Tag: mode

Prêt-à-[Re]porter poursuit sa mission: Une nouvelle boutique unique à Québec !

L’espace boutique Prêt-à-[Re]porter se déplace sur la Rive-Nord. C’est maintenant au 3075 Boulevard Wilfrid-Hamel suite 110 que la clientèle de cette boutique unique à Québec se donnera rendez-vous. Magaly Lamarre, Styliste vestimentaire déjà bien connue dans le monde de la mode, ouvrira les portes de sa nouvelle boutique le jeudi 4 novembre prochain.

Forte du succès phénoménal de ses événements mode qui ont fait courir les foules pendant plus de 5 ans et de la popularité de sa boutique, jusqu’à maintenant située sur la Rive-Sud; la femme d’affaires désire poursuivre sa croissance et se rapprocher de sa clientèle en déménageant ses installations sur la Rive-Nord.
L’engouement pour l’achat de vêtements de seconde main que les fashionistas et l’industrie du textile ont longtemps boudé est maintenant plus qu’une tendance. C’est bel et bien un nouveau life style qui est de plus en plus présent et installé dans les habitudes de consommation des Québécois et Québécoises. 
« Il est important pour moi que tout le monde puisse avoir l’opportunité de dénicher des pièces griffées uniques de seconde main et à meilleurs prix. En offrant une deuxième vie aux vêtements et accessoires qui recherchent l’amour d’une nouvelle propriétaire, les clientes participent activement et concrètement à l’économie sociale et à l’effort collectif de réduction des déchets textiles. Tout le monde devrait faire l’expérience de magasiner dans une boutique comme la mienne », précise Magaly Lamarre styliste vestimentaire propriétaire de l’espace boutique Prêt-à-[Re]porter.
Pionnière dans ce domaine, l’entrepreneure sélectionne rigoureusement les vêtements qu’elle reçoit en consigne de ses clients fournisseurs. C’est avec une liste de critères stricts respectant les normes de conditions et de style que Mme Lamarre peut toujours assurer les standards de qualité élevés qu’elle s’est imposés. À des lunes de ce que l’on retrouve dans une friperie traditionnelle, l’inventaire de l’espace boutique Prêt-à-[Re]porter reflète le glamour et le chic en offrant le luxe grâce à des pièces griffées uniques et impeccables.
 
Cette boutique exclusive permet de rendre accessible des vêtements de seconde main de moyen à haut de gamme et de marques prestigieuses à une plus grande portion des consommateurs de mode possible. Pour ce faire, la styliste vestimentaire met tous les efforts nécessaires pour recevoir en consignation de plus en plus de vêtements de toutes les tailles et pour tous les genres.


Un service sur mesure et personnalisé est toujours offert par l’entrepreneure dans sa nouvelle boutique de plus de 1600 pieds carrés. Un décor et une ambiance qui n’ont rien à envier aux plus grandes boutiques de mode de vêtements neufs, l’espace boutique Prêt-à-[RE]porter sera ouverte du jeudi au samedi. Il sera également possible, sur demande, de prendre rendez-vous pour une séance de magasinage privée en compagnie de Magaly pour une expérience encore plus personnalisée.
Démocratiser l’achat de vêtements de seconde main et faire en sorte que tous ses clients deviennent de fiers ambassadeurs de cette nouvelle façon de magasiner est devenue, pour cette passionnée de mode, une mission qu’elle compte bien poursuivre.

À propos de Prêt-à-[Re]porter
 
Chapeauté par la styliste vestimentaire Magaly Lamarre, l’espace boutique Prêt-à-[Re]porter propose la vente de tenues et accessoires griffés de seconde main pour femmes de moyen à haut de gamme, dans un état impeccable et à prix réduit.

Le Dressing de Jessica: Seconde main de luxe à petit prix

Offrir la mode écoresponsable en cadeau

Plus que jamais, on insiste collectivement sur l’importance d’encourager les entreprises d’ici. La crise sanitaire nous a donc amenés à repenser nos habitudes de consommation. Avec l’approche du temps des Fêtes, saisissons l’occasion de soutenir les entrepreneurs locaux.La petite entreprise de Jessica Croisetière est l’occasion parfaite d’offrir la mode écoresponsable en cadeau et d’appuyer une compagnie d’ici. Établie à Nominingue dans les Laurentides, Le Dressing de Jessica est une boutique en ligne de mode seconde main qui offre des items griffés et de grandes marques à petit prix.
En établissant au fil du temps des partenariats avec des stylistes et des designers, sa fondatrice déniche pour sa clientèle des petites merveilles en achetant des échantillons et des fins de collection à rabais. On y retrouve entre autres des créations de designers québécois, dont Marie Saint-Pierre, Ève Gravel, Matt & Nat. Chaque vêtement affiché a été soigneusement sélectionné et examiné afin de s’assurer qu’il soit dans un état impeccable pour ne jamais décevoir sa clientèle.L’entrepreneure souhaite diminuer la surconsommation de vêtements dans les grands magasins ainsi que le gaspillage vestimentaire en donnant une deuxième chance à des pièces qui auraient normalement été jetées.
Certificat cadeau “origami” disponible au www.dressingdejessica.com
À propos
Fondée officiellement en 2014, la plateforme de magasinage en ligne Le Dressing de Jessica encourage la consommation écoresponsable et la « slow fashion » en revendant des items usagés et neufs qui font le bonheur de femmes partout au Québec. Des vêtements griffés aux créations québécoises en passant par les vêtements de tous les jours, les chaussures et les accessoires, Le Dressing de Jessica comble toutes les envies et toutes les bourses en vous en offrant plus pour votre argent.www.ledressingdejessica.com

Troisième édition de la « Semaine de la Mode Cosmopolite »

Le regard du monde sera braqué sur Montréal cet automne lors de la troisième édition de la « Semaine de la Mode Cosmopolite » organisée par AMA Design. Trois jours d’activités aux couleurs de la métropole, du 21 au 23 octobre à l’Espace Wilder situé au 1435 rue de Bleury au cœur du quartier des spectacles.

CFW est le reflet de Montréal et se démarque par son souci de présenter une programmation éclectique visant à promouvoir la diversité et l’inclusion dans le domaine de la mode. Des créations de plus d’une dizaine de designers locaux et internationaux tels que Daniel Garriga de la Guadeloupe, Rhowan James de Toronto, Simona Span de la Roumanie, Helmer Joseph de Montréal et tant d’autres.

Plusieurs activités feront partie de cette Semaine de la Mode Cosmopolite comme l’International Black Expo Design (IBED) et Fashion So Art que vous connaissez déjà. Cette année, le CFW21 ajoute une nouvelle corde à son arc en créant Panaméricana Runway, un événement de mode dédié au design Hispano-contemporain sans oublier la soirée principale, le gala Fashion Show Monde le 23 octobre qui présente le monde à travers un spectacle de mode.

Nous désirons assurer la sécurité de tous lors de cet évènement en suivant de près les directives de la santé publique. Veuillez noter que le port du masque et une preuve de vaccination seront requis.

Une ambulancière des Laurentides pionnière de la vente en ligne de mode seconde main

Si c’est en uniforme de technicienne ambulancière paramédicale que Jessica Croisetière passe le plus clair de son temps, c’est à travers son entreprise Le dressing de Jessica, que la jeune femme de Nominingue vit sa passion pour la mode et les trouvailles griffées. À l’âge de 22 ans, Jessica était loin de se douter qu’elle était sur le point de devenir une jeune entrepreneure et une pionnière dans le domaine de la mode seconde main au Québec. Magasineuse compulsive, c’est en faisant ses boîtes lors de son déménagement qu’elle réalise la quantité astronomique de vêtements qu’elle possède et surtout, qu’elle ne porte plus. 
« Ça me faisait mal au cœur de donner certains de ces vêtements, considérant la somme que j’avais dépensée pour les acheter. J’ai donc créé, sur un coup de tête, une page Facebook pour afficher ce que j’avais à vendre », se souvient-elle
Immédiatement, elle reçoit des demandes de ses proches qui souhaitent profiter de sa vitrine pour lui faire vendre des items inutilisés de leur garde-robe. De fil en aiguille, elle bâtit une clientèle fidèle et travaille même en partenariat avec des stylistes et des designers québécois qui acceptent de lui vendre des échantillons et leurs fins de collection.En 2014, elle lance officiellement le site web transactionnel Le Dressing de Jessica pour mettre en vente son inventaire allant des vêtements pour femmes et pour hommes en passant par les chaussures et les accessoires. On y retrouve autant des marques « grand public » que des pièces de designer seconde main à prix abordable.

Le gène de l’entreprenariat

D’aussi loin qu’elle se souvienne, Jessica était fascinée par la mode. Toute jeune, elle dévorait les magazines féminins qui la faisaient rêver et s’intéressait déjà aux grands designers québécois. C’est d’ailleurs vêtu d’un tailleur pour femme Philippe Dubuc qu’elle s’est rendue à son bal de finissants.

Issue d’une lignée d’entrepreneurs du côté maternel, tout indiquait que son tour viendrait un jour. « Mon arrière-grand-père était propriétaire d’entreprises, mon arrière-grand-mère avait un magasin général, mon grand-père a eu le premier concessionnaire Bombardier (Ski-Doo) et Chrysler dans les Hautes-Laurentides, j’étais prédestinée il faut croire! », raconte-t-elle.

« Quand on se lance comme entrepreneure, on se sent seule au monde, mais j’ai su m’entourer d’une belle communauté au fil des ans, » confie-t-elle. Elle multiplie les opportunités d’affaires en contactant elle-même les designers québécois et en participant à différents évènements à Montréal pour se faire connaître du milieu de la mode.
Mode écoresponsableAvec la tendance du « fast fashion », le gaspillage et la surconsommation de vêtements contribuent sans cesse à augmenter l’empreinte écologique de l’industrie de la mode, une des plus polluante. « Un jour, j’ai vu un reportage d’une compagnie très connue qui jetait des vêtements au lieu de les recycler », raconte-t-elle.Cette prise de conscience la pousse à poursuivre sa mission et à recycler des vêtements pour les détourner des sites d’enfouissement. En fondant l’entreprise Le Dressing de Jessica, elle encourage la mode responsable. « Je constate que je rends beaucoup de gens très heureux de payer des vêtements à 50 % même 60 % du prix original. Ma clientèle en a vraiment plus pour son argent ! » exprime-t-elle.
Un futur prometteur Après avoir connu une hausse de ses ventes lors de la première vague de la pandémie au printemps 2020, elle réalise qu’elle peut aller encore plus loin et qu’elle doit augmenter la cadence pour répondre à la demande grandissante. Heureusement, elle bénéficie de l’aide de sa mère et de son conjoint pour faire les envois de colis lorsqu’elle est débordée, mais la jeune entrepreneure rêve de pouvoir bientôt embaucher des employés pour l’épauler et faire rayonner davantage l’entreprise.« Mon rêve d’ici 3 à 5 ans serait d’avoir ma boutique physique ouverte quelques jours par semaine, car encore beaucoup de femmes aiment magasiner en personne, » explique-t-elle.

Le Dressing de Jessica, une des pionnières de la revente en ligne de pièces griffées d’occasion

Alors que la crise nous impose de revoir nos habitudes de consommation, la mode seconde main gagne immensément en popularité. Secret bien gardé d’une petite communauté d’amatrices de belles pièces et de grandes marques à moindre coût, une petite entreprise de Nominingue dans les Laurentides, tire mieux que jamais son épingle du jeu. Fondée en 2014 par Jessica Croisetière, une ambulancière passionnée de mode, Le Dressing de Jessica est une boutique en ligne qui permet de vous vêtir de façon abordable et écoresponsable en plus d’offrir un service de revente, afin de rentabiliser le contenu inutilisé de votre garde-robe.
Achat local et responsableDans le contexte économique actuelle causé par la pandémie mondiale, acheter local revêt une importance capitale pour la survie des petites entreprises d’ici. Pour freiner la surconsommation de vêtements dans les grands magasins et le gaspillage vestimentaire, Jessica Croisetière donne une deuxième chance à des vêtements neufs et usagés de toutes les tailles et de tous les prix afin d’encourager une façon de consommer plus écoresponsable.
Parmi les pionnières au Québec dans le domaine de la revente de vêtements en ligne, Jessica réalise la quantité astronomique de vêtements qu’elle possède lors de son premier déménagement à l’âge de 22 ans.Ne voulant pas se débarrasser de morceaux en excellent état et pour lesquels elle avait dépensé une somme considérable, elle affiche ses vêtements usagés à vendre sur Facebook et son concept fait rapidement boule de neige! L’engouement est palpable et les gens de son entourage font appel à ses services pour vendre leurs vêtements usagés.Quelques années plus tard, la jeune ambulancière lance le site web www.ledressingdejessica.com pour afficher un large inventaire de vêtements de luxe et prêt-à-porter et permettre aux clientes de magasiner dans le confort de leur salon en réalisant des économies.
Véritable caverne d’Ali Baba
Des vêtements pour femmes et même pour hommes, des chaussures, des accessoires, des pièces griffés, près de 1000 items neufs et usagés se trouvent présentement sur la plateforme. Max Mara, Joseph Ribkoff, Michael Kors, Rudsak, BCGB, les grandes marques de luxe sont enfin abordables. Des nouveautés y sont affichées chaque semaine et les abonnées sont tenues informées via la page Facebook ou l’infolettre.
En établissant au fil du temps des partenariats avec des stylistes et des designers, la fondatrice déniche pour sa clientèle des petites merveilles en achetant des échantillons et des fins de collection à rabais. Grande amoureuse de la mode québécoise depuis toute jeune, on retrouve entre autres des créations de designers québécois, dont Marie Saint-Pierre, Ève Gravel, Melow par Melissa Bolduc. Chaque vêtement affiché a été soigneusement sélectionné et examiné afin de s’assurer qu’il soit dans un état impeccable pour ne jamais décevoir sa clientèle.
À qui ça s’adresse?« Ma clientèle est très variée, de la jeune femme début vingtaine qui recherche des items peu dispendieux et des marques comme Dynamite, Aldo, H&M que la femme d’affaires qui recherche des marques haut de gamme pour composer sa garde-robe professionnelle sans défoncer son budget, » explique la fondatrice. « J’ai aussi plusieurs clientes plus âgées qui ne sont pas familières avec le magasinage en ligne et qui me contactent directement pour que je les guide dans leurs achats. J’offre un service très personnalisé dans certains cas, » ajoute-t-elle.

Pour celles qui préfèrent encore le magasinage en personne pour toucher et voir les matières, son atelier situé à Nominingue dans les Laurentides est ouvert au public sur rendez-vous. Une seule personne à la fois est autorisée afin de respecter les mesures sanitaires en vigueur.

Le collier Cœur tracé de Ciao Angel

Le cadeau parfait pour témoigner son amour à un être cher

Fondatrice de la marque Ciao Angel, Chantal Lalonde est une joaillière qui puise son inspiration dans la nature et dans les petits moments du quotidien pour créer des bijoux distinctifs et empreints d’authenticité.

À l’approche de la Saint-Valentin, fête des amoureux, la designer propose le collier Cœur tracé, un bijou fin et délicat au pendentif en forme de cœur, inspiré d’un corail recueilli sur une plage. Le pendentif est monté sur une chaîne de 16 ou de 18 pouces, tous deux en argent 925.

Cette pièce est tirée de la collection Ciao Angel, qui réunit des bijoux conçus pour nous rappeler que nous ne sommes jamais seuls et que quelqu’un veille toujours sur nous. Accompagné d’un chiffon de polissage et d’un message inspirant, le collier est livré dans une élégante pochette de velours noir à l’effigie de Ciao Angel.

Les bijoux de Chantal Lalonde sont tous faits à la main dans l’atelier montréalais de la joaillière avec des matériaux nobles, tels que les pierres semi-précieuses, les perles, l’argent 925 et la soie. Pour commander le collier Cœur tracé et en savoir davantage sur la gamme de bijoux Ciao Angel, rendez-vous ici : 

À propos de la designer et fondatrice

Chantal Lalonde est une globe-trotter qui a notamment vécu à Barcelone pour y étudier l’histoire et la peinture. De retour au Québec, elle a travaillé dans le secteur des télécommunications et du multimédia avant de décider d’opérer un virage de carrière. Après un séjour de deux ans en Guadeloupe avec sa famille, elle est revenue au Québec et a suivi des formations à l’École de gemmologie de Montréal et à l’École de joaillerie de Montréal, où elle a obtenu un prix d’excellence, pour ensuite fonder Ciao Angel en 2015. 

Renseignements : https://ciaoangel.com.

ORIGINAL GROS BONNET LANCE SA COLLECTION DE PRODUITS DÉRIVÉS JUSTE À POINT POUR LE TEMPS DES FÊTES!

Après la sortie de leur deuxième album en carrière en août dernier, Tous les jours printemps, le groupe Original Gros Bonnet lance sa collection de produits dérivés juste à point pour le temps des fêtes.

C’est d’une collaboration entre le groupe et la compagnie québécoise C’est beau que sont nés les trois morceaux qui sauront tenir au chaud leur public pour les temps froids à venir. Le groupe ayant donné quelques indices à ses abonnés sur les réseaux sociaux dévoile avec joie un chandail à l’effigie de la chanson Watch a Flower Bloom, un coton ouaté à l’effigie du groupe qui s’éloigne du “hoodie de merch classique” et une tuque.

Entreprise locale fondée en 2012, C’est beau offre un service aux entreprises de vêtements personnalisés. Il s’agit “de vêtements faits dans une manufacture québécoise syndiquée à partir de matière biologique et recyclée, et des accessoires faits par des artisans d’ici.” Pour Original Gros Bonnet, il était primordial d’encourager les entreprises d’ici pour créer leurs nouveaux morceaux. L’association est donc apparue comme une évidence lors des temps plus rudes que traversent le Québec et le monde. La ligne de vêtements reste dans une marge de prix accessible pour leur public.

Les onze chansons qui composent l’album sont le reflet des émotions fortes et contrastantes vécues par le groupe lors des dernières années. Elles ont su amener réconfort et joie à ceux qui l’ont écouté. Elles s’assemblent en une œuvre complète et cohérente célébrant l’épanouissement quotidien, le renouvellement constant de soi et la confiance en la vie et ses mouvements.

Tous les jours printemps dans son ensemble est un projet né entre les vagues de la Gaspésie, l’effervescence des villes et le calme des forêts du Québec. C’est donc dans un désir constant de faire mieux que le groupe est fier d’offrir ces trois morceaux faits ici par des gens d’ici.


POUR VOUS PROCURER LERS PRODUITS DÉRIVÉS, C’EST ICI!

Pascal Labelle: un noël 100% québécois

Le designer Pascal Labelle, reconnu pour ses manteaux personnalisés faits de matières recyclées avec des techniques d’isolation de haut niveau, présente une campagne de Noël avec un concept éclaté et à son image : inclusive, authentique, multiculturel et extravagante!

Pour le temps des fêtes, Labelle dévoile sa nouvelle campagne du temps des fêtes : Holly Jolly. Elle souhaite sensibiliser les Québécois à la magie de Noël avec sa vision du partage entre amis avec des personnages hauts en couleurs et le designer dans les habits du Père Noël. Sa collection met en vedette un chapeau aviateur fait de renard teint rose, recouvert de cuir de vache blanc et finition intérieure en laine d’alpaga; un sac à main en renard teint rose avec finition en ganse de cuir d’agneau rose garni de bijoux de bambou; un portefeuille pour femme fait de python véritable teint noir avec finition intérieure de cuir rouge; des mitaines en castor rasé recyclé int rouge, l’intérieur comme l’extérieur est fait de castor recyclé; des mitaines en renard recyclé multi-couleur et finition intérieure fait de castor rasé recyclé; une veste de fourrure de renard argenté teint rouge et de cuir d’agneau de première qualité; un foulard fait de renard recyclé teint bleu avec insertion de renard Bluefox, finition de doublure de soie imprimée; une veste de fourrure de renard roux et de cuir d’agneau; un manteau court en chinchilla avec col droit; un manteau fait d’un assemblage de laine et de cachemire avec manches en cuir d’agneau et de mouton renversé; et, enfin, un masque fait de polyester, franges et chaînes.

Toutes les créations de Pascal Labelle, autant pour hommes que pour femmes, sont à l’épreuve du froid et fabriquées de manière artisanale. Ces pièces uniques sont conçues par une main d’œuvre d’ici et avec une conception 100% québécoise. Derrière chaque création originale portant la griffe du designer montréalais, il y a sa prise de conscience sociale, son parti pris pour l’écologie et son engagement envers le slow fashion.

Pascal Labelle est un visionnaire avec une personnalité excentrique, des créations hors de l’ordinaire, une forte présence aux États-Unis ainsi que sur les réseaux sociaux. Malgré la crise de la Covid-19, sa marque connaît une grande demande et croissance. Il est un designer prisé des stars internationales du rap (Post Malone, Maître Gimms), des vedettes de la NBA (Bismack Biyombo de la Charlotte, Cory Joseph de Sacramento) et de la NHL (P.K. Subban). Labelle prône le métissage culturel en appuyant les artistes émergent d’ici dont Naya Ali, Souldia et Domeno.

Pascal Labelle : unis par nos différences, pour l’achat local et fier de nos produits d’ici.

http://www.pascallabelle.com

Facebook : Pascal Labelle

Instagram : pascallabelleofficial

ewool® PRO

La veste chauffante ewool® PRO: l’ultime cadeau qui garde au chaud

À quelques semaines du temps des fêtes, tout porte à croire que réconfort et douceur seront à l’honneur, au terme d’une année que nous ne sommes pas près d’oublier. La marque montréalaise ewool, reconnue pour la performance inégalée de ses vêtements et accessoires à système de chauffage portatif, a mis au point l’ultime veste chauffante. Alors que nous nous préparons à faire face aux rigueurs de l’hiver québécois, tous apprécieront la chaleur enveloppante de ce présent attentionné qui, en un simple clic, procure l’agréable sensation de se glisser dans un spa bien chaud.

Les experts sont unanimes, demeurer actif et prendre l’air sont nos meilleurs alliés pour conserver un moral d’acier et une santé de fer. L’adversité des grands froids peut toutefois décourager le plus enthousiaste des excursionnistes. Avec ses éléments chauffants répartis sur l’ensemble de sa superficie, son système de chauffage interne à haute densité et sa puissance de 42 watts, la veste ewool PRO génère davantage de chaleur par pouce carré que toute autre technologie. En trois secondes top chrono, le haut du corps tout entier est réchauffé, même par froid extrême. Simple à utiliser, elle s’actionne grâce à un bouton de commande situé au bas de la veste, qui permet de vérifier l’autonomie de la batterie et d’activer l’un des trois niveaux de chaleur.

Couche intermédiaire parfaite, elle est conçue pour être portée sous un manteau, un vêtement de travail ou un uniforme. Sa conception mince et extensible conserve la chaleur près du corps, sans nuire à la liberté de mouvement. Une fois sa batterie retirée, la veste peut être lavée à la machine.

Idéale pour toute personne adulte pratiquant des activités extérieures, la veste ewool PRO sera particulièrement appréciée des adeptes de motoneige, de randonnées pédestres, de chasse, de pêche et de sports de glisse. Elle plaira également à coup sûr aux travailleurs pratiquant des métiers extérieurs tels que les policiers, les arpenteurs-géomètres, les ingénieurs et les entrepreneurs en construction. Lors d’un usage normal, la batterie dure toute la journée. Pour un usage intensif, la puissance peut être augmentée en y ajoutant une batterie interne ou externe. Nul besoin de retirer la batterie pour la charger, puisqu’il suffit de la brancher dans le port de charge facile d’accès. Elle peut également être branchée à d’autres sources d’alimentation standard de 12 V DC telles qu’une motocyclette ou une batterie externe, grâce au câble auxiliaire.
 La veste ewool s’offre en versions pour femme et pour homme, dans les tailles TP à TG. Deux options sont proposées en ce qui a trait à l’autonomie de la batterie, soit 4 h (498 $) et 8 h (647 $)

Achat en ligne : www.ewool.com
Page Instagram : @ewoolwearables
Page Facebook : @ewoolwearables À propos de EWOOL
Fondée en 2013, l’entreprise montréalaise ewool offre la technologie portative chauffante la plus performante, la plus puissante et la plus fiable sur le marché. L’entreprise s’est donné pour mission de mettre au point des vêtements et des accessoires qui permettent aux athlètes, aux personnes exerçant des métiers à l’extérieur et aux adeptes de plein air de rester au chaud et actifs, même par froid extrême.

bijoux vé

VÉ PAR VÉRONIQUE ROY, MARQUE DE BIJOUX MONTRÉALAI­­SE, DÉVOILE SA NOUVELLE COLLECTION LUNA

 lance LUNA, sa nouvelle collection de bijoux épurés et sophistiqués, entièrement fabriqués à la main à Montréal, en argent sterling et vermeil. Les bijoux de la collection LUNA arborent des formes et textures inusitées, tout comme les lunes desquelles elle s’inspire. Dès le 29 octobre prochain, le public a rendez-vous au vejewelry.ca pour découvrir la collection LUNA et profiter d’un prix de lancement jusqu’au 12 novembre.

LUNA, des bijoux modernes qui sortent de l’ordinaire

Les modèles de la collection LUNA sont empreints d’un vent de fraîcheur, d’originalité et de modernité. Véronique, la designer et joaillière derrière la marque Vé, souhaite créer des bijoux hors du commun qui font rêver. Ce sont des créations qui font ressortir la beauté et le côté unique de chaque femme.

Pour sa 10e collection, Vé nomme chaque bijou d’après les lunes gravitant autour des planètes Jupiter, Neptune, Saturne, Uranus et Pluton. Les pierres d’onyx noir, agate dentelle bleue et perles d’eau douce sont contrastées par la couleur de l’argent et de l’or et sont intégrées comme en orbite autour des formes géométriques.

  • 1
  • 2