Tag: videoclip

DAS MÖRTAL PRÉSENTE LE VIDÉOCLIP “IT COMES” VENDREDI 13 NOVEMBRE

Das Mörtal souligne le vendredi 13 et dévoile le nouveau vidéoclip pour sa chanson “It Comes”, tirée de son album Miami Beach Witchesqui est disponible depuis le 30 octobre dernier, via Lisbon Lux Records

Le réalisateur Kevan Funk – qui n’en n’est pas à ses premières armes, ayant travaillé avec les groupes A Tribe Called Red, Braids ou encore Preoccupations et a gagné plusieurs prix en réalisation, tant pour ses clips que pour ses films –, s’est inspiré de la trame atmosphérique de la chanson pour élaborer une histoire de pouvoir matriarcal, de sororité et de vengeance.  « Dès que j’ai entendu le morceau, le langage visuel et l’esthétique me sont venus tout de suite. J’ai aussi adoré l’idée de revenir à ces films d’adolescents des années 1990, de jouer avec la nostalgie tout en ayant la possibilité d’actualiser ce genre d’une manière qui me semblait plus urgente et plus empreinte de sens. »  – explique Kevan Funk à propos du vidéoclip. 

Das Mörtal marquera la sortie de l’album avec un événement de lancement immersif le 11 février prochain à la SAT, et qui sera diffusé en direct pour ses fans à travers le monde. Tous les détails sont par ici.

KLÔ PELGAG DÉVOILE UN VIDÉOCLIP POUR LA PIÈCE « MÉLAMINE »

KLÔ PELGAG DÉVOILE UN VIDÉOCLIP POUR LA PIÈCE « MÉLAMINE »

Klô Pelgag dévoile aujourd’hui un vidéoclip impétueux et obsédant pour la pièce « Mélamine », tiré de son plus récent album, Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, disponible partout via Secret City Records. 

Klô Pelgag nous partage le thème central de la chanson : « Mélamine c’est lorsque n’être que soi-même n’est plus suffisant, que le regard que l’on porte sur soi et sur les autres est distortionné, que notre douleur nous semble unique et insurmontable. Et enfin, c’est se faire violence afin de se libérer de cette détresse dans laquelle on se conforte par habitude. » Pour cette première collaboration avec la réalisatrice Soleil Denault, le concept du vidéo s’inspire du même sujet et met en scène le sentiment de vouloir être quelqu’un d’autre, et ce, avec l’aide de ces multiples personnages au visage familier. Soleil Denault nous partage sa vision créative derrière le clip « Mélamine évoque un voyage astral, une quête d’identité à travers de multiples versions de Klô. Confuse entre sa perception et la réalité, elle s’y confond mais finit par s’en affranchir.»

Regardez le nouveau vidéoclip pour la pièce « Mélamine » en cliquant ici.

Klô Pelgag et ses musiciens seront en concert le 28 novembre prochain au Palais Montcalm dans la série des « concerts improbables ». Le spectacle sera diffusé virtuellement et disponible dans tous les territoires, peu importe les mesures de confinement en vigueur. Le spectacle officiel du nouvel album sera annoncé prochainement.

L’album Notre-Dame-des-Sept-Douleurs est sorti en juin dernier et ne cesse de récolter les éloges des critiques et du public depuis sa sortie. Le très influent journaliste américain Anthony Fantano a critiqué l’album sur sa chaîne YouTube, The Needle Drop, du jamais-vu pour un album francophone. « Il y a des tonnes de magnifiques points forts créatifs dans chaque recoin de ce projet. » Cliquez ici pour regardez sa vidéo. En France, le Télérama lui a décerné la plus haute de note de quatre clés (équivalent à cinq étoiles), tandis que FrancoFan et Longueur d’ondes saluent l’originalité de l’artiste et la charge émotive du disque : « Violons sages et piano fou cohabitent dans un album capiteux, harmonique, Kate Bushien, où règnent toujours les mélopées si originales, » (Longueur d’ondes) « Cet album est un périple naturel et émotionnel, à vivre profondément » (Francofan). Rolling Stone France renchérit : « Un projet à la fois subversif et unique, une pop baroque habitée par ses angoisses et un imaginaire très fort, habillée par des instrumentations riches. » En Belgique, Le Soir statue que « ses chansons originales sont toujours dotées de mises en scène qui font d’elle une des interprètes québécoises les plus passionnantes. » Au Canada, le Exclaim! lui donne quatre étoiles et au Québec les critiques sont unanimes : cinq étoiles du Journal de Montréal « Le LP de 2020, on le tient », 9/10 dans Le Canal Auditif « une œuvre pertinente et audacieuse » et quatre étoiles dans La Presse, « un album riche. »

Commandez et écoutez Notre-Dame-des-Sept-Douleurs en cliquant ici.

Klô Pelgag est une autrice-compositrice-interprète de renom qui partage avec le public son univers toujours éclaté et résolument intègre. Après un EP indépendant, elle présente son premier long jeu, L’alchimie des monstres en 2013 et rafle plusieurs prix, notamment celui de la Révélation de l’année au Gala ADISQ en 2014, le Prix Barbara du ministère de la Culture française, le Grand Prix de la Francophonie de l’Académie Charles Cros, le Prix Miroir Célébration de la langue française au Festival d’été de Québec ainsi que le Prix Rapsat-Lelièvre. Elle sillonne les quatres coins de la francophonie pour présenter les pièces de cet album et donne plus de 200 concerts, du Québec à la Belgique, de la France à la Suisse. En 2016, son deuxième album L’étoile thoracique crée un véritable raz-de-marée au Québec. Elle remporte quatre Félix au gala de l’ADISQ 2017, incluant celui de l’Album alternatif de l’année, Album de l’année – choix de la critique, Auteure-compositrice de l’année ainsi que Réalisation de disque de l’année. L’album se retrouve sur la longue liste du Prix de musique Polaris en 2017 et en nomination aux prix Juno l’année suivante. Elle reçoit également le prestigieux Prix Félix-Leclerc ainsi que le Prix de la chanson SOCAN pour la pièce Ferrofluides-fleurs et présente pour la première fois son concert au Japon. En 2018, elle est sacrée Artiste féminine de l’année au gala de l’ADISQ.

miro

Miro présente le vidéoclip de «FAIRE SEMBLANT»

NOMMÉ DANS LA CATÉGORIE RÉVÉLATION DE L’ANNÉE AU GALA DE L’ADISQ, L’ARTISTE DÉVOILE UN VIDÉOCLIP QUI FRISE LA PERFECTION POUR L’ÉLEVANTE «FAIRE SEMBLANT», ISSUE DE SON PREMIER ALBUM CHAUDEMENT SALUÉ PAR LA CRITIQUE — EN RETARD SUR MA VIE —, LANCÉ L’AUTOMNE DERNIER.

Pour l’auteur-compositeur-interprète et multi-instrumentiste de talent, pas question de se faire de l’ombre pour plaire. Bien au contraire. Dans un monde où l’on avance souvent à la vitesse de la lumière et où l’on tend à se conformer aux dictats, Miro propose, par le biais d’un clip très fresh signé Alexandre Pelletier x La corp, de respirer un bon coup, de s’écouter: «Pour tous les outcasts qui n’osent pas être eux-mêmes et qui se conforment à la pression sociale, ‘faut lâcher prise, ‘faut plus faire semblant. C’est ben moins de trouble comme ça». Et si on se fie à ce que l’on observe de son expérience de la dernière année, ce chemin choisi semble pavé de bien belles choses…
 
Toujours à travers cette addictive fusion de sonorités hip hop, R&B, pop et soul co-concoctée avec le réalisateur Pierre-Luc Rioux (reconnu pour son travail avec Loud, Bruno Mars, Sia, David Guetta) et qui lui sied si bien celui qui relevait avec brio il y a à peine deux mois  l’exploit d’un spectacle en première mondiale au sommet de la tour du stade Olympique en rajoute encore une couche. Sa présence charismatique et attachante, sa maîtrise du violoncelle qui s’insère de manière aussi étonnante que rafraîchissante dans sa proposition ou encore sa propension à faire fi des codes et à les mettre à sa main le suggèrent fortement: Miro n’a pas fini d’étonner, d’impressionner, et de charmer sur son passage.

kidd

LARY KIDD LANCE UN CLIP POUR « TOUT VA BIEN »

Poursuivant sur sa lancée, après un concert-lancement survolté aux Foufounes Électriques pleines à craquer, doublé d’un triomphe, en supplémentaire et à guichets fermés, au Club Soda en mars dernier, Lary Kidd n’en finit plus de cogner dur et de récolter les fruits de SURHOMME, second effort solo réalisé par ses fidèles acolytes Ajust et Ruffsound.
 
Ne laissant absolument rien au hasard, l’artiste est loin de s’adoucir avec le temps. Armé de sa verve acerbe et de son rap largement inspiré des grosses pointures américaines, il réitère sa signature d’une authenticité désarmante avec des textes cinglants et bien ficelés, juxtaposant références adroites à la culture pop, critiques sociales incisives et fantasmes épicuriens.
 
Conflictuelle et vantarde, « Tout va bien » s’inscrit dans cette lignée de tracks où s’entremêlent, sans toutefois se diluer, lucidité, arrogance et désinvolture. Un cocktail explosif que Lary Kidd maîtrise sans contredit.
 
Cumulant habilement les jeux de mots et les double-sens, celui que l’on salue autant son apport au légendaire groupe Loud Lary Ajust que pour sa trajectoire à titre de cavalier seul aborde ici les hauts et les bas, en s’assurant toutefois de les toiser de haut. Perché sur la forteresse qu’il s’est construite à force d’images puissantes et de succès mérités, Lary Kidd prouve qu’il est bel et bien au sommet de son art.

BENNY ADAM EST DE RETOUR AVEC UN NOUVEAU CLIP METTANT EN VEDETTE FOUKI

BENNY ADAM: UN NOUVEAU CLIP METTANT EN VEDETTE FOUKI

Rien n’arrête Benny Adam ! Après avoir récemment offert une solide collaboration dans le vidéoclip G.O.A.T. Talk (Remix) de Naya Ali, le prolifique chanteur et producteur montréalais est de retour avec le très attendu clip de Flousse. Mettant en vedette l’étoile montante du rap Fouki, la chanson parue en mai dernier sur son dernier album La Barquetterie  SS2 a particulièrement retenu l’attention dans les derniers mois.

Sur une rythmique trap et des airs de guitare pop folk, les deux artistes conjuguent leurs forces pour offrir une chanson rap accrocheuse à l’univers pop bien assumée.

« Et on vient de loin, et ça part de rien, juste d’une envie de tout péter, défier ton baratin. »

Flousse raconte l’histoire de deux jeunes issus de la culture hip hop qui décrivent leur parcours, leurs défaites et leurs victoires, leur ascension dans ce système capitaliste avec lequel ils doivent composer au quotidien.

Si la chanson fait en quelque sorte l’apologie du succès et de l’argent, c’est avec une bonne dose d’humour que Benny Adam débarque avec un vidéoclip à contre-courant rappelant l’importance de garder les pieds sur terre.

Plutôt que de montrer des images léchées de gens riches et célèbres, Benny, qui a lui-même réalisé le clip, a choisi de tourner avec de vieux caméscopes dans un camping en Estrie. Sur de curieux effets vidéo qui ajoutent à l’ironie, Fouki et lui se retrouvent ainsi dans plusieurs situations cocasses.

BENNY ADAM EST DE RETOUR AVEC UN NOUVEAU CLIP METTANT EN VEDETTE FOUKI
Webster

WEBSTER NOUS DONNE DES FRISSONS AVEC LE VIDÉOCLIP DE SUMMERTIME

Fidèle à son habitude, Webster présente aujourd’hui un vidéoclip captivant et engagé pour la pièce Summertime tiré de son album collaboratif avec la formation jazz 5 for Trio paru en février 2019. Celui qui est aussi historien, militant et conférencier y livre un vibrant hommage aux nouveaux arrivants, résilients devant le défi de s’adapter à un tout nouveau quotidien, en particulier durant le rude hiver québécois.

Si le clip commence sur des images intrigantes du groupe jouant dans un gymnase, Webster nous plonge progressivement et de manière très touchante dans la vie de Léonie, récemment établie au Québec avec sa famille. Originaire de la République centrafricaine, elle nous offre un accès privilégié à son quotidien, d’un simple souper en famille à leur première glissade sur neige. 

Réalisé par la maison de production La Raffinerie, le vidéoclip a la particularité d’être entièrement tourné sur de la pellicule  16mm. Le grain prononcé des images de style documentaire crée ainsi un univers intimiste qui ajoute grandement au narratif.

Des images hivernales pour un texte qui se veut pourtant un hymne à l’été ; d’une lecture au parc au simple plaisir d’apprécier le soleil. Une belle dichotomie qui a tout pour mettre en valeur à la fois les mots justes du rappeur et la réalité dépeinte dans le clip.

Summertime

Pour cette pièce d’exception, certainement la plus jazz de l’album, l’artiste hip-hop et ses musiciens revisitent le grand classique Summertime écrit par George Gershwin en 1934 pour son opéra Porgy & Bess.

Pour l’occasion, la chanteuse de puissance Valérie Clio se joint également à eux pour faire lever le refrain, pièce maitresse de la chanson, avec toute la Soul qu’on lui connait.
Webster
RAPHAËL BUTLER

RAPHAËL BUTLER LANCE UN NOUVEAU VIDÉOCLIP

Raphaël Butler a profité de la belle saison pour enregistrer un vidéooclip de sa chanson à succès Camping Colibri.

Raphaël s’est associé avec Mathieu Laprise pour la production et réalisation du vidéoclip qui a été capté dans la péninsule acadienne.  La comédienne Florence Brunet a pris part au jeu en compagnie de l’artiste. 

Mentionnons qu’au cours des derniers mois, la chanson Camping Colibri a permis à l’artiste originaire du Nouveau-Brunswick de se faire remarquer par l’ensemble des radios francophones canadiennes. Parmi celles-ci, soulignons l’apport de CKOI, station montréalaise qui aura hissé la chanson au sommet de son palmarès francophone. D’ailleurs, l’animateur Peter McLeod et l’équipe du “Clan McLeod” se sont épris du titre et ont d’ailleurs fait une version bien personnelle où l’animateur a su montrer ses taleurs de chanteur. 

En raison de la pandémie du COVID-19, plusieurs spectacles qui devaient avoir lieu au printemps ont été  malheureusement annulés. Toutefois, au cours des prochaines semaines, Raphaël aura l’occasion de participer au Mercredi Show virtuel de Dieppe qui sera diffusé le 12 août prochain. Il fera également une prestation pour souligner la fête des acadiens le 15 août à 19h, dans le cadre du Festival Acadien de Caraquet.

RAPHAËL BUTLER

CYCLE, PREMIER SINGLE DE LUBALIN

Lubalin lance aujourd’hui un vidéoclip pour cycle, son premier extrait tiré de son premier EP Lubalin EP. Pour l’occasion, l’auteur-compositeur-interprète nous plonge dans une spirale vicieuse qu’il nous arrive à l’occasion d’expérimenter dans une vie.

JB Proulx, le réalisateur du clip, avait une vision bien précise du sens de la chanson.

“cycle capture un moment de bonheur éternel dans une mer d’obscurité. Noyé dans un état de trouble, de confusion et d’incertitude, vous avez perdu tout sens de l’orientation. Désorienté par les vagues qui ne cessent de s’écraser sur vous, vous arrêtez de vous battre pour trouver la surface, et d’une manière ou d’une autre, vous prenez une bouffée d’air frais. Vous flottez au-dessus de la tourmente qui envahit votre esprit pendant un bref instant. Vous vous prélassez dans ce moment, et même si vous êtes toujours perdu dans l’océan de vos pensées sombres, vous avez un nouveau sens de l’orientation. Une direction qui peut vous sortir de ce cycle.

 POUR ÉCOUTER LA CHANSON, C’EST ICI

fredz attendre

Nouveau clip de FREDZ: « ATTENDRE »

FREDZ présent « ATTENDRE » une nouvelle chanson accompagnée d’un nouveau clip. Fidèle, le jeune artiste poursuit son association avec les talents de Sixteen Pads (Souldia & Loud, Rymz, Banx & Ranx, Laurence Nerbonne ) pour la réalisation du vidéoclip. Le jeune artiste de 18 ans, s’impose depuis quelques mois non seulement dans la scène RAP KEB, mais de l’autre côté de l’océan où son public est grandissant. Élogé par les critiques et dans le radar des médias, son dernier extrait « Plume» se retrouve dans les meilleurs chansons de juin selonGroover et sa vidéo figure les meilleurs vidéoclips de juin selon HHQC.

KING ABID EST DE RETOUR AVEC UN VIDÉOCLIP COMPLÈTEMENT ÉCLATÉ SIGNÉ BAZ

KING ABID EST DE RETOUR AVEC UN VIDÉOCLIP COMPLÈTEMENT ÉCLATÉ SIGNÉ BAZ

Un peu plus d’un an après la sortie remarquée de son album Emerikia, Heythem Tlili alias King Abid nous présente un vidéoclip complètement éclaté pour la dansante «Lime & chili». Même confiné, la créativité est à son maximum pour celui qui a lancé pas plus tard que le 19 juin dernier un autre clip pour son nouveau single «Slim Darghouth».

Si les plans initiaux de filmer dans le froid polaire du nord du Canada sont tombés à l’eau en raison de la pandémie mondiale, King Abid a bien su se relever pour nous livrer un vidéoclip des plus originaux qui fera sans aucun doute jaser tout autant!

Produit par le célèbre réalisateur Laurence BAZ Morais, la facture visuelle singulière de ce clip à saveur humoristique n’est pas sans rappeler les célèbres émissions pour enfants mettant en vedette des animations de personnages en argile. BAZ nous plonge ainsi sans retenu dans un univers haut en couleur avec un personnage «gayé» tourné en dérision pour son désir de toujours vouloir un plus gros popotin.

Une idée farfelue et éclatée qui sort certainement le King de sa zone de confort, mais qui représente bien le caractère contrasté du titre; le côté estival et jovial de la lime et celui plus épicé du chili avec les danseurs qui ne peuvent faire autrement que de se déhancher sur ces airs électro-reggaeton accrocheurs!

C’est en collaboration avec son bon ami Samito, musicien et chanteur montréalais reconnu, originaire du Mozambique, que King Abid chante avec revendication à propos des changements climatiques et de toute l’absurdité humaine qui entoure cette réalité.

POUR VISIONNER LE CLIP, C’EST ICI

  • 1
  • 2