KANDLE INFERNO

Le 28 mai dernier, Kandle Osborne a fait paraître 
Set The Fire, son quatrième album studio — et son premier à titre d’artiste indépendante. Un album qui se veut la trace du voyage menant Kandle à la rencontre d’elle-même, à travers la redécouverte de ses forces innées et de ses capacités. C’est aussi le portrait d’une personne, à découvert, qui apprend à se faire confiance. Et entendre le tout fait résolument du bien à l’âme. Le lundi 29 novembreKandle donnera vie à ce monde avec Inferno – un court-métrage et un album visuel, sur des revisites de six des titres de l’album. Regardez le film pour Cathedral ici et retrouvez-vous lundi à  21h00 pour la première de Inferno.

« Les images ont toujours été aussi puissantes que la musique  pour moi », avance Kandle. « Depuis le début de ma carrière, il y a dix ans, je rêvais de créer un album visuel. Ironiquement, cela s’est finalement produit à un moment où je n’avais plus le soutien d’un label, d’un management et d’une équipe de production ; juste le bon collaborateur et un rêve obstiné. Set The Fire est un album qui représente un voyage – qui passe par des états d’espoir et de désespoir, d’auto-dépréciation et d’autonomisation, d’amour et de trahison. Je crois que c’est un voyage auquel la plupart d’entre nous peuvent s’identifier, car nous essayons de trouver notre chemin dans une existence compliquée et désordonnée, avec des hauts de clarté et d’euphorie et des bas de traumatisme et de chagrin. »

Passionnée par les histoires visuelles (Kandle a étudié la photographie et a travaillé sur une série de bandes dessinées), Inferno devient une étape naturelle pour donner vie aux histoires de Set The Fire – après avoir obtenu une nomination pour un Prism Prize en 2021 pour l’extrait phare de Set The Fire, « Lock and Load », (sa deuxième nomination pour le prix après Not Up To M), ainsi qu’une précédente nomination au Canadian Independent Video Award en 2020.

Réalisé par Brandon William Fletcher, collaborateur de longue date, Inferno présente une série de vidéoclips savamment entremêlés – certains déjà vus du public, d’autres non – ainsi que quelques nouvelles séquences qui ont atterri sur le plancher de la salle de montage, et quelques vidéos live pour diverses versions des chansons revisitées.
« Présenté comme un long rêve, Inferno est la brûlure de notre subconscient, la façon dont notre cerveau essaie de traiter le chagrin, la frustration, la colère, l’impuissance, et la récupération de ce pouvoir », affirme Brandon. « Si nous sommes incroyablement heureux de pouvoir présenter ce film de près de 43 minutes, nous sommes tout aussi impressionnés d’avoir pu en filmer environ la moitié en l’espace de sept jours. »

« Comme d’habitude, mon partenaire de crime, Brandon William Fletcher, et moi avons refusé de voir les limites », ajoute Kandle. « En sept jours, nous avons produit, stylisé, improvisé, demandé des faveurs, emprunté à nos amis talentueux et croisé les doigts pour créer les nouvelles pièces de ce film. Nous nous sommes abandonnés au chaos, nous avons trouvé notre état d’esprit, nous avons travaillé avec nos défauts et nous nous sommes lancés. Je suis aux anges de partager ce film avec vous. »

PLAN INTERNATIONAL CANADA 
Parallèlement à l’album visuel, Kandle s’est associée à Plan International Canada – membre d’une organisation mondiale qui se consacre à la promotion des droits des enfants et de l’égalité des filles – pour le projet The Power Within project. Pour soutenir ce projet, Kandle a conçu un t-shirt spécial qui sera disponible en ligne et lors de ses prochains concerts (dates indiquées ci-dessous), et dont la totalité des recettes sera reversée à l’organisation. 

« Je suis une artiste qui trouve la créativité cathartique », déclare Kandle. « Je ne suis pas étrangère à la maladie mentale, au travail sans fin et à la force qu’il faut pour essayer d’atteindre un état de calme, de bonheur et de sécurité. Je ne vois pas de meilleure façon de présenter ce film au monde que de l’utiliser comme plateforme pour collecter des fonds pour les personnes dans le besoin et pour apporter un peu d’espoir et d’optimisme dans un monde qui peut être effrayant et restrictif. Je sais maintenant que lorsque je ne trouve pas ma propre étincelle, je peux toujours allumer le feu et inspirer les autres à faire de même. »

DATES À VENIR
2 – 4 décembre – Toronto, ON – Horseshoe Tavern (avec 54-40)
22 décembre– Vancouver, BC – Commodore Ballroom (avec July Talk)
*Plus de dates à venir

Musique

mononews logo white


© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top