ALIAS S’AMÈNE AVEC UN SON PSY-ROCK ET PRÉSENTE UN PREMIER UN EP SUR L’ÉTIQUETTE SIMONE RECORDS.

Ne laissant rien au hasard, c’est un vendredi 13 que ALIAS lance son premier EP It’s Not Funny So Stop Smilin’. Le multi-instrumentiste offre un mini-album de six titres dont il signe textes, musiques, arrangements et réalisation. Compositeur, dilettante, polymathe, Emmanuel Alias est passé par plus de quatre chemins avant d’en arriver à son projet psych rock éponyme. Au cours des derniers mois, ALIAS a d’abord mis la table avec « The Wolf Man » où il s’intéresse de front à l’effroyable malédiction du loup garou. Fut ensuite lancé le deuxième extrait « I Wont Go To Heaven, And That’s Alright » remettant au goût du jour les références musicales des années 70 avec l’esprit décomplexé du rock garage, une pincée de pop et une bonne dose de mélancolie psyché bien pesante. Le mois passé, ALIAS a surpris avec la presque ballade « Kyra Collins » où la justesse vocale de Beyries épouse merveilleusement l’émotion brute d’ALIAS.


Ce sont réellement le charisme et le souci des nuances dont fait preuve ALIAS qui confirment le grand attrait. Le diable est dans les détails. À travers un brouillard multicouche composé de fuzz, d’oscillations déchaînées et de dissonances bien grasses, le chemin vers le psychédélique est tracé et on s’y avance; on a toujours aimé les ombres, de toute façon. Ne laissant rien pour compte, cinéphile et amoureux du mélange des genres, ALIAS propose des clips léchés aux courts récits dramatiques. La trame narrative est en accord avec la trame sonore; un crescendo épique. 


QUI EST ALIAS ?
Ayant d’abord et entre autres participé à la composition de musiques à l’image pour les séries Big Little Lies, Sharp Objects et Mon fils ainsi que pour le long-métrage Jouliks de Mariloup Wolfe, il se met par la suite à bosser pour Musique Nomade, réalisant notamment l’album DREAMWEAVER d’Anachnid (nommé à l’ADISQ et sur la longue liste du Polaris). Il a aussi réalisé la pièce Out Of Touch tirée de l’album Encounter de Beyries. En 2019, il dévoile ALIAS, un projet psych rock smooth et planant, élastique et lénifiant, marqué de revers et bardé de récits fantastiques et hallucinés, empruntant au canon pour le traverser d’ambivalences, de dissonances, de fuzz et de changements de rythmes. Son premier effort solo voit le jour le 13 août 2021 sur l’étiquette Simone Records. 

Tournée dans une maison ancestrale de 1882, le vidéoclip de Kyra Collins est une mise en scène signée par ALIAS lui-même. La vidéo le présente aux côtés de sa chère amie Beyries. 
EN CONCERT 
12.08 : L’entrepôt 77 (Montéal, QC) – Billets  
03.09 : FME (Rouyn-Noranda) – Billets
29.09 : Le Minotaure (Gatineau, Qc) – Billets
30.09 : La Petite Boîte Noire (Sherbrooke, Qc) – Billets
01.10 : Le Zaricot (Ste Hyacinthe, Qc) – Billets
04.11 : Côté Cour (Jonquière, Qc) – Billets 
05.11 : L’Anti (Québec, Qc)- Billets
02.12 : Temps Machine (Tours, France)- Billets
04.12 : Fuzz’Yon (La Roche sur Yon, France) Billets 
08.12 : La Cave aux Poètes (Roubaix, France) 
09.12 : Le Joker’s Pub (Angers, France) 
11.12 : Le Supersonic (Paris, France) 

Musique