Tag: femmes en affaires

VICTORIA KULT: En nomination aux Canadian Women Entrepreneur Awards

Victoria Kult, une des leaders de la nouvelle génération de femmes d’affaires indépendante du Québec, récolte aujourd’hui les fruits de son travail acharné. La jeune entrepreneure de 29 ans est en nomination aux RBC Canadian Women Entrepreneurs Awards de la Banque RBC dans la catégorie Dynamisme, prestigieuse remise de prix destinée à saluer les réalisations et les performances des femmes les plus influentes au pays. Depuis cet été, sa gamme de suppléments protéinés, Elles, est distribuée dans tout l’État de la Floride et en vente par l’entremise de l’importante chaîne de magasins Vitamine Shoppe. Fait à souligner, Victoria Kult est la seule femme propriétaire, au Canada, d’une entreprise de suppléments protéinés dans un univers dominé par les hommes.

Victoria Kult s’est donnée pour mission d’influencer positivement au quotidien les femmes afin qu’elles adoptent un style de vie sain sans pour autant devenir dépendantes des diètes et autres remèdes dits miracles. L’entraîneuse personnelle certifiée, praticienne en gestion de poids, étudiante en médecine alternative et naturopathie a pour but premier de démontrer qu’il est possible d’atteindre des objectifs santé sans pour autant uniquement manger du brocoli ou du poulet et s’astreindre à des heures de cardio.

Pour y arriver, Victoria Kult a développé un concept unique de programme d’entraînement et d’alimentation saine pour les femmes. Le nouveau Défi Stay Fit débute cette semaine. C’est une planification et un livre de recettes estivales équilibrées qui aidera toutes les femmes à garder la forme. Ce protocole de huit semaines comprend, entre autres : un plan de repas pour la perte de gras; le maintien ou la prise de masse musculaire; plus de 50 recettes de petits déjeuners, collations, dîners, soupers et même ses cocktails préférés à faible teneur en calories; un plan d’entraînement de huit semaines avec des vidéos en continu à la maison ou au gymnase; chaque séance est d’une durée de 35 à 45 minutes sous forme de Tabata; le Défi Stay Fit offre aussi des cours privés, de zumba et de yoga gratuits. À la fin du programme, une participante sera pigée au hasard et elle gagnera 1 000$ en argent. 

Victoria Kult a développé la gamme de suppléments Elles pour permettre aux femmes de maximiser leurs résultats et compléter leur programme de remise en forme avec de produits spécifiquement conçus pour la gent féminine et a réussi à s’imposer dans un marché jusque-là, uniquement desservi par des marques destinées aux hommes. Victoria Kult s’est spécialisée dans la santé des femmes, la santé pré et post natale et travaille selon les hormones qui changent les corps des femmes sur une base mensuelle.  Elle adopte un mode de vie sain sans restreindre certains macronutriments.

Cliquez ici pour voir la vidéo :

Une entreprise à propriété féminine sur cinq pourrait ne pas se relever de la COVID-19, selon un vaste sondage réalisé par Femmessor

Les femmes entrepreneures sont grandement impactées par la COVID-19. Alors que les deux tiers fonctionnent à moins de 50% de leur capacité, 22,3% des entreprises à propriété féminine pourraient ne pas se relever de la crise actuelle. C’est ce que révèle un vaste sondage réalisé par Femmessor en collaboration avec la Chaire BMO en diversité et gouvernance de l’Université de Montréal et le Portail de connaissances pour les femmes en entrepreneuriat.
Mené entre le 16 et le 20 avril derniers, ce sondage a permis de rejoindre 1 080 femmes entrepreneures provenant des 17 régions du Québec et issues de tous les secteurs d’activité et tailles d’entreprise. Elles ont ainsi eu l’occasion de s’exprimer sur leurs défis et sur les moyens identifiés pour assurer la survie et la relance de leur entreprise.« La situation actuelle est très préoccupante, alors que nous voyons se détériorer une partie du tissu économique féminin si durement acquis dans les dernières années. Depuis le début de la crise, les entreprises à propriété féminine ont affiché en moyenne des pertes financières de 84 000$ de la mi-mars à la mi-avril. D’ailleurs, près de 50% des entrepreneures sont en recherche active de financement. Après avoir épuisé le recours aux aides gouvernementales, les besoins en financement se chiffrent en moyenne à 54 000$ », mentionne Sévrine Labelle, PDG de Femmessor.Le sondage révèle également les obstacles rencontrés par les entrepreneures pour accéder au financement dont elles ont besoin. Parmi ceux-ci, les plus importants sont la difficulté à faire valoir qu’elles se qualifient au financement, de même que le grand défi de s’y retrouver parmi l’ensemble des mesures disponibles et d’identifier le bon organisme à contacter.Des entrepreneures confiantes et résilientes malgré toutBien que cette crise sanitaire soit une cause importante de stress pour près de 60% des entrepreneures, 78% des répondantes se disent malgré tout confiantes ou très confiantes face à leur avenir. On constate donc une grande résilience de la part des entrepreneures qui travaillent ardemment pour survivre et faire pivoter leur entreprise.Outre le financement, les entrepreneures ont aussi nommé des pistes de solution afin de les aider à poursuivre et adapter leurs activités. Ainsi, elles demandent un soutien particulier pour les aider à prendre le virage numérique, adapter leur offre et leur modèle d’affaires, élargir leur réseau de contacts et développer des affaires.
Un regard vers l’avenirFinalement, les entrepreneures ont identifié cinq grandes attentes face à la relève. Parmi celles-ci, elles souhaitent que l’achat local soit privilégié et continue d’être au coeur des priorités; qu’on accompagne les entrepreneures pour qu’elles puissent acquérir les compétences nécessaires à la croissance de leur entreprise, notamment au plan numérique et de la gestion financière; et que le modèle économique global évolue de façon à préserver l’environnement et à favoriser des mesures de conciliation travail-famille.

« Les résultats de ce sondage nous permettent d’avoir un regard juste et actuel sur l’état de la situation de l’entrepreneuriat féminin et ainsi, mieux orienter nos services de soutien. Par ailleurs, nous pouvons dire que les femmes entrepreneures ont une vision claire de ce que devraient être les priorités pour relancer l’économie et que, malgré les difficultés, elles ont confiance en l’avenir et souhaitent prendre part activement au plan de reprise. Il n’en reste qu’à nous toutes et tous de les aider à concrétiser cette ambition », conclut Sévrine Labelle.

Femmessor invite les autorités publiques, de même que tous les partenaires de l’écosystème, à considérer les besoins particuliers des femmes en entrepreneuriat, et se dit prête à collaborer pour assurer le succès des différentes initiatives en cours et à venir.

Femmessor élargit l’accès à ses services pour la durée de la crise

Femmessor, qui œuvre dans le développement de l’entrepreneuriat féminin depuis plus de 20 ans, continue à s’adapter à la situation. En plus d’avoir proposé des mesures d’allègement aux clientes financées par l’entremise de son organisation, elle propose à l’ensemble des entrepreneures, pour la durée de la crise, des services habituellement offerts exclusivement à sa clientèle. Toutes les entrepreneures du Québec ont, par exemple, accès à des consultations gratuites avec plus d’une soixantaine d’expert(e)s dans tous les domaines.

Pour consulter le sondage:

https://femmessor.com/sondage

Pour consulter les initiatives dédiées aux entrepreneures:

https://femmessor.com/covid-19

À propos de Femmessor Québec

Femmessor est une organisation dédiée au développement de l’entrepreneuriat féminin qui a pour mission de contribuer directement à la création, à la croissance et à l’acquisition d’entreprises dirigées et détenues en tout ou en partie par des femmes dans les 17 régions du Québec.

Son offre de financement, conjuguée à une expérience d’accompagnement adaptée aux besoins des entrepreneures, permet à ces dernières de bâtir des entreprises durables et prospères.

Femmessor est soutenue financièrement par le ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI). Grâce à des partenariats avec le Fonds pour les femmes entrepreneures FQ et Desjardins Capital, elle facilite l’accès à près de 25 millions de dollars pour soutenir, par le biais de prêts conventionnels et en capital- actions, des entreprises comptant au moins une femme dans un poste stratégique et détenant au moins 25% des actions.