Skip to main content

Étiquette : CHAPELLE des URSULINES

Un PRIX D’EXCELLENCE pour les travaux de restauration de la CHAPELLE des URSULINES de Québec.

C’est ce matin, à l’occasion du Forum annuel du Conseil du patrimoine religieux du Québec se déroulant à la Cité- des-Hospitalières de Montréal que Mme Sophie Limoges, directrice générale du Pôle culturel du Monastère des Ursulines (PCMU), recevait au nom de l’Union canadienne des Ursulines le Prix d’excellence dans la catégorie « Restauration » décerné par le Conseil du patrimoine religieux du Québec. Ce prix met en lumière l’importance historique et l’envergure des travaux de restauration du chœur des religieuses de la Chapelle du Monastère des Ursulines de Québec qui se sont déroulés de janvier 2022 à mai 2023. Ce fleuron du patrimoine religieux, reconnu par plusieurs spécialistes comme le berceau de l’art au Québec et au Canada, a enfin pu retrouver son lustre d’antan grâce au soutien financier du Conseil du patrimoine religieux du Québec (80%) et des Ursulines de la congrégation de l’Union canadienne des Moniales de l’Ordre de Sainte- Ursule (20%). Le savoir-faire et la collaboration de plus de vingt-cinq (25) partenaires qui ont apporté leurs expertises à ce projet, en tout respect des règles de l’art, ne sont pas étrangers à cette reconnaissance. L’intégrité de la chapelle a été rétablie et bonifiée, dans le souci d’atteindre les plus hauts standards actuels de la conservation-restauration.

« D’une valeur inestimable tant sur le plan historique qu’esthétique, le « Chœur des religieuses » présente un décor relativement sobre avec néanmoins de multiples ornements dont la diversité témoigne d’un riche savoir-faire. N’ayant bénéficié d’aucune intervention depuis sa construction, il y a plus de 122 ans, il devenait impératif d’en restaurer les plâtres fissurés et d’en stabiliser les éléments décoratifs, voire de les reconstituer » déclarait Mme Sophie Limoges, directrice générale du PCMU.

« Tout cet investissement et ces efforts viennent confirmer la valeur historique et patrimoniale de cette chapelle. Il permettra ainsi à la communauté des Ursulines pour qui cette chapelle représentait le cœur du monastère, de léguer à la population québécoise un trésor de beauté et de sens » précisait Sr Pauline, supérieure générale de la congrégation de l’Union canadienne des Ursulines.

En plus des travaux qui ont permis de repeindre les surfaces, de consolider et de restaurer les éléments architecturaux ainsi que les œuvres d’art qui composent ce décor porteur de mémoire, ce grand chantier a été l’occasion de restaurer et redéployer des œuvres d’art magistrales. L’équipe du Pôle culturel s’est adjointe d’un comité pour faire en sorte de trouver pour chaque œuvre une place de choix en adéquation avec l’histoire, l’esthétisme du lieu et du sens de ces œuvres pour la communauté ursuline. En plus de la représentativité de ces œuvres, des considérations de sécurité et de conservation préventive ont fait partie de la réflexion.

« La chapelle des Ursulines offre plus que jamais un écrin formidable pour la tenue d’activités culturelles diversifiées et universelles. À l’image de leurs valeurs humaines, les Ursulines souhaitent que leur chapelle soit ouverte sur le monde. C’est ainsi que l’équipe du Pôle culturel s’est engagée à déployer tous les efforts pour que ce lieu soit à la fois accueillant, inclusif et vivant. » a déclaré Mme Limoges.