Tag: agence musique

office writing mathematics blur

Joy Ride Records présente sa nouvelle division de musique latine

Alors que Montréal est devenue une véritable métropole multiculturelle et cosmopolite au fil des années, il aurait été impensable qu’une initiative comme celle de Joy Ride Records ne se concrétise pas éventuellement. Or, les années passent et le milieu culturel québécois continue à gravement sous-représenter le talent des artistes issus de l’immigration. La musique urbaine de Montréal est plus que jamais vivante et pourtant les médias généralistes continuent à faire abstraction de l’immense importance du multiculturalisme dans le monde de l’art. Cette réalité est encore plus frappante dans le monde de la musique urbaine, où les artistes issus de l’immigration doivent faire face à un double clivage. D’une part, le créneau est encore ignoré ou carrément boudé par les médias de masse, et d’autre part, les artistes doivent composer avec le peu de place qui est accordé aux artistes racisés. 

Joy Ride Latino voit le jour et annonce ses couleurs avec le EP YNG LGNDZ Season 1

Comme nous ne sommes jamais aussi bien servis que par soi-même, Carlos « Los » Munoz, le patron du label Joy Ride Records, enfant de parents chiliens et réfugiés politiques, a décidé de s’attaquer au problème de front depuis quelques années. Non seulement Joy Ride Records est l’une des maisons de disques le plus multiculturelles du Québec, mais l’étiquette a de plus décidé de créer une division latino-américaine. Cette nouvelle entité aura pour mission de mettre de l’avant des artistes latino-américains de chez nous. C’est ainsi que Joy Ride Latino est née. La nouvelle structure annonce aujourd’hui la parution d’un premier EP intitulé YNG LGNDZ Season 1, dont le premier single Veneno paru depuis quelques semaines fait déjà tourner les têtes de Montréal au Chili, en passant par le Mexique et la Colombie. Des court-métrages musicaux sont également disponibles pour les chansons No perdamos tiempo de Meliya et Te Quiero de O.Z

Le collectif YNG LGNDZ et la définition du multiculturalisme montréalais

YNG LGNDZ est un collectif créatif formé du compositeur-réalisateur guatémaltèque Myztiko, du duo de compositeurs-réalisateurs dominicains Los Audio Kimikos et du chanteur auteur-interprète hondurien Cruzito. Anciennement signé sous l’étiquette Porto-Ricaine Pina Records (Daddy Yankee, Natti Natasha, R.K.M & Ken-Y), ce dernier est l’un des pionniers les plus importants du monde de la musique urbaine de Montréal. Le collectif cumule à ce jour, à travers leurs différents projets, collaborations et compositions, plus de 1.4 milliards de streams sur Spotify seulement. 

Le collectif YNG LGDNZ fut l’un des premiers groupes d’artistes latinos de Montréal à s’aventurer dans l’exportation de musique international dès 2005. En 2006, la chanson Me Matas, composée et réalisée par Myztiko, s’est maintenue 40 semaines dans les palmarès de Billboard Latino et s’est hissée jusqu’en deuxième position, en plus de remporter un Billboard Latin Award dans la catégorie Latin Rhythm Song of the Year. En 2007, la chanson Dime Que Sera, sur laquelle a collaboré Cruzito, s’est maintenue 24 semaines dans le top du palmarès latino de Billboard. Ces succès ont ensuite été couronnés par des tournées et des spectacles devant des dizaines de milliers de fans au Coliseo de Puerto-Rico en 2006, au Stade Pascual Guerrero à Cali (Colombie) en 2008 et des centaines de dates aux quatre coins de l’Amérique Latine depuis. Après une pause de quelques années pour des raisons diverses, le collectif montréalais est finalement de retour en force avec Cruzito à la tête de la nouvelle aventure. 

Le collectif a donc planché sur une première mouture 100% montréalaise et a donné vie à un premier album court de quatre chansons qui met également en vedette l’étoile montant d’origine cubaine O.Z, la très talentueuse chanteuse d’origine salvadorienne Meliya, ainsi que Danny, un chanteur originaire de la République Dominicaine. Cet EP est le premier effort d’une suite de projets orchestrés par les YNG LGNDZ qui verront le jour au fil des mois à venir. Ces mini-albums entendent définir le son et les couleurs de la musique latino-américaine de Montréal et de permettre au multiculturalisme qui s’en dégage de définir ce nouveau mouvement artistique. 

Le EP YNG LGNDZ Season 1 est disponible partout dès aujourd’hui via Joy Ride Latino / Joy Ride Records.