Influences. Un premier EP en français pour la chanteuse jazz SOA

Ayant fait carrière en Allemagne avant de s’établir à Montréal, puis à Toronto, Chrystelle Maechler est une vocaliste et parolière connue sous le nom de SOA. L’artiste présente le EP Influences, qui réunit quatre pièces en français pimentées de mots anglais et allemands, un projet qui témoigne de ses influences, de son parcours et des thèmes qui lui sont chers. Accompagnée de ses complices, le claviériste Thompson Egbo-Egbo, le bassiste Randall Hall et le batteur Jeff Halischuk, et du trompettiste invité Alexis Baro, SOA propose un jazz groovy aux multiples facettes.
 
La dansante Avant que j’me détraque, composée par Jean-Christophe Béney, est à la fois une autocritique et une critique de notre société où l’on glorifie le fait d’être hyper occupé et constamment à la course. On zappe, on swipe pose pour sa part un regard lucide sur notre tendance à éluder les obstacles et à glisser d’une situation à l’autre. StokeS The MC et son flow soyeux dynamisent cette pièce également composée par Jean-Christophe Béney.
 
Jusqu’aux retrouvailles, langoureuse, traite des relations longue distance et de l’attente insoutenable qui précède le moment de retrouver l’autre, sur une musique de Roy Hargrove. Quant à la jubilatoire Home Sweet Home, elle aborde le thème de l’importance de l’amour pour trouver son chez-soi intérieur sur une musique signée Medeski Martin & Wood. Enregistré par Jeremy Darby, le EP a été mixé et matricé par Inaam Haq, récipiendaire d’un GRAMMY en 2016 pour son travail sur la chanson à succès Uptown Funk (Bruno Mars et Mark Ronson).
 
Influences, c’est un EP haut en couleur qui célèbre l’authenticité, la chaleur, la pluralité linguistique et identitaire, la musique et le jazz.

Musique