Diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Montréal (promotion 1980), Loui Mauffette s’est voué au théâtre et à la chanson, tout en assurant parallèlement les relations de presse pour différents théâtres et événements culturels majeurs. Comme comédien, il a joué au sein de compagnies de théâtre jeunesse – Théâtre Sans Fil, Théâtre Petit à Petit (PÀP) et la troupe du CNA –, et comme chanteur, il a fait partie de plusieurs spectacles, notamment L’opéra de quat’sous et l’opéra romantique Nelligan.

Attaché de presse de Joe Bocan, de Michel Lemieux, de La La La Human Steps, de Carole Laure et de Diane Dufresne, il a de plus œuvré, de 1992 à 2019, au sein de l’équipe des communications du Théâtre du Nouveau Monde. À sa manière, il a contribué de façon exceptionnelle à l’évolution de ce grand théâtre.

Mais c’est en 2005, lors du décès de son père Guy Mauffette (le « grand laboureur des ondes », inoubliable animateur du Cabaret du soir qui penche et des Samedis de l’oiseau de nuit à Radio-Canada) qu’il a eu un réel éveil artistique. Loui a conçu et mis en scène la stonerie poétique Poésie, sandwichs et autres soirs qui penchent, happening créé au Festival international de la littérature en septembre 2006, acclamé par le public et la critique, et repris chaque année jusqu’en 2016 où il célébrait avec éclat son 10eanniversaire. En avril 2009, lors de l’année inaugurale du tout nouveau Théâtre de Quat’Sous, il offrait Dans les charbons, un grand tour de manège poétique qu’il a concocté et dirigé. En décembre 2012, il créait Est-ce qu’on pourrait pleurer un tout petit peu, un (presque) solo dont il assurait le concept, l’interprétation, le choix des textes et des musiques ; étrenné au Studio-théâtre de la Place des Arts, le spectacle a été repris à la Cinquième salle. Pour la saison 2018-2019 du Centre du Théâtre d’Aujourd’hui qui fêtait son 50e anniversaire, Loui Mauffette a présenté sa pièce Chansons pour filles et garçons perdus, un brassage débridé de sons, de sens, de sensations.

À l’automne 2022, à l’invitation du FIL, le comédien chanteur revient cette fois sur scène avec ses inventions, ses émotions et ses nouvelles palpitations poétiques : Ô Loup !