-obscur à la Salle Bourgie de Montréal, accompagné des chanteurs de l’ensemble polyphonique A Filetta.Pour sa 20e saison, l’Ensemble Constantinople présente une série de concerts, à la Salle Bourgie du Musée des Beaux-Arts de Montréal, entre nouvelles collaborations et amitiés de longues date. 
« Au cours de ces 20 dernières années, Constantinople a collaboré avec 112 artistes de diverses traditions. C’est à Montréal, dans le cadre de notre saison, avec la présence précieuse de notre public d’ici, que la plupart de nos créations ont vu le jour, avant de parcourir le monde. Leur ADN porte ce lieu et cet environnement propice aux échanges et aux dépassements des frontières, qui est Montréal. » – Kiya Tabassian, directeur artistique de Constantinople 
Le troisième concert de cette série de six se fera donc en partenariat avec le chœur corse A Filetta.  Clair-Obscur est l’une des toutes dernières créations de l’Ensemble Constantinople. Née de deux résidences pré-pandémiques en Corse, l’œuvre a vu le jour en septembre 2020, lors du dernier voyage de Constantinople à Calvi pour travailler avec A Filetta. Entre mer et montagnes, modalité et polyphonies, Clair-obscur est le résultat d’un désir d’un dialogue approfondi entre les membres de Constantinople et d’A Filetta, groupe phare du chant en Corse. Une suite poétique et musicale a ainsi été imaginée, entremêlant les polyphonies créées par les chanteurs érudits d’A Filetta aux compositions et la direction de Kiya Tabassian. Un concert profondément touchant.

L’œuvre partira également en tournée à travers le Canada, et sera présentée le 3 décembre à Vancouver, le 4 décembre à Maple Ridge, le 5 décembre à Victoria, le 10 décembre à Toronto et le 13 décembre à Québec. 

À propos d’A Filetta

Depuis plus de quatre décennies, A Filetta est l’un des groupes phares du chant polyphonique corse. Composé de six voix d’hommes, ce chœur d’une créativité inouïe perpétue la tradition orale insulaire tout en explorant des créations d’œuvres plus contemporaines. Aujourd’hui ces chanteurs, qui se refusent à être les gardiens d’un quelconque temple, cultivent par le truchement de leurs compositions, l’idée d’une tradition prolongée, renouvelée et ouverte, qui serait bien ancrée dans la mémoire mais dont les développements seraient sans complexes. A travers ses créations, le groupe s’attache à consolider et enrichir l’art polyphonique inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité en 2009, et constituant l’un des piliers identitaires de la culture Corse. 

À propos de Constantinople

Empruntant son nom à l’ancienne cité phare éclairant l’Orient et l’Occident, Constantinople a été imaginé comme un espace de rencontres et de métissages musicaux par son directeur artistique Kiya Tabassian et fondé en 2001 à Montréal. Depuis sa création, l’ensemble a réalisé 19 disques sous étiquettes Analekta, Atma, World Village, Buda Musique, Ma Case, Dreyer Gaido et Glossa. 

Au cours des dix dernières années, ce sont près de 50 créations qui auront été développées et auront voyagé dans plus de 240 villes à travers 54 pays.

SUR SCÈNEA Filetta, polyphonies corsesJean-Claude AcquavivaFrançois AragniJean-Do BiancoPetr’Antò CastaPaul GiansilyMaxime Vuillamier

Constantinople

Kiya Tabassian, sétar, voix et directionDidem Basar, kanunPatrick Graham, percussionsTanya LaPerrière, violon baroque et viola d’amore

Plus d’informations Le samedi 11 décembre à 20hSalle Bourgie, Musée des Beaux-Arts de MontréalTarifs: 44$ pour le grand public, 38$ pour les membres du musée, 23$ pour les 34 ans et moins.

Billets

Musique

mononews logo white


© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top